Test Thrustmaster run'n'drive wireless 3 in 1

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
test thrustmaster run and drive wireless image presentation

On en a désormais l'habitude, Thrustmaster aime à sortir des produits aussi complets qu'ils sont nommés par des appellations impossibles à retenir par le commun des mortels. Aujourd’hui, nous vous proposons donc de découvrir la "Thrustmaster run and drive wireless 3 in 1". Quezaco me direz-vous ? Une manette ou plutôt trois manettes. On vous en dit évidemment plus dans la suite du test...

Introduction

C'est un fait, de la même façon qu'à force on a fini par ne plus se souvenir du nom exact de son processeur ou de sa carte mère tellement les appellations deviennent de plus en plus tarabiscotées, Thrustmaster a le chic pour nous pondre des objets aux noms incroyables. Mais contrairement à bon nombre de matériel aux appellations obscures et aux acronymes éventés, ici chaque mot de la dénomination sert à distinguer le dit matériel des autres de la même marque mais aux fonctionnalités différentes. Revenons donc sur la "Thrustmaster run and drive wireless 3 in 1". Bon Thrustmaster, tout le monde l'aura compris, c'est pour la marque... Run and drive (Run'N'Drive dans l'appellation exacte, plus stylée for sure) signifie que l'on peut aussi bien jouer aux jeux d'action qu'aux jeux de conduite grâce à quelques fonctionnalités intégrées.


test manette thrustmaster run and drive wireless 3 in 1 image (1)

Wireless, pour les moins anglophones, détermine le caractère sans fil de la demoiselle. Et enfin 3 in 1 termine de persuader l'acheteur que son produit est une sorte de table gigogne ou poupée russe du jeu vidéo. Dans notre cas, le 3 in 1 signifie en fait que l'on dispose de 3 manettes avec, une pour le pc, une pour la ps2 et une pour la ps3. C'est bête comme chou une fois que l'on a tout décortiqué n'est-ce pas ? Ah si c'était plus simple et moins compliqué ce serait moins drôle...
 

Installation

La thrustmaster run and drive wireless 3 in 1 nous est vendue comme pouvant s'adapter à trois supports différents. Vous imaginez bien qu'on a voulu vérifier... On commence donc par l'installation sur PS2. C'est le cas le plus simple. Il suffit de brancher un coté du déport spécialement prévu pour cette console puis de connecter la manette. C'est tout. Puis, pour la PS3, il suffit de brancher l'autre coté du déport (en USB) à sa console chérie en prenant soin de locker le switch sur la position PS3. Une fois fait, on allume la manette. Le résultat est tout aussi probant que sur la première console old-gen.


test manette thrustmaster run and drive wireless 3 in 1 image (1)

La face avant commune à quasiment toutes les manettes

Notre matos s'installe parfaitement sur tous les OS testés, à savoir Windows XP, Windows Vista 32 et 64 bits. La configuration se fait automatiquement tout comme le calibrage et aucune espèce de contretemps ne vient encombrer la reconnaissance de la thrustmaster run and drive wireless 3 in 1 par notre bécane. On dirait donc bien que cette fois-ci au moins les développeurs aient pris le soin de tout vérifier avant de lancer leur produit dans la bataille. On râle suffisamment quand ce n'est pas le cas pour le souligner quand le boulot est bien fait. Donc acte !


test manette thrustmaster run and drive wireless 3 in 1 image (3)

La face arrière où l'on note les deux boutons supplémentaires




Prise en main et ergonomie

La thrustmaster run and drive wireless 3 in 1 se caractérise en premier lieu par une prise en main un peu différente des autres contrôleurs. Les deux poignées sont un peu plus longues que la moyenne ce qui fait que sa préhension est favorisée. Par ailleurs les surfaces de plastiques sont différentes sur la partie supérieure et inférieure, cette dernière étant plus accrocheuse que la partie lisse du dessus. Ce détail donne encore un meilleur calage dans nos petites mimines, même les plus envahies de sueur. De plus, les poignées étant plus longues, la hauteur des stick analogiques est légèrement plus importante mais ce point est plutôt positif.


test manette thrustmaster run and drive wireless 3 in 1 image (5)

La led passe au vert en connexion PC...

Car pour ce qui est des sticks analogiques, un réel effort a été porté dessus ce qui fait qu'ils donnent une sensation de précision et de solidité. La précision a d'ailleurs été constatée sur plusieurs jeux qui ont servi de support sur PC (Moto GP 07 et Flatout 2) et sur PS3 (Fifa 07 et NBA live 08). En fait la taille des poignées gène uniquement pour l'accès aux quatre boutons de droite qui sont de surcroît surélevés. Ces quatre boutons sont moins bien placés et n'ont pas bénéficié du même soin que les sticks puisque chaque pression s'accompagne d'un cliquetis assez désagréable. Heureusement il n'en va pas de même pour les gâchettes.


test manette thrustmaster run and drive wireless 3 in 1 image (6)

...et au rouge en connexion PS3

En effet, elles ont reçu une vraie progressivité dans la pression ce qui peut se révéler fort utile pour tout ce qui est phénomène de variation de vitesse si tant est que la configuration choisie leur attribue ce rôle. Enfin, plusieurs autres boutons accessoires ou pas tel le bouton "home" qui remplace le bouton PS de la PS3 ont été ajoutés. Mais le plus étonnant et le plus utile d'entre eux est bien entendu la roue optique progressive qui se positionne autour de la croix et qui permet, en tournant sur son axe, d'obtenir de nouvelles fonctionnalités.


Les fonctions

De nombreuses fonctions sont disponibles grâce à ce contrôleur fort complet au demeurant. On revient donc plus précisément sur la fameuse roue optique progressive. Celle ci, totalement paramétrable sur PC, peut être soit utilisée comme deux boutons (position haute et position basse) soit au contraire servir de fonction progressive. Dans ce second cas il s'agit essentiellement de l'accélération et du freinage et lorsqu'on utilise cette configuration on a presque la sensation de se retrouver avec sa radio-commande de bolide thermique tant l'analogie de manipulation est réelle.


test manette thrustmaster run and drive wireless 3 in 1 image (9)


Le déport et ses deux parties USB et PS2

Au delà de ce simple gadget qui n'est pas du tout superfétatoire, la thrustmaster run and drive wireless est optimisable et paramétrable à l'envie, selon que vous aimiez ou pas vous prendre la tête. Car au moins, si la notice est explicite, c'est lorsqu'elle vous invite à essayer les différentes combinaisons par vous même pour mieux comprendre les explications qui figurent à l'intérieur du fascicule fourni avec le contrôleur. On a failli en rire en le lisant mais c'est 100 % vrai. Toutefois, il faut bien admettre que c'est la meilleure manière de saisir toute la subtilité de chaque configuration.


test manette thrustmaster run and drive wireless 3 in 1 image (11)

Il est possible de désactiver les moteurs internes à la manette

Ne nous sentant pas meilleurs que les réalisateurs de l'outil testé, nous ne nous aventurerons pas dans des explications aussi précises qu'elles deviendraient incompréhensibles mais sachez que vous pourrez, en fonction du type de jeu auquel vous souhaitez jouer, paramétrer tous les boutons et aussi la sensibilité de la roue optique afin d'obtenir une manette répondant au doigt et... aux doigts évidemment !

Conclusion

En nous proposant sa Run and drive wireless 3 in 1 , Thrustmaster nous montre une nouvelle fois l'étendue de ses compétences en matière de contrôleurs de jeu. On aurait pu aussi vous dire que la fonction wireless est totalement satisfaisante puisqu'on arrive à jouer à 10 mètres de la console ou du PC sans que le moindre problème soit détecté. Mais honnêtement, qui joue aussi loin de son appareil ? Alors plus de portée pour quoi faire ? Créer des problèmes avec la console de son voisin ou irradier le chat de la grand mère d'en face ? Non vraiment coté technique, il n'y a pas grand chose à reprocher à cette manette si ce ne sont les boutons de droite un peu moins bien réussis que le reste.


test manette thrustmaster run and drive wireless 3 in 1 image (8)


Mais ce qui gène toujours le plus est que le joueur doit aussi disposer de piles rechargeables puisqu'aucune batterie n'est intégrée. Le prix moyen de ce contrôleur de jeu étant de 35 €, on se consolera toujours en se disant que c'est moins cher qu'une manette de PS3 signé Sony mais la thrustmaster n'intègre pas la fonction gyroscopique ce qui est tout de même bien gênant sur certains jeux (par exemple sur Heavenly Sword). On la conseillera donc aux heureux possesseurs de PC et de PS3 ou de PS2 qui souhaitent disposer d'une seconde manette pour jouer avec ses potes ou bien comme seule manette de PC tant ses fonctionnalités sont intéressantes.

+ Les plus
  • Ergonomie quasi parfaite
  • Contrôleur multi support
  • Configurable à souhaits
- Les moins
  • Pas toutes les fonctions de la sixaxis
  • Boutons de droite en dessous du reste
  • Toujours pas de batteries rechargeables

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire