Test Ferrari Challenge

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Ferrari Challenge

Ferrari Challenge... les amateurs de ces belles cylindrées italiennes vont s'en donner à cœur joie puisque, comme son nom l'indique, le titre ne fait tourner que les Ferrari sur les différentes courses. Orienté arcade, le jeu de Deep Silver attirera sans doute les joueurs de jeu de course automobile, peu nombreux sur la console. Mais qui dit Ferrari n'implique pas forcément titre de qualité.

Contenu du jeu

Si vous êtes amateurs des Ferrari, que vous ne jurez que par la Scuderia en Formule 1 ou que vous collectionnez les posters des différents modèles de la marque italienne, il se peut que le titre du jeu vous interpelle. Mais avant de franchir le cap de l'achat, mieux vaut encore savoir de quoi il en retourne exactement. Et malheureusement, ce n'est pas très glorieux. Petite déception donc, pour ce titre dont on espérait plus avec de tels véhicules. Conduire des Ferrari a de quoi faire rêver, mais dès les premières courses, le plaisir n'est pas au rendez-vous.

Ferrari Challenge (2) Ferrari Challenge (3)

Et pourtant, c'est sur un bon point que commence le jeu. A la seule condition que vous débutiez par le mode entraînement et pas directement par le championnat. Le mode entraînement est très bien conçu dans le sens où il vous délivre toutes les clés de tous les circuits. Ligne de trajectoire, annonce des courbes, du moment où il faut freiner et celui au contraire où il vous faut de nouveau accélérer à la sortie d'un virage, la voix off vous donne toutes les informations nécessaires pour que vous connaissiez les parcours du bout des doigts. Attention, la moindre sortie de route, collisions avec un adversaire, un dépassement comptent comme des malus sur votre score final. De quoi réellement optimiser votre conduite générale et de comprendre les clés du succès. De quoi aussi vous habituer au type de gameplay du titre mais nous y reviendrons plus tard.

Ferrari Challenge (4) Ferrari Challenge (5)

Ferrari Challenge vous propose de parcourir et de gagner les courses sur huit circuits officiels que les habitués de course automobile n'auront aucun mal à reconnaître. Nous ne sommes pas dans un jeu Ferrari pour rien puisque même le circuit privé des essais de la firme est ici présente. Les championnats s'organisent de façon très simple. Pour gagner, il vous suffit de remplir un seul objectif, par exemple de finir au maximum en sixième position, et vous gagnez. La course semble donc être simple sur ce titre mais rassurez-vous, le niveau gagne en difficulté au fur et à mesure. Quatre niveaux de difficulté (Facile, Moyen, Difficile et Expert) pour quatre courses chacun. Ne comptez par sur les différents degré de niveau pour gagner en consistance. Le titre peine sur le contenu de ses championnats qui véritablement, n'ont rien à voir avec ce qu'on connait d'un championnat classique.




Gameplay

Le gameplay, le gros point noir de ce titre, le point sur lequel ne pouvait se louper un jeu de course. Et pourtant, c'est bien là le drame puisque c'est essentiellement sur la conduite du véhicule que le titre se loupe. Extrêmement limité, le gameplay ne vous demandera que d'accélérer ou de freiner. C'est donc assez basique d'autant plus que votre voiture est un peu trop rigide en course. Pas de dérapage contrôlé, ici, il vous faudra doser vos freinages de façon à appréhender les virages de la meilleure façon qui soit. Mais attention, si vous ne freinez pas assez, c'est le bac à sable assuré. Si au contraire vous freinez trop, vous vous arrêtez net. Ajoutez à ceci l'impression que votre voiture n'est en fait qu'un gros bloc qui ne sait qu'aller à gauche ou à droite et vous aurez un bel aperçu de ce qu'il vous est proposé. Aucune sensation de conduite n'est pas non plus ressentie et ce n'est pas le bruit bizarre que fait votre voiture qui vous aidera à y croire.

Ferrari Challenge Ferrari Challenge (1)

Peut-être que si vos adversaires étaient logés à la même enseigne, on arriverait encore à trouver un juste équilibre. Sauf que ces derniers ont une conduite quasi parfaite. Ils suivent tous la bonne trajectoire, ne semblent pas avoir besoin de freiner dans un virage (alors que vous essayez péniblement de vous en sortir après un lourd freinage), ne souffrent pas des collisions avec vous et rouler dans l'herbe ou dans le sable ne les dérange pas plus que ça vu que cela n'influence en rien leur vitesse (mais la vôtre si...) De nombreux points sont à votre désavantage et si vous avez le malheur de laisser filer le peloton de tête, vous ferez la course bien souvent seul. En revanche, si vous prenez l'avantage, alors il faudra vous battre bec et ongle pour garder la première place. Si vous ne supportez pas ces adversaires un peu trop aidés par les développeurs, vous pourrez encore vous tourner vers le mode multi avec deux à quatre de vos amis, uniquement en local par contre.

Ferrari Challenge 1 (1) Ferrari Challenge 1

On regrettera aussi la pauvreté des réglages. Heureusement le titre vous permet de jouer avec une boîte manuelle, ce qui vous permet de gagner un peu en sensation, mais juste un peu. Côté voiture, c'est juste la couleur qu'il vous faudra choisir. Ne vous plaignez pas, vous aurez tout de même droit à six coloris différents, ce qui n'est pas rien !


Conclusion

Ferrari ChallengeDifficile donc d'accrocher à ce titre. Le gameplay est compliqué à gérer et n'apporte aucune sensation réelle de conduite. Les voitures auraient pu être de banales Logan, vous n'auriez pas fait la différence. Dommage pour un titre estampillé Ferrari quand même. Et puis les challenges ne passionnent pas particulièrement, les championnats n'ayant de championnat que le nom. Et puis le comportement des adversaires n'aident pas non plus à vous motiver pour gagner les compétitions. Ferrari Challenge n'est pas exécrable pour autant mais on a vu mieux sur la DS en matière de jeu de course comme Race Drviver par exemple. Les titres sur PS3, PS2, Wii et Xbox 360 s'apprêtent à sortir. Espérons pour eux que la conduite soit mieux travaillée.

Ferrari Challenge est disponible à partir de 34,90 €.


+ Les plus
  • Un mode entraînement efficace
- Les moins
  • Le gameplay
  • Le manque de réglages
  • Le concept de challenge trop absent
  • Des adversaires privilégiés

Notes

  • Graphisme Impossible de se tromper vous êtes bien sur une DS. Les graphismes n'ont donc rien d'extraordinaire mais on reconnaîtra sans peine les circuits officiels que l'on arpente. Côté Ferrari, si les voitures restent "jolies", la modélisation ici non plus n'a rien d'exceptionnel. Quant à l'animation de la voiture en course, elle se montre beaucoup trop statique.
    5/10
  • Bande son Oubliez le doux bruit du moteur vrombissant de la Ferrari. Il faudra vous contenter d'une sorte de bruit de gros moustique. Rien d'agréable à vous mettre dans les oreilles donc, et ce n'est pas la musique du menu particulièrement agaçante à la longue qui viendra relever le niveau de la bande son.
    3/10
  • Jouabilité Oubliez l'utilisation du stylet, le titre n'utilise que les commandes traditionnelles. La prise en main se révèle assez simple grâce à la présence d'un mode entraînement particulièrement efficace. En ce lieu, vous vous rendrez compte qu'il vous faudra jongler avec un système de freinage loin d'être au point. Le gameplay affiche trop de défaut pour arriver à prendre du plaisir dans une course.
    6/10
  • Durée de vie Les degrés de difficulté à débloquer au fur et à mesure mettront un peu de piment dans votre avancée mais vous viendrez vite à bout des huit circuits disponibles. Le multi pourra à la limite vous donner envie de poursuivre l'aventure, mais vous ne passerez pas des heures et des heures sur ce jeu, le gameplay étant trop rébarbatif.
    5/10
  • Note générale Le gameplay est trop imbuvable pour donner une note plus décente au jeu. Et comme c'est un peu le point majeur pour un jeu de course orienté arcade, l'essentiel du titre est tout bonnement loupé. Trop de défauts, peu de qualité, l'équation est vite fait. Fans de Ferrari, le jeu ne met pas assez en valeur la qualité des voitures. Un titre qu'on prendra soin d'éviter sur la DS, en espérant que les prochaines versions sur console de salon fassent mieux.
    4/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire