Test FEAR Perseus Mandate

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
FEAR Perseus Mandate image presentation

Avant que le tournant du Project Origin, qui sera développé uniquement par Monolith, ne soit pris, Timegate Studios et Sierra nous sortent un troisième volet de F.E.A.R. Cette extension stand alone s'ajoute ainsi à l'original et au premier add-on Extraction Point. La suite de la suite en quelque sorte. Dis comme cela, ça pourrait presque faire peur. Et cela tombe bien car lorsque l'on parle d'angoisse et de peur on pense forcément un peu à F.E.A.R.

Introduction

La nostalgie. Sentiment particulier qui nous pousse souvent à revenir vers nos premiers amours avec cette pointe d'angoisse à l'idée de revoir l'être jadis aimé. La boule dans le ventre lorsqu'il s'agit de pousser la porte du café dans lequel on lui a filé rendez-vous. Sera-t-il (elle) toujours pareil(le) ? Vais-je le (la) reconnaitre ? Aura-t-on toujours quelque chose à se raconter ? Serais-je déçu(e) ? En somme, on crève d'envie de savoir mais on ne sait pas vraiment si l'on a de bonnes raisons ni si cela ne tournera pas au cauchemar...


FEAR Perseus Mandate Image (1)     FEAR Perseus Mandate Image (2)

Tout commence par un largage d'un avion... Cela ne vous rappelle rien ?

C'est un peu habité par ces sentiments contradictoires que nous avons ouvert la boite d'un de nos jeux préféré de ces dernières années. Car depuis octobre 2005, nous avons eu droit à un épisode par an, F.E.A.R pour le premier du nom et Extraction Point pour l'add-on de l'an dernier. Mais alors qu'il s'agissait d'un simple ajout pour la précédente sortie qui nécessitait la possession du premier opus, nous voila paré d'une extension stand alone ce qui signifie qu'on peut ne posséder que celle ci et goûter aux joies de ce Survival-Horror-FPS.


FEAR Perseus Mandate Image (3)     FEAR Perseus Mandate Image (4)

On part faire un tour avec des potes...

On enfile donc à nouveau sa tunique de vengeur masqué pourfendeur de ténèbres indicibles, on met dans son cabas ses guns improbables aux projectiles aussi surnaturels que quelques créatures hantant le jeu, on branche sa radio et son oreillette, pour sauter dans le premier hélico qui passe. A l'heure des grèves interminables, on aura au moins trouvé un moyen de se rendre sur son lieu de travail sans passer des heures serré comme une sardine. Trêve de plaisanterie, on embarque pour ce test... des fois que les aiguilleurs du ciel se mettent aussi à manifester on aurait l'air mal avec notre Apache !


FEAR Perseus Mandate Image (5)     FEAR Perseus Mandate Image (6)

Bon c'est pas Neuilly mais tout les goûts sont dans la nature



Never Ending Strory

"Bonjour. Vous êtes un soldat du F.E.A.R.".Ah oui c'est vrai, un soldat du First Encounter Assault Recon. En gros, et comme toujours, un soldat super entraîné avec quelques dispositions particulières. Depuis peu, un groupe armé nous pourrit la vie avec à leur tête un gars aux pouvoirs surnaturels. Paxton Fettel, puisque c'est son nom, nous a déjà bousillé quelques soldats et filé un abonnement chez UPSA tellement il nous a fait mal au crâne. Heureusement, vous ne partez pas seul. D’ailleurs plusieurs de nos hommes sont là-bas. On a juste un peu perdu leur trace...


FEAR Perseus Mandate Image (7)     FEAR Perseus Mandate Image (8)

Y'a toujours moyen de s'en enfiler une devant la téloche !

Votre mission, si vous l'acceptez (pourquoi pose-t-on toujours cette question puisque tout le monde accepte...) sera de vous rendre sur place et de découvrir ce qui se trame. Vous enquêterez sur le projet Armacham évidemment mais aussi sur Perseus Mandate et sur le "synchronisme". Bref, le boulot ne va pas manquer alors "rompez soldat!"  Voila en gros la trame du scénario. On reprend donc F.E.A.R. là où on l'avait laissé (non ! pas dans le tiroir) avec un tout nouveau soldat, tout propre, tout net et pas encore mort.


FEAR Perseus Mandate Image (9)     FEAR Perseus Mandate Image (10)

Et pis un p'tit coup de boost ça égaye les soirées non ?

Et si cela manque un peu d'originalité, on ne pouvait pas non plus en espérer beaucoup plus. D'une part, nous avions déjà eu la non-surprise du scénario avec Extraction Point ce qui laissait présager un pareil sort pour le second add-on. Et puisqu'il s'agit d'une suite, il était normal de reprendre la trame usée des deux premiers opus. A vrai dire, cela ne gène pas trop. Et puis au final, on fait quelques découvertes inquiétantes qui redonnent un peu de saveur à ce scénario qui, sans être génial, fait parfaitement l'affaire : nous replonger dans l'horreur et la peur...


FEAR Perseus Mandate Image (11)     FEAR Perseus Mandate Image (12)

Lui, il a pas lu les consignes...




Transposition plus que révolution

C'est donc reparti pour un tour. Un tour d'hélico, on le sait désormais, mais un tour aussi dans les profondeurs de l'horreur. Et vous aurez comme seuls amis, au delà des soldats qui vous escortent un temps mais se font bien vite trucider, votre tunique et vos armes. C'est une habitude dans F.E.A.R., vous disposez d'un armement première classe. Cette fois-ci, quelques ajouts ont été opérés dans votre arsenal afin de vous faciliter la tache. Le plus drôle d'entre eux est probablement le fusil lance projectile électrique qui rappelle quelques pistolet de défense, et donne aussi une solution à une grève trop longue des agents d'EDF. Décidément, elles nous inspirent ces grèves...


FEAR Perseus Mandate Image (13)     FEAR Perseus Mandate Image (14)

Voilà ! j'étais sûr que je ne passerais pas le portillon sans encombres avec tout mon matos...

Toutefois, le nombre de nouveauté n'est pas énorme et ne donne pas le tournis. Cela sert simplement à redécouvrir un petit peu le gameplay de F.E.A.R. qui, s'il a pris deux ans, n'a pas trop mal vieilli. Vous retrouvez toujours avec bonheur le slow motion qui vous alloue quelques secondes au ralenti pour bien viser entre les deux yeux. Et ce dernier, comme dans les précédents volets, est vraiment à utiliser avec parcimonie si l'on ne souhaite pas terminer le jeu trop facilement. Ensuite, l'IA n'a pas été modifiée et ce n'est pas plus mal. Quelques défauts subsistent mais dans l'ensemble elle est satisfaisante.


FEAR Perseus Mandate Image (15)     FEAR Perseus Mandate Image (16)

Les effets de fumée sont toujours aussi mal gérés

Parfois, quelques manœuvres de contournement ou d'attente vous obligeront à changer vos plans. Vous pouvez au choix foncer dans le tas ou procéder calmement. Mais au final, vous arrivez à parvenir à vos fins sans trop d'encombres. Heureusement, quelques ennemis de taille vont vous attendre, notamment les Nigthcrawlers (pas ceux de Push The Feeling On, dommage !) qui risquent de vous faire recharger votre partie avant votre gun tellement ils se montrent résistants. Bref, si le gameplay n'est pas original, quelques retouches de ci de là donnent le change et rénovent un tout petit peu la façade d'un bâtiment pas si lézardée que l'on pouvait le craindre malgré une concurrence féroce ces temps-ci.


FEAR Perseus Mandate Image (17)     FEAR Perseus Mandate Image (18)

J'aime pas les longs couloirs...



C'est l'horreur ?

Et si l'on pouvait légitimement s'inquiéter pour le vieillissement du gameplay, que fallait-il craindre de celui des graphismes ? Car si en 2005 le moteur nous avait grandement plu, deux ans plus tard, le même moteur pouvait tout autant nous décevoir. Premier conseil, il faut absolument éviter de jouer à Crysis juste avant F.E.A.R. sans quoi vous trouverez l'ensemble bien pâle. Deuxième conseil, poussez toutes les options graphiques à fond. Pourquoi cette remarque ? Parce qu'il y a deux ans il fallait posséder une configuration high level pour pouvoir profiter pleinement des graphismes de F.E.A.R. Aujourd'hui, il passe donc sans trop de problèmes sur les machines moyennes.


FEAR Perseus Mandate Image (19)     FEAR Perseus Mandate Image (20)    

Je savais que ça sentait le pâté cette histoire...

Au moins, on peut profiter à plein de ces derniers. Et ce que l'on peut observer n'est pas si déplaisant. Car si l'ensemble est relativement "anguleux", les textures et les éclairages sont tout à fait honorables. Cependant, et malgré de nouveaux endroits bien particuliers et propres à cet opus, on retrouve quelques lieux quasiment à l'identique des précédents volets, ce qui est ennuyeux. L'ambiance est toujours relevée régulièrement d'apparitions qui, si elles sont un peu moins fréquentes, sont toujours aussi terrifiantes malgré des ressorts bien connus. Et puisque l'on évoque l'ambiance, on ne peut que souligner les thèmes musicaux repris pour certains en totalité.


FEAR Perseus Mandate Image (21)     FEAR Perseus Mandate Image (22)

Waouh la bécane de folie !

Alors bien sûr cela file toujours la trouille d'entendre quelques râles et quelques chuchotements sur des musiques inquiétantes, mais on aurait aimé un petit peu de nouveauté. Car sur ce point il était vraiment possible de le faire sans trahir les anciens épisodes. On relève néanmoins un élément parmi les sons : c'est les voix des soldats adverses, tantôt rassurantes lorsqu'il s'agit d'annoncer tout haut la manœuvre en cours ("tir de couverture" si fréquent) ou inquiétantes lorsqu'ils ont de grosses voix de ténor qui aurait enfilé un caleçon trop serré.


FEAR Perseus Mandate Image (23)     FEAR Perseus Mandate Image (24)

La jouissive prise de contrôle de la tourelle





Galeries d'images



FEAR Perseus Mandate Image galerie (1)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (2)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (3)

FEAR Perseus Mandate Image galerie (4)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (5)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (6)

FEAR Perseus Mandate Image galerie (7)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (8)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (9)

FEAR Perseus Mandate Image galerie (10)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (11)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (12)

FEAR Perseus Mandate Image galerie (13)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (14)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (15)

FEAR Perseus Mandate Image galerie (16)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (17)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (18)

FEAR Perseus Mandate Image galerie (19)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (20)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (21)

FEAR Perseus Mandate Image galerie (22)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (23)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (24)

FEAR Perseus Mandate Image galerie (25)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (26)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (27)

FEAR Perseus Mandate Image galerie (28)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (29)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (30)

FEAR Perseus Mandate Image galerie (31)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (32)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (33)

FEAR Perseus Mandate Image galerie (34)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (35)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (36)

FEAR Perseus Mandate Image galerie (37)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (38)   FEAR Perseus Mandate Image galerie (39)


Conclusion

En fait, l'angoisse de la déception fait très vite place à celle, plus légitime, du jeu en lui même. Jouant à fond la carte de la suite en utilisant tout ce qui a pu faire le succès de la série, FEAR Perseus Mandate nous en remet une petite couche sur la tête. On frémit donc toujours à la vue d'un couloir aussi long qu'ensanglanté en se demandant ce qui va nous arriver et l'on prend toujours un pied phénoménal dans les combats aussi nombreux que frénétiques. C'est sûr que le tir n'a rien d'une simulation mais en même temps le paranormal qui entoure tout cela n'a rien de très réel lui non plus.


FEAR Perseus Mandate Image (25)     FEAR Perseus Mandate Image (26)

Deux des nouvelles armes

Puisqu'il s'agit d'une extension stand alone, on ne voit pas trop ce qui pourrait retenir les uns, qui on déjà acheté FEAR, et les autres, qui ne possèdent pas l'original, de faire l'acquisition d'un titre qui saura les ravir quelques heures. Pour environ 40 euros, on passe plusieurs heures à trembler d'effroi et on prolonge le plaisir sur un mode multi bien convaincant. Sans être le jeu de l'année, d'autres étant parus depuis peu avec cette prétention légitime, F.E.A.R. est une extension que tout amoureux de la série possédera. Mais aussi un éventuel premier doigt dans l'engrenage pour ceux qui ne la connaissent pas encore.


FEAR Perseus Mandate Image (27     FEAR Perseus Mandate Image (28)

Le mot de la fin  pour une fille brûlante

FEAR Perseus Mandate est disponible à l'achat à partir de 25,60 €.



+ Les plus
  • Ambiance toujours prenante
  • Gameplay encore cohérent
  • Pas besoin d'acheter le jeu originel
- Les moins
  • Un peu trop court
  • Pas mal de déjà vu

Notes

  • Graphisme Malgré la date bien éloignée de la première sortie et des graphismes qui allaient avec, l'ensemble n'a pas pris tant de rides que cela. Comme mentionné dans le test, les lieux restent avec beaucoup d'angles droits. Mais les textures et les lumières sont toujours de très bonne facture. Quelques nouveaux ennemis bien dessinés ainsi que quelques endroits que nous vous laissons découvrir viennent relever le tout. Alors si l'on compare F.E.A.R aux sorties actuelles, il est clair qu'il y a un fossé. Mais ce jeu parvient encore à nous contenter de ce point de vue là, d'autant que désormais beaucoup de config peuvent l'exploiter à son maximum. Et de ce coté-ci, on ne peut pas en dire autant de ces fameuses dernières sorties.
    7/10
  • Bande son Si l'on ne considère que les thèmes musicaux, vu qu'ils sont pratiquement tous connus, F.E.A.R. ne peut prétendre à cette note. Mais lorsque l'on prend l'intégralité des sons de ce jeu, ce qui est le propre d'une bande son qui ne se résume pas à la musique, il est indéniable que l'ambiance sonore générale est toujours aussi prenante. Pas géniale ni révolutionnaire, mais prenante.
    7/10
  • Jouabilité Les combats armes à la main sont toujours aussi jouissifs. L'ensemble se manie parfaitement même sans avoir une dextérité folle. Notre perso est notamment aussi réactif et vise toujours aussi bien ! On regrette toutefois autant que d'habitude la linéarité des niveaux et le fait que tout ceci soit très fermé malgré une volonté manifeste de les ouvrir un peu plus avec plusieurs scènes à l'extérieur. Un poil trop facile, il se complique vraiment vers la fin. Et si vous décidez de vous y coller en mode difficile, vous vous préparerez quelques empoignades monumentales.
    8/10
  • Durée de vie Le point faible du jeu. Mais c'est tout sauf une surprise. Comme Extraction Point, F.E.A.R. Perseus Mandate se finit bien trop vite. Sept heures pour notre part ont suffit à parcourir le jeu. On imagine aisément qu'ayant un peu flâné de notre coté, d'autre iront encore plus vite. Toutefois, il s'agit d'une extension. Il est donc logique qu'il ne soit pas aussi long que l'original. Dommage que pour une fois la réalité et la logique prennent le pas sur le surnaturel dans F.E.A.R.
    6/10
  • Scénario Reprenant les ficelles des précédents volets, et pour cause, F.E.A.R. Perseus Mandate vous donne quelques éléments nouveaux dans votre quête pour enfin découvrir ce qui se passe là-bas. "Va à tel endroit", "découvre tel truc" ou "rejoint untel" sont vos directives en général. En clair, si l'histoire n'est pas d'une originalité folle, elle donne le bon prétexte pour poursuivre l'aventure. Suffisant pour nous tenir assis devant notre écran.
    7/10
  • Note générale F.E.A.R. Perseus Mandate, malgré quelques défauts bien regrettables, continue de jouer son rôle de grossiste en sensations fortes. On lui reprochera ce que l'on veut, et notamment tout ce que nous lui avons reproché au cours de ce test, il n'en reste pas moins qu'on vit tellement son jeu à fond qu'on en oublie souvent ces petits accrocs. On prend autant de plaisir à tirer sur nos ennemis que l'on tremble en avançant dans certains lieux inquiétants. Une valeur sûre du survival horror FPS, voila ce qu'est F.E.A.R. Et cet opus ne déroge pas à la règle.
    8/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test  FEAR
    Une bonne année et demi s'est écoulée depuis la fracassante sortie de F.E.A.R. sur PC. A l'époque, notre échine avait été parcourue par les frissons venant tant des prouesses techniques et graphiques de ce jeu que des nombreuses ...
  • Test FEAR Extraction Point
    Soldat d'élite dans l'unité très spéciale du First Encounter Assault Recon, vous êtes entraîné pour faire face aux situations les plus extrêmes. Votre leitmotiv ' Etre constamment capable de gérer le stress, la peur et les fortes ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire