Test Evolution GT

Le par Alexandre W.  |  0 commentaire(s)
Article n° 160 - Test Evolution GT(C) (120*120)

Saurez-vous maîtriser les 35 plus belles voitures du moment' En passant de l'Audi A3 à la magnifique Mercedes SLK, sans oublier la Clio V6 ou encore la Corvette GT. Vous devrez battre tous vos opposants sur les 28 circuits mis à votre disposition dans cette simulation proposée par Black Bean.

Petit Scarabée deviendra grand

Vous voulez devenir le meilleur des pilotes GT, vous n’y parviendrez pas seul. Etre l’élève d’un professionnel est le meilleur moyen d’acquérir le plus de compétences en un minimum de temps. Pour cela, Black Bean vous offre les services de Gabriele TARQUINI, champion BTCC. Il vous donnera les conseils et explications afin de maîtriser les 28 circuits et dompter les 35 bêtes de courses mises à votre disposition dans Evolution GT.


Evolution GT A3      Evolution GT A3


Le jeu ne commence pas sur les chapeaux de roues, en effet, le menu de navigation est des plus austères : des cadres gris sur fond blanc… on aurait aimé mieux. Une fois la configuration de votre pilote effectuée, vous pouvez choisir entre 5 modes de jeu (un mode course rapide, un mode carrière réparti en 3 groupe (saison, défi et entrainement ) et un mode multijoueur dont nous reparlerons plus tard).

Le mode course rapide n'est plus à présenter car on le retrouve dans tous les jeux de courses. Pour le mode carrière, un didacticiel mené par Gabriele TARQUINI, vous est proposé, et si vous l’acceptez, votre mission sera de passer un bon quart d'heure à écouter notre champion vous expliquer les rudiments du pilotage.  Nous ne remettons pas en doute les compétences de Gabriele TARQUINI au volant de sa SEAT mais devant une caméra, il est beaucoup moins crédible.

N’étant pas très à l’aise pour lire le prompteur, sa prestation devient vite lassante. Et malheureusement, vous serez obligés de l’écouter jusqu’au bout car Black Bean n’a pas trouvé judicieux de nous permettre de l’interrompre en appuyant sur Start ou un autre bouton. Mais bien que ce soit long et parfois ennuyeux à suivre, quelques bons conseils seront à prendre en compte.


Evolution GT A3      Evolution GT A3 bridge


Le mode Défi est assez sympa, vous aurez pour mission d'intimider vos adversaires ou de ne pas vous prendre un KO d'intimidation, ou encore de faire des dépassements parfaits, bref, ce mode vous permettra de vous familiariser avec toutes les options que Black Bean a pu inventer pour votre plus grand plaisir. Les premiers défis sont assez simples et facile mais le niveau de difficultés augmente très rapidement et vous obligera à avoir une conduite irréprochable.

../..


Des options très intéressantes !

Dans ce jeu de course, vous retrouverez des options que l’on retrouve rarement dans d’autres jeux similaires, la plus intéressante est la pression que vous pouvez mettre à vos adversaires en les collant au pare-choc. Une jauge apparaîtra au-dessus de leur véhicule et une fois celle-ci vide, ils seront bien plus sujets aux erreurs de conduite et iront même parfois jusqu’à se mettre dans le décor tout seul.


Il y a aussi ce qui est appelé, on ne sait trop pourquoi, l’effet tigre, qui vous permettra de récupérer les éventuelles erreurs que vous pourriez commettre. En effet, en appuyant simplement sur le bouton triangle, vous reviendrez en arrière et pourrez donc recommencer votre virage, votre dépassement ou quelqu’autre manœuvre d’une manière plus adéquate. C’est trop facile me direz-vous '! Que nenni, cet effet tigre étant proportionnel à une jauge (qui évoluera au cours de votre carrière), il vous faudra juger si la jauge est assez remplie pour pouvoir revenir suffisamment en arrière et pour ne pas vous retrouver en plein milieu de votre dérapage non contrôlé en ayant complètement vidé votre jauge. (Vous me suivez ')

Evolution GT A6      Evolution GT A6

Et il vous reste évidemment l’aspiration qui est bien plus connue que les deux autres options. Malheureusement, l’effet d’aspiration est tout aussi décevant que l’impression de vitesse. Lors d’un effet d’aspiration, des trainées blanches apparaissent à l’écran et nous rappellent plus un bon vieux manga qu’une course de voiture. De plus, lors du dépassement, on ne sent pas beaucoup d'augmentation dans notre vitesse.

Côté graphisme, de nos jours, nous n’attendons plus seulement des voitures bien modélisées comme c’est le cas ici, mais aussi des effets d’optique plus ou moins impressionnants. Nous aurions donc aimé retrouver des reflets dans les peintures, des étincelles lors des collisions ou encore des effets de lumière avec le soleil ou de fumée avec les pneus ou les pots d’échappement. Mais malheureusement ici, nous resterons sur notre faim et devrons nous contenter seulement de bonnes modélisations des véhicules.


Evolution GT Corvette      Evolution GT Corvette


Au niveau du décor bien que les détails soient nombreux et variés, aucune présence de clipping n’est à signaler. Mais encore une fois la quantité ne faisant pas la qualité, nous nous retrouvons face à des décors simples et banals. De plus, les temps de chargement et de sauvegarde sont extrêmement longs, et très présents, que ce soit avant ou après une course.

../..



Il est où le frein '!

Pour ce qui est de la jouabilité, ce jeu est plus proche de la simulation que d’un jeu de course. Comme vous l’expliquera votre (futur) confrère, Gabriele, l’anticipation est une des pièces maîtresses dans la compétition GT.

Ici, pour prendre un virage, il faudra anticiper non seulement la réaction de la voiture mais aussi les éventuelles erreurs de pilotage de vos adversaires. Pour se faufiler en pôle position, il vous faudra glisser votre petit bolide dans les quelques centimètres que votre concurrent voudra bien (ou non) vous laisser en prenant la corde dans un virage.

Evolution GT A6      Evolution GT Leon

Ce sera l’un des seuls moyens qui vous permettra d’évoluer, car souvenez-vous en, vous êtes en compétition GT et pas en NASCAR. Votre voiture craint donc le moindre effleurement, et au moindre coup de pare-choc, celui-ci peut se retrouver en miettes. La survie de votre véhicule étant étroitement liée à sa jauge d’état, au bout de 2-3 chocs ou erreurs de pilotage, la course peut se trouver écourtée.


Evolution GT Leon      Evolution GT SLK


L’avantage de cette difficulté, c’est qu’au final, vous finirez par avoir une conduite propre, digne des vraies courses GT, ainsi, vous n’aurez plus à vous appuyer sur votre adversaire pour effectuer un virage serré ni à vous aider des rambardes de sécurité pour vous redressez d’un virage raté.

Nous nous retrouvons vraiment dans la réalité où toute erreur peut être fatale, en effet, que ce soit sur la grille de départ ou en milieu de course, les démarrages sont très lents (pas de démarrage Turbo à la Mario Kart) et lorsque la voiture heurte un peu violemment un obstacle, le pilote se retrouve sonné et reste donc quasi-inopérant quelques instants.


Evolution GT SLK      Evolution GT SLK

../..



Où sont les vrais pilotes '

Parlons maintenant du côté multi joueurs, encore une petite déception à l’horizon, le tour en sera fait très rapidement car il ne propose qu’un mode en écran splitté et aucun mode réseau. Les graphismes n’étant pas très bon à l’origine, en mode splitté, c’est encore pire.

Evolution GT Vectra      Evolution GT Vectra

De plus, les modes proposés sont loin d’être originaux. Nous aurons droit à un mode normal (course unique contre J2), mode tournoi (plusieurs courses contre J2) et enfin mode survie (véhicule plus ou moins endommagé au départ, celui qui survit gagne). Ce qui est assez normal pour un jeu de simulation me direz-vous mais quand même... Une petite originalité comme un petit mode tounoi en ligne aurait été le bienvenu.

Le manque d'intérêt de ce mode multijoueur en fait baisser grandement la note. A l'heure où l'ADSL est présent dans la majorité des foyers, il est quand même navrant de ne pas avoir proposé de véritable mode multijoueur mais seulement un mode deux joueurs qui maintenant est plus qu'obsolète.

Evolution GT Vectra      Evolution GT Vectra

Quel que soit le mode de couse que vous choisirez (carrière, défi, entrainement ou multijoueur), votre adversaire pilotera toujours la même voiture que la vôtre, ainsi les performances des véhicules seront toujours égales et seul la technique du pilote fera la différence. Un point intéressant mais il aurait été agréable de pouvoir choisir d'activer ou désactiver cette fonction.

Voilà, le tour de ce mode en dit long sur sa qualité. On a l'impression qu'il est là seulement parce qu'il fallait mettre un mode multijoueur. Dommage pour un éditeur qui n'en est pas à son premier coup d'essai. En espérant que leur prochain titre Super-Bikes : Riding Challenge saura rattraper cette faiblesse.

../..


Galerie d'images

Evolution GT      Evolution GT      Evolution GT

Evolution GT      Evolution GT      Evolution GT

Evolution GT      Evolution GT      Evolution GT

Evolution GT      Evolution GT      Evolution GT

Evolution GT      Evolution GT      Evolution GT

Evolution GT      Evolution GT

Evolution GT      Evolution GT



Conclusion

A l’heure où les jeux de voitures pullulent, l’originalité du jeu ainsi que sa qualité graphique sont les atouts majeurs pour décider de l’incontournabilité du titre. Dans celui-ci, la qualité graphique brille par son absence, heureusement que l’originalité est à peu près là pour rattraper ce gros défaut. Ce titre est un jeu 100% simulation de pilotage et totalement axé sur la technique et les réactions des véhicules.

Au final, Evolution GT sera destiné aux adeptes du pilotage et non pas aux spécialistes des courses sauvages.

Dommage pour ce titre, qui aurait pu être voué à un bel avenir, de rabaisser son niveau pour un critère qui désormais devient primordial dans n’importe quel jeu ainsi qu’un mode de jeu un peu trop exclusif. Espérons qu’un prochain opus rattrapera tout cela.


Evolution GT - big



Notes

  • Graphisme Comparés aux graphismes de la version PC, ceux de la version PS2 font peine à voir. Les véhicules sont bien représentés, il y a beaucoup de détails et aucun clipping, mais ceux-ci restent de qualité moyenne. Il y a très peu d'effets de lumière bien que tout se passe en extérieur.
    5/10
  • Bande son La musique n'est pas inoubliable et ne marque pas les esprits. En fait, elle n'est présente que dans les menus, durant les courses, il n'y a que les bruits de moteurs qui sont bien rendus (chaque modèle ayant sa propre sonorité), la respiration du pilote ainsi que ses battements de coeurs.
    6/10
  • Jouabilité La jouabilité n'est pas très facile à maîtriser et une mauvaise impression de vitesse est à déplorer. De plus, le maniement des véhicules demande une très grande anticipation ce qui réserve ce jeu aux seuls amateurs de simulation.
    6/10
  • Durée de vie La durée est suffisamment longue, le nombre de véhicules, de circuits ainsi que les modes de jeu y contribuent grandement. Mais la durée de vie d'une course peut être très vite écourtée notamment à cause de la voiture qui s'abime rapidement.
    7/10
  • Scénario Le scénario est assez basique, le fait d'être "entraîné" par Gabriele TARQUINI (bien que sa prestation ne soit pas très réaliste) est assez sympa. Nous restons ici dans une optique 100% simulation de course et les petits détails qui font toujours plaisir ont été mis de côté.
    6/10
  • Note générale Ce jeu ne casse pas quatre pattes à un canard ni quatre roues à une voiture. Malgré quelques options très intéressantes, cet opus manque de piquant. Dommage pour un titre qui aurait pu en offrir beaucoup plus.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire