Test Huawei P40 Pro, 3 mois après, on en est où ?

Le par Mathieu M.  |  19 commentaire(s)

Commençons par les bases en faisant un petit tour du propriétaire de ce magnifique P40 Pro qui nous a été confié par Huawei et que vous pourrez acheter sur le site officiel à 899,99 € (avec actuellement des cadeaux offerts jusqu'au 30 septembre 2020 comme la montre Huawei Watch GT 2e)

IMG_20200728_065646

Pour rappel, la marque a légèrement changé d'optique cette année au niveau des coloris de son terminal, qui troque les effets tape à l'oeil avec peinture iridescente pour une finition bien plus sobre, mais pas moins impressionnante. Nous avons entre les mains la version "Frost Silver" qui opte ainsi pour un gris froid aux teintes légèrement changeantes avec une coque en verre dépoli pour un effet mat satiné. Le tout flatte la rétine et se veut très agréable au toucher. Le cerclage en inox brillant lui donne juste ce qu'il faut de clinquant et l'écran est très largement mis en valeur.

On retrouve un double bouton pour le réglage du volume sur la tranche droite, ainsi qu'un bouton d'allumage agrémenté d'un trait rouge, moins prononcé que sur le précédent Mate 30.

IMG_20200728_065104 IMG_20200728_065138

Au dos, le module photo dépasse d'un bon millimètre et il se veut assez imposant. De forme rectangulaire, il embarque pas moins de 4 capteurs et un double flash. Heureusement, cette surépaisseur est rapidement rattrapée pas la coque en silicone (transparente) livrée. Notons que cette surépaisseur est bien moins marquée que sur certains autres smartphones haut de gamme, et rend ce P40 Pro agréable à l'usage, avec ou sans coque de protection.

IMG_20200728_065152 IMG_20200728_065017IMG_20200728_064937IMG_20200728_065524

Toujours côté design et ergonomie, l'écran s'affiche sur les bordures incurvées sur les 4 tranches. Les coins sont très doux et la prise en main est véritablement excellente et sans accroc. À l'allumage, on repère un poinçon étiré en façade, il embarque deux capteurs dédiés aux selfies et reconnaissance faciale avancée.

IMG_20200806_160012

Ici une coque de luxe signée Quentin Obadia

Les dimensions de l'appareil sont de 158x72x9 mm pour 209 grammes sur la balance. Le terminal est livré avec une coque en silicone transparente, un câble USB-C, une paire d'écouteurs filaires USB-C ainsi qu'un chargeur SuperCharge 40W.

IMG_20200728_065653 IMG_20200728_065628IMG_20200728_065609 IMG_20200728_065639

L'écran est de type OLED de 6,58 pouces et est l'un des meilleurs du marché : il propose une définition de 1200x2640 pixels, soit 441 pixels par pouce. Le ratio de 20:9 et le taux d'occupation en font l'un des smartphones les plus impressionnants du moment. En outre, il dispose d'un taux de rafraichissement de 90 Hz pour une fluidité d'affichage optimale. La luminosité est très forte, le smartphone est parfaitement lisible même en plein soleil, d'autant que la dalle protectrice propose un revêtement oléophobe d'une qualité rare : nous n'avions jamais eu entre les mains un smartphone aussi résistant aux traces de doigts.

Vos commentaires Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
Le #2107494
ce qui va condamner Huawei, plus que le fait de ne pas accéder au service Google, c'est de ne plus pouvoir fabriquer ses microprocesseurs. Parce que là, j'ai bien du mal à comprendre comment ils vont faire...
Le #2107495
« Je pense qu'il est une étape à franchir pour se détacher définitivement de Google et qu'elle n'est en réalité pas si difficile... Mais notre confort, et, disons-le, l'effet de groupe, fait que l'on peut voir cette étape comme insurmontable. »

C'est valable pour beaucoup de choses en général et croyances en particulier : si l'inertie prend le pas sur les efforts à fournir, c'est que les valeurs personnelles ne sont pas adéquates.

Un point à éclaircir : est-ce qu'il est possible d'obtenir les services Google (fonctionnels) en installant leurs APK (sideloading) ?
Le #2107502
cycnus a écrit :

ce qui va condamner Huawei, plus que le fait de ne pas accéder au service Google, c'est de ne plus pouvoir fabriquer ses microprocesseurs. Parce que là, j'ai bien du mal à comprendre comment ils vont faire...


.
"c'est de ne plus pouvoir fabriquer ses microprocesseurs"
.
HiSilicon fait graver des SOC par SMIC, mais pas en EUV,, voila le problème !
.
Huawei achète, encore à ce jour, des SOC à MédiaTek pour le haut de gamme..
.
De plus, Huawei a un stock lui permettant de tenir 12 mois. (des Kirin 1000 entre autres).
.
Donc rendez-vous dans un an !!!
.
.
Le #2107505
Pour l'instant le Kirin bien que performant pourrait sans doute se remplacer par un snapdragon si le besoin se faisait sentir.

Merci GNT pour ce vrai test, ca faisait longtemps je crois !

J'aime bien le recul de Mathieu sur GMS.

Evidemment, aujourd'hui, on peut bricoler pour installer les GMS via OpenGapps. Mais c'est compliqué (chez Huawei, il faut débloquer le bootloader), anxiogène (un message s'affiche expliquant que c'est risqué d'utiliser un smartphone avec le bootloader déverrouillé) et surtotu ca ne marche que parce que Google permet de joueur avec la certification (comprendre, demain ca peut ne plus marcher, même si c'est peu probable - il faut se rappeller qu'aujourd'hui Google dégage Huawei non pas parce qu'ils le veulent mais parce qu'ils n'ont pas le choix).
Le #2107506
tmtisfree a écrit :

« Je pense qu'il est une étape à franchir pour se détacher définitivement de Google et qu'elle n'est en réalité pas si difficile... Mais notre confort, et, disons-le, l'effet de groupe, fait que l'on peut voir cette étape comme insurmontable. »

C'est valable pour beaucoup de choses en général et croyances en particulier : si l'inertie prend le pas sur les efforts à fournir, c'est que les valeurs personnelles ne sont pas adéquates.

Un point à éclaircir : est-ce qu'il est possible d'obtenir les services Google (fonctionnels) en installant leurs APK (sideloading) ?


Pour avoir bricolé dessus...

On peut récupérer les GMS après une procédure assez laborieuse... Perso j'ai suivi un tuto vidéo en XXX étapes de façon très bête et méchante... De mémoire 9 fichiers à installer avec un ordre précis, du reboot, de la désinstallation...

TOUT fonctionne parfaitement en dehors des applications en RA parceque lors du processus on n'installe pas ARCore, et que même par la suite, l'installation via le Play Store n'est pas assez ancré dans l'OS pour que ça fonctionne...

Sinon, Play Store et tout le reste fonctionne d'enfer, sans erreur d'identification en boucle, même les DRM sont fonctionnels (Netflix en HD sans souci)...

La manip prend 20 min, faut un smartphone "vierge" pour que ça fonctionne.

Du coup j'avoue que je suis revenu sur Chrome rien que pour le fait de récup mes passwords et autres favoris...
Le #2107503
cycnus a écrit :

ce qui va condamner Huawei, plus que le fait de ne pas accéder au service Google, c'est de ne plus pouvoir fabriquer ses microprocesseurs. Parce que là, j'ai bien du mal à comprendre comment ils vont faire...


Plus pouvoir en acheter et plus pouvoir en fabriquer est complètement différent. Ils ont déjà une usine sur pieds pour ça, c'est juste la finesse de gravure qui est moins bonne que Qualcomm
Le #2107517
Il faudrait Lineageos sur ce téléphone !
Le #2107518
j ai un p40 pro et j ai réussi à installer le service google sur mon téléphone et sa fonctionne très bien
Le #2107535
QuiSuisJe a écrit :

j ai un p40 pro et j ai réussi à installer le service google sur mon téléphone et sa fonctionne très bien


.
Pour être plus crédible, donnes nous plus d'explications, sinon...
.
Le #2107552
RoddyBouvet a écrit :

Je vous cite 'Ce capteur est particulièrement imposant, il s'agit tout simplement du plus gros capteur embarqué dans un smartphone à ce jour avec 1/1,28 pouce'
Vous avez tort... Soit vous n'y connaissez rien, soit vous mentez. À vous de voir.
Le nokia 808 et le lumix cm1 on des capteurs bien plus gros. Renseignez vous.


l'article a été modifié, mais merci d'être poli, c'est pas plus mal
d'autant plus qu'il s'agit de vieux smartphones datant de 2012 et 2014..mais ça a été corrigé.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar