Test Enslaved Odyssey to the west

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
test Enslaved

L'équipe de Ninja Theory reprend du service pour nous offrir un jeu d'action et de plateformes. Prenant lieu et place dans un futur dévasté, où la nature reprend ses droits sur le béton et où les robots règnent en maîtres, vous ferez connaissance avec Monkey et Trip. Les deux héros, évoluant en équipe, tenteront le tout pour le tout afin de ne pas finir esclaves des créatures de métal.

Trip et Monkey, duo de choc

Bienvenue dans une époque qui survient des années après notre civilisation. Bienvenue à New York où les ruines des grands buildings se perdent sous la végétation. La nature semble reprendre ses droits sur une ville complètement dévastée, où les Hommes ne sont apparemment que de l'histoire ancienne. Si la nature luxuriante s'exprime dans toute sa splendeur, si les petites fleures rouges parsèment les rues et si les libellules s'amusent dans les branches des arbres, l'environnement n'est pas tranquille pour autant. Ce sont les robots qui règnent en maître, qui chassent toute vie humaine pour en faire des esclaves. On ne connaît pas l'origine de cette hégémonie au lancement du jeu. Seule certitude, il ne fait pas bon flâner sur Brodway et nos deux héros n'y passeront certainement pas leur premier week end en amoureux.

Enslaved Enslaved (1)

L'aventure débute dans un vaisseau volant, une sorte de prison mobile où les robots retiennent une poignée d'humains. Parmi eux quelques irréductibles ont décidé de résister à l'envahisseur. Vous ferez donc rapidement connaissance avec Trip, la jeune femme esseulée du jeu puis de Monkey, homme athlétique très bourru. Par la force d'une couronne, Trip réunira leur destin et demandera à son nouveau compagnon de route de l'aider à retrouver les siens. D'abord par obligation puis motivé par des sentiments naissants, Monkey se pliera en quatre pour combler sa belle et la protéger de créatures métalliques.



Binôme efficace

Vous évoluerez dans cette aventure en binôme. Monkey est étroitement lié à la jeune femme et si cette dernière venait à mourir, il en serait de même pour votre héros. Vous êtes donc obligé de garder un oeil sur elle et de veiller constamment à son bien être. Rassurez-vous cependant, il ne s'agit pas de l'escorter et de la protéger au moindre de ses faux pas. Trip est assez indépendante pour se protéger seule (elle peut notamment étourdir ses ennemis et se sauver), et rester cachée le temps que Monkey s'occupe de tous les  robots de la zone. Vous n'aurez donc pas besoin d'être attentif à 100% quant à son devenir, et pourrez très largement vivre votre aventure pieds et poings déliés. Seules les phases où elle subira des attaques directes vous demanderont de veiller tout particulièrement sur elle.

Enslaved (2) Enslaved (4)

Cette équipe est même un précieux avantage. Trip sait manier l'informatique du moment comme personne et vous permettra d'analyser nombres de situations. Détecter les passages ou encore les mines sont deux de ses qualités très appréciables qui vous permettront de traverser une zone sans encombres. Par ailleurs, vous pouvez également la commander. Même si c'est elle qui semble avoir les pleins pouvoirs sur Trip, Monkey pourra lui donner des ordres. Le rejoindre, mettre en place un leurre pour faire diversion et le soigner. Trip a le pouvoir de vie ou de mort sur son futur amoureux, mais elle remet son destin entre ses mains et mettra tout en oeuvre pour que son héros puisse la conduire entière parmi les siens. Le système d'équipe se montre assez simple mais est bien pensé. Il est de plus très simple à lancer et les leurres de Trip seront à utiliser sans modération. Notez qu'un autre personnage viendra rejoindre le duo, personnage qui disposera de quelques qualités et vous aidera lui aussi à avancer dans votre aventure.

 



Action et plateforme

Enslaved vous propose un jeu d'action et de plateforme. Les combats prennent donc une place très importante dans le jeu, puisque vous aurez à affronter nombre de robots ainsi qu'une poignée de boss. Monkey se bat avec un bâton télescopique, une arme assez redoutable dont vous apprendrez rapidement le maniement. Le jeu vous propose en plus un système de visée automatique qui vous évitera de taper à côtés de vos ennemis et de vous mettre en danger. Monkey peut donc se lancer dans des combats au corps à corps très dynamiques et multiplier les combos, ou essayer de tirer à distance, grâce à ce même bâton via deux types de munitions. La première élimine simplement votre ennemi alors que la seconde le paralyse et peut ainsi couper un éventuel bouclier protecteur.

Enslaved (3) Enslaved (5)

De nombreuses améliorations sont disponibles pour faire évoluer les compétences offensives de Monkey, mais également celles relatives à sa santé. Pour acheter ces compétences, on vous conseillera de prendre le temps de ramasser en chemin tous les orbes quitte à réaliser ici et là quelques détours et à faire râler Trip. Cette monnaie d'échange vous permettra de gagner rapidement en puissance si vous y portez suffisamment attention.

Du côté des ennemis, vous remarquerez vite que les développeurs n'ont pas diversifié vos adversaires. Il s'agit la plupart du temps de robots tous identiques, les soldats appartenant à une armée redoutable. Les boss eux aussi on une fâcheuse tendance à se répéter ce qui ne sera sans doute pas pour plaire aux joueurs avides de diversité.

Enslaved (6) Enslaved (8)

Monkey est aussi fin acrobate. Votre héros passera une bonne partie de son temps suspendu aux corniches et se créera des chemins à travers les ruines, le plus souvent en hauteur pour gagner des plateformes supérieures. Les corniches et autres moyens d'accroche se montrent parfois un peu perdus dans les décors à tel point qu'il ne vous sera pas toujours évident de trouver votre chemin. Puisqu'il est assez rare de tomber dans le vide, il vous suffira de presser le bouton du saut et de diriger votre héros un peu au hasard pour que vous le voyez se diriger de lui-même. Pas compliqué donc, mais ce manque de visibilité est toute de même agaçant, surtout quand il s'agit de fuir un ennemi coller à vos basques.



Galerie d'images

Enslaved (7) Enslaved (9)

Enslaved (10) Enslaved (12)

Enslaved (11) Enslaved (13)

Enslaved (14) Enslaved (16)

Enslaved (15) Enslaved (17)

Enslaved (18) Enslaved (20)

Enslaved (19) Enslaved (21)

Enslaved (22) Enslaved (24)

Enslaved (23) Enslaved (25)

Enslaved (26) Enslaved (27)

Enslaved (28) Enslaved (30)

Enslaved (29) Enslaved (31)

Enslaved (32) Enslaved (33)

Enslaved (35) Enslaved (34)

Enslaved (36) Enslaved (37)

Enslaved (38) Enslaved (40)

Enslaved (39) Enslaved (41)



Conclusion

EnslavedEnslaved Odyssey to The west se révèle dans sa globalité très sympathique à prendre en main. Il est vrai qu'après un jeu tel que Castlevania, le titre de Namco Bandai peine à convaincre en terme de contenu et de réalisation technique. Mais pris à part, ce Enslaved peut délivrer un très bon moment de jeu. On apprécie son scénario parfaitement mis en scène, l'environnement et les décors mis en place et le caractère attachant des deux personnages.

Assez bien rythmé mais manquant quelque peu de diversité dans son gameplay, on se retrouve finalement à réaliser toujours les mêmes actions, Enslaved s'en sort assez bien au final. Il apparaît comme un jeu "rafraichissant", dans le sens où vous vivrez une sympathique aventure sur quelques heures. S'il vous fallait un titre de transition entre deux gros blockbuster, c'est bien Enslaved qu'il vous faut.

 

 

 



+ Les plus
  • Une vraie immersion
  • La mise en scène et les décors
  • Un jeu très bien rythmé
- Les moins
  • Gameplay répétitif
  • Manque de diversité des ennemis
  • Des phases de plateformes laborieuses par manque de visibilité

Notes

  • Graphisme Les graphismes manquent de finesse. Pourtant, on apprécie tout de même les décors, hauts en couleurs et mettant en avant une nature luxuriante parmi les ruines d'une civilisation. Sans regarder dans le détail, Enslaved se montre joli mais reste en deçà de ce qu'il se fait actuellement.
    6/10
  • Bande son Les doublages ne sont pas toujours très homogènes. Par exemple, on n'entend très peu la voix de Trip alors que celle de Monkey se veut plus forte. Côté crédibilité, si pendant les cinématiques on croit aux paroles prononcées, ces dernières deviennent vite monocordes et répétitives en cours de partie. Les musiques se font très discrètes alors qu'elles s'expriment admirablement à chaque début de chapitres.
    6/10
  • Jouabilité La prise en main du jeu se révèle très simple. Monkey dispose de plusieurs coups à son actifs, et jongle assez bien entre le corps à corps et le tir à distance. Les phases de plateformes ne sont pas toujours très bien conçues en revanche et la caméra nous fait parfois défaut.
    6/10
  • Durée de vie Le titre vous offrira une petite quinzaine d'heures mais la durée de vie de ce soft dépendra surtout du niveau de difficulté choisi. On vous conseillera d'éviter le mode facile...
    6/10
  • Scénario Pour une fois, un jeu d'action se distingue sur son scénario. Vous prenez place dans un monde dévasté, où il vous faudra sauver ce qu'il reste de l'humanité. La mise en scène vous prend au jeu, même si on grincera des dents sur la relation amoureuse naissante entre les deux héros à laquelle on ne s'attendait pas du tout...
    7/10
  • Note générale Enslaved n'est pas un mauvais jeu et vous promet un instant en sa compagnie très agréable. Ce n'est cependant pas l'un des titres action plateformes qui restera dans les annales, mais on se plaît à évoluer aux côtés du bourru Monkey. Quelques mauvais défauts l'empêchent de sortir de la case des jeux moyens, mais il dispose tout de même de bonnes idées qu'il sait manier. A jouer pour disposer d'un peu de fraîcheur.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire