Test GTA Chinatown Wars

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
GTA Chinatown Wars

Rockstar lorgne enfin du côté de la Nintendo DS pour développer un nouveau titre issu de sa célèbre licence Grand Theft Auto. La petite de Nintendo peut-elle être à la hauteur des attentes ? Peut-elle fournir un aussi bon jeu que le dernier GTA IV en date ? Le retour aux sources saura-t-il séduire les joueurs ? Ce nouveau volet exclusif à la DS suscite nombre de questions et pousse de ce fait à la curiosité.

Huang Lee, nouveau héros

La licence Grand Theft Auto aura marqué l'année 2008 avec un GTA IV aux qualités avérées. Salué par la critique et les joueurs, le titre de Rockstar a fait un carton plein. Aujourd'hui, la licence fait de nouveau parler d'elle à travers un jeu exclusivement réservé à la DS. Les performances techniques de la petite de Nintendo n'étant pas des plus pertinentes, le développeur a du s'adapter à sa plateforme, adapté son titre aux possibilités offertes, ainsi qu'aux limites imposées. De quoi faire naître bon nombre de questions quant à la qualité finale du soft. Connaissant Rockstar et le soin que l'éditeur apporte à ses jeux, on se doute que le choix DS n'est pas fait complètement au hasard. Se procurer GTA Chinatown Wars est une évidence pour tous fans qui se respectent. Mais nombre de joueurs, nous les premiers, sont évidement curieux de voir comment Rockstar s'en est sorti.

gta-chinatown-wars-ds (2) gta-chinatown-wars-ds

Vous incarnez ici un nouveau personnage de la licence, Huang Lee, fraîchement atterri lui aussi aux Etats-Unis et déjà mêlé à des histoires de rivalité entre clans.  Huang Lee, comme son nom l'indique, arrive tout droit de Hong Kong. Il souhaite faire de son voyage l'étape finale de sa vengeance. Son père, un parrain de la Triade, a été assassiné et Huang Lee compte bien trouver les responsables de cette perte douloureuse. Il doit également livré à son oncle, nouveau chef du clan, l'épée familiale Yu Jian.
Malheureusement pour lui, l'accueil à Liberty City n'est pas des plus chaleureux : l'épée est volée et Huang Lee reçoit une balle qui lui effleure la tempe. Les truands qui l'enlèvent le croient mort, mais notre héros du jour réussit à s'échapper et à retrouver son oncle, mais sans l'épée. Votre aventure commence véritablement à partir de ce moment. Vous êtes directement plongé dans les rivalités, la guerre du pouvoir. La réputation de votre oncle est au plus mal et vous devrez lui redonner un peu de sa gloire d'antan.

 



Les atouts de la DS

Ce qui frappe rapidement à l'oeil dans ce GTA version DS est le retour à la vue par le haut, comme le proposait les tous premiers Grand Theft Auto. Un petit retour aux sources en somme, qui ne sera pas sans déplaire aux fans, d'autant que la gestion des dimensions est assez bien équilibrée. La 2D n'a rien de vieillotte puisque sublimée par des graphismes en cel-shading. Les décors se détachent de ce fait assez bien, donnant un aspect très dynamique à l'ensemble. Bref, la vieille technique de la vue au dessus est remise à neuve et ne provoque aucune gêne dans la visibilité. Même la caméra se montre très docile, avec une possibilité de la recentrer sur vous d'une simple pression du bouton L. La prise en main pour faire bouger notre petit bonhomme à l'écran se veut donc agréable et fluide. Et comme notre petit bonhomme sera amené à se déplacer fréquemment, cela tombe assez bien.

Grand Theft Auto Chinatown Wars - Image 2 Grand Theft Auto Chinatown Wars - Image 1

Autre particularité de cette version DS, les deux écrans. Ils ne seront d'ailleurs pas trop de deux pour couvrir l'ensemble des actions qui vous seront demandées. L'écran supérieur vous servira à suivre vos péripéties, l'écran tactile étant réservé au reste. Il vous servira très régulièrement pour visionner votre GPS, Liberty City étant elle aussi une ville très vaste. GPS, mails, choix des armes, navigation dans les différents menus, mais aussi pour les mini-jeux, voici ce à quoi servira l'écran inférieur, terrain de jeu du stylet. Les mini-jeux d'ailleurs ponctueront l'aventure, faisant appel à l'inséparable compagnon de la console. Tapoter, glisser, diriger, tatouer..., le jeu ne manque pas d'interactivité en pleine partie. Vous apprendrez ainsi à démarrer une voiture sans la clé, préparer des cocktails molotovs, à assembler des armes, et à gratter des tickets gagnants en espérant que la chance soit au rendez-vous. Le titre ne manque pas de ces petites interactions, qui ont le mérite de se montrer réellement plaisantes à réaliser et surtout de diversifier le jeu.

Grand Theft Auto Chinatown Wars - Image 6 Grand Theft Auto Chinatown Wars - Image 5

L'utilisation de l'écran tactile est on ne peut mieux optimisé. Ici pas besoin de surfer dans des menus à rallonge, tout est quasiment à porter de stylet. Le GPS se montre très intuitif et vous permettra de connaître vos destinations via un système de classements pratiques : dealers, planques, stations-services, petits-boulots... Si vous vous perdez, c'est que vraiment, vous n'y mettez pas du votre. Sur ce même écran, pas besoin de changer d'interface puisqu'à côté du GPS se trouveront toutes les armes que vous possédez. Il vous suffira de toucher celle de votre choix pour vous en servir. La bande son étant un point important dans ce type de jeu, vous aurez également droit, ici aussi, à différentes stations de radio alors que vous conduirez. C'est encore une fois, du bout du stylet et sans passer par un quelconque raccourci que vous pourrez opter pour votre style de musique. Suivent également la présence des mail via un icône assez parlant, les stats, les objectifs de missions... L'interface est extrêmement claire et bien pensée. Avoir tout à portée de stylet est un vrai plaisir, surtout quand on y a recourt aussi souvent que ce jeu l'impose.

Quant à la prise en main des combats, elle se veut elle aussi très simple. Un système de visée est de la partie dans la présence du bouton R, les coups ou les balles, eux pleuvront par la simple pression du bouton A. Vous visez, vous tirez, facile.



L'esprit GTA intact

Pour le reste, le fond de ce GTA reste totalement inchangé. Ce Chinatown Wars dispose de nombreuses similitudes avec son grand frère Grand Theft Auto IV. Vous devrez donc partir de rien pour monter votre réputation et régler leur compte à des ennemis qui pourraient se mettre sur le chemin de votre ascension. La partie se veut donc riche et longue, deux points qui font des GTA des titres séduisants.
Votre terrain de jeu est cette fois Liberty City. Si le titre Chinatown Wars évoque le quartier chinois, vous ne serez aucunement restreint à ce seul et unique endroit. Les quartiers sont nombreux, les rues se croisent et se recroisent, la circulation plus ou moins dense selon les coins, les piétons suicidaires et la police fait du zèle. Pour vos déplacements, il sera donc obligatoire de vous trouver un moyen de locomotion : voler une voiture, sortir brutalement un conducteur pour lui emprunter son véhicule ou siffler un taxi seront quelques solutions. Notez que vous pouvez absolument tout conduire, que ce soit un camion, une voiture de sport ou une moto. Vous pourrez vivre ici aussi les sensations de la course à travers les rues, les véhicules se montrant assez malléable. A vous d'afficher votre technique de conduite, en réalisant notamment quelques réglages dans les options. Usez du frein à main à votre guise si vous êtes du genre à avoir une conduite "musclée".

Grand Theft Auto Chinatown Wars - Image 4 Grand Theft Auto Chinatown Wars - Image 3

Sur la route, il se peut que la police viennent vous titiller, surtout si vous êtes pris en pleine effraction. Les policiers sont partout, veillez donc à faire profil bas, surtout quand vous transportez des substances illicites... Une fois que la police est à vos trousses, deux choix vous seront offerts. Soit vous parcourez la ville dans l'espoir de les semer, soit vous prenez le problème à bras le corps. Le nombre de voitures de polices à vos trousses s'afficheront sur l'écran inférieur. A vous ensuite de vous débarrasser d'elle en provoquant des accidents. C'est extrêmement jouissif et radical : aucune voiture endommagée ne sera remplacée.

gta-chinatown-wars-ds (1) Grand Theft Auto Chinatown Wars - Image 1

Du côté des missions, ici non plus, vous ne chômerez pas. GTA n'étant pas un titre où l'on se tourne les pouces, vous aurez toujours quelque chose à faire, même si aucun objectif ne vous est clairement défini. Votre oncle, puis d'autres membres vous demanderont de venir les voir par le biais des mails. Il sera souvent question de recruter de nouveaux membres pour gonfler les rangs, de voler des armes ou des voitures, et de tuer les ennemis dans des contextes plus ou moins différents. Dans ces moments-là, vous aurez la possibilité de monter à bord d'hélicoptère, de bateau, etc... Les mises en situations sont une fois de plus très variées et toujours bien pensées. Non vraiment, on ne s'ennuie jamais dans un GTA, la preuve en est faite une fois de plus.

Grand Theft Auto Chinatown Wars - Image 5 Grand Theft Auto Chinatown Wars - Image 4

Si vous avez des principes, que vous êtes contre le trafic de drogue, vous serez certainement déçus par le titre. Le trafic sera une des occupations fétiches de Huang Lee. L'argent ne tombe pas du ciel, et ce marché s'avère particulièrement lucratif. Les dealers sont nombreux à Liberty City, mais tous n'ont pas les mêmes vocations. Certains vendent des produits, LSD, Coke, héroïne, etc..., à vous de trouver les acheteurs et de vous faire une bonne marge. Avec un peu d'entraînement, vous prendrez vite connaissances des meilleurs acheteurs ou de qui vend quoi. Mais attention, Liberty City est surveillé par des caméras...

Grand Theft Auto Chinatown Wars - Image 3 Grand Theft Auto Chinatown Wars - Image 2

D'autres petites missions vous seront allouées, plus divertissantes qu'utiles... A vous de les découvrir pour passer un peu de temps à faire autre chose que de cotoyer sans cesse du malfrat. Mais être un honnête tatoueur vous rapportera moins qu'être dealer.



Conclusion

GTA Chinatown WarsComme l'avait fait GTA IV, ce GTA Chinatown Wars nous emporte dans une longue et riche aventure, dont vous aurez bien du mal à vous défaire. Ce volet réservé à une "petite" console a tout d'un grand. Rockstar signe encore un très bon titre pour sa licence, ce qui ne devrait pas déplaire aux fans.


Le passage sur DS ne fait rien perdre au jeu, d'autres réflexes et repères sont à prendre, mais rarement le titre vous mettra en difficulté. On appréciera l'interface de l'écran tactile et l'optimisation qui en a été faite, apportant un vrai confort de jeu supplémentaire non négligeable. Pour le reste, on se complaît une fois de plus à enchaîner les missions, à apprécier les différentes mises en situation, et à retrouver cette ambiance si chère à GTA. Comme quoi, les gangsters peuvent aussi emprunter la console de leur mère pour jouer à un titre de bad boy.

Grand Theft Auto Chinatown Wars est disponible à partir de 27,59 €.

 

 



+ Les plus
  • L'esprit et l'ambiance intactes de la série GTA
  • Interface de l'écran tactile
  • La richesse des missions
- Les moins
  • Une vue du dessus à reprendre en main

Notes

  • Graphisme La Nintendo DS n'a pas à rougir de ses performances. Le travail graphique réalisé par les développeurs avec les moyens du bord s'en sort réellement bien. On apprécie le cel-shadding, les animations toujours très fluides, et les cinématiques. Visuellement, ce Chinatown Wars ne souffre d'aucun défaut et s'avère même être un plaisir pour les yeux.
    8/10
  • Bande son La bande son variera en fonction de votre choix de radio. Ce GTA là respecte l'esprit de la série et vous propose toujours les différents stations musicales dès que vous entrez dans un véhicule. Pour contribuer aussi à l'ambiance "chinoise" du titre, la bande musicale se parera également d'extraits aux sonorités asiatiques. Les bruitages sont eux aussi réussis et pallieront à l'absence de dialogues oraux.
    8/10
  • Jouabilité Les développeurs ont mis tout en place pour vous faire passer un moment de jeu confortable : l'utilisation de l'écran tactile se veut extrêmement bien pensé, l'interface générale du jeu extrêmement claire. A aucun moment vous ne souffrirez d'une quelconque faiblesse dans la prise en main.
    9/10
  • Durée de vie La durée de vie monte à plus d'une dizaine d'heure dans la partie solo, heures passées à remplir une multitude de missions et autres actions. La partie solo se complète d'un mode multijoueurs, permettant à deux joueurs de se retrouver sur différents défis. GTA Chinatown Wars a donc de fortes chances de vous accompagner sur du long terme.
    8/10
  • Scénario Le scénario n'est pas vraiment une surprise et ceux qui ont joué à GTA 4 le trouveront même un peu léger. Mais on s'y amuse tout de même, à tenter de relever la réputation d'un homme déchu.
    7/10
  • Note générale Ce GTA Chinatown Wars est un régal pour qui aime la licence de Rockstar et la maniabilité de la petite DS. Les développeurs ont ici fait un excellent travail, gommant efficacement les doutes que l'on pouvait avoir quant aux capacités de la DS à accueillir un aussi "gros" titre. On retrouve un plaisir similaire que celui éprouvé dans le dernier GTA en date, beaucoup d'éléments et de comportements familiers. Le catalogue de la DS se pare d'un excellent titre à ne pas manquer.
    9/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire