Test Frontlines Fuel Of War

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
test frontlines fuel of war pc image presentation

Quelques semaines après sa sortie sur nos machines, nous revenons sur un des derniers FPS siglé THQ, Frontlines Fuel Of War. S'immisçant de nouveau dans la guerre entre plusieurs belligérants assoiffés de pétrole et de territoires, il nous faut faire bouger les lignes de front. En tous les cas, à bien des égards, ce sont surtout les lignes de notre front à nous qui se sont soulevées plusieurs fois durant ce test. On vous dit pourquoi dans les pages qui suivent.

Introduction

On ne compte plus les FPS sur nos machines abreuvées jusqu'à plus soif de ce genre qui semble cannibaliser les esprits de développeurs. Pour preuve, même certains jeux d'action ou de réflexion se traduisent souvent par une manipulation "à la façon" d'un FPS. Sans doute est-ce à cause de la faculté d'immersion plus importante de ce type de jeu qui permet au joueur, non de se voir agir, mais d'agir lui même sur son environnement. Cette fois cependant, il s'agit d'un vrai FPS comme on en voit tous les jours.


test frontlines fuel of war pc image (1)     test frontlines fuel of war pc image (2)

Et comme souvent, le monde est en crise, une guerre sans merci le tenaillant. C'est donc sans la moindre once d'originalité que se présente Frontlines Fuel Of War vous direz-vous? Vous n'aurez sans doute pas complètement tort. Mais pas entièrement raison car, c'est aussi une habitude, ce volet nous a réservé quelques bonnes (et moins bonnes) surprises. Voici donc une petite revue d'effectif et de détail sur ce jeu signé THQ et Kaos Studios.

Les raisons de la colère

Qui dit jeu de tir dit pratiquement tout le temps jeu de guerre. Frontlines Fuel of War n'échappe donc pas à ce quasi théorème. Cette fois, nous nous situons quelques années dans le futur, au sein d'un monde pas si impensable et impossible qu'un 1984 pouvait le prévoir en son temps. Nous nous situons en 2024. Et si cela va mal, cela ne date pas d'hier. Plus précisément, le jeu situe le début des ennuis… à l'été 2008. Prophétie ou don de prescience, la planète est secouée par une mini déflagration avec la disparition progressive de l'or noir.


test frontlines fuel of war pc image (3)     test frontlines fuel of war pc image (4)

Ce pic pétrolier engendrant une montée des prix, les politiques du monde entier firent de la question énergétique une question centrale. Aux crises politiques s'ajoutent d'autres financières, humanitaires et bien entendu environnementales. Ce sauve-qui-peut général entraîne les dites grandes puissances à se réunir pour mieux lutter. Deux camps s'organisent alors. Les ricains s'allient dans un pacte tout ce qu'il y a de plus conventionnel à l'Europe pour former la Coalition Occidentale, la Chine s'adossant à la Russie pour former l'Alliance de l'Etoile rouge.


test frontlines fuel of war pc image (5)     test frontlines fuel of war pc image (6)

Si l'histoire qui sert de support à ce jeu n'a absolument rien de particulièrement novatrice, c'est avant tout sur l'acuité de la réalité géopolitique que Frontlines étonne. A la limite, c'est peut être cela qui fait le plus peur, alors qu'on est très loin du jeu multipliant les effets de manche pour nous angoisser. Toutefois, aussi précis et argumenté que soit le point de départ, il n'en reste pas grand chose dans le cours du jeu et ce scénario justifie simplement votre présence sur la ligne de front. Le soufflet retombe d'autant plus bêtement que pour une fois un véritable effort avait été fait pour nous introduire convenablement une bonne raison de tuer tout le monde.


test frontlines fuel of war pc image (7)     test frontlines fuel of war pc image (8)




Une team en bois

Votre raison d'être ne tient donc qu'en une seule et unique chose : faire bouger les lignes de fronts pour augmenter votre contrôle sur les points essentiels du globe que sont les champs de pétrole de la Caspienne. Armé jusqu’aux dents et accompagné de clones de Sylvester Stallone pour la partie mou du bulbe, vous ne progressez donc qu'à la force de vos meilleures amies. Armes de poings, armes de précision, grenades, véhicules, renforts, etc... Tout ce que comporte ce jeu dans la partie "moyens mis à votre disposition" reste du grand classique et rappelle fortement un Battlefield.


test frontlines fuel of war pc image (9)     test frontlines fuel of war pc image (10)

Mais heureusement, du moins pour nous puisque cela permet de rédiger quelques lignes dessus, ce jeu se distingue dans sa partie jouabilité sur plusieurs points. Le premier élément porte sur le fait que l'on joue, en mode solo, accompagné de bots tout à fait idiots. En fait ils se déplacent telle une meute ce qui explique probablement pourquoi votre escouade est nommée "équipe des chiens errants". Alors qu'on ne peut leur assigner aucune tache, ils se contentent de débusquer l'ennemi et de le tuer dans le meilleur des cas, ou de vous indiquer qu'il y en a dans le pire.


test frontlines fuel of war pc image (11)     test frontlines fuel of war pc image (12)

Le second point porte sur l'attribution des touches, élément central de tout bon FPS. Dans notre cas, entre les mises à jour du soft (déjà deux patches depuis sa sortie) et quelques plantages internes, il nous a fallu réattribuer les touches plus de cinq fois. Quand on sait que l'on définit ses commandes pour son perso mais aussi pour plusieurs véhicules, c'est irritant. Enfin, les armes manquent terriblement de puissance et il faut souvent coller cinq ou six bastos dans le buffet du gus d'en face avant d'en venir à bout. A ce jeu, les head shots relèvent de la science fiction.


test frontlines fuel of war pc image (13)     test frontlines fuel of war pc image (14)




Le B.A.ba de la technique

Pour achever ce test, on ne pouvait pas ne pas vous parler des aspects techniques. Déjà, il est toujours assez étonnant de voir que ce jeu repose sur deux DVD quand on voit la durée somme toute quelconque. Cela rappelle immanquablement les jeux tenant sur 5 à 6 CD. A quand un jeu sur 5 ou 6 DVD ? Probablement jamais avec l'arrivée des supports HD. Enfin bon, avec deux galettes au lieu d'une, on attendait une réalisation haut de gamme, bourrée de cinématiques et aux décors aussi somptueux que vastes. Pour commencer, il faut admettre que les maps sont d'une taille tout à fait honorable et ne mettent pas tant de temps que cela à se charger.


test frontlines fuel of war pc image (15)     test frontlines fuel of war pc image (16)

Mais même en poussant les détails graphiques au maximum, on ne parvient jamais à obtenir un rendu totalement satisfaisant. Les skins sont assez sommaires et répétitifs, les paysages relativement vides et les environnements manquent singulièrement de personnalité. En fait, rien dans la partie graphique ne nous a subjugué. Toute la réalisation visuelle est relativement scolaire, les développeurs ayant récité leur partition sans ajouter ni fausse note ni envolée somptueuse.


test frontlines fuel of war pc image (17)     test frontlines fuel of war pc image (18)

Ce constat vaut également pour la partie bande son qui, si elle ne prête le flanc à la critique par manque de justesse, ne peut se targuer de donner plus de corps à ce jeu qu'il n'en a déjà. En somme, Frontlines Fuel of War ne se démarque en fait quasiment pas des autres jeux en ce qui concerne la technique. Par instant, on a même eu l'impression de se retrouver dans Conflict Denied Ops sorti quelques temps auparavant si ce n'est qu'on ne joue pas avec un coéquipier.


test frontlines fuel of war pc image (19)     test frontlines fuel of war pc image (20)




Conclusion

Frontlines Fuel of War se situe donc dans la lignée de tant d'autres FPS qui sortent pratiquement toutes les semaines voire tous les jours. On pourrait en faire une liste ici mais elle serait trop longue. C'est donc à moitié satisfait par un mode solo suffisant et sa pléiade de gadget ou son mode online rythmé et intense, à moitié déçu par un manque d'originalité et une réalisation technique maussade, et totalement contrit par une jouabilité très moyenne que l'on ressort du test de ce jeu absolument quelconque.


test frontlines fuel of war pc image (21)     test frontlines fuel of war pc image (22)

Après avoir fait naître de nombreux espoirs rien qu'en lisant l'histoire figurant dans la notice et une fois passée la cinématique d'intro qui donne un tant soit peu le change, rien ne vient vraiment enrayer la machine Frontlines. Pas de réelles surprises, bonnes ou mauvaises, pas d'imprévus. C'est donc sans doute dans un anonymat poli que le temps fera son office et recouvrira de poussière ce jeu, ne remontant dans notre mémoire qu'à l'occasion d'un vide grenier où l'on se prendra à se rappeler qu'on y a joué.


Frontlines Fuel Of War est disponible sur PC à partir de 37,41 €


+ Les plus
  • Un bon mode solo
  • Un bon mode online
  • Nombre d'armes, de véhicules et d'équipements
- Les moins
  • Jamais exceptionnel
  • Assez convenu

Notes

  • Graphisme Pas mauvais, les graphismes ne sont pas parmi les meilleurs non plus. Au risque de se répéter, cet aspect comme tant d'autres au sein de ce jeu reste au niveau du moyen. Si on ne peut donc lui reprocher de nombreux défauts, il en est donc un plus présent que les autres : ne pas nous extraire de notre torpeur en nous offrant ne serait-ce qu'un court moment de stupéfaction ou de découverte. Terne.
    6/10
  • Bande son Bang bang pour les fusils, poum poum pour les lances roquettes, bip bip pour les détonateurs de C4, broum broum pour les véhicules à chenilles et flok flok pour les pales de l'hélicoptère. Vos coéquipiers vous parlent sans que vous ne les écoutiez vraiment et votre boss vous donne pour consigne la prise de telle ou telle position. Quant aux musiques, elles ne ressortent pas plus qu'un complet gris anthracite dans une réunion de banquiers.
    6/10
  • Jouabilité Au mieux, elle se montre bonne dans sa configuration Online. Car dans ce mode c'est vraiment rythmé et prenant même si cela manque souvent de coordination entre les joueurs. Au pire, elle est irritante à cause essentiellement de la remise à zéro de vos attributions ou même parfois d'incompatibilité. Pour exemple, on a voulu changer la touche d'action. Résultat, on pouvait monter dans le char. Pour en sortir il fallait attendre qu'il soit désintégré... Rageant on vous dit ! Mention spéciale aux ennemis qui apparaissent anarchiquement n’importe où.
    5/10
  • Durée de vie Probablement le meilleur point du jeu. C'est certain même. Le mode solo devrait vous permettre d'atteindre pratiquement sans mal les dix heures de jeu. Reste ensuite le mode online qui, s'il est répétitif et manque de variété, donne le loisir de s'étriper sur des maps conséquentes et truffées de recoins. Chacun y ayant son rôle (assaut, soutien, pilote, etc...) et chaque progression à l'intérieur des catégories offrant de nouveaux équipements, il est clair que c'est sur ce mode de jeu que vous passerez le plus de temps.
    8/10
  • Scénario L'histoire de base est franchement très intéressante à lire. En deux petites pages de notice on prend un vrai raccourci entre la réalité et la fiction. Ensuite la succession de missions ne reprend pratiquement jamais le fond du problème.
    6/10
  • Note générale Sans être ni mauvais ni déplaisant, Frontlines Fuel of War ne parvient jamais à nous captiver. Il est donc aussi difficile d'être négatif que positif au moment de dresser le bilan et de vous donner notre avis. En somme, intrinsèquement, ce jeu est totalement moyen, et en valeur relative, il reste dans la même catégorie. On reste donc dans des sommets de platitude, avec un jeu qui se laisse jouer sans que nous ne nous laissions prendre. Au moins permet-il une alternative aux COD ou Crysis en nous rappelant combien il est difficile de faire un hit, même dans un domaine comme le FPS qui en fournit tant.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Preview Frontlines Fuel of War
    Célèbre entre autre pour avoir développé le populaire mod Desert Combat pour Battlefield 1942, Kaos Studios a décidé suite à sa convaincante épopée vidéoludique de venir s’aventurer dans le difficile domaine des FPS accompagné ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire