Test MAG

Le par Gael B.  |  0 commentaire(s)
mag-ps3-image

Véritable démonstration technique visant à démontrer que la PS3 est parfaitement capable de gérer 256 combattants en même temps, MAG fait son entrée sur la console de Sony pour également prouver que plus on est de fous, et plus on périt. Le pire, c'est que ce FPS signé Zipper Interactive n'est pas loin de toucher au but.

La guerre, aussi disponible dans le futur

Titre exclusif à la PS3, MAG (pour Massive Action Game) est à la base un First Person Shooter assez conventionnel dans le fond, et la forme aussi. Mais sa force, il la tire de son aspect résolument et purement tourné vers le multijoueur. En effet, pas besoin de vous ruer sur ce jeu si vous ne comptez que sur une campagne solo pour vous divertir. MAG se joue en ligne, et pas autrement. On est donc prévenus, la durée de vie du soft sera uniquement assurée par les confrontations auxquelles on se livrera avec les autres joueurs.

mag-ps3 mag-ps3 (1)

Après une introduction qui nous donnerait presque envie de nous engager, et de "devenir nous-mêmes" par la même occasion, une connexion au serveur surpuissant de MAG s'enclenche, et à partir de là, on vous demandera de créer votre personnage, en soit l'avatar qui se prendra toutes les balles que vous n'aurez pas été capables d'esquiver à l'aide de votre manette. La customisation est assez limite, avec seulement deux paramètres à définir, la voix de votre soldat ainsi que son visage (à choisir parmi ceux-ci prédéfinis). Au final, étant donné qu'on ne touche pas là au gros du jeu, ce n'est donc foncièrement pas si grave que ça. Et puis en temps de guerre, qui viendra reluquer votre bouille de près, si ce n'est pour la repeindre en rouge ?

Ensuite, il s'agira de choisir votre camp. Lequel aura votre préférence, entre Valor, S.V.E.R. et Raven ? Une description textuelle pour chacun vous permettra d'en savoir un peu plus sur eux, et vous pourrez même visionner des vidéos vantant les mérites de chaque équipe. Valor rassemble des vétérans de l'armée américaine, mais également des militaires provenant de Grande-Bretagne, du Mexique et du Canada. Ils prônent des méthodes qui ont fait leurs preuves et comptent sur l'expérience du groupe pour s'assurer la victoire en combat.

mag-ps3 (2) mag-ps3 (3)

S.V.E.R. (Seryi Volk Executive Response) est une société tirant déjà moins de "gloire" que Valor, puisqu'ayant longtemps officié dans l'illégalité et usant de moyens peu recommandables pour arriver à ses fins (en même temps, on parle de guerre ici, ce qui n'excuse par conséquent en rien les actes qui en découlent). Le S.V.E.R. recrute principalement dans les pays sous-développés, et se distingue par ses liens conservés avec l'Union soviétique. Pour finir, en vous engageant avec Raven (établie en Europe), vous rejoindrez des forces faisant appel à des technologies avancées et dont les compétences sont développées via un entraînement virtuel. Des Français se trouvent d'ailleurs parmi eux. Par la suite, vous ne pourrez pas créer un autre personnage pour tenter l'aventure avec une faction différente, car le jeu n'autorise pas cela. Sauf si vous vous sentez d'humeur à supprimer les données enregistrées avec votre premier soldat.



C'est meilleur à 256 ?

Alors oui, passons en coup de vent sur l'histoire, car il y en a une, du moins un background tout ce qu'il y a de plus basique. En 2025, les trois compagnies décrites plus haut luttent entre elles pour prendre le contrôle d'une Terre encore plus amoindrie qu'aujourd'hui, ce qui est possible. N'ayant pas été convaincues par le "Ensemble, tout devient possible" de notre président actuel, ces SMP ont donc, de par leur volonté de dominer le monde avec les armes, donné naissance à "La Guerre de l'Ombre".

mag-ps3 (4) mag-ps3 (5)

Arrive le moment où vous tomberez fatalement devant le menu principal. C'est ici que vous déciderez de vos actions à mener. Choisissez Déploiement pour commencer, car vous ne serez sûrement pas contre un petit entraînement avant le plat de résistance, sauf si Modern Warfare 2 se trouve être votre jeu de chevet. Dans cet exercice que les joueurs confirmés achèveront en un temps record, les mouvements de base vous seront inculqués (saut, rampement, pose de bombe), et on vous demandera également de montrer vos talents de tireur sur plusieurs cibles (au passage, viser juste avec la grenade du premier coup n'est pas à la portée de tout le monde). Cette épreuve passée, vous pourrez passer directement au mode Suppression qui, comme son nom l'indique, concernera l'extermination du camp adverse par le vôtre (jusqu'à 64 joueurs), ou bien au mode Sabotage, destiné à faire valoir vos capacités à protéger des réseaux de renseignements.

Les missions suivantes ne seront pas accessibles dès le départ, car elles nécessiteront que vous montiez de niveau pour être débloquées (niveau 4 pour participer à des objectifs d'occupation, et le double sera requis pour les ultimes modes, Domination et Directives). D'ailleurs, ce n'est que dans Domination, où il vous faudra défendre des cibles, que jusqu'à 256 joueurs pourront être réunis. Votre serviteur n'est malheureusement pas parvenu à atteindre un rang suffisamment haut pour prétendre à prendre part à ces joutes. Car pas facile de survivre dans l'enfer de la guerre quand on est un bleu. Mais le tout semble tourner efficacement, quel que soit le nombre de participants, d'après nos échos.



Impressionnant, mais pas MAG-nifique

Tout serait évidemment plus aisé si, de base, on avait accès à de puissantes et efficaces armes, ainsi qu'à des améliorations bien pratiques comme un temps de recharge plus rapide, ou un meilleur recul pour certaines pièces de votre arsenal. C'est effectivement possible dans MAG, mais en échange de points gagnés sur le terrain. Parlons-en justement du terrain. Etant essentiellement concentré sur le multijoueur, MAG rassemble par conséquent uniquement des joueurs humains. De ce fait, la difficulté pourra varier du tout au tout selon les parties, ce qui nous amènera à être touché à de nombreuses reprises lors de notre entrée dans le jeu. Le titre de Zipper Interactive reste pourtant classique dans son déroulement, mais à chacun ses talents n'est-ce pas ?

mag-ps3 (6) mag-ps3 (7)

J'allais presque omettre de mentionner l'un des points forts de MAG, lié justement à l'expérience que vous amassez, soit en abattant vos adversaires, ou bien en soignant vos coéquipiers (ce qui n'arrive pas souvent, surtout dans l'autre sens). Accumulée, et au bout d'un certain seuil, elle vous permettra d'accéder au poste de commandement. C'est seulement lorsque vous aurez atteint ce rang que vous pourrez diriger des escouades, plus ou moins grandes. Au niveau technique, on pouvait s'attendre à pire, et finalement, MAG s'en tire avec les honneurs. Les ombres portées sont vraiment belles, on n'a pas uniquement affaire à du gris, et les environnements s'avèrent plutôt grands. Notez qu'une chute, même de haut n'est pas mortelle. Un tir venu de nulle part, par contre, le sera souvent.



Conclusion

mag-ps3-jaquetteBel essai que ce MAG, pas révolutionnaire dans le fond malgré l'accès au rang de commandeur lorsqu'on a acquis suffisamment d'expérience, permettant ainsi d'avoir à ses ordres un escadron de soldats. On aura une pensée pour les débutants lâchés dans le bain, qui n'auront malheureusement pas l'occasion de monter en puissance autrement que par les échecs à répétition. Pas besoin de reprocher à MAG de faire l'impasse sur le jeu solo, car il a toujours été question d'en faire un titre exclusivement multijoueur.

Accueillir 256 joueurs dans une partie se fait au détriment d'un aspect graphique quelque peu en retard sur les autres productions du genre, mais le plaisir de jeu n'en diminue cependant pas. On ne saurait que trop vous conseiller d'essayer d'abord la démo disponible sur le PSN pour voir si MAG est susceptible de vous convenir.



+ Les plus
  • Jusqu'à 256 joueurs réunis dans une partie, une première !
  • Un visuel propre malgré la gestion des nombreux participants
  • Assez simple à prendre en main car peu original dans son gameplay
- Les moins
  • Reste relativement classique
  • Absence d'un réel scénario
  • Progression longue et pas si facile que ça
  • Peu accessible aux novices

Notes

  • Graphisme MAG est beau, malgré le fait qu'il soit axé sur la destruction d'autrui. Certes, on peut trouver plus impressionnant sur consoles HD, mais n'oublions pas que jusqu'à 256 joueurs sont gérés à l'écran. En tenant compte de ce point, il va sans dire que l'aspect graphique de MAG est très satisfaisant, malgré quelques textures limites. Mention spéciale aux éclairages, épatants.
    7/10
  • Bande son Un poil d'orchestral, de l'acoustique, du rock, les genres se mêlent et fusionnent plutôt bien. La musique sait se faire plus discrète par moments, ce qui nous donne une bande originale hétéroclite qui remplit son rôle à merveille dans le jeu. Le doublage français est potable.
    6/10
  • Jouabilité Impeccable à ce niveau, ça se joue comme un FPS classique, et même au DualShock 3, la maniabilité se révèle agréable. Il fallait bien ça pour un jeu en ligne sans reproches. Non vraiment, même un mauvais joueur ne pourra remettre le maniement de MAG en question.
    7/10
  • Durée de vie En se disant d'entrée que l'on a acheté MAG pour profiter de gigantesques batailles en réseau, on n'accusera par conséquent pas le soft de ne proposer aucun mode de jeu solo. Si vous accrochez, de bien belles heures vous attendent.
    7/10
  • Note générale MAG mérite quelques "claps" de mains. Car aucun jeu avant lui n'avait tenté le pari de réunir jusqu'à 256 joueurs simultanément dans un terrain de jeu. Et non seulement MAG y parvient, mais en plus il récolte les honneurs. Le revers de la médaille de bronze : un titre difficilement plus classique, et qui ne s'encombre pas d'explications pour aider les novices à prendre leur pied. Dommage, mais quand on entre en confrontation avec plusieurs centaines de joueurs, c'est qu'on est conscient de détenir un (très) haut niveau. Ou bien alors on est masochiste. Ceux qui ne sont pas habitués au genre baisseront la note d'un point.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire