Test Là-Haut

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Là-Haut

Là-Haut, le nouveau film d'animation des studios Pixar et Disney suit le chemin de bon nombre de ses prédécesseurs et s'octroie lui aussi une adaptation vidéoludique et multi plate-formes. L'occasion pour les plus jeunes, et seulement pour les plus jeunes, de prolonger le plaisir du film et d'incarner des héros cette fois encore très attachants. L'aventure n'est pas exigeante et se révèle très courte.

Là-Haut sur nos consoles

L'arrivée de l'adaptation vidéoludique de Là-Haut ne surprendra personne, tant il est désormais naturel de voir les oeuvres de Pixar et Disney disposer de leur jeu vidéo. Là-Haut n'échappe donc pas à la règle et il vous est donc possible de faire durer un peu plus longtemps les aventures de Russel et Carl. Le film est à l'affiche depuis une petite semaine et jusqu'à présent, les critiques sont plutôt flatteuses. Les enfants apprécient, les parents aussi, Pixar et Disney ont donc encore une fois réussi leur pari. Et puis, il y a le jeu vidéo Là-Haut, orchestré par Disney Interactive et Asobo Studio au développement. Et comme la majorité des adaptations du genre, il faudra bien sûr ne pas trop se montrer exigeant, surtout que le titre est résolument orienté pour un jeune public. Les joueurs avertis éviteront donc ce soft, mais est-il vraiment besoin de le préciser ?

Là-Haut Là-Haut (3)

Là-Haut, le film, nous conte l'aventure d'un papy de 78 ans, Carl, vieux monsieur plutôt grincheux, qui n'a qu'une envie, s'envoler de son quartier et partir vers l'Amérique du Sud. Carl n'utilisera pas le train ni même l'avion pour satisfaire son voyage, mais usera d'une technique inattendue. Des milliers de ballons porteront sa maison et le mèneront vers sa destination finale. Pensant être seul, libéré de ses congénères, Carl découvre qu'il a emporté avec lui un petit garçon dévoué, appelé Russel. Les deux compères connaîtront par la suite un voyage mouvementé et feront la rencontre de quelques autres acolytes hors du commun.

Là-Haut (4) Là-Haut (5)

Si vous n'êtes pas passés par le cinéma avant de lancer Là-Haut en jeu vidéo, vous risquez de ne pas vraiment comprendre le scénario. Le titre tente de se coller aux éléments du film par le biais de quelques cinématiques, mais celles-ci sont rapidement expédiées. Si le titre ne tire qu'une partie du film, vous comprendrez l'essentiel du jeu : vous êtes poursuivis par le méchant de l'aventure et devrez vous en défaire par le biais de quelques petits "combats" et par un périple fait de plateformes et d'obstacles. Ne comptez donc pas trop retrouver la profondeur du jeu, le titre de Disney se contentant du minimum pour amuser les enfants.



Clopin clopant

Le jeu s'adressant aux enfants, le déroulement de la partie se montre extrêmement simpliste. Carl et Russel sont inséparables dans cette aventure, et, selon le contexte, il vous faudra diriger soit Carl, soit Russel. Le papy dispose d'une canne efficace qui dissuade de nombreux ennemis et lui permet également de s'accrocher au bord des falaises pour grimper. Russel quant à lui, possède un filet à papillon, tout aussi efficace et peut, par sa petite taille, se faufiler sur les corniches des falaises. Leurs aptitudes ne diffèrent que sur un ou deux points, vous aurez donc la plupart du temps le choix d'incarner l'un ou l'autre comme vous le souhaitez et surtout selon votre préférence. Les deux petits personnages marchent en tout cas main dans la main et cette coopération se révèle efficace. D'autant plus que l'IA de l'un, celui que vous ne jouer pas, répond assez bien aux impératifs des situations.

Là-Haut (1) Là-Haut (2)

Il arrive en revanche que le jeu vous impose de jouer l'un ou l'autre. Pour cela, pas besoin d'envisager la situation et de réfléchir à ce qui est le mieux pour avancer. Le jeu vous affiche la tête du personnage dont vous avez besoin et ce à l'endroit même où ce dernier doit intervenir. Un affichage simpliste, mais qui a le don d'être tout de suite compris par les plus jeunes. Une pression de RB et le tour est joué. De même que pour les actions à réaliser, tout s'affiche à l'écran : A et X seront les seuls boutons sollicités et encore une fois, le jeu montrera très clairement à quel moment il faut les presser. Votre enfant sera seul maître à bord quand il s'agira de sauter, mais cette action est instinctive quand votre personnage est face à un trou...

Là-Haut (9) Là-Haut (8)

La prise en main est donc rapidement assimilée, un bon point pour ce titre qui, pour s'adresser aux plus jeunes, a fait ce qu'il était nécessaire pour que ces derniers se sentent bien sur cette aventure. Très linéaire, les jeunes joueurs n'ont aucun risque de se perdre dans les méandres des environnements. Le chemin est déjà établi, des indications s'affichent à l'écran, et mis à part avancer, ramasser les pièces pour obtenir des vies supplémentaires, détruire ici et là les environnements pour en obtenir d'avantage, les joueurs n'auront pas besoin d'en savoir d'avantage puisque tout est là. La difficulté n'est pas très élevée, les ennemis sont peu nombreux donc à part tomber dans un trou, le risque de Game Over n'est pas récurrent.

Là-Haut (7) Là-Haut (6)

L'aventure se corse néanmoins avec l'apparition de quelques "boss". Ces derniers ne sont pas nombreux et il s'agit toujours de les leurrer pour en venir à bout. Là encore, une fois que l'astuce est comprise, ces derniers ne poseront pas véritablement de problème. Mais attendez-vous tout de même à ce que votre aide soit sollicitée... D'ailleurs, vous pourrez même intégrer l'aventure aux côtés de votre enfant à tout moment, le jeu permettant à deux joueurs de jouer ensembles.

Là-Haut (14) Là-Haut (13)

L'aventure se déroule donc très tranquillement. Vos enfants n'auront rien à craindre des ennemis placés sur leur chemin, mais plutôt des réactions inopinées de votre binôme. Le personnage laissé à lui-même a des tendances à jouer le rôle du boulet, peut gêner dans la progression. Mais en règle générale, les développeurs ont doté leur personnage de cerveau, du moins de suffisament de neurones pour qu'ils comprennent qu'il est inutile de se jeter dans les ronces. Ils peuvent être défaillant, mais heureusement, cela n'arrive pas trop souvent.



Galerie d'images

Là-Haut (11) Là-Haut (12)

Là-Haut (10) Là-Haut (19)

Là-Haut (18) Là-Haut (17)

Là-Haut (16) Là-Haut (15)

Là-Haut (24) Là-Haut (23)

Là-Haut (22) Là-Haut (21)

Là-Haut (20) Là-Haut (29)

Là-Haut (28) Là-Haut (27)

Là-Haut (26) Là-Haut (25)

Là-Haut (34) Là-Haut (33)

Là-Haut (32) Là-Haut (31)

Là-Haut (30) Là-Haut (39)

Là-Haut (38) Là-Haut (37)

Là-Haut (36) Là-Haut (35)

Là-Haut (44) Là-Haut (43)

Là-Haut (42) Là-Haut (41)

Là-Haut (40) Là-Haut (49)

Là-Haut (48) Là-Haut (47)

Là-Haut (46) Là-Haut (45)

Là-Haut (51) Là-Haut (50)



Conclusion

Là-HautLes adaptations vidéoludiques sont rarement indispensables mais permettent de faire vivre un bon moment de jeu, surtout aux plus jeunes. Là-Haut conviendra donc parfaitement à un public d'âge moyen, maîtrisant simplement la lecture pour pouvoir avancer dans l'aventure sans systématiquement demander de l'aide à un adulte. Pensé, conçu et développé pour être rapidement assimilable par un enfant, le gameplay ne montre pas d'exigences particulières, si ce n'est d'avoir les mains assez grandes pour tenir la manette de la Xbox 360 notamment.

Frais, facile à vivre, Là-Haut permettra aux plus jeunes de retrouver des personnages attachants et de les jouer selon leur gré. Le duo sera qui plus est rejoint par les autres acolytes du film, à savoir Kevin l'oiseau multicolore et Dug, le chien doué de parole. Une aventure gentillette en somme, qui occupera quelques moments d'ennui pendant les vacances des bambins.

 

 

 



+ Les plus
  • Très bien conçu pour les enfants
  • Prise en main simple
  • La possibilité d'incarner tous les héros du film
- Les moins
  • Durée de vie
  • Scénario pas très compréhensible
  • Quelques bugs de l'IA

Notes

  • Graphisme Les décors sont charmants et ne manquent pas de couleurs, mais ils ne brillent pas par leur diversité. A tel point qu'on a finalement l'impression de traverser encore et toujours les mêmes lieux. L'histoire ne prête effectivement pas à l'exploration de différentes contrées, mais il lasse de ce fait très rapidement.
    6/10
  • Bande son Comme on aimerait par moment couper les commentaires de Carl et de Russel, qui eux aussi se répètent inévitablement et enchaînent surtout des répliques en retard sur l'action. Quant à la bande musicale, elle conserve une discrétion bienveillante tout au long de la partie.
    5/10
  • Jouabilité Là-Haut est un titre destiné au jeune public, au très jeune serions-nous même tentés de dire. De ce fait la prise en main est très accessible, toutes les actions s'affichant continuellement à l'écran. Les petits n'auront donc aucun mal à diriger les personnages jouables de l'aventure, seuls quelques défauts de réalisation venant perturber certains passages.
    6/10
  • Durée de vie Adulte et habitué des jeux vidéo, il nous aura fallu à peine quatre heures pour terminer l'aventure. Mais il faut envisager l'aventure dans les mains d'un enfant, mais les plus de huit ans, qui ont déjà touché à la console, ne passeront pas non plus une dizaine d'heure dessus.
    5/10
  • Scénario Il faut avoir vu le film pour comprendre le jeu vidéo, ce dernier tentant tant bien que mal de nous faire suivre le scénario par le biais de cinématiques. Cela va bien trop vite, et on se retrouve au final à évoluer dans les niveaux juste pour atteindre le but final.
    5/10
  • Note générale Là-Haut en jeu vidéo n'a rien de passionnant, pour nous. Les plus jeunes seront certainement les plus enthousiastes à l'idée de retrouver les personnages attachants du film, ou de les découvrir. Le gameplay accessible et la difficulté toute relative du jeu leur permettront d'évoluer dans un jeu de plate-forme gai et coloré. Un petit jeu bon enfant en somme, utile si vous souhaitez occuper vos enfants, mais loin d'être indispensable.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test OnePlus 9 : le smartphone haut de gamme équilibré
    Si le OnePlus 9 Pro accumule les technologies avancées, le OnePlus 9 joue la carte de l'équilibre avec une belle fiche technique et des composants plus standards, mais efficaces et cohérents pour se placer à un niveau de prix plus bas. ...
  • Test Viomi V3 : le robot aspirateur et laveur haut de gamme
    Le Viomi V3 est le nouvel ajout de la marque appartenant à l'écosystème Xiaomi dans le domaine des robots aspirateurs. Le Viomi V3, avec ses systèmes de cartographie / évitement d'obstacles mais aussi sa double fonction d'aspiration ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire