Test Hana Deka Club - Les Grosses Truffes

Le par Christophe B.  |  2 commentaire(s)

Si l’on devait élire les jeux qui ont le plus récemment influencé l’industrie du jeu vidéo, nulle doute qu’on y retrouverait Nintendogs (lui-même influencé par les Tamagochi, le pionnier du genre). On ne compte ainsi plus les titres s’inspirant du grand succès de Nintendo : Catz, Dogz, Hamsterz et prochainement Purr Pals. Malheureusement, la qualité est rarement au rendez-vous et aucun n’arrive au niveau de Nintendogs. Développé par Agatsuma Entertainment, ce ne sera certainement pas Hana Deka Club : Les Grosses Truffes qui viendra changer la donne, bien au contraire.

Hana Deka Club - Les Grosses Truffes

Le club des pigeons ?

Non content de bénéficier du titre français le plus ridicule de l’année, Hana Deka Club : Les Grosses Truffes s’avère avant tout l’une des pires expériences de jeu possible. On vous explique pourquoi. Essentiellement connu au Japon, Yoneo Marita s’est très vite fait un nom en publiant des photos drôles et attachantes de divers animaux domestiques en les photographiant notamment en très gros plans ou encore dans des poses rigolotes. De là à adapter la licence Hana Deka pour en faire un titre sur DS, il y a un gouffre (énorme) que le studio de développement d’Agatsuma Entertainment n’aurait jamais dû franchir.

1    Hana Deka Club : Les Grosses Truffes   Image 2

Enfin, le jeu existe bel et bien alors allons-y. Le joueur se retrouve ainsi dans la peau d’un personnage reconnu pour son contact facile avec les animaux. L’ami des bêtes en somme. Votre cousine et votre oncle vous invitent alors à passer des vacances dans leur ferme pour apprivoiser des bêtes sauvages afin qu’ils puissent photographier les animaux sous toutes les coutures et gagner de l’argent, avant de vous renvoyer chez vous sans que vous ne touchiez un rond. Elle est belle la famille ! D’ailleurs, c’est à se demander si les développeurs n’ont pas ici un sens de l’humour un peu douteux tant le joueur se sentira autant pigeonné que son personnage après avoir dépensé 40 € dans ce non-jeu.

Hana Deka Club : Les Grosses Truffes   Image 3    Hana Deka Club : Les Grosses Truffes   Image 4


Un intérêt nul

Il suffit de quelques minutes pour assimiler toute la pauvreté du gameplay de Hana Deka Club : Les Grosses Truffes. Votre domestication intensive débute ainsi par celle d’un chien. Mignon comme tout et plutôt bien modélisé, vous devrez rapidement faire ami-ami avec lui en le caressant, en lui donnant à manger, en le brossant, en le faisant marcher, en le baignant ou bien en jouant avec lui. Il vous faudra remplir une jauge de dix cœurs pour chaque animal, ceux-ci se débloquant au fur et à mesure de leur attachement pour vous. Au total, ce sont 18 animaux qu’il faudra apprivoiser : chat, poussin, lapin, hamster, cheval…

Hana Deka Club : Les Grosses Truffes   Image 5    Hana Deka Club : Les Grosses Truffes   Image 6

Là où le bât blesse, c’est que le jeu délivre tous ses pauvres secrets dès le premier chiot rencontré et qu’après quelques minutes de jeu, l’ennui pointe déjà le bout de son nez. En effet, quelque soit l’animal, il faudra répéter les mêmes gestes au stylet. De plus, ceux-ci se réalisent en dépit du bon sens puisque, lors du brossage par exemple, vous pouvez frotter l’œil de toutes vos forces sans que ce dernier n’en soit le moins du monde gêné. Toutes les actions à exécuter sont incroyablement soporifiques et se ressemblent plus ou moins, à savoir frotter l’écran inférieur de votre portable. Seule l'activité qui consiste à faire marcher votre animal diffère par rapport aux autres mais pour un résultat affligeant puisque l'animal bouge selon une logique encore mystérieuse alors qu'il devrait suivre à la trace votre stylet.

Hana Deka Club : Les Grosses Truffes   Image 7    Hana Deka Club : Les Grosses Truffes   Image 8


Conclusion

Hana Deka ClubEt si vous pensiez vous rattraper sur la dizaine de micro-jeux présents qui se débloquent en même temps que l'arrivée de nouveaux animaux, vous vous mettez le doigt dans l’œil. A l’instar de l’apprivoisement, ceux-ci s'avèrent totalement inintéressants. Précisons que si Hana Deka Club semble destiné à un public jeune, ce dernier n’a également aucune chance de trouver son compte tant l’aspect ludique est absent du titre distribué par Koch Media. Non, la seule chose sur laquelle petits et grands peuvent se retrouver concerne les photos prises par votre cousine et votre oncle. Celles-ci, tirées des albums de Yoneo Marita, sont en fait la seule et unique attraction du jeu, c’est dire. 

Hana Deka Club n’a in fine aucun intérêt. Il faut voir l’option « jouer » qui consiste à agiter une sorte de coton tige tout autour de l’animal qui daignera alors vous lancer quelques coups de pattes ou de becs avec autant d’enthousiasme que vous face à ce jeu. Mais ne riez pas car en cette période de Noël, Hana Deka Club pourrait très bien se retrouver au pied de votre sapin grâce au bon cœur de votre grand-mère ou de votre oncle. C’est l’intention qui compte me direz-vous. Bien sûr mais au même prix, vous pourrez vous faire offrir le sublime Phantom Hourglass (lire notre test du jeu). Ca fait réfléchir.

Hana Deka Club : Les Grosses Truffes est disponible à l'achat à 39,99 €.


+ Les plus
  • Les photos mignonnes
- Les moins
  • Lassant
  • Répétitif
  • Court
  • Sans intérêt

Notes

  • Graphisme Si les décors sont assez pauvres, la modélisation des animaux ainsi que leur animation sont très honorables. Quant aux menus du jeu, ils sont soignés et colorés.
    6/10
  • Bande son En plus d'être anecdotique, la musique finit par rapidement taper sur le système. Coupez le son !
    3/10
  • Jouabilité Sur l'activité de marche, on a envie de transpercer l'écran de la portable avec le stylet tant votre animal répond mal à vos actions. Pour le reste, il suffit en général de frotter l'écran en dépit du bon sens. Enfin, rien n'est fait pour faciliter la tâche dans la navigation des menus où il faut bien souvent attendre que les personnages répètent sans relâche la même chose au début et à la fin de chacune de vos actes.
    3/10
  • Durée de vie La durée de vie d'Hana Deka Club frise le zéro absolu tant l'envie de laisser tomber le jeu survient très tôt dans le jeu. Mais par souci professionnel, je suis allé au bout du jeu et même là, comptez 5 heures grand maximum pour remplir tous les coeurs des 18 animaux à apprivoiser.
    1/10
  • Note générale Hana Deka Club : Les Grosses Truffes est une erreur dans le paysage vidéoludique mais une erreur dangereuse qui tente de se faire de l'argent sur le dos de joueurs qui chercheraient à vivre une expérience proche de celle procurée par Nintendogs. Sans intérêt, ludiquement nul, le jeu prêterait à rire s'il n'était pas vendu au prix fort. Attention, ce titre est un danger pour votre santé mentale qui n'est même pas remboursé par la Sécu.
    1/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
El penguinno offline Hors ligne Vétéran avatar 1237 points
Le #193554
Bravo, bravissimo!!!!



Pour le test et ton abnégation à le réaliser....parce que la fallait être motivé quand même vu la pure m*rde que ca à l'air d'être

A offrir à son pire ennemi quoi
Chris.Tyler offline Hors ligne Héroïque avatar 695 points
Le #193584
Merci.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire