Horse Life

Le par Christophe B.  |  0 commentaire(s)

Si vous avez une petite fille ou une petite sœur qui rêve d’avoir un poulain bien à elle, une solution moins onéreuse consisterait à lui offrir Horse Life, distribué par KOCH Media. Ce jeu vous propose en effet de prendre soin d’un cheval et de participer à différentes compétitions. Reste à voir si le titre parviendra à convaincre les fans de sport hippique.

Horse Life

Il est né le divin étalon

Après les Tamagotchi et plus récemment Nintendogs, voici donc Horse Life. La pochette du jeu annonce clairement la couleur en montrant une jeune fille sur un cheval. En effet le titre de KOCH Media est davantage destiné à un public féminin et joue donc sur la fibre hippique qui sommeille en chacune d'elle. Horse Life débute par une naissance, celle de votre poulain. Mais avant cela, il vous faudra choisir le nom de votre cheval, sa race, (parmi trois) et sa couleur (parmi deux) ainsi que le sexe de votre jockey. Les choix sont minimes d’autant que les différences entre les races ne sont pas franchement flagrantes. Quoiqu’il en soit, le tout jeune poulain fait alors ses premiers pas sous votre regard ébahi (ou pas) quand le propriétaire du haras vous donne rendez-vous dans deux ans pour pouvoir monter votre cheval.

Horse Life   Image 2    Horse Life   Image 3

Un fondu en noir plus tard et les deux années s’écoulent. Le propriétaire du haras, tout droit sorti d’un vieux téléfilm de la fin des années 80, vous accueille pour vous donner les instructions. Horse Life s’organise en journée au cours de laquelle il est possible de réaliser cinq actions. La journée débute toujours par le repas de votre monture à laquelle vous pouvez donner par défaut de la paille, ce qui est bien mais pas top. Vous pourrez par la suite acheter de la nourriture plus variée à la boutique comme de l’avoine ou du maïs qui constitue ainsi un repas plus équilibré pour le cheval. Dans la boutique, où vous attend un sosie d’Owen Wilson, vous aurez également la possibilité d’acheter du nouveau matériel pour votre destrier ainsi que des équipements pour votre jockey. Encore une fois, le choix n’est pas très varié et les vêtements proposés sont assez moches ce qui n’incite pas à acheter. Dommage car la personnalisation de son animal dans ce type de jeu est souvent attractif, c’est complètement raté ici.

Prends soin de lui

Outre la boutique, il vous sera possible de prendre soin de votre étalon. Il est ainsi possible de le shampooiner, de le brosser, de nettoyer son haras ou encore de lui donner quelques friandises, disponibles à la boutique. Toutes ces activités n’ont qu’un but, rendre heureux votre cheval, une jauge vous tient donc continuellement au courant de l’humeur de celui-ci. A noter que le stylet est constamment mis à contribution et rend ces actions plaisantes. Par ailleurs, pour tenir en forme votre canasson, des ballades en forêt ou à la campagne sont prévues. La forme est un élément clé pour votre réussite dans les tournois. Ces ballades, bien que fastidieuses (car répétitives), sont ainsi indispensables pour aborder dans les meilleures conditions les différents concours.

Horse Life   Image 4    Horse Life   Image 5

Ces derniers forment le gros du jeu et, de loin, la partie la plus intéressante du titre. Mais avant de goûter aux frissons de la compétition, il faudra en passer par des diplômes qui vous ouvriront alors la porte aux différents concours répartis en plusieurs catégories. Ces diplômes eux-mêmes divisés en niveaux de difficulté servent à vous apprendre des mouvements (demi-tour, trot en spirale, sauts…). Leur apprentissage s’avère là aussi assez pénible car on vous demandera de répéter plusieurs fois d’affilée la combinaison à exécuter et qu’une seule erreur de votre part vous oblige à reprendre tout depuis le début. En revanche, le gameplay s’en sort bien avec des cercles à tapoter avec le stylet et des tracés qu’il faut suivre le plus précisément possible pour réaliser le mouvement parfait. Et si les mouvements sont variés, on regrettera un manque de diversité dans leurs exécutions.

Technique mais...

Vous voilà donc prêt pour affronter Mélanie. Une petite pimbêche qui ne supporte pas de se faire voler la vedette et qui inlassablement répétera que votre première place est un coup de chance après chacune de vos victoires. Les trois personnages du jeu sont d’ailleurs tous atteints du même mal et ne font que déblatérer encore et encore les mêmes choses à chaque fois que vous referez la même action. Mais revenons à la compétition qui propose trois modes différents : dressage, saut d’obstacle, cross et complet qui consiste en fait à enchaîner les trois précédents modes.

Horse Life   Image 6    Horse Life   Image 7

Sans être insurmontable, loin de là, la difficulté réside essentiellement dans le fait que les actions à réaliser sont peu prévisibles. Pour les épreuves de saut, ça ne pose pas de problème car ils s’effectuent tous de la même façon mais pour celles de dressage, on a beaucoup plus de mal à anticiper les mouvements du cheval. Avec le temps, on finit par s’y accommoder mais les plus jeunes risquent d’y laisser quelques points, les privant alors de la coupe en or mais les gratifiant des sarcasmes de cette peste de Mélanie.

Répétitif !

Horse Life   Image 1Dans son genre, Horse Life ne fait clairement pas le poids face à un titre comme Nintendogs. Bien que bénéficiant d’un gameplay assez technique intéressant, le titre se révèle bien trop pauvre dans son contenu. Très vite, le jeu devient répétitif et le challenge lasse rapidement. Le fait de lire toujours les mêmes commentaires de la part des personnages enfonce un peu plus le joueur dans la routine et seule la compétition parviendra à le sortir d’une certaine torpeur et d'une forme d'automatisme stérile.

Pourtant, et de façon quasi inexplicable et paradoxale, on aura du mal à lâcher le jeu avant d’avoir obtenu toutes les récompenses. En revanche, une fois cela effectué, et même si une licorne est disponible, Horse Life devrait finir sa vie au fond d’un tiroir.

+ Les plus
  • Le gameplay
  • Les compétitions
- Les moins
  • Les commentaires des personnages
  • La routine qui s'installe rapidement
  • Les décors très pauvres

Notes

  • Graphisme Si le cheval bénéficie d'une modélisation correcte et que l'animation est honorable, le reste ne suit pas du tout. Les décors sont laids et l'enrobage d'ensemble sent le renfermé.
    5/10
  • Bande son Anecdotique, la musique peut rapidement prendre la tête lors des promenades où les chants des oiseaux sont tellement accentués qu'ils semblent tout droits sortis d'un film de Walt Disney.
    4/10
  • Jouabilité Plutôt bien pensée et cohérente avec les figures réalisées par votre monture, la maniabilité pêche un peu lorsque ce dernier est au galop.
    7/10
  • Durée de vie Hélas, c'est là qu'est l'os. Le titre est rapidement soporifique et même si l'on s'accroche pour parvenir au bout, le titre ne devrait pas vous occuper plus de trois soirées.
    2/10
  • Note générale Donner à manger au cheval, le nettoyer, le promener, le faire participer à un concours, lui donner à manger, le nettoyer, le promener, le faire participer à un autre concours, lui donner à manger... Horse Life tourne rapidement en rond et bien que le gameplay et les compétitions incitent à poursuivre l'aventure, le jeu n'est pas de ceux vers lesquels on revient avec plaisir pour une partie de temps à autre. Une fois lâché, on n'y revient plus.
    5/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Still Life 2
    Victoria McPherson est de retour dans la suite de ses aventures. En 2005, Still Life premier du nom la menait sur une enquête d'un tueur en série. Aujourd'hui, le Bourreau de la Côte Est, un nouvel assassin, fait parler de lui dans une ...
  • Test City Life DS
    Nouveau city-builder à entrer dans la famille, City Life DS est un jeu de gestion qui vous propose de construire une ville, de la développer, de prendre soin des habitants tout en gardant un œil sur votre budget. Un jeu qui ne devrait ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire