Test Horizon Zero Dawn

Le par  |  1 commentaire(s)
Horizon Zero Dawn - vignette.

Annoncé pour la première fois en 2015, Horizon : Zero Dawn se présente comme la nouvelle licence de Guerrilla, studio à qui l’on doit la licence Killzone. Pour le coup, le développeur s’écarte du FPS pour proposer un jeu d’action mêlant des éléments de RPG, puisant dans des licences telles que The Witcher et le reboot de la franchise Tomb Raider. Le résultat se montre-t-il suffisamment réussi pour faire de cette exclusivité PS4 un incontournable de la console de Sony ? Nous vous apportons des éléments de réponse dans notre test complet.

Après nous avoir servi la licence Killzone, le studio hollandais Guerrilla s’est penché sur l’élaboration d’une nouvelle franchise à nouveau exclusive à Sony Computer Entertainment, à savoir Horizon : Zero Dawn. Pour le coup, le développeur a vu les choses en grand, afin de proposer un jeu d’action-aventure mêlé de RPG, le tout dans un monde ouvert. Vous l’aurez compris, nous sommes clairement dans la même branche qu’un The Witcher, licence que Guerrilla a bien étudié pour concevoir son titre. Toutefois, il n’est absolument pas question de médiéval ou d’heroic fantasy dans cette production, puisqu’il s’agit d’un environnement post-apocalyptique « green ».

En effet, le titre prend place dans le futur, suite à la quasi-extinction de l’humanité. Le monde tel que nous le connaissons s’est éteint pour des raisons qui seront traitées au fil de l’aventure. La nature a repris le contrôle du monde. Ainsi, l’ambiance générale du soft peut s’apparenter à celle d’un Far Cry Primal, optant pour une nature verdoyante, des habits en peaux de bêtes et l’usage d’armes tels que des arcs ou des lances. Pourtant, le monde cache toujours des reliques de l’ancien monde, incluant des technologies de pointe telles que des créatures mécaniques qui se révèlent agressives et qui n’hésiteront pas à exterminer le moindre humain présent à proximité.

Horizon Zero Dawn - 1. Horizon Zero Dawn - 2.

C’est dans ce contexte particulier que nous débutons l’aventure dans la peau d’Aloy, une fille rejetée par les autres humains du clan, car elle n’a pas de mère. En effet, elle a été trouvée et confiée à Rost, un paria qui l’élèvera du mieux qu’il peut dans sa vie d’ermite. Nous débutons aux côtés de notre héroïne rousse à l’âge de six ans, dans le cadre d’un événement qui la mènera à découvrir une technologie du passé, un « focus » qui s’attache au-dessus de l’oreille et qui permet de percevoir des hologrammes de technologies passées. De nature curieuse, Aloy ne peut plus vivre cette vie de recluse et décide de se rapprocher de la tribu voisine en se préparant à « l’éclosion », un rite qui permet d’être acceptée par ses semblables via les Matriarches, de vieilles femmes qui dictent les bonnes paroles aux membres du clan. C’est ainsi que Rost enseignera à sa petite protégée tous les rudiments de la chasse en tant que tutoriel, nous permettant de nous frotter à nos premiers ennemis mécaniques.

Ce n’est qu’après cet événement que les choses vont s’accélérer pour Aloy et qu’elle sera amenée à découvrir le monde qui l’entoure, au-delà de sa région reculée. Toujours volontaire et disposant d’une forte empathie, notre héroïne se révèle attachante et c’est un plaisir de suivre son évolution et ses découvertes en sa compagnie. Ce personnage est en effet bien travaillé et le fait de la suivre depuis son enfance nous confère un attachement certain au fil des heures de jeu, d’autant plus que son parcours ne sera nullement une partie de plaisir. L’ambiance post-apocalyptique est également de qualité, laissant de nombreuses questions en suspens tout au long de la progression. Ainsi, il ne sera pas rare de nous laisser envahir par une soif de découverte et prendre le temps de scruter certains « restes » de l’ancien monde tels que des bâtiments en ruine, des véhicules ou un semblant de route. La réussite graphique et artistique aidant, le monde ouvert est proposé sans réels défauts visuels, le travail à ce niveau étant clairement exemplaire. Dans l’absolu, la trame scénaristique laisse à réfléchir quant à nos évolutions technologiques actuelles, ses limites et ses dangers possibles, ainsi qu’un retour à la nature, l’essentiel, qui confère une autre façon de penser.

Horizon Zero Dawn - 3. Horizon Zero Dawn - 4.

Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1970996
Pour moi ça vaut clairement 9, le jeu est vraiment exceptionnel. Mais le plus important est d'avoir la chance d'avoir ce genre de titre, alors peu importe la note qui n'est que subjective. Tout est au top : graphismes, gameplay, bande son, durée de vie...Un jeu à faire sans hésiter
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]