Test Eva Cash : Projet Dirt

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
eva2

Eva Cash espère-t-elle supplanter l'indétrônable Lara Croft ou se positionne-t-elle comme l'héritière d'une génération de femmes combattantes ? Avec son physique de Lolita, son string qui dépasse du jean, ses mèches bicolores et son sac ours en peluche, cette adolescente rebelle se trouve bien malgré elle lancée dans une aventure mystérieuse. Amnésique, la jeune fille devra se servir de ses pouvoirs spéciaux et d'un arsenal d'armes pour trouver les réponses à ses questions...

"Je m'appelle Lolita..."

Petite blondinette, bien foutue, nombril à l'air, femme fatale mais petite fille à l'intérieur, Eva Cash est la nouvelle lolita des jeux vidéo. Avec ses armes à la main et son air à la fois boudeur et pas aimable, la petite espère bien qu'on la respecte. Soit. Mais elle tombe un peu trop dans les clichés. Avec son string remonté sur les hanches, le pantalon bas et ses mèches blondes, la petite a beaucoup de mal à être crédible, surtout quand il s'agit de se lancer dans l'aventure. Le concept aurait pu être sympa s'il avait été mieux travaillé et surtout plus poussé dans les détails. Eva Cash est une nana compliquée, son aventure aussi.

 Eva Cash (3) Eva Cash (6)

Tout débute de façon très obscure, au fin fond d'une prison. Notre héroïne se réveille d'un long sommeil et vient de suite en aide à une autre jeune femme en tuant une sorte de cafard catégorie poids lourd. De fil en aiguille on apprend qu'elle venait juste de faire un pique nique entre amis dans le désert du Nevada. D'où sort-elle toutes ses armes qu'elle a déjà sur elle ' Aucune idée, le désert devait sans doute être mal fréquenté... Donc vous débarquez purement et simplement dans un univers dont vous ne savez rien, où des araignées vous attaquent en bande et où d'autres charmantes bestioles vous attendent. Vous finissez vite par apprendre que des expériences biochimiques ont eu lieu dans les parages et qu'un accident pourrait expliquer la taille monstrueuse des fourmis. Voilà votre bagage : vous avez entre les mains une jeune fille sur-équipée complètement amnésique et des mutants à éliminer. Ensuite...



Mise en condition

Le jeu Eva Cash a, sur le papier et dans les différents menus qui vont s'afficher à vous, énormément de chose à vous proposer. Sauf que le tout finit par trébucher à un moment donné. Le titre démarre avant toute chose par le choix de la difficulté. De facile à extrême, votre coeur balance ' Il va pourtant falloir savoir ce que vous voulez car le lancement du jeu vous demandera des choix à faire, choix qui viendront par la suite influencer toute votre partie de jeu.

 Eva Cash (2) Eva Cash (4)

Deux modes de jeu vous sont ensuite proposés. Le mode Aventure vous donnera accès au jeu entier, c'est-à-dire à la longue marche à travers les niveaux avec pour seul but de faire retrouver la mémoire à votre protégée. Il se peut que l'enchaînement des niveaux vous lasse vite tellement tout se ressemble. A force de tirer sur tout ce qui bouge, d'avancer, de tirer, et d'avancer encore, on ne peut pas dire que le jeu soit des plus passionnants. Le scénario qu'on nous évoquait captivant est tout bonnement décousu et manque de logique. Vous allez changer d'environnements sans trop savoir pourquoi. Ne cherchez pas d'explications, il n'y a en a pas... Eva, qui se fait appeler Dirt, cherche ses amis, un point c'est tout.
Si vous vous sentez de faire des pauses dans cette histoire abracadabrantesque, vous pourrez alors vous lancer des petits défis à vous-même, dans le mode "défi chronométré". Il s'agira pour vous de venir à bout d'un défi selon des conditions précises et donc, comme son nom l'indique, dans un temps bien défini.  

 Eva Cash (5) Eva Cash (7)

Un point qui aurait pu vraiment être majeur si l'ensemble du jeu l'avait mis en valeur tient dans le système de compétence. Très vite, le jeu va vous demander de quelle manière vous souhaitez envisager Eva. Enfin, de quelle façon vous voulez jouer. Trois styles vous sont proposés. Le premier Tir de précision, vous demandera de porter votre attention sur la visée, le second Action furtive, de la jouer discrète et le dernier Attaque de la jouer plus bourrin. En fonction de votre choix vous devrez donc être attentif à vos coups, et vos morts vous rapporteront plus de point si vous les avez tués dans les règles de votre compétences... Sauf qu'en jeu, tout ne se déroule toujours pas avec précision et vous la jouerez souvent un peu comme cela se présente... 



Bric à brac de choses et d'autres...

Votre Eva est déjà bien armée dès le début du jeu et chose impressionnante, les munitions pour ses deux pistolets sont illimitées... En plus des armes qu'elle pourra s'acheter en cours de route (on trouve des magasins dans des endroits très surprenants), la petite blonde dispose d'une palette de pouvoirs spéciaux. Ils sont au nombre de huit et vont de la pyrokinésie au bouclier en passant par le maniement redoutable du disque acérée. Eva sait faire énormément de chose et l'initiation en début de jeu vous permettra d'en prendre la pleine mesure. 

 Eva Cash (8) Eva Cash (9)

Et surtout de vous rendre compte qu'effectivement ces pouvoirs sont sympathiques et d'une grande efficacité mais qu'ils ont besoin d'un temps énorme pour se régénérer. Du coup, vous ne pourrez les utiliser à tout bout de champ afin de les économiser le plus possible. A vous de juger du vrai bon moment pour les faire intervenir et d'avoir l'immense bonheur de voir Eva au ralenti et sous toutes les coutures. La scène prend un sacré coup de ralenti, un peu trop même, et si l'effet voulait imiter Matrix, c'est raté. Une fois de plus le jeu disposait d'un autre point fort, mais trop mal exploiter il ne vous servira pas à grand chose. Au final, vous vous apercevrez que vous aurez bien plus vite fait de foncer dans le tas l'uzi à la main que de chichiter avec des pouvoirs à la mords-moi le noeud.

 Eva Cash Eva Cash (1)

Autrement, le jeu vous embourbera dans des commandes un peu trop fouillis. Bien évidement, vous devrez retoucher aux commandes et apposer les vôtres pour que vous vous sentiez plus à l'aise et surtout rendre à la souris son rôle de tir... La navigation dans les menus se fera exclusivement au clavier, le pointeur de la souris étant passé à la trappe. Quant à la visée, comme vous ne pouvez pas pointer le curseur sur votre cible, un minuscule point blanc au milieu de l'écran vous servira pour viser juste. C'est absolument mauvais, pas pratique pour un sou, surtout quand la bestiole ou votre ennemi se trouve à vos pieds. Vous serez obligé de faire reculer Eva pour que le point blanc se positionne correctement. Pour un jeu d'action, on aurait aimé plus de liberté quant à notre visée ! 



Conclusion

Eva Cash   img 1Eva Cash est donc une grosse déception. Le jeu aurait pu être d'un autre niveau s'il avait su exploiter ses points forts. Malheureusement, ils se perdent au milieu de défauts énormes. Les combats sont basiques, Eva n'est pas attachante pour un sou, les commandes sont rébarbatives, les graphismes assez laids, le système de visée est rédhibitoire, bref, on ne s'attardera pas sur le sujet. Si vous souhaitiez un jeu d'action, c'est râpé, ici, vous n'obtiendrez qu'une aventure soporifique. A aucun moment vous ne serez emporté dans le jeu, il ne vous tiendra pas en haleine et vous n'aurez sans doute pas l'envie de connaître le passé de la jeune héroïne. Pas la peine d'en dire plus donc.

 

 



Notes

  • Graphisme La pauvre Eva s'annonçait jolie mais les graphismes la desservent. Quand elle n'est pas pixélisé dans les cinématiques, on ne voit que son popotin et son ours remuer de la tête. Les environnements s'enchaînent et se ressemblent. L'ensemble est grossièrement réalisé. Bref, visuellement parlant, le titre est loin d'être une réussite.
    3/10
  • Bande son La bande son se montre souvent assez défaillante quand elle ne s'oublie pas pour de bon. La musique techno, sans doute voulue pour amadouer les plus jeunes ne réussit qu'à vous casser les oreilles.
    3/10
  • Jouabilité Vous apprendrez à viser avec un tout petit point blanc omniprésent à l'écran. Si vous souhaitez tirer à vos pieds, vous remarquerez vite que les contrôles ne vous le permettent pas, ce qui vous obligera à reculer pour mieux éliminer vos ennemis. Pas très pratique. Eva est en plus doté d'une multitude de coup et il vous faudra bûcher vos commandes avant de savoir les maîtriser. Le didacticiel est laborieux à souhait, les déplacements trop linéaires et figés.
    3/10
  • Durée de vie L'aventure en elle-même ne vous demandera pas énormément de temps. Mais une fois le mode aventure finit, vous pourrez toujours vous retourner sur les défis chronométrés, si le coeur vous en dit de remettre le couvert.
    5/10
  • Scénario Le scénario doit normalement vous mener sur les traces du passé de la jeune héroïne qui n'aura de cesse de trouver le secret de ses origines. Mais en parallèle à sa propre histoire, Eva doit comprendre ce qu'il se passe dans l'environnement où elle a atterri, on ne sait trop comment. Pas très compliqué à comprendre sur le papier, mais dans le jeu, vous vous perdrez dans les incohérences.
    3/10
  • Note générale Lara Croft a encore de beaux jours devant elle tant Eva Cash est loin de lui arriver à la cheville. Trop stéréotypée, elle peine à nous plonger dans une aventure de qualité. Le jeu est totalement décousu et pas toujours très crédible. A vouloir trop en faire elle se perd complètement. Bref, vous n'aurez sans doute pas le courage d'en venir à bout. A éviter donc.
    3/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire