Test Flight Simulator X Acceleration

Le par Alain L.  |  13 commentaire(s)
Flight Simulator X Acceleration - Logo

Sorti il y a un peu plus d’un an, le dixième opus des Flight Simulator a su incontestablement repousser les limites techniques d’un genre des plus exigeants qui soit. Et pour ne rien laisser au hasard, les développeurs ont voulu prolonger ce concept au travers d’un puissant disque additionnel prénommé Acceleration Expansion Pack.

Toujours plus

Créée en 1982, la série Flight Simulator s’est imposée progressivement comme l’une des meilleures simulations aériennes jamais créée. Nouant d’étroits liens avec le milieu aéronautique, Microsoft a pu bénéficier d’un important support technique qui lui a indubitablement servi au point même d’être utilisé par des pilotes professionnels comme un puissant outil d’entrainement.

Cette notoriété n’est pas le fruit du hasard mais bel et bien d’un travail acharné qui s’est étalé sur de nombreuses années. Son prédécesseur Flight Simulator 9 plus connu sous le nom de Flight Simulator 2004 : Un Siècle d’Aviation possédait d’ores et déjà de grandes qualités artistiques et surtout techniques, mais il lui manquait sans aucun doute un renouveau visuel.

Flight Simulator X Acceleration   Image 7  Flight Simulator X Acceleration   Image 8

Et c’est dans cette optique que ce dixième épisode est né sous couvert de vaste remise à niveau visuelle qui, malgré les superbes illustrations promotionnelles, s’avère au final réussie en tout point. Contrairement aux apparences, le jeu ne s’est pas seulement contenté d’y incorporer un nouveau moteur graphique mais fait ainsi part d’importantes améliorations au niveau de la gestion du trafic aérien ou encore de la météo.

Mais les joueurs reprochaient à juste titre la lenteur intrinsèque de son concept majoritairement axé sur du pilotage civil. En effet, la série Flight Simulator ne fait part qu’à du pilotage civil où il n’est question que de piloter et rien d’autre. Bien entendu, les développeurs ne comptent point bouleverser ce contexte central par simple respect conceptuel.



Du dynamisme, en veux-tu en voilà

Au lieu de cela, ces derniers ont eu la bonne idée d’apporter un dynamisme supplémentaire par l’intermédiaire d’intenses courses techniques. Les courses aériennes de Reno et Red Bull seront à titre d’exemple omniprésentes et serviront de base à ce disque additionnel placé sous le signe de l’adrénaline et de la vitesse.

Ces courses aériennes consistent plus simplement à accomplir un ensemble de figures aériennes tout en veillant à passer au travers de portes aériennes matérialisées par des pylônes. Très souvent, ces passages obligatoires nous poussent littéralement à accomplir de véritables cascades ce qui change à n’en pas douter des simples mais haletants vols civils.

Flight Simulator X Acceleration   Image 9  Flight Simulator X Acceleration   Image 10

Cette nouvelle facette simple et ultra efficace change véritablement des conventionnels vols plus posés mais toujours aussi techniques. Il suffit ici de posséder de bonnes capacités oculomotrices, un bon sens de l’orientation et plus important encore de l’entraînement pour pouvoir réussir l’ensemble des courses. Le nouveau mode multi-joueurs sait d’ailleurs tirer pleinement parti de ces courses pour y introduire une dimension de compétition.

Mais ce fut aussi l’occasion d’introduire trois nouveaux bolides aux profondes origines militaires que sont le F/A-18 Hornet, le AgustaWestland EH101 et pour finir le P-51 Mustang. Tous ces bolides ont été intelligemment exploités pour former un ensemble de missions relativement techniques et mettant à rude épreuve le joueur.



Un gameplay réaliste

En tant que simulation pure et dure, le jeu nous poussera très souvent à recommencer un geste particulier des dizaines de fois pour acquérir une certaine habitude et une expérience de vol quasi nécessaire à la bonne survie de l’appareil. Pour se différencier de ses quelques concurrents, la série n’a pas hésité à mettre en avant son réalisme mécanique.

De ce côté là, il faut avouer que le jeu sait effectivement retranscrire avec précision un ensemble de conditions mécaniques et physiques. Le pilotage du F/A-18 bien différent des avions civils requiert un nouvel apprentissage dépendant véritablement de la précision et du timing du joueur, une seule faute de jugement peut inévitablement nous conduire au crash.

Flight Simulator X Acceleration   Image 11  Flight Simulator X Acceleration   Image 12

Ce sont très certainement les missions d’appontages et de catapultage qui nous rendront la vie difficile, manquer le cran d’éjection ou les fameux brins d’arrêt sont souvent signes de crash. L’absence de véritables sensations physiques pour un pilote chevronné influera très certainement sur ces capacités de jugement et c’est à vrai dire la seule chose qui manque à Flight Simulator.

Car les sonorités mécaniques, la retranscription fidèle des cockpits ou encore les comportements de vol sont d’une qualité exceptionnelle qui en font une référence à part. L’introduction récente des hélicoptères dont le EH101 s’est déroulée sans encombre et l’on peut aisément ressentir les difficultés éprouvées par les pilotes quant à la bonne gestion des forces mécaniques.



Mais diablement exigeant

Trouver le bon équilibre entre la force de portance et le poids de l’appareil sera un exercice qu’on devra maîtriser sur le bout des doigts si l’on désire connaître la victoire et le succès. Les missions de sauvetage mettront grandement à contribution nos capacités à effectuer un vol stationnaire lorsqu’il s’agira par exemple d’évacuer un blessé.

Inutile de vous rappeler que nous n’évoquons dans ce cas précis qu’un seul et même facteur mécanique. Les conditions atmosphériques, la force et la direction du vent ou encore le timing sont autant d’autres conditions qu’il faudra absolument prendre en compte et c’est en ce sens que l’expérience de vol joue un rôle primordial.

Flight Simulator X Acceleration   Image 13  Flight Simulator X Acceleration   Image 14

Le P-51D Mustang datant de la Seconde Guerre mondiale nous offre lui aussi des conditions de pilotage différentes du fait de sa configuration spatiale et surtout de sa motorisation. Et les missions proposées savent vraiment bien souligner ces particularités et les mettre en avant aux côtés d’un scénario certes banal mais qui se prête excellemment bien au jeu.

Alors que nous devrons tester nos conditions physiques lors d’un test réalisé pour le compte de la NASA au travers d’innombrables cascades aériennes, il nous faudra aussi veiller à respecter un minimum de règles dès lors que nous sommes en compagnie du Secrétaire à la Défense, dans le cas contraire nous serons rapidement priés de plier bagages.



Un beau travail artistique

D’autres missions plus originales consistent à titre d’exemple à repérer un probable OVNI au dessus de la fameuse Zone 51. Mais les missions d’interceptions restent à mon humble avis les plus engageantes et intenses du lot. La pression à laquelle nous sommes soumis et bien entendu l’objectif à atteindre nous poussent véritablement à nous impliquer alors même qu’il ne s’agit que d’un jeu.

C’est la force des Flight Simulator que de permettre une telle immersion et un engagement sur une longue durée. Jouer de temps à autre s’avère franchement amusant et très sympathique, néanmoins le jeu prend tout son sens quand nous sommes bien décidés à accumuler les heures de vol et que nous commençons enfin à en comprendre les subtilités.

Flight Simulator X Acceleration   Image 15  Flight Simulator X Acceleration   Image 16

Une fois le pas franchi, le concept nous ouvre ses portes et offre un bel aperçu de ce que peuvent connaître les pilotes professionnels et amateurs. Déjà bien beau, Flight Simulator X : Acceleration apporte une foule de nouveaux détails visuels exploitant sans encombre DirectX 10.

Les nouveaux environnements de Berlin, Cap Canaveral, Istanbul ou encore la Base Aérienne de la Air Force illustrent parfaitement l’évolution du moteur graphique ne se contentant plus d’afficher des textures hautes résolutions, et se targuent désormais d’implémenter des détails 3D comme les usines, monuments et autres immeubles.



Mission largement accomplie

Le fan de Flight Simulator tout comme l’amateur d’aéronavale peuvent à juste titre s’interroger sur l’utilité profonde de ce nouvel add-on. Bien qu’il existe un nombre incroyable d’add-on plus ou moins officiels autour de cet univers, Flight Simulator X : Acceleration parvient sans l’ombre d’un doute à se rendre indispensable.

Grâce à une belle sélection d’avions et l’arrivée des courses techniques, l’ensemble gagne énormément en intensité et peut désormais s’installer dans un domaine auparavant inconnu qu'est l’aviation militaire. La bonne exploitation du mode multi-joueurs restera pour sûr dans l’histoire de la série malgré l’absence d’une profonde personnalisation.

Ce disque additionnel ne se contente guère d’améliorer ses graphismes et fait aussi part d’une optimisation technologique augmentant sensiblement la fluidité générale du jeu ce qui n’est pas rien. En tant que fan d’aéronautique et ayant pu suivre la série Flight Simulator depuis sa création, j’avoue être pleinement satisfait de ce nouvel opus et conseille à n’importe quel fan de se le procurer. Une simple mais franche réussite.

Flight Simulator X : Acceleration est disponible sur PC à partir de 35,40 €.




+ Les plus
  • Excellent outil d'apprentissage
  • Intéressant mode multi-joueur
  • Très beau et réaliste
  • Ultra-immersif
- Les moins
  • Nécessite une machine de guerre...
  • ... et beaucoup d'heures de vol

Notes

  • Graphisme Graphiquement, la série Flight Simulator s’est toujours montrée à la hauteur des espérances et parvient toujours à nous surprendre. Les nouveaux environnements introduits par Acceleration démontrent une nouvelle fois la suprématie de Microsoft en ce secteur. Meilleure utilisation des textures hautes-résolutions, reflets améliorés et gestion presque parfaite de l’éclairage sont ses arguments. Le tout s’encastre parfaitement avec le jeu originel et les fans de HD pourront par ailleurs se procurer des packs de plus ample précision comme les fameux MegaSceneryX, VFR Photo Scenery et autres Ultimate Terrain X. La modélisation extérieure et intérieure des avions est tout bonnement irréprochable, mais cela ne surprend plus personne, non ?
    9/10
  • Bande son Les bruitages offerts par le jeu sont d’une excellente qualité et relativement proches de la réalité. Que ce soit le moteur, les oiseaux, le vent ou encore la tempête, tout cet ensemble jouit d’une excellente diversité et exploite les systèmes 5.1 voire plus. La musique souvent en retrait sait se montrer apaisante et adaptée au contexte aéronautique. Les voix radios sont quant à elles jouées par de véritables opérateurs radios d’où leur intrinsèque qualité.
    8/10
  • Jouabilité Flight Simulator a toujours été un modèle en terme de gameplay et ce nouvel opus n’échappera point à la règle avec à la clé un réalisme mécanique ultra-réaliste et une mise en scène immersive en tout point. Disponible aussi bien aux amateurs qu’aux professionnels, le jeu sait aussi s’adresser aux nouveaux venus au travers de tutoriels clairs et de missions scénarisées. La bonne exploitation des bolides militaires et l’implémentation d’un intense mode multi-joueurs ne pourront qu’appuyer son règne.
    8/10
  • Durée de vie Théoriquement, le jeu est sans limite et offre un exceptionnel panel de vols et de voyages plus immersifs les uns que les autres. La seule condition restrictive provient du joueur et lui seul, car le concept ouvert et les possibilités d’y adjoindre du contenu supplémentaire sont énormes.
    9/10
  • Note générale En tant qu’addon, Flight Simulator X : Acceleration répond aux nombreuses attentes émises par les joueurs et joueuses de tout horizon. Plus dynamique et optimisé l’ensemble se rend presque indispensable aux yeux des fans de par ses choix aéronautiques et son remaniement technologique pour le moins efficace, à posséder absolument.
    8/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
amenophis57 offline Hors ligne Héroïque avatar 953 points
Le #195599
malheureusement il manque une precision tres importante:
quelle est la config ideale pour faire tourner le jeu de facon parfaitement fluide avec les details au maximum. Car c'est vraiment ds ce mode que le plaisir de jouer est optimal.
J'ai deja eu la mauvaise surprise de voir que mon core2 duo E6300 + geforce 8800 gts 320 etait tres insuffisant sur flight simulator X

serait il possible d'avoir ces infos?
Anonyme
Le #195623
Salut à tous !

C'est vrai que cet article me parait un peu léger.

amenophis57 : Les Flight Simulator ont toujours été extrêmement gourmands en ressources. La complexité du jeu tant dans le fond que la forme justifie à mon avis cela. Le terme "Simulateur" semble avoir été inventé pour cette série.

Pour info, "FS X" est le seul jeu à mettre actuellement ma conf à genoux :
- Core 2 Duo 6850 (légèrement overclocké)
- Carte mère Asus P5KDeluxe WiFi AP
- Carte graphique 8800 GTS 640Mo
- 2 Go DDR2 6400
Avec tous les détails à fond (traffic terrestre en particulier), le survol de Charles de Gaulle rame énormément, et en 1024 x 768 ! Mais encore une fois cela ne me choque pas. Faut savoir ce que l'on veut. On n'est pas en train de parler d'un jeu de golf sur Wii, là...

Par contre, un détail me chagrine : J'ai toujours été fasciné par les FS (depuis le II ! )et les ai trouvé plutot réalistes par défaut, n'étant pas pilote moi-même.
Mais toutes les personnes ayant une expérience de pilote disent préférer XPlane (qui m'a peu enthousiasmé mais que j'ai peu testé) et trouver les FS peut réalistes.
Cet articles dit très exactement le contraire. Qu'en est-il ?
Anonyme
Le #195624
amenophis57 :
J'oubliais : C'est ton processeur qui fait défaut. Il te faut au minimum un 6700 à mon avis. Et 2 Go de mémoire DDR2 6400 si possible.
amenophis57 offline Hors ligne Héroïque avatar 953 points
Le #195635
sicyons :

merci pour tes precisions , je vais en tenir compte pour l'assemblage de ma prochaine tour..
Effectivement je comprends mieux pourquoi le jeu rame tant chez moi...
Alain L. offline Hors ligne Héroïque avatar 725 points
Le #195663
Bonjour amenophis57, Flight Simulator X requiert c'est vrai une imposante machine et il faudra surtout compter sur le couple CPU/RAM pour stocker d'une part les informations mais aussi les traiter car de nombreux parametres sont à prendre en consideration notamment aux abords des aéroports.

Pour ma part, je pense qu'un Core 2 Duo 6700 se debrouille deja tres bien, mais en cas de prevision tu pourrais aussi te procurer le Quad Core Q6600 qui n'est qu'à 30€ de plus par rapport au 6700 donc vers les 180€ OEM.

Pour la ram, le minimum conseillé reste effectivement 2Go DDR 6400 qui sont a un prix relativement modeste, 40-50€ à tout casser.

Tres sincerement ta carte graphique suffit amplement pour FSX et d'ailleurs un bon nombre de jeux.

Tu peux aussi rendre le jeu plus fluide en RAID 1 conformation miroitage donc si tu en as les moyens. De facon logicielle, il faudra penser à defragmenter la partition accueillant le jeu, cela peut te permettre de grapiller des FPS.

Si tu es resté sur Flight Simulator X, n'oublie surtout pas d'installer le Service Pack 1 et 2 qui offrent de meilleures performances générales.

Tu peux aussi jouer sur les reglages maximum et elevés, ces deux modes d'affichage sont à l'oeil nu similaires et on ne voit que tres peu ed difference au prix d'un net gain de performance.

C'est pour l'instant mes seules idées en tête, mais si tu as d'autes interrogations n'hesite pas.
Alain L. offline Hors ligne Héroïque avatar 725 points
Le #195668
Hello Sicyons, je pense tres sincerement que tu pose ici une excellente question et je vais tenter d'y repondre en tant que gamer et d'apres mon experience de jeu.

X-Plane reste à mon avis la simulation la plus realiste à ce jour d'un niveau purement mecanique. C'est à dire que le jeu retranscrit à merveille les differents modeles de vol et se permet meme d'y integrer une fonctionnalité predictive.

Cette derniere permet tout bonnement de te retranscrire un modele de vol en faisant uniquement usage de calculs mecaniques sur l'ecoulement de l'air la forme geometrique de l'avion que tu as chosi ou toi meme modelise, et c'est un veritable plus.

Car FSX se contente lui d'obeir a des reglages predefinis lors de la creation de l'avion sans pour autant faire de calculs mécaniques, ces derniers sont bien sur calibrés de sorte à etre proches de la realité, mais le cote aleatoire n'est ici pas pris en compte du fait des reglages fixes.

D'un terme visuel, les deux jeux se valent effectivement avec un petit penchant pour la toute derniere version de X-Plane qui confrontée à la version standard de Flight Simulator se permet d'afficher des textures au sol de meilleure qualité generale.

Quant à la modelisation générale des avions (interieur/exterieur), cette fois c'est FSX qui l'emporte et beneficie d'une qualité superieure. bien sur il est possible de faire appel à des addon gratuits et XPlane peut rapidement prendre le dessus, mais ce dernier ne beneficie que d'un support communautaire limité par rapport à Flight Sim.

Il suffit tout simplement de voir les modeles commerciaux pour s'apercevoir que les avions peuvent aller au dela des modeles standards, il en est de même avec les textures des paysages qui peuvent reelement se montrer photorealiste.

L'avantage de Xplane c'est qu'il met a disposition des modeles d'excellente qualité gratuitement, tandis que FSX peut se montrer diablement plus efficace , moyennant finance cepandant.

La gestion et la generation des pannes est aussi plus complete dans Xplane, dans le sens où les oiseaux sont ici presents et peuvent avoir un réel impact sur le jeu, notamment lors d'une entrée dans le reacteur.

Le modele meteorologique me semble plus precise d'origine. En faisant usage de Active Sky X, les utilisateurs de FSX sont par contre bien mieux lotis mais ce realisme à toutefois un cout, ici à peu pres 45 dollars.

Autre inconvenient de XPlane, c'est qu'il ne possede qu'un panel limité d'avions par rapport à FSX.Il existe un bon nombre d'ameliorations destinées à Xplane, mais FSX beneficie de loin du meilleure support logiciel.
Alain L. offline Hors ligne Héroïque avatar 725 points
Le #195672
Dernier point concerne le trafic, et X-Plane reste de ce cote bien timide malgré les modifications dont l'installation reste fastidieuse. FSX possede un trafic aerien, maritime et routier plus consistant mais gourmand aussi.

Au final, les deux jeux sont relativement equivalents, tandis qu'FSX a à son avantage une meilleure mise en scene, XPlane possede lui un modele de vol largement superieur et de loin.

Xplane est adressé aux puristes du vol aérien et delaisse son aspect mise en scene notamment le trafic ce qui le rends beaucoup moins gourmand Dans le meme genre,les nombreux effets speciaux comme l'eau et les reflets sur la carlingue sont beaucoup moins travaillés.

FSX joue la carte de la stabilité en fournissant des graphismes de qualtie superieur tout en alliant des comprtements de vols proches de la realité, mais précalculés.

D'un point de vue strictement technique, les deux jeux sont proches mecaniquement parlant dès lors qu'on fait appel à des avions communs, cepandant avec la fonctionnalité de prediction mecanique, XPlane l'emporte sans aucun doute sur le realisme mais est plus fastidieux d'utilisation.

En ce sens, le veritable pilote se tournera plus vers un Xplane, tandis qu'un amateur de vol se tournera plus vers un FSX plus simple d'acces et plus complet au niveau du contenu.

FSX est effectivement realiste grace à ses nombreux reglages predefinis et ajustés durant les années passée et c'est en cela que l'on peut le qualifier de realiste.

Ce realisme est neanmoins fixe et ne peut s'adapter à des situations differentes. Au contraire, Xplane est dynamique.

Voila voila , j'espere avoir repondu à vos interrogations, mais si des doutes subsistent il ne faut pas hesiter :jap:
Anonyme
Le #195675
Merci pour cette réponse on ne peut plus complète.

Reste une petite question : les hélicoptères, hydravions et appareils autres que de simples avions sont-il correctement gérés dans XPlane ?

Faut vraiment que j'essaie XPlane de façon plus poussée.
Alain L. offline Hors ligne Héroïque avatar 725 points
Le #195679
Alors X-Plane supporte entierement les helicopteres, et te permet meme de créer ton propre engin volant ce qui inclut les hydravions comme à titre d'exemple le Saro SR A/1.

Etant donné que le jeu calcule directement les modeles de vol, ces engins sont entierement gérés et extremement proches de la realité.

Pour te dire, de nombreux ingineurs utilisent X-Plane pour etablir leurs premiers modeles aeriens grace notammement à cette fonction de calcul qui donne des resultats plus que satisfaisants.

En ce qui concerne les helicos, ces derniers beneficient d'un comportement de vol ma foi superieur à FSX, notamment sur les forces de portance et le role que joue le rotor principal ou de queue.

XPlane ne te decevra pas avec son realisme mecanique, tu as ma parole

Il y a meme des avions à decollage verticaux et des navettse spatiales !
Anonyme
Le #195687
OK Merci bicou.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire