Test God Of War Chains of Olympus

Le par Franck P.  |  1 commentaire(s)
test god of war chains of olympus psp image presentation

Attendu comme un des jeux de l'année et probablement comme la sortie la plus espérée sur la PSP depuis quelques temps, Gof of War nous est enfin parvenu. C'est donc empli de souvenirs encore tous frais et émus des précédents volets parus sur PS2 que nous avons pris en main le bébé de chez Sony. Et comme décidément ce jeu ne fait rien comme tout le monde, c'est quelques jours avant sa sortie que nous vous faisons part de nos impressions sur ce dernier.

Introduction

Il est des jeux dont la renommée et la cote d'amour auprès du public est telle qu'ils deviennent des références. Tant et si bien qu'une déformation du langage toute anglophone fait comparer ce qui est parfois impossible. C'est ainsi que, passés à la postérité, les jeux ressemblant à Doom sont devenus des Doom-like, ceux à Diablo, des diablo-like, les similis Tomb Raider des Tomb Raider Like, etc, etc... Par ailleurs, un second phénomène frappe souvent les jeux les plus plaisants et qui remplissent une condition : avoir un nom composé de plusieurs mots.


test god of war chains of olympus psp image (1)     test god of war chains of olympus psp image (2)

Prenons par exemple World Of Warcraft. A peu près tout le monde dans la galaxie désormais connait l'acronyme Wow. Et si je vous dis MoH, CoD, GTA vous reconnaîtrez sans doute Medal Of Honnor, Call of Duty ou bien sur Grand Theft Auto. God Of War, en très peu de temps, a réussi à réunir ces deux conditions. Désormais, dès qu'un jeu dans lequel le héros trucide un peu tout le monde à l'aide d'armes blanches et d'enchaînements dévastateurs paraît, on a tôt fait de parler de GoW-like. La comparaison suscitant souvent espoirs et interrogations, la sortie d'un Gow-like sur PSP en intéressait plus d'un.


test god of war chains of olympus psp image (3)     test god of war chains of olympus psp image (4)

Quand en plus on se dit que le GoW-like en question est un GoW tout court, on en salive un peu plus. God of War Chains of Olympus arrive donc sur le petit support de Sony, développé par Ready At Dawn Studios et édité par... Sony. Quoi de mieux me direz-vous pour tirer le meilleur parti de la petite console aux milles ressources ? Disons le tout de go, à la vue du jeu, la réponse est probablement : rien, ou presque !


test god of war chains of olympus psp image (5)     test god of war chains of olympus psp image (6)


Back to the roots

Nous sommes en l'an "quelque chose y'a bien longtemps". Nous nous situons même un peu avant cela. Car c'est ainsi, tel un Georges Lucas et sa double trilogie inversée, God Of War Chains of Olympus se place chronologiquement avant le premier volet sorti sur PS2 il y a maintenant presque trois ans. Kratos n'est donc encore qu'un freluquet qui n'a pas été combattre Ares. Le monde dans lequel il vit est alors est en proie au chaos et les dieux lui demandent d'y remédier. Ainsi, il s'en va parcourir le monde, armé de ses cures dents favoris, faire couler le sang de ceux qui souillent la terre par leurs actes immondes.


test god of war chains of olympus psp image (7)     test god of war chains of olympus psp image (8)

Dis comme cela, c'est beau non ? On entend déjà les chants lyriques, les femmes agenouillées qui pleurent devant leur maison en feu, leur enfant inanimé dans les bras, et la légion qui part à cheval. Ah mince, non, ça je crois que c'est une scène de Gladiator. Toujours est-il que notre bon vieux Kratos se voit confier plusieurs missions au cours desquelles il doit affronter des hordes de Perses ou créatures plus ou moins oniriques à la demande des sommités de l'Olympe.


test god of war chains of olympus psp image (9)     test god of war chains of olympus psp image (10)

Sur son chemin de croix, Kratos rencontre également quelques monstres de la mythologie grecque qui feront évidemment tout pour l'enquiquiner. Parmi les terrifiantes créatures, il vous faudra également croiser des... femmes nues ! Car Kratos n'est pas qu'un dieu de la guerre si vous voyez ce que je veux dire. Une fois qu'il aura honoré ces demoiselles, le bogoss tout peinturluré repartira dans sa quête tout revigoré. Vraiment, on se demande ce qu'il faut faire de plus pour satisfaire nos amis les Dieux ?


test god of war chains of olympus psp image (11)     test god of war chains of olympus psp image (12)




Entier, en tranche ou en hachi ?

Pour répondre à la question terminant la précédente page, la réponse la plus évidente est donc : débarrasser le monde des vilains contre qui Kratos lutte. Et comme toujours, le gars n'y va pas tout nu. Il n'y va pas de main morte non plus d'ailleurs. C'est donc armé des mêmes artifices qui ont fait son succès qu'il découpe, déchiquette, débite, détruit, défonce, décape... bref, vous avez compris l'idée. Changement de support et donc de contrôleur oblige, la jouabilité a été légèrement repensée. Désormais, l'esquive se réalise par la pression de L et R couplé à un mouvement avec le stick. Le reste est des plus classiques.


test god of war chains of olympus psp image (13)     test god of war chains of olympus psp image (14)

On retrouve ou on découvre selon notre passé commun avec Kratos, les enchaînements de coups aussi dévastateurs que simplissimes à réaliser. Bien souvent, il suffit de presser plusieurs fois le même bouton pour multiplier les combos, surtout après qu'on ait réussi à débloquer des compétences supplémentaires. De même, l'activation de pouvoirs spéciaux est aussi simple puisque combinant uniquement deux boutons pour apparaître. On a donc tôt fait de tout balayer sur son passage, ennemis comme décors. Pour s'en convaincre, on a même fait le test du "béta testeur" (pas l'idiot, le gars qui n'y a jamais joué) totalement novice en la matière. Après trois minutes console et montre en main il maîtrisait le gros plein de muscles quasi parfaitement.


test god of war chains of olympus psp image (15)     test god of war chains of olympus psp image (16)

Reste un des points centraux de ce jeu que sont les boss. Bien gros visuellement, mais nous en reparlerons un peu plus loin, ils sont surtout bien faciles à fracasser. On parvient ainsi sans pratiquement se faire toucher grâce à l'esquive à les transformer en steak haché bio en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire. Toutefois, GoW ne serait pas lui même sans les actions contextuelles. Et tout saoulé de coup que soit le boss, le finish passe impérativement par une suite de commandes à exécuter en rythme pour passer sur le corps de la bête et l'étriper. Un vrai gros Gow, jusqu'au bout des moignons quoi !


test god of war chains of olympus psp image (17)     test god of war chains of olympus psp image (18)




Qu’importe le flacon ?

Mais pour faire de ce jeu une réussite, le contenant était quasiment aussi important que le contenu. Pour le contenu, hormis une jouabilité un poil trop aisée, c'est du haut niveau. Pour le contenant, on est à peu près dans les mêmes eaux. En effet, tout sanguinaire et violent qu'est ce jeu, il n'en est pas moins d'une infinie beauté. Dès la première cut-scène on est soufflé par tant de maîtrise technique, tant d'effets aussi réussis que ce que l'on peut voir de mieux sur ce support. La prouesse dans ce domaine est réelle. En outre, cette prouesse ne tient pas qu'à la mise en scène très scriptée et cinématographique.


test god of war chains of olympus psp image (19)     test god of war chains of olympus psp image (20)

Car le reste, donc la principale partie du jeu, est tout bonnement ébouriffant. Les décors sont donc excessivement réussis qu'ils soient lumineux ou sombres. La profondeur de vision est absolument étonnante à certains endroits et le level design, s'il ne fait pas franchement preuve d'esprit novateur, permet de parcourir agréablement le tout. Etant entendu que les combats ressemblent totalement à des ballets, il faut convenir du fait que le bestiaire est également très réussi. La taille des boss est pour sa part aussi impressionnante qu'inutile puisque, nous vous le disions, on les met facilement en pièces détachées livrables chez Norauto.


test god of war chains of olympus psp image (21)     test god of war chains of olympus psp image (22)

Toutefois, on ne peut réprimer de nombreuses exclamations de béatitude tant ce jeu nous scotche quelque soit l'endroit où l'on a posé son séant pour jouer. D'ailleurs, il vaut mieux s'asseoir sans quoi on risque de tomber sur les fesses à certains passages. On a l'air d'en faire beaucoup sur ce point mais le résultat est si impressionnant qu'il mérite tant de louanges. Et ce n'est pas un manque dans la caméra ou une impression, parfois, de confusion qui peuvent durablement altérer notre plaisir à évoluer dans ce monde aussi terrifiant que fascinant.


test god of war chains of olympus psp image (23)     test god of war chains of olympus psp image (24)




Conclusion

Si vous avez lu les précédentes pages, la conclusion de tout ceci risque d'être aussi évidente que le nez au milieu de la figure elle même située bien au milieu des deux oreilles. Ce jeu est une pure merveille. En disant cela on pourrait croire qu'on a tout dit. C'est faux. Car s'il est totalement prenant et séduisant, il n'est pas parfait, loin s'en faut. On le répète, il demeure trop facile, quelque soit le niveau de difficulté choisi. C'est une constante dans les jeux d'actions actuels. Au moins parvient-on pratiquement toujours à les terminer. Mais corser encore un peu le niveau aurait eu de la gueule.


test god of war chains of olympus psp image (25)     test god of war chains of olympus psp image (26)

Ensuite, quelques petits autres défauts viennent parasiter l'ensemble comme la caméra pas toujours optimisée, des énigmes un peu évidentes ou quelques traits disgracieux dans un soft loin de l'être. La dernière petite remarque désagréable porte sur les sauvegardes, parfois excessivement proches, parfois bien trop éloignées l'une de l’autre même si la mise en veille permet de pallier à ce souci. Et si on aura réussi à faire un paragraphe entier sur les défauts, il a bien fallu trois pages pour énumérer une bonne partie de ses qualités. C'est dire si je jeu nous a séduit. Tout indique qu'il plaira à nombre d'autres, heureux possesseurs de PSP. En attendant encore plus la version qui viendra sur PS3.


God Of War: Chains of Olympus est disponible sur PSP à partir de 37 €


+ Les plus
  • Réalisation graphique et sonore
  • Mise en scène
  • Chorégraphie millimétrée
  • Hyper prenant
  • Un spectacle autant qu'un jeu
- Les moins
  • La caméra
  • Le niveau de difficulté trop faible

Notes

  • Graphisme Il semble qu'on touche à la perfection sur PSP. Bien des jeux, même next-gen, ne peuvent avancer de tels arguments dans la réalisation graphique et qu'il s'agisse des cinématiques, des animations, des décors ou du design en général. Une fois encore, Sony nous prouve que sa petite console portative n'a pas fini de nous surprendre. En bien sûr, nous, on en redemande plus souvent qu'à notre tour.
    9/10
  • Bande son Pareille à la réalisation graphique, la bande son est totalement en phase avec ce que l'on voit. Les musique orientales sont sublimes pour certaines et les dialogues fascinant de vérité, si on oublie que notre gus parle aux dieux et qu'il doit porter un caleçon trop serré ce qui lui congestionne les cordes vocales. Ici aussi on approche de ce que l'on peut faire de mieux, pour un jeu de ce type et tous supports confondus.
    9/10
  • Jouabilité Si l'on se contente de regarder la facilité avec laquelle on maîtrise très vite son personnage et la gracieuseté avec laquelle on évolue dans ce monde aux dizaines d'actions contextuelles, on pourrait croire que la jouabilité est quasi optimale. Mais la trop grande facilité influence véritablement ce point, alors que la caméra et les énigmes ne parviennent pas à nous gêner suffisamment pour nous chagriner durablement.
    7/10
  • Durée de vie Forcément insuffisant pour un jeu qui nous plait autant. Toutefois, l'intérêt à parvenir jusqu'au bout en collectant un maximum de pouvoirs et d'améliorations ainsi que l'envie de tenter l'aventure en haussant le niveau à son paroxysme (du moins celui du jeu) permet à GoW Chains of Olympus de recéler un très bon taux de rejouabilité. Quant au chiffrage, selon que vous soyez style OM et son "droit au but" ou PSG et son style "j'aime les circonvolutions", il variera de 5 à 15 heures… soit pratiquement leurs classements respectifs.
    6/10
  • Scénario Toutes les ficelles scénaristiques sont utilisées pour nous faire revenir dans le passé afin d’ aider les dieux contre lesquels on ne s'est pas encore rebellé. Le reste de l'histoire suit en fonction des différentes demandes d'élimination ou de recherche d'artefact. Un bon petit scénario sans grand génie et qui ne nous transporte jamais, si ce n'est sur le lieu de nos exactions.
    6/10
  • Note générale Ici encore la note générale est très loin de la moyenne des différentes composantes. Mais voilà, God Of War: Chains of Olympus malgré ses défauts réels est un petit bijou. Chacun pourra dire le contraire mais c’est sans aucun doute le meilleur jeu du genre sur la console et un des tous meilleurs jeux tous types confondus sur PSP. Point besoin donc de multiplier les superlatifs pour vous assener cette dernière vérité : God Of War Chains of Olympus est un incontournable, à posséder impérativement.
    9/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
guff93 offline Hors ligne Héroïque avatar 772 points
Le #202611
je suis le beta testeur et il est vrai que la prise en main et très facile.....<img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" /> <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire