Test Ma Star Academy

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)

Qu'elles vont être ravies les très jeunes ados de pouvoir à leur tour se lancer à l'assaut de la Star Ac' et de devenir star ! Grâce à SdLL, leur rêve peut devenir réalité mais seulement à travers un jeu vidéo. Il faudra chanter, danser, faire ses preuves, passer des auditions, réaliser les meilleures performances pour plaire au jury... Mais ce n'est pas tout, puisqu'à l'école de la Star Ac, il y a de l'amour dans l'air, des crêpages de chignons et du shopping à faire. Un vrai jeu de fille en somme.

Test Ma Star Academy

La Star Ac sans Nikos

La Star Academy, impossible de passer à côté, tellement TF1 nous rabat les oreilles tout au long de l'année, qu'il s'agisse de casting, de prime, de quotidienne, d'annonces régulières le jour de la finale pour taper 1 ou 2, des pubs télés concernant les albums des apprentis chanteurs et le suivi du grand vainqueur, des clips télés ou des passages radios... Le mieux pour y échapper, c'est d'éviter la première chaîne et de choisir les bonnes stations musicales. Mais voilà que SdLL nous pollue notre univers de jeu vidéo en sortant un titre totalement dédié au programme. Les gamines de 8-12 ans sont ravies, et encore, le jeu n'est pas encore lancé sur les machines, nous beaucoup moins. Mais en cette période de Noël, le titre pourrait être un cadeau de plus à mettre sous le sapin...

Ma Star Academy (1) Ma Star Academy (2)

Ma Star Academy s'adresse très clairement à un public féminin très jeune et pré-ado. Les développeurs ont su exactement mettre toutes les thématiques clés pour séduire une très jeune fille : la chanson, devenir star, des amoureux, le shopping, des amies et quelques camarades antipathiques. C'est exactement le reflet des préoccupations des plus jeunes au moment de l'âge bête. On est tous passé par là, c'est une étape ingrate  et délicate à passer. Et puisque le jeu s'adresse à un public très ciblé, sa réalisation et son contenu sont donc adaptés au style de sa cible, trop caricaturé à notre goût.

Ma Star Academy (3) Ma Star Academy (5)


Le jeu Ma Star Academy se présente en quatre épisodes, soit quatre CD qu'il faut normalement, si on se prend au jeu, installer au fur et à mesure de votre avancée. Rien n'y oblige cependant et si vous souhaitez griller les étapes pour accéder au grand concours final, libre à vous. Seulement, un entraînement aux différentes épreuves qui vous attendent est nécessaire. Vous n'aurez que plus de facilité à remporter la grande victoire et puis quitte à avoir acheter le jeu, autant y jouer dans son intégralité. Vous attendent donc, par ordre d'apparition, le casting pour entrer à la Star Academy, l'organisation du grand show de la Star Academy, le début d'une carrière solo et enfin, la promotion de l'album de votre groupe. Une vie d'artiste en somme...



Caricature de l'ado

Si Ma Star Academy porte le même nom que le programme de TF1, vous n'allez pas pour autant faire la même chose que les élèves du château. Pas question de cours au quotidien, de prime, ni de préparation de duo... Ici, vous êtes dans une école, vous répétez entres amis votre chorégraphie et votre chanson. Pas de Kamel Ouali ou de Matthieu Gonet, le jeu n'a de la Star Academy que le nom. Les deux épreuves sont assez simples à maîtriser, surtout prise une par une. Il vous suffira d'appuyer sur les bons boutons du pad directionnel ou de cliquer en rythme selon les indications affichées à l'écran. La manipulation se complique quand vous devez danser et chanter en même temps. Les élèves de la Star Ac nous serinent depuis sept ans que c'est difficile, il nous suffira de quelques heures pour comprendre que, sur un clavier, l'épreuve n'est pas plus aisée.

Ma Star Academy (6) Ma Star Academy (7)

La difficulté du titre étant assez mal dosée, il vous faudra du temps pour prendre le coup. Les plus jeunes joueuses auront sans doute le plus de mal devant l'habileté et la concentration qu'il faut avoir pour accorder votre main gauche et votre main droite. Une fois ça va, deux fois, passe encore, mais au bout de la dixième tentative on maudit le créateur du programme. Certains enchaînements danse et chant sont trop compliqués, les mauvais pas ou notes sont sanctionnées bien trop fort. Pour avancer, il faudra être à deux derrière l'écran, un pour la danse l'autre pour le chant, sinon, vous finirez par vous lasser.

Ma Star Academy (8) Ma Star Academy (9)

Mais il ne s'agit pas ici que de se contenter de passer des auditions. Une vraie aventure a été insérée à la vie des ces apprentis chanteurs. Alors pas question d'un scénario fourni, profond, avec nombreux rebondissements. L'ensemble est assez puéril, le clan des gentils, auquel appartient bien sûr votre héroïne, souffre des attaques du clan des méchants. Ces derniers feront tout pour vous mettre des bâtons dans les roues et compromettre votre réussite.  De nombreuses missions vous seront délivrées, comme retrouver votre ami perdue, chercher un CD ou ramener une bouteille de lait au vendeur de glace. Rien de bien transcendant, il ne faudrait pas perdre en cours de route le public qui au vu de la qualité du scénario est considéré comme un peu benêt.

Ma Star Academy Ma Star Academy (4)

Et puis, il faudra penser à vos habits et le jeu vous amènera régulièrement à la galerie commerciale du coin pour vous refaire une garde-robe. C'est vrai, une star se doit d'être à la mode. A vous les hauts ras du nombril, les pantalons patte d'éléphants ou les jupes écossaises portées avec bottes flashy. Quand on vous dit que le jeu était fait pour plaire au filles... Mais c'est sans compter aussi les garçons qui tenteront de vous séduire et de vous inviter à manger une glace, les SMS que vos amies vous enverront et les micro-concert improvisés pour rapporter quelques économies et acheter encore plus de nouvelles fringues ! La caricature de l'ado pré-pubère est un peu poussée à l'extrême.


Conclusion

Ma Star Academy PackshotCôté musique, les titres se veulent accrocheurs mais ressemblent malheureusement à de la trop mauvaise pop. Ne dressez pas l'oreille pour tenter de traduire les paroles, elles ne valent pas la peine d'être entendues. Une fois de plus, les développeurs ont du juger le niveau d'anglais de son public trop faible pour apporter un minimum de qualité à leurs chansons. Aucun titre connu et encore moins de titre français, pas assez vendeurs, n'a été ajouté.
Pareil pour les graphismes, les personnages sont laids, aucune expression valable n'est retranscrite sur leur visage. Les décors sont vides, manquent cruellement de détails et de finesse.

Que dire de plus pour ce jeu, vide de tout ? Il est assez révoltant de voir que les développeurs prennent les jeunes ados pour des crétins finis ne méritant pas spécialement qu'on leur donne un jeu de meilleure qualité. Même la Star Academy à la télé fait mieux. Ce titre n'a absolument aucun intérêt, votre enfant s'abrutira moins devant un prime que devant ce jeu. A éviter absolument.


+ Les plus
  • Aucun
- Les moins
  • Les graphismes laids
  • La bande son niaise
  • La vie des ado un peu trop caricaturée
  • Les épreuves de chant et danse trop compliquées
  • Un scénario vide
  • Un jeu sans intérêt dans son intégralité

Notes

  • Graphisme Aucun environnement ne correspond à un univers connu de la "vraie" Star Ac. Les décors sont donc pures créations des développeurs, une création qui manque globalement de style. Un peu grossiers, pas très détaillés, les environnements ne sont pas très beaux à voir, même s'il ne manque pas de couleur. La modélisation des personnages est imparfaite et les héroïnes sont franchement laides.
    4/10
  • Bande son Les chansons sur lesquelles vous aller chanter ressemblent à de la très mauvaises pop. Tous les titres sont bien évidement en anglais, plus accrocheur. Et heureusement d'ailleurs, les paroles ne valent pas le coup d'être comprises. Vous aurez droit également à des morceaux de hip hop sur la danse, mais rien de mémorable non plus. Vos personnages émettent des sons proches de ceux de ET et ne parlent pas. En revanche, les développeurs ont choisi de rendre silencieuse l'aventure en dehors des phases musicales. Gros point positif, il nous ont ainsi évité une autre torture.
    3/10
  • Jouabilité Seul point positif, l'interface très claire des commandes, simples à prendre en main. Mais les points négatifs sont nombreux : déplacement trop lent de l'héroïne, le niveau de difficulté des épreuves de danse et de chant est bien trop déséquilibré pour pouvoir les apprécier. L'aventure est répétitive à souhait, cumule les allers et retours histoire de meubler le temps de jeu.
    5/10
  • Durée de vie Trop linéaire, chaque épisode du titre ne demande qu'une petite heure de jeu. A raison de quatre CD, faites le calcul... Et encore, heureusement que les épreuves finales sont compliquées et qu'elles doivent être recommencées à plusieurs reprises. Sinon, un épisode serait bouclé en une demi-heure.
    3/10
  • Scénario C'est vide du début à la fin et profondément niais. Le but étant d'être la meilleure en fin de chaque épisode, l'héroïne devra faire face à une concurrence déloyale de quelques élèves qui lui mettront des bâtons dans les roues. Résultat, l'histoire se résume à une guéguerre entre les méchants et les gentils, et devinez qui gagne à la fin ?
    3/10
  • Note générale Ma Star Academy est un jeu dont l'univers vidéoludique aurait largement pu se passer. Pour être digne d'intérêt, il aurait fallu y voir les vrais environnements de la Star Ac, les vrais profs, avoir des vrais cours, croiser quelques élèves emblématiques des différentes promotions. Sans un véritable rapport avec le programme, on tient entre les mains un jeu vide d'intérêt, inutile et qui plus est, prend un peu les jeunes filles pour des débiles. Offrir ce jeu à une fan de la Star Ac ou une jeune ado, c'est une insulte.
    2/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire