Test Hamsterz

Le par Fabien H.  |  1 commentaire(s)
Hamsterz - pochette

Surfant sur la vague de réussite de Nintendogs, la licence Petz revient avec Hamsterz, une simulation d'élevage de petits rongeurs pacifistes. Un concept pas vraiment original mais plaira-t-il aux jeunes joueurs qui n'ont pas la chance d'avoir un vrai hamster dans leur chambre ? Préparez donc votre cage afin d'accueillir votre première boule de poil.

Le début d'une passion

Il est utile de savoir qu'il ne s'agit pas là du premier épisode de Hamsterz car il a déjà été édité en 2006 sur DS, dans une version exclusivement import. La réédition s'est donc faite en fin d'année dernière par Ubisoft, pour le plaisir des jeunes joueurs toujours aussi friands des jeux animaliers.

Vous insérez votre cartouche dans votre console favorite, vous lancez le jeu et vous arrivez sur l'écran principal, accompagné d'une douce musique de fond. Vous entamez alors une nouvelle partie qui débutera par quelques informations d'ordre personnel. Vous devrez taper votre nom, renseigner votre date d'anniversaire, votre sexe, votre coupe de cheveux ainsi que leur couleur, celle de vos yeux, ainsi que l'allure de votre chambre parmi les 12 gabarits présents. C'est à partir de là que vous pourrez véritablement commencer votre aventure.

Hamsterz   1 Hamsterz   2

Cloîtré dans votre chambre, votre cousin Phil vient frapper à votre porte, bien décidé à vous fourguer un hamster d'office, puisqu'il ne peut en avoir deux. Même si cela ne vous plait pas, vous devrez vous plier à l'obligation familiale en acceptant le hamster bien docile, accompagné d'une cage, de quelques accessoires et de quoi faire survivre l'animal. Vous voilà donc lancé corps et âme à vous plier aux moindres attentes du rongeur et à tout faire pour que son séjour dans l'hôtel « la cage » soit des plus agréables et ce, le plus longtemps possible (sauf si vous avez un malin plaisir à jouer les sadiques).


Gratouille party

Dès lors, vous pourrez contempler votre premier hamster comme bon vous semble. Inspecter ses moindres faits et gestes, ses habitudes, quand il mange, quand il boit, quand il pique son roupillon dans sa petite maison... rien ne vous échappera grâce à un mode « câlin » (comprenez par là « zoom ») et la possibilité de faire des rotations de caméra autour de la cage via la croix directionnelle. C'est un peu comme une télé réalité finalement, la piscine et les bimbos en moins.

Il faut donc commencer par caresser votre boule de poil à l'aide de votre stylet afin de gagner des points étoiles qui seront très importants pour la suite des évènements. Cependant, veillez à ne pas trop abuser car au bout d'un moment, la bête vous montrera qu'elle en a ras la casquette de vos câlins. Le menu du jeu, accessible depuis une petite icône sur l'écran tactile, vous permettra d'avoir un œil averti sur toutes les actions possibles dans le jeu. C'est par ici que vous pourrez aménager les différents éléments de la cage de votre petit animal, remplir sa gamelle de graines ou encore rajouter de l'eau à la bouteille. C'est également par là qu'on accède aux différentes destinations autres que votre chambre.

Hamsterz   3 Hamsterz   4

Vous commencez donc par vous rendre dans la chambre de votre cousin afin que ce dernier puisse constater que votre animal est entre de bonnes mains (ou pas). Vous aurez l'occasion de prendre connaissance de son hamster, assez réticent à vos caresses. Comme notre jeune ami est forcé de faire ses devoirs et de plier le linge avec sa mère génitrice, vous serez amené en mission périlleuse à l'animalerie du coin afin de récolter des boules de graisse pour son ogre en cage.

Vous retournez donc dans le menu et vous filez droit à votre destination finale. Sur place, vous rencontrez le gérant du magasin qui se montre très coopératif à votre égard, mais ne comptez pas sur lui pour avoir des fleurs sur les prix de ses produits ! Vous parcourez alors les différents objets de la boutique, allant de la nourriture aux accessoires pour la cage (maisons, gamelles, bouteilles, roues, échelles...), à la nourriture en passant par les produits de premier secours à prévoir lorsque la bête aura avalé une graine de travers.

Hamsterz   5 Hamsterz   6

Les points d'étoile remportés en gratouillant votre hamster ou lorsque ce dernier exprime de la joie en mangeant, jouant ou buvant, s'utilisent comme de l'argent. Vous payez donc en points étoile le marchand (peut-être qu'il ira les dépenser sur le Club Nintendo, qui sait ?) afin de prendre les fameuses boulettes pour Phil.

À noter que vous pourrez vous procurer d'autres hamsters via l'animalerie mais il faudra également acheter une cage et les différents accessoires de substitution car il est impossible d'en faire cohabiter plusieurs dans un même environnement. N'hésitez pas à consulter le manuel explicatif de la boutique qui vous renseignera efficacement sur comment se comporter avec votre bestiole pour qu'elle se sente bien en votre compagnie.

Quelques incohérences

Graphiquement, on peut dire que Hamsterz s'en tire assez bien puisque la réalisation de l'animal se révèle de bonne facture, permettant de contempler quelques animations plutôt bien réussies. Par contre, si vos objets sont mal placés dans la cage, votre pauvre rongeur restera désespérément bloqué dans son itinéraire pré-établi. L'utilisation du stylet est assez bonne bien qu'elle se révèle assez dispensable hormis pour faire le foufou avec votre bestiole.

Hamsterz   7 Hamsterz   8

En effet, vous passez beaucoup de temps dans des menus assez brouillons car mal expliqués. Ainsi, lorsque vous sélectionnez un objet, vous avez le choix de son utilisation en abrégé, ce qui n'est pas confortable lorsqu'on ne connait pas le mot initial, surtout quand le public visé est très clairement le jeune joueur. Par exemple, si vous désirez modifier l'emplacement d'un objet de la cage, vous aurez « TG » pour tourner à gauche, « TD » pour tourner à droite, etc. Pas pratique pour débuter ! Les menus sont ainsi assez incompréhensibles lors des premiers instants, mais heureusement que la notice de la boîte est là pour vous guider. Quelques problèmes de traduction sont également présents comme l'action de « laver » lorsqu'on choisi de ranger les jouets du hamster.

En bref, on sent par là que le jeu a été rapidement clôturé et cela pose quelques soucis sur le gameplay en lui-même. Bien que de nombreuses actions sont possibles dans le jeu, on tourne très vite en rond par manque de but, si ce n'est la réalisation d'une cage exemplaire avec un étage ou encore de rendre visite aux hamsters de vos amis via la connexion sans-fil de la DS. Le titre est donc avant tout à conseiller au jeune public qui veut apprendre à s'occuper d'un hamster avant d'en acquérir un véritable, dans une vraie animalerie.

Hamsterz   9 Hamsterz   10

Hamsterz est disponible à l'achat à partir de 31,87€.


+ Les plus
  • Apprend à s'occuper plus ou moins efficacement d'un hamster.
  • Le concept d'achat / vente à l'animalerie assez bien construit.
- Les moins
  • Intérêt limité.
  • Des menus mal expliqués.
  • Une traduction parfois bancale.
  • Des bugs d'animation.

Notes

  • Graphisme La réalisation se révèle honnête, sans pour autant casser des briques. La conception 3D de la cage et du hamster est assez bonne, donnant presque vie à notre petit rongeur grâce à ses quelques animations mignonnes comme tout. Les phases de discussion se montrent au contraire très neutres avec des choix de couleurs de fond excessivement fades et sans vie. De plus, les personnages rencontrés dans l'aventure ne présentent pas leur visage. Les menus paraissent quant à eux assez brouillons lors des premiers instants de jeu.
    4/10
  • Bande son Les sons sont très pauvres étant donné que les hamsters n'émettent aucun son. De ce fait, les musiques douces prennent le relais pour éviter que le jeu ne sombre dans un silence certain. Les thèmes sont agréables à écouter, plutôt reposants, mais loin d'être inoubliables.
    5/10
  • Jouabilité La prise en main est assez décevante puisque l'utilisation du sylet est tout à fait dispensable, hormis pour accéder au menu ou pour faire des câlins à votre animal. Au vu de la disposition des menu, on revient vite à l'utilisation de la croix directionnelle afin de mieux cerner ce que l'on fait. Dommage.
    4/10
  • Durée de vie Pas évident de noter ce point car cela dépendra de chacun. Si vous êtes un passionné d'animaux et plus particulièrement de ces petites boules de poil, il est fort probable que vous allumiez votre DS chaque jour pour vous occuper un peu de votre animal virtuel. Vous pouvez également ne pas accrocher du tout au principe et à partir de là, votre partie risque de rester en stand by en peu de temps, faute d'intérêt.
    5/10
  • Note générale Hamsterz n'est au final qu'un énième épisode issu de la licence Petz qui n'apporte rien de plus au genre. Bien que l'idée de s'occuper de hamsters est intéressante, rien ne vaut un véritable animal plutôt que de passer des heures à simuler la prise en main de ces attachants petits êtres. Ceux qui collectionnent déjà les jeux du genre pourront éventuellement accrocher au titre, les autres passeront irrémédiablement leur chemin.
    4/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
Ejis offline Hors ligne Héroïque avatar 799 points
Le #195578
Salut,

rien qu'à te lire, on sent que tu as aimé ce jeu !! XD

Courage !
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire