Test Freebox mini 4K player : une déception ?

Le par Mathieu M.  |  17 commentaire(s)
Freebox mini 4K_03

Mardi dernier lors d'une conférence de Presse organisée pour l'occasion, Free dévoilait sa surprise : une nouvelle Freebox d'entrée de gamme, la Freebox mini 4K. Une semaine plus tard, nous avons mis la main sur cette dernière.

Un pied dans l'ecosystème Android

Suite à sa conférence de presse présentant la dernière Freebox Mini 4K qui vise à remplacer la Freebox Crystal, Free mettait à jour son site Internet pour permettre aux utilisateurs de la commander directement, d'effectuer une migration et même de ne profiter que du boitier TV au travers de son option multiposte.

Freebox mini 4KSur le papier, la Freebox Mini 4K reprend les fonctionnalités de la Freebox Crystal tout en affichant une fiche technique plus solide lui permettant de gérer l'affichage en Ultra HD 4K, mais aussi et surtout, la grande nouveauté vient d'un partenariat exclusif avec Google pour l'intégration de Google TV (système Android), ce qui en fait la première box du marché à en être équipée à l'heure actuelle.

Que vaut donc cette Freebox mini 4K player ? Faut-il craquer ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?



Un design mini, une fiche technique maxi

Si la Freebox mini 4K vient remplacer la Freebox Crystal, considérée comme l'entrée de gamme des produits de Free sur le secteur de l'Internet, le packaging se veut soigné et complet.

Freebox mini 4K_02Ainsi, dans une boite reprenant le logo de Free en filigrane, on découvre le boitier TV, une télécommande Bluetooth, un boitier CPL avec son câble Ethernet / alimentation, un câble HDMI ainsi qu'un guide de montage rapide.

La Freebox mini 4K porte bien son nom et c'est un de ses premiers avantages : son format est ultra réduit : 155 mm de large, 118 mm de profondeur pour 31 mm d'épaisseur. De quoi, comme Xavier Niel l'évoquait lors de la conférence, la cacher dans un meuble.

Freebox mini 4K_07 Mini, son boitier CPL ( livré à titre gracieux) l'est aussi (85 x 40 x 45 mm), à côté, le boitier CPL livré avec la Freebox Revolution est presque deux fois plus imposant.

Nous avons réalisé quelques clichés permettant de juger de la taille du boitier TV de la Freebox mini 4 K comparé à celui de la Freebox Revolution ainsi que de la Freebox HD.

Côté design, la Freebox mini 4K opte pour une façade brillante noire, un simple logo freebox, un port USB ainsi qu'un lecteur de cartes SD en façade, on y trouve Freebox mini 4K_08également un bouton permettant de faciliter la synchronisation avec la télécommande sans fil.

À l'arrière, la connectique est simple, mais efficace. On y trouve de gauche à droite le branchement secteur, une prise antenne pour la réception des chaînes de la TNT, deux ports USB 2.0, une sortie optique SPDIF, une prise HDMI 2.0 compatible Ultra HD 4K et enfin une prise Ethernet.

La télécommande quant à elle reprend le design de celle livrée avec la Freebox Crystal, avec quelques Freebox mini 4K_06modifications de touches pour permettre l'intégration des raccourcis de navigation d'Android TV (bouton retour et menu). On y trouve également un témoin rouge qui notifie l'émission d'un signal, ainsi qu'une touche permettant de réaliser des commandes vocales, un micro étant situé sur le dessus. La télécommande est alimentée par deux piles de type LR6 (livrées) et communique en Bluetooth.

Coté fiche technique, le boitier évoque un processeur A15 double coeur à 1,5 Ghz, de l'encodage 4K en HEVC - H265... Le tout sous Android TV, et c'est là que les choses se compliquent.

Freebox mini 4K_05 



Bienvenue sous Android TV

Jusqu'ici, la Freebox mini 4K tient ses promesses avec un petit boitier séduisant (certains lui reprocheront certainement son look de lecteur de cartes cheap... rappelons qu'on peut très bien le dissimuler dans un tiroir).

Freebox mini 4K_10La principale évolution se situe au coeur du boitier : Android TV qui supplante le menu maison de Free.

Passé la synchronisation du boitier avec sa télécommande et avec le Freebox serveur, on nous demande de nous identifier à l'aide d'un compte Google, cela peut se faire directement via un smartphone ou une tablette connectée au réseau, ou en entrant manuellement les informations à l'aide de la télécommande. ( l'étape peut être ignorée).

En synchronisant son compte Google, on accède à Freebox mini 4K_11l'ensemble des contenus déjà achetés dans l'écosystème Android du moment qu'ils sont compatibles avec Android TV. On accède également à un menu personnalisé qui partage des propositions en fonction des habitudes repérées chez l'utilisateur au travers de l'utilisation de ses autres dispositifs connectés à l'univers Google ( films, musique, vidéos YouTube...)

Le menu est plutôt clair et bien pensé.

Tout au-dessus se situe la barre de propositions qui mélange donc films, vidéos YouTube et musique que Freebox mini 4K_16l'utilisateur peut apprécier.

Puis en dessous se trouve la barre des différents services Freebox TV, Freebox Replay, Vidéo Club, Explorateur de médias, Canal +, CanalSat et enregistrements.

Suivent les différents accès aux services de Google : Films, YouTube, Play Store, Musique et Jeux.

Puis enfin, on trouve une barre permettant d'accéder aux différents paramètres du boitier ( affichage, connexions, Freebox mini 4K_17réseaux...) Des options qui se veulent toutefois très limitées. Impossible ainsi de changer le thème visuel et notamment la barre de réglage du son, qui s'affiche en haut de l'écran pendant un laps de temps important, et qui rogne sur l'image... Dommage, on aurait souhaité pouvoir en régler l'opacité.

Le menu TV, qui sera le principal élément utilisé par les abonnés, reprend celui lancé avec la Freebox Revolution, avec quelques améliorations.

On peut ainsi suivre une émission, et faire défiler le menu Freebox mini 4K_18des chaines en surimpression pour s'assurer de la diffusion d'un programme avant d'en changer. On accède simplement aux programmes en cours et à venir, avec de petits résumés.

Il est également possible de choisir la définition d'image pour chaque chaine.

Globalement, mis à part un arrangement différent, les principales fonctionnalités de la Freebox Revolution sont là... C'est en fouinant dans les fonctions légèrement plus avancées que les choses se corsent.

Freebox mini 4K_21 Freebox mini 4K_20 Freebox mini 4K_22  



Android TV où l'arrivée des problèmes...

Une des fonctionnalités mises en avant par Free lors de la présentation de sa Freebox mini 4K est le contrôle vocal.

Freebox mini 4K_09 Pour en profiter, il suffit d'appuyer sur la touche micro de la télécommande, puis de parler pour activer une recherche sur le moteur Google. Le tout se fait sans réel souci, du moment que l'on prend le temps d'articuler correctement, la qualité du service est comparable à celui proposé sur Android.

C'est en creusant un peu plus que les problèmes arrivent.

Dans son ensemble, Android TV semble encore souffrir de quelques erreurs de jeunesse : il arrive que le menu se bloque lors du changement d'une chaine à l'autre ou lors Freebox mini 4K_15 d'une tentative d'accès à une fonction quelconque. Il faut alors aller débrancher la box pour forcer le redémarrage ( avec les temps de chargement qui lui incombent), une situation relativement agaçante.

Sur Freebox Revolution comme sur Freebox HD, nous avons pour habitude d'avoir recours à un logiciel UPnP pour accéder à nos fichiers stockés sur un serveur ou un PC.

L'objectif est d'éviter d'avoir à stocker tout sur le boitier Freebox dont la capacité est limitée, pour aller directement piocher musique, photo et films stockés sur un PC.

Freebox mini 4K_14Premier constat : lors de nos tests et malgré plusieurs tentatives de réglages, Freemi, la référence dans le domaine sur Freebox n'a pas fonctionné correctement. La Freebox mini 4K a bien trouvé le périphérique UPnP, mais nos tentatives d'accès aux dossiers se soldent systématiquement par le même retour d'erreur : "Dossier vide".

Avec PS3 Media Server, la situation s'améliore... puisque nous avons pu accéder à l'image, mais avec de lourds problèmes concernant le son.

Freebox mini 4K_23Enfin, lorsque quelques vidéos fonctionnent, il est impossible d'accéder à la fonction d'avance ou retour rapide, le curseur se déplace, mais l'image en reste au point de lecture actuel. Une situation qui se partage dès lors que les contenus ne sont pas disponibles en direct sur la machine ( via carte SD ou port USB), puisque nous n'avons pas réussi à accéder à certaines vidéos enregistrées sur notre Freebox Revolution.

Après plusieurs tentatives, nous avons réussi à profiter de la fonctionnalité Google Cast, qui permet d'envoyer des contenus depuis une tablette ou un smartphone vers l'écran de la Freebox.

Difficile de se prononcer pour l'instant sur les formats réellement supportés par le boitier ou non... Tout comme il est complexe à l'heure actuelle de définir quel acteur est la cause de ces dysfonctionnements : Free ou Google ?



Conclusion

Le premier bilan de cette Freebox mini 4K reste mitigé.

Freebox mini 4K_24Pour l'utilisateur lambda qui se limitera à l'utilisation des fonctions TV, en dehors de quelques blocages imposant un débranchement de la box, l'expérience sera bonne, surtout s'il n'a pas eu la chance de profiter d'une Revolution jusqu'ici.

Pour les utilisateurs plus avancés qui souhaitent profiter de l'accès aux contenus UPnP ou au stream depuis un dispositif Android, il faudra faire avec les aléas. Entre bug inexpliqué et compatibilité douteuse, Android TV manque certainement encore de recul pour proposer une solution
parfaitement fiable.

Nous concernant, la Freebox mini 4K est davantage du cadre de la déception, puisque notre usage en tant que second boitier multiposte la désigne automatiquement vers un usage dédié au serveur multimédia capable d'accéder aux contenus d'un PC ou d'un serveur de stockage. Une fonction qui malheureusement pour l'instant n'est pas du tout remplie.

Freebox mini 4K_02

D'une box relativement simple avec des services fiables, Free a pris le risque de basculer vers une plateforme plus ouverte, en laissant à la charge de Google d'assurer la qualité du logiciel et des services... Un choix qui relève sans doute de l'erreur si Free n'arrive pas à imposer ses propres mises à jour sur son boitier (rien n'a été évoqué à ce sujet). Difficile ainsi de voir Google s'atteler à résoudre les moindres problèmes des Freenautes alors que Free a justement pour habitude de se montrer particulièrement réactif concernant le déploiement de ses correctifs. Il faudra certainement quelques semaines avant de voir ce qu'il en est sur cette nouvelle plateforme.

Pour conclure, nous dirons que la Freebox mini 4K souffre de défauts de jeunesse que l'on espère rapidement voir corrigés. Il conviendra ainsi de constater comment les applications Android et leurs mises à jour pourront répondre aux nouvelles fonctionnalités permises et promises par cette box.

Le potentiel est bien là, ne reste plus qu'aux deux nouveaux meilleurs amis Google et Free de s'accorder pour en tirer le meilleur.



+ Les plus
  • Un boitier minuscule
  • Des prestations en hausse
  • Android TV
- Les moins
  • Les bugs
  • Les problèmes rencontrés avec l'UPnP


  • Partager ce contenu :
Vos commentaires Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
Great Sword Zowie Hors ligne VIP icone 5698 points
Le #1836790
Pas d'essai sous Plex ???
Que ce soit en DLNA ou via l'application native.
Aucune précision non plus sur le lecteur utilisé avec PS3 Media Server (si le lecteur natif est à chier, il y a toujours MX Player).

Sachant que Plex fonctionne aussi avec la fonction Google cast.
Great Sword Zowie Hors ligne VIP icone 5698 points
Le #1836791
Désolé de double poster, pas de fonction "edit" sur mobile :

"surtout s'il n'a pas eu la chance de profiter d'une Freebox Crystal ou Revolution jusqu'ici, le passage depuis une Freebox V5 sera réellement intéressant."
???
La Freebox crystal EST une v5.
Seul la carcasse diffère d'une v5 classique.
Donc comment peut on en venir à cette conclusion ?
lebon92 Hors ligne Héroïque avatar 946 points
Le #1836796
pas très convaincu par ce test, je pense qu'il y a de quoi approfondir
CostaDelSol Hors ligne Vétéran avatar 1774 points
Premium
Le #1836802
J'attendais aussi un test du boitier Mini Server pour savoir par exemple s'il était possible d'utiliser la SeedBox pour télécharger sur la MicroSD.

Vraiment dommage de n'avoir testé que le boitier Mini 4K, même si c'est effectivement le boitier qui a subi le plus "d'innovation".
Great Sword Zowie Hors ligne VIP icone 5698 points
Le #1836807
Ce "test" est au final une "prise en main", un "aperçu" de la mini 4k
Ce qui peut s'avérer décevant au premier abord peut être en réalité l'arme ultime du multimédia si on y joint Plex ( https://plex.tv/ ) ou Archos Video Player ( https://play.google.com/store/apps/details?id=com.archos.mediacenter.videofree&hl=fr_FR ).
Peut être que GNT reconsidérera la chose après avoir testé une de ces solutions.
Anonyme Hors ligne Vénéré avatar 3289 points
Le #1836836
deja, utiliser un logiciel sous windows pour gerer l upnp, c est la certitude de voir arriver les pbs...

avec mon serveur sous XBMC et mon nas syno, aucun souci sur la freebox revo ou sur mes tablettes sur android, ou sur l apple TV sous openelec quel que soit le format...


Great Sword Zowie Hors ligne VIP icone 5698 points
Le #1836858
lepingouinenfolie a écrit :

deja, utiliser un logiciel sous windows pour gerer l upnp, c est la certitude de voir arriver les pbs...

avec mon serveur sous XBMC et mon nas syno, aucun souci sur la freebox revo ou sur mes tablettes sur android, ou sur l apple TV sous openelec quel que soit le format...


En quel honneur ?
J'ai utilisé PS3 Media Server sous Windows pendant plus de 5 ans sans avoir le moindre problème.
J'utilise actuellement Plex qui gère lui aussi l'upnp (en bonus on va dire), et 0 problèmes non plus.

Ce n'est pas parce que vous n'utilisez pas Windows que rien n'y fonctionne.
Essayez avant de critiquer, et si ça ne fonctionne pas pour vous sachez que ce ne sera pas de la faute de Windows.
Mathieu M Hors ligne Equipe GNT icone 2324 points
Le #1836868
lepingouinenfolie a écrit :

deja, utiliser un logiciel sous windows pour gerer l upnp, c est la certitude de voir arriver les pbs...

avec mon serveur sous XBMC et mon nas syno, aucun souci sur la freebox revo ou sur mes tablettes sur android, ou sur l apple TV sous openelec quel que soit le format...


Le problème c'est que la majorité des utilisateurs est aujourd'hui équipée d'une machine opérant sous un système Windows.

Sous Freebox V5 / HD / Revolution, aucun problème non plus de ce côté, bien qu'étant toujours sous Windows... Preuve que le problème vient de la Freebox mini 4K ou d'Android, ou d'un mélange des deux
Biibs Hors ligne Héroïque avatar 662 points
Le #1837081
Autre bug très genant, la Freebox 4k ne délivre du son via le câble optique uniquement quand on est dans la partie Free television! Aucun son ne sort avec les applications comme YouTube ou l'explorateur de fichiers... Très genant quand on utilise un home cinéma
kuantix Hors ligne Héroïque avatar 662 points
Le #1837128
Je viens de recevoir la freebox mini 4k player, résultat pour le moment c'est une vrai "merde"... :
- Ne s'allume pas avec la télécommande, obligé de la débrancher électriquement
- Les disques USB branchés en NAS sur le serveur ne sont pas détectés
- Le Chromecast intégré ne supporte pas la diffusion de vidéo via l'application Plex sur mon Iphone (Erreur 30)
- Le son optique n'est supporté que pour les chaînes free... donc si vous avez un home cinéma pour le moment vous n'avez pas de son pour les applications autres...
- Freez lors du visionnage de certaines chaînes

Je suis conscient que ce n'est pas un boîtier destiné à remplacer l'offre "révolution", mais c'est quand même scandaleux de déployer une offre non fonctionnelle.
Client free depuis maintenant plus de 15ans je m'interroge vraiment sur la stratégie actuelle et le devenir de l'offre free...
Bref pour une fois je me suis fais pigeonner... Merci free...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire