Test Fallout 76

Le par  |  1 commentaire(s)
Fallout 76 - pochette

Trois ans après la sortie d’un Fallout 4 qui a divisé les joueurs, Bethesda Softworks nous propose de retourner dans l’univers post-apocalyptique de la série avec un Fallout 76 qui avait déjà déçu lors de son annonce au dernier E3 et ce, en raison de son orientation multijoueur. Beaucoup de joueurs estimant la licence comme un trip 100 % solo, cette prise de risque du studio vers le tout online paie-t-elle ? C’est le sujet du test du jour.

Débutée au siècle dernier sur PC, la série Fallout a une solide base de fans. Tout d’abord un jeu de rôle en vue isométrique avant de bouleverser son approche pour une vue subjective avec Fallout 3, la franchise revient trois ans après un Fallout 4 déjà bien plus orienté action et bridant sa dimension roleplay. Annoncé en grandes pompes au dernier E3 de Los Angeles, Fallout 76 suit la tendance de la licence The Elder Scrolls avec son épisode online, puisqu’il s’oriente lui aussi vers une expérience multijoueur. Pari risqué selon les amateurs de longue date mais véritable aubaine pour les nouveaux venus qui ne jurent que par les expérience 100 % connectées, ce nouvel opus nous propose d’incarner le dernier survivant de l’abri 76, aux abords d’une nouvelle région de la Nouvelle Virginie, à savoir les Apalaches.

Avant de nous attarder sur le contenu du titre, nous avons véritablement peiné à pouvoir jouer dans des conditions optimales lors des premiers jours suivant la sortie. En effet, un patch de près de 50 Go s’est suivi par une seconde mise à jour d’autant de données, sans compter des maintenances de serveurs aux heures inadéquates (en soirée notamment). Rarement il a été aussi pénible de pouvoir accéder à un jeu qui nécessite une connexion Internet et – pour les joueurs sur consoles – un abonnement en ligne pour en profiter. Passé ces déconvenues, nous pouvons nous lancer dans l’aventure, après avoir créé notre rescapé des bombes. Si Fallout 76 est vendu comme une expérience multijoueur, les développeurs ont rapidement tenté de rassurer les joueurs en colère en précisant qu’il est possible d’effectuer l’ensemble de l’aventure en solo. A l’exception de croiser des joueurs dans les Apalaches et la nécessité d’être connecté à l’un des serveurs du soft, c’est vrai.

Fallout 76 - 1 Fallout 76 - 2

Malgré tout, l’univers du jeu est initialement pensé pour être parcouru en solo, laissant la part belle à l’exploration et la rencontre de PNJ au fil des lieux découverts. Dans le cas présent, aucun PNJ n’est présent dans le titre, seuls quelques robots interagissent brièvement avec les joueurs, mais sans aucun choix de dialogue. Certes, le scénario fait cas de la repopulation de la Nouvelle Virginie suite à la guerre entre les États-Unis et la Chine, mais les joueurs connaissant la franchise seront déçus d’apprendre qu’aucune action aura de conséquence sur l’environnement et l’histoire. De ce fait, nous nous retrouvons spectateur d’un jeu qui autrefois nous offrait une très grande diversité et des embranchements intéressants. Qui plus est – mais ce n’est pas forcément une nouveauté – la trame principale du soft n’est en aucun cas intéressante. En effet, ce cheminement n’est clairement qu’un prétexte à explorer les Apalaches. C’est donc dans cette optique que des quêtes secondaires s’amorceront et certaines d’entre elles se révèlent diablement bien écrites. Malheureusement, beaucoup d’objectifs à mener se contentent de nous balader à travers l’environnement de jeu pour récupérer un objet à déposer ailleurs, à l’instar d’un MMORPG d’il y a plusieurs années. Dommage !

Les PNJ étant absents de l’aventure, ces quêtes s’engageront de façon subite, en découvrant un lieu, en passant près d’un bâtiment ou, plus simplement, en lisant une lettre ou un document sur l’un des nombreux terminaux informatiques du jeu. Cette mise en place se révèle brouillonne et l’écran se chargera rapidement d’objectifs à suivre, sans forcément en comprendre tous les enjeux. A cela s’ajoutent les événements qui se déroulent sur certaines zones des Apalaches et qui peuvent s’exécuter à plusieurs joueurs. Les réfractaires du multijoueur peuvent toutefois réaliser ces missions en solo, quand bien mêmes certaines demandent d’abattre basiquement plusieurs vagues d’ennemis.

Fallout 76 - 3 Fallout 76 - 4

Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2042664
Point positif :
"Des modifications intéressantes du S.P.E.C.I.A.L."

Oui... Enfin non... Manque d’équilibrage des cartes, puis au niveau 50 plus de points. Personne n'en parle dans les tests, pourtant c'est un handicap majeur pour le jeu, devoir changer ses cartes constamment est extrêmement chiant.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme