Test The incredible Hulk

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Hulk

On ne présente plus Bruce Banner, connu aussi sous le nom de l'Incroyable Hulk. Le héros de Marvel ne cesse d'arpenter les rues de New-York, plus énervé que jamais. Reprenant la trame scénaristique du film éponyme, le jeu de Sega vous proposera de défendre les citoyens de la ville en luttant contre des groupes armés plutôt antipathiques. Bruce aura donc de quoi largement se mettre en colère et donner des baffes un peu partout. Alors, adaptation réussie ou nouveau ratage ?

Hulk, le retour

L'Incroyable Hulk fait donc son grand retour et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce retour n'a rien d'incroyable. Du moins en jeu vidéo. Et Hulk part déjà avec un lourd tribut pour arriver à séduire du premier coup d'œil et pas seulement parce que le vert colère, c'est un peu dur à porter.
Au-delà de cet aspect physique, le personnage de Hulk en lui-même peut difficilement donner naissance à autre chose qu'un jeu d'action. Quoi de plus simple en effet que d'utiliser la force herculéenne du héros dans un jeu d'action sans chercher à apporter plus de profondeur au titre ? Les développeurs se sont donc contentés d'exploiter cette capacité physique en laissant franchement de côté les états d'âmes et le mal de vivre de Bruce Banner. Ensuite, le jeu en lui même résulte d'une adaptation cinématographique, et dans ce cas précis, on connait le refrain par cœur : rares sont les adaptations à se montrer franchement efficaces.

Hulk Hulk (31)

C'est donc sans attentes particulières que le jeu s'est lancé sur la console. Le temps d'un chargement, nous avons eu une pensée pour ses fans de Hulk, ceux de la première heure, qui ne seront sans doute même pas satisfaits d'incarner de nouveau leur héros, trop maltraité et si peu mis en valeur dans ce titre. Ce à quoi vous devez vous attendre : un jeu très simpliste, des graphismes dignes de l'ancienne génération de console, un grand vide scénaristique et une prise en main pas toujours évidente. SI vous n'êtes pas exigeants, le titre pourra vous divertir une petite heure, jusqu'à ce que vous éteignez la console pour ne plus jamais relancer ce jeu. L'Incroyable Hulk s'essouffle vite.


Dur, dur

Il suffit de passer un petit moment sur le jeu pour se rendre compte que ce dernier se montre vite limité. Vous incarnez Bruce Banner toujours transformé en Hulk. Les premiers temps, vous vous plairez à faire peur aux passants, marcher sur les voitures, détruire tout ce qui passe à portée de main. New-York vous appartient et personne ne semble vouloir vous arrêter, mis à part les méchants de l'histoire. Et Hulk est incroyablement léger puisqu'il se permet des sauts magnifiques et des ascensions de buildings vertigineuses. On ne savait pas la masse de muscle aussi agile, trop agile parfois. A trop vouloir sauter on s'y perd un peu d'autant plus que les contrôles manquent affreusement de précisions et que la caméra est loin d'y mettre du sien.

Hulk (24) Hulk (25)

Hulk dispose d'une palette de coup pas très compliquée à retenir tant elle se montre assez sommaire. Vous tapez, vous attrapez les ennemis que vous pouvez soit frapper sur le sol ou lancer sur les murs... On ne reproche pas au titre d'aller vers la simplicité, juste de mal l'exploiter. On ne compte plus les nombres de fois où l'on a vu Hulk frapper dans le vide, essayer d'attraper le vent ou sauter à gauche au lieu d'aller à droite... et à vous d'attendre que Hulk ait fini sont show pour reprendre le contrôle. Ce manque de précision est dans la plupart des cas dû à la caméra qui ne vous suit pas de façon très instinctive. Il faut bien souvent la réinitialiser. Frustrant, réellement frustrant et agaçant sur le long terme.

Hulk (26) Hulk (27)

Autre lassitude, la destruction continuelle des bâtiments et tout ce qui peut vous tomber sous la main. Si au début, c'est assez jouissif, à la longue, frapper tout ce qui ne bouge pas se montre profondément lassant. D'autant plus quand vous ne pouvez pas y échapper. Plus vous détruisez d'éléments et plus vous marquez de points. Résultat, vous gagnez des compétences supplémentaires pour votre héros. Notez aussi qu'il vous faudra fouiller les environs pour récolter les power-up disséminés dans tout New-York. Ce qui signifie qu'il faudra sauter, grimper, avec tous les problèmes que nous avons cités plus haut.


Jouer des points à la Hulk

Pour ce qui est du déroulement du jeu, là non plus, le titre ne fait pas dans le compliqué. Vous devrez réaliser une succession de mission, de batailles et de protection pour l'essentiel. Et ô surprise, vous n'aurez, pour certaines, pas besoin d'éliminer tous vos adversaires, voire de limiter au minimum les dégâts. Le fait est rare tant dans ce genre de jeu on se laisse emporter par l'action et on frappe à peu près tout ce qui à le malheur de vous attaquer. Attention, il vous faut assumer cette tactique jusqu'au bout. Si Hulk peut régénérer ses points de vie, il vous faut au préalable avoir récupéré suffisamment de power-up pour pouvoir le faire souvent. Sinon, la fuite sera votre seule solution pour espérer voir votre barre d'énergie reprendre un peu de couleur.

Hulk (28) Hulk (29)

Les ennemis ne vous donneront pas particulièrement du fil à retordre, puisque eux aussi souffrent de la même maladie que Hulk, celle de frapper parfois dans le vide. Qui plus est, ils ne résistent pas longtemps au coup, ce qui fait que vous pouvez les enchaîner très rapidement. Même les plus impressionnants, comme le premier cyclope croisé ne vous donnera pas beaucoup de mal : il suffit de ramasser les voitures, qui se cueillent comme des marguerites dans un pré de Normandie, et d'en faire des projectiles efficaces. Et cerise sur le gâteau, comme le jeu opère des sauvegardes régulières, vous n'aurez qu'à reprendre la partie quasiment là où vous l'avez laissé. Pratique... et facile...


Galerie d'image

Hulk (30) Hulk (14)

Hulk (15) Hulk (16)

Hulk (17) Hulk (18)

Hulk (19) Hulk (20)

Hulk (21) Hulk (22)

Hulk (23) Hulk (4)

Hulk (5) Hulk (6)

Hulk (7) Hulk (8)

Hulk (9) Hulk (10)

Hulk (11) Hulk (12)

Hulk (13) Hulk (2)

Hulk (3) Hulk (1)


Conclusion

HulkLe tour de Hulk est donc vite fait, on ne sera pas déçu de le laisser aussi vite. Le titre amuse les premiers temps et devient vite lassant parce que trop répétitif et trop mal fini techniquement. La caméra nous use, les coups dans le vide aussi, bref, l'essentiel du titre est raté.
Côté contenu, on sent l'effort des développeurs d'avoir, en plus de la trame principale, greffer des mini-jeux. Un mode multi est lui aussi de la partie mais seulement en local et à deux. On ne s'y amuse pas des heures, mais il a au moins le mérite de se montrer.

Dans tous les cas, tout n'est pas à jeter dans Hulk mais le peu restant a du mal à motiver les troupes. Les joueurs peu exigeants et qui ont simplement envie de passer le temps faute de mieux pourront se le procurer d'occasion, histoire de meubler des vacances d'été trop vides. Mais ce qui est sûr, c'est qu'il ne nous laissera pas un des meilleurs souvenirs de jeu.

L'incroyable Hulk est disponible à partir de 55 €.






+ Les plus
  • Durée de vie
  • Facile à prendre en main
  • Présence des mini-jeux
- Les moins
  • Graphismes
  • Contenu un peu trop répétitif

Notes

  • Graphisme Pour un titre Xbox 360, on s'attendait à mieux. Ici, les décors sont un peu pauvres, ne s'affichent que lorsque vous approchez. La technique a donc bien du mal à séduire tant elle se montre vieillotte. La 360 a plus de potentiel que ça pour que les joueurs puissent se contenter d'aussi peu.
    3/10
  • Bande son La bande son est elle aussi très musclée, du moins elle arrive à se faire entendre alors que Bruce fait ses grosses colères. Pour un jeu d'action, on n'attendait pas moins des bruitages : explosion, destructions et autre bruits de tôles froissées sont assez bien rendus. Les doublages eux, sont un peu plus douloureux à l'oreille.
    6/10
  • Jouabilité Le titre n'offre pas de didacticiel mais vous donne au fil de votre avancée quelques informations quant aux coups à réaliser. Vous tâtonnerez le temps des premiers instants mais ce genre de jeu n'est pas non plus ce qu'il y a de plus compliquer à prendre en main. Vous donnez des coups et c'est à peu près tout ce qu'on attend de vous. On regrettera surtout le manque de précision, Bruce donnant souvent des baffes dans le vide. L'IA est elle aussi logée à la même enseigne, cela rassure quant à vos qualités de joueur. La caméra nous mettra elle bien souvent en peine.
    6/10
  • Durée de vie Si au début le titre se montre très linéaire, et il le restera tout du long, des mini-jeux viennent se greffer à l'aventure. De ce fait, vous pourrez réaliser ces micro-objectifs tout en parallèle à l'aventure principale. Cela aura le mérite de diversifier un peu le jeu et de le faire durer un peu plus longtemps. Vous pourrez donc compter sur une dizaine d'heure de jeu, une durée de vie habituelle pour le genre.
    5/10
  • Scénario Le scénario du film est très brièvement évoqué le long de l'aventure. Du coup, vous avancez plus à l'aveugle dans la seule optique que de réaliser vos missions. C'est un peu vide sur ce point le jeu étant tourné résolument sur "l'action".
    4/10
  • Note générale Un peu trop répétitif le jeu à un peu de mal à nous tenir en haleine. Jeu d'action comme il en existe tant, cette nouvelle adaptation ne révolutionne pas le genre. Mais il ne le déshonore pas et pourrait même se révéler plaisant pour les amateurs du genre et peu exigeants. Qui n'aimerait pas jouer de la force de Hulk et de sa rage ? A réserver donc aux joueurs qui ont envie de se défouler et de retrouver le géant vert. Mais à se procurer d'occasion.
    4/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire