Test Haze

Le par Alexandre W.  |  0 commentaire(s)
Haze - haze

Issue de l’imagination des studios Free Radical, surtout connus pour la série des Timesplitters dont le quatrième opus est bientôt prévu sur nos futurs consoles next-gen, Haze se présente aussi comme un FPS. Riche du succès de ses précédents titres, Free Radical tente le coup avec ce titre dont le genre se fait de plus en plus présent sur console. Avec un scénario relativement bien ficelé et un gameplay original, Haze a de bonnes cartes en main. Free Radical réussira-t-il à les exploiter ?

Présentation

2048, les gouvernements délèguent désormais toutes les opérations militaires à des Corporations Militaires Privées, dont le leader mondial est Mantel Global Industries. Leurs soldats utilisent les dernières technologies, mais également le Nectar, un médicament qui démultiplie leurs performances.  Vous venez de rejoindre Mantel et votre premier combat vous mène dans un pays déchiré par la guerre, où vous devrez combattre La Main Tendue, une faction rebelle. Rien de surprenant au premier abord, mais les événements prennent rapidement une étrange tournure.

Haze   31   Haze   32

Bien que le Nectar vous octroie une force et des réflexes extraordinaires, quelques incidents se produisent, notamment avec des soldats qui deviennent parfois fous. Le vol d’une cargaison de Nectar par La Main Tendue ainsi que la cruauté des autres membres de votre équipe vis-à-vis des ennemis éveillent vos soupçons. Suite à un crash de votre hélicoptère, vous vous retrouvez en plein territoire ennemi. Vous changez de camp afin de découvrir les raisons de cette guerre sanguinaire.

Haze   19   Haze   20

Comme dans tout bon FPS, vous pourrez choisir plusieurs armes, le jeu contenant deux camps aux techniques et technologies différentes, vous pourrez choisir d’utiliser les armes de votre camp ou celles de vos adversaires. Bien que les armes restent similaires par leur principe (mitrailleuse, fusil à pompe, etc…) chacun des camps a ses propres avantages : les armes de Mantel sont plus précises et puissantes, alors que les armes de La Main Tendue comportent plus de munitions. A vous donc de faire votre choix.



Les graphismes

Pour un jeu exclusivement sur PC et Next-gen, des graphismes ultra-fins et beaux ainsi de nombreux détails auraient été les bienvenus, et bien non… Bien que le jeu comprenne quelques techniques assez sympa, notamment le streaming permettant de ne pas avoir de temps de chargement, Haze ne ressemble malheureusement qu’à un bon jeu PS2. La majeure partie des scènes se déroulant dans la nature, vous n’aurez d’autres choix que de côtoyer la flore, une des parties les plus dures à modéliser. C’est ici que les graphismes feront le plus défaut.

Haze   21   Haze   22

Nous parlions du streaming qui permet de ne pas avoir de temps de chargement, ce qui est très louable sur le papier mais certains changements de décors nécessitent plus de chargement que la normale, ainsi le surplus de chargement se retrouve dissimuler derrière une scène fleuve où rien ne se passe et où vous ne pouvez rien faire si ce n’est de regarder autour de vous. Bref, vous avez tout votre temps pour découvrir les petits défauts de la scène.

Haze   23   Haze   10

Heureusement ces scènes restent assez rares et ce streaming permet donc d’apprécier les cartes relativement vastes sans interruptions intempestives. Les quelques effets de l’armure des soldats de mantel sont assez basiques mais permettent de rajouter un effet futuriste, le zoom est particulièrement bien fait et surtout utile. Et à part la mise en évidence des dangers environnants, il n’y a rien de bien transcendant. Quant à la partie du jeu où vous êtes du côté rebelle, il y a encore moins d’effets, bref nous avons des graphismes assez pauvres. Dommage pour un jeu en exclusivité sur next-gen et PC.



Un scénario et un gameplay corrects

Bien que le jeu ne soit pas digne d’une next-gen, celui-ci aurait pu être mieux noté s’il s’agissait d’un jeu PS2. En effet, bien que l’action reste très linéaire et que la bonne direction soit indiquée par des fumigènes dans les endroits où un enfant pourrait se perdre, Haze dispose d’un gameplay correct, les touches sont plutôt bien positionnées malgré quelques confusions possibles entre le lancement de grenade, l’injection de nectar et le swap des armes. Armes qui sont d’ailleurs très peu achalandées.

Haze   24   Haze   25

Enfin côté scénario, bien que la trame principale soit correcte et nous implante dans une époque futuriste, les retournements de situation sont plutôt bien mis en scène. Le retournement de situation final est digne d’une série du type Au-delà du réel, où l’on attendrait presque le narrateur nous sortir la morale de l’histoire. Nous avons donc heureusement un scénario correct car sans cela les dialogues pompeux et répétitifs auraient vite eu raison de notre patience.

Haze   26   Haze   27

Et pour le côté multijoueurs, une bonne surprise où nous retrouvons un mode coopération où l’on peut refaire le mode campagne de 1 à 4 et pas seulement en écran splitté mais aussi en ligne. Et enfin plus commun, ce sont les matchs à mort où l’on peut jouer seul ou en équipe et le mode assaut où le but est de remplir une mission avec son équipe comme capturer une zone ou déposer une bombe.



Galerie d'images


Haze   11   Haze   35
Haze   13   Haze   14
Haze   15   Haze   16
Haze   17   Haze   18
Haze   01   Haze   02
Haze   03   Haze   04
Haze   05   Haze   06
Haze   07   Haze   08
Haze   09   Haze   33
Haze   34   Haze   36
Haze   28




Conclusion

Après une campagne publicitaire si grande, on s’attendait à un jeu d’une plus grande envergure. Peut être que la prochaine fois, Free Radical investira plus dans la réalisation que dans le marketing. Bien que la violence visuelle ne soit pas si présente la violence psychologique a peut être condamné Haze à être estampiller d’un 18+.


 

Haze   jaquette

 


Voilà donc deux points de plus qui mettront des bâtons dans les roues de Haze pour s’imposer comme jeu de référence. Le jeu est disponible sur le site de notre partenaire, n’hésitez donc pas à l’essayer.



+ Les plus
  • Un scénario bien ficelé
  • Un mode multijoueurs très bien réalisé
- Les moins
  • Un jeu très linéaire
  • Des répliques répétitives et lassantes

Notes

  • Graphisme Bien loin des meilleurs FPS du moment, Haze nous offre des graphismes assez moyens. Bien que les cartes soient assez vastes, les nombreux défauts et le manque de qualité ne permettent pas d'obtenir une note correcte.
    6/10
  • Bande son Pas de musique très entraînantes mais des dialogues très lassants et très répétitifs, surtout du côté rebelles où vos coéquipiers ne font que scander des slogans plus rébarbatifs les uns que les autres. Les sons des armes sont bien faits mais leur manque de variété n'en font pas des effets extraordinaires.
    5/10
  • Jouabilité La jouabilité est correcte mais le positionnement des boutons peut parfois être gênants. Le jeu ne possédant pas beaucoup de fonctions particulières cela reste à la portée de n'importe qui.
    7/10
  • Durée de vie Aïe! Là, c'est dur, il faudra compter à peine 4 heures pour finir le jeu. Encore moins de temps en mode coopération. Heureusement que le mode multijoueur est correct car, finalement ce sera le seul atout du titre.
    5/10
  • Scénario Enfin quelque chose qui rapporte une bonne note. En effet, le scénario est bien ficelé et quelques retournements de situation permettent de relancer l'action. Et le final annonce un deuxième épisode, espérons le mieux réalisé.
    7/10
  • Note générale Bof, vraiment bof. Que dire, si ce n'est que le jeu ne vaut vraiment pas le 70€ que Ubisoft réclame. Le jeu avait quelques bonnes cartes en main dommage qu'elles n'aient pas été exploitées comme il le fallait.
    5/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire