Test manette Thrustmaster TMini Wireless 2-in-1 Rumble Force

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
Article n° 291 - test manette Thrustmaser T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force (120*120)

Apres le volant RGT FFB Pro clutch édition, nous passons à la manette sans fil T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force toujours chez Thrustmaster. Ce contrôleur de jeu comme on peut aussi la dénommer, outre son aspect sans fil, dispose également de plusieurs options que nous tâcherons dans ce dossier de vous faire découvrir. On va encore nous dire qu'on s'est amusé à jouer pour parvenir à nos fins, mais après tout, c'est parce que vous le valez bien.

La taille ne fait pas tout!


manette T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force image 1
L'achat d'une nouvelle manette est toujours un moment délicat, car conditionnant largement les heures de jeu futures que chaque joueur se prépare avec son nouvel ustensile. Nombreux sont les points à étudier avant de fixer son choix sur un modèle particulier. Prix, ergonomie, fonctionnalités sont autant de facteurs qui peuvent influer sur cette décision. Toutefois ils sont loin d'être les seuls.

La Thrustmaster T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force se présente donc tout d'abord comme un contrôleur de jeu sans fil. Cette particularité vise en premier lieu les gamers saoulés de s'empêtrer dans leurs divers câbles (manette donc, mais aussi tous les appareils USB à l'arrière du boitier sans oublier les périphériques banchés en façade...) et qui espèrent trouver une solution, même partielle, à leur désarroi.

Restait donc à vérifier si elle pouvait convenir aux canons du genre, en prenant en compte les questionnements habituels avant éventuel achat, et vérifier que la fonctionnalité mise en avant soit un vrai plus et non un ultime gadget inutile qui nous aurait renvoyé vers nos premiers amours : le bon vieux paddle boutons-croix-fils rarement mis en défaut.



En ouvrant la boite...

Présentation générale

La T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force se présente en deux parties. Le contrôleur de jeu bien entendu et son complément indispensable (car on a pas encore inventé le raccordement à l'UC par transmission de pensée) le connecteur USB. Ce dernier, sert de récepteur pour la manette et se branche tout naturellement sur le premier port USB venu. Un volume conséquent, à la façon d'un gros porte clé, fait que cet appendice "pendouille" quelque peu. On évite donc les fils mais on se retrouve avec ce gros truc inesthétique. C'est une question de goût, mais il est préférable de le mettre à l'arrière de l'UC, ceci ne changeant rien aux performances mais garantissant un PC sans "bidule" devant façon trompe d'éléphant.

Une notice sommaire ainsi que des drivers vous sont fournis avec la boite, ce qui est au mieux essentiel, au pire le minimum. Si on retient la deuxième perception des choses, on dira qu'il manque les trois piles AAA qui ne sont, comme bien souvent, pas fournies avec notre matériel. Pensez donc à vous en procurer, si vous effectuez cet achat, avant de rentrer chez vous. Car ce contrôleur de jeu sans fil, ne dispose pas d'un socle et d'une batterie. Certes, on peut toujours acheter des piles voire même mettre des piles rechargeables à l'intérieur de notre nouvelle manette. Mais on peut aussi se demander si la différence de prix entre des piles à changer régulièrement ou des accus loin d'être gratuits n'auraient pas du conduire ses créateurs à intégrer ce socle et une batterie pour un coût à l'usage sûrement équivalent.

 

manette T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force image 2     manette T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force image 3

 

Ensuite, on constate que notre manette est d'un joli mélange blanc bleu agrémenté du noir latéral du caoutchouc permettant de mieux tenir notre engin. Très honnêtement, cet aspect est plutôt réussi et sans se pâmer mille heures (Manette, Ô manette, que tu es cholie...) on peut apprécier qu'un objet si utile pour le gamer soit agréable à regarder. Cela va toujours dans le sens de l'esthétisme avoué avec la réduction des câbles et autres appendices. Bref, cohérent par rapport au cahier des charges probable des créateurs, et abouti dans le résultat.

Mais bon, tout cela c'est bien beau, mais ne constitue toutefois pas le cœur de nos questionnements sur la valeur de la T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force. Car avant tout, elle se doit de passer le test indispensable à son succès ou non : le jeu. On y vient tout de suite, ou presque.




Imposition des mains

Prise en main

C'est un euphémisme de dire qu'un contrôleur de jeu quel qu’il soit nécessite une prise en main préliminaire. Ici c'est particulièrement vrai, car ses dimensions sont inférieures à la moyenne généralement constatée. Pour réaliser cette "miniaturisation" légère, les créateurs on un petit peu serré l'ensemble en largeur mais aussi en épaisseur. Le résultat est une manette aux boutons plus petits et moins espacés entre eux, ce qui est d'autant plus vrai pour les quatre situés sur l'arrière (L1, L2, R1 et R2 pour tenter d'être un peu plus clair dans nos explications). Au final, si pour la façade, cela ne présente aucune gène à l'usage, pour ces quatre boutons, la période d'adaptation est réellement conséquente. Prévoir de jouer "à blanc" à votre soft fétiche si vous ne souhaitez pas aller au devant de grandes désillusions par un lamentable "loupage" de manip.

On l'a vu dans la partie "visuelle", notre manette dispose de cotés recouverts de caoutchouc façon "semelle de chaussure " (ce n'est pas nous qui le disons, c'est l'argument commercial présent sur l'emballage). Pour être plus précis, il s'agit de semelles de chaussures de montagnes plutôt que d'Air Max à coussin d'air. La préhension de l'objet n'est en rien altérée par ce revêtement, mais on regrette un peu qu'il soit si rigide. En plus, cette originalité est présentée comme un plus pour les hardcore gamers, ceux qui ne lâchent pas leur contrôleur de jeu pendant des heures ( même pour déjeuner ' on comprend mieux le coté sans fil dans ce cas....) Force est de constater que le résultat est plutôt l'inverse. N'ayant pas pour habitude de transpirer - car c'est bien de sudation qu'il s'agit - en tenant le pad normal, je me suis surpris à sentir la sueur coller à la T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force. Sans être gênant (merci le caoutchouc) c'est étonnant. En fait, on devrait donc dire que les parties latérales n'empêchent pas les mains moites, mais évitent à la manette de glisser... c'est très différent !

 
 

manette T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force image 4     manette T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force image 5


Enfin, on constate que coté "boutons", ce contrôleur dispose de tous ceux généralement existants chez les concurrents, ce qui est primordial, en y ajoutant quelques autres. Deux principaux sont situés sur le dessous de la T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force. Le premier concerne tout simplement la mise en marche de celle ci. C'est tout bête mais cela évite de griller l'autonomie en la laissant branchée, et permet de ne pas l'enlever chaque fois que l'on arrête de jouer. Basique mais essentiel. Le second sert à conserver ou non la fonction vibration grande consommatrice d'énergie. On le voit, si les créateurs ont préféré l'option sans bloc de charge, ils n'en ont pas oublié notre portefeuille qui les remercie de ce geste de seigneur.

Ok, on l'a maintenant en main, mais il faudrait p'tète qu'on joue avec pour voir ce qu'elle a dans le ventre...nous avons donc joué des heures (dur dur des fois la vie de testeur) pour vous communiquer nos impressions.




L'ai-je bien pressé'

Performances

Ce qui est le plus frappant lorsque l'on commence à utiliser la T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force, c'est sa rapidité de réaction. En effet, lorsque l'on parle de "sans fil" on se dit toujours (souvent à tort) que le temps de latence qui en résultera sera forcement un obstacle. Il n'en est rien. C’est tout aussi rapide qu'une manette filaire, voire mieux si on considère que les pressions sur les boutons n'ont pas besoin d'être très prononcées pour réaliser leur travail. Franchement bluffante sur ce point. Par ailleurs, les boutons étant proches les uns des autres, vos doigts n'ont pas à se balader une heure entre chacun d'entre eux. C'est l'autre raison principale de sa grande réactivité.

Toutefois, et nous l'avons déjà évoqué précédemment, la proximité des boutons les uns par rapport aux autres et la petite taille de notre contrôleur de jeu la rendent parfois délicate à manier. Quand à cela on ajoute en plus un manque de précision sur les sticks analogiques, il n'en faut pas beaucoup pour se dire que la copie serait un peu à revoir. En effet, si coté paddle rien de neuf, pour les sticks analogiques, il est facile de trouver les positions verticales et horizontales mais bien moins les diagonales. Dans les sensations, en fait, on ne rencontre pas de "butée" validant le bon positionnement. On procède alors par tâtonnement pour trouver la bonne position mais ceci est loin d'être aisé avec un stick lui aussi... rapetissé.

Enfin, restait à voir la portée de notre manette. Cette question qui taraude tout acquéreur de matériel sans fil, est toutefois un peu facultative dans notre cas. En effet, si la distance de communication entre la base et la manette peut être portée à 10 m (données constructeur), il est très rare que la manette se trouve si loin de l'UC. Où alors il faut aussi posséder un câble relativement long pour relier notre UC à notre écran. Bref, difficile de jouer si loin de son LCD ou de son CRT. Toutefois, la raison principale de cette portée conséquente tient probablement plus aux éventuelles perturbations qu'à la distance réelle. Vous pouvez donc parfaitement mettre le récepteur à l'arrière de votre boîtier, celui ci enfermé dans un caisson normal (éviter tout de même les cages de Faraday) sans que la réactivité ne soit en rien mise à mal.

Conclusion

La manette T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force est donc un produit complet mais assez peu abouti. De bonnes choses et de moins bonnes en quelques sorte. Jolie à regarder, elle ne pourra se targuer d'être LA manette à posséder absolument. Toutefois, de par son prix modique  (entre 25 et 30 euros) par rapport à des Logitech comparable mais filaires, il n'est pas incongru de dire qu'elle pourra faire partie de la shopping list de noël du gamer soucieux de l'esthétisme et de l'encombrement de son contrôleur de jeu.

Comme en plus l'ensemble parait solide, on pourra se laisser tenter par l'objet sans plonger trop profondément la main dans le porte monnaie ou dans la hotte du père noyel. Reste plus qu'à écrire la lettre au vieux grincheux déguisé en rouge. Et va pas falloir se louper, car franchement il est un peu dur de trouver plus compliqué comme nom que la T-Mini Wireless 2-in-1 Rumble Force...


+ Les plus
  • Design
  • Très réactive
  • Commutable On/Off
- Les moins
  • Etriquée
  • Manque de précision des sticks analogiques

Notes

  • Jouabilité Petite et mignonne, cette manette de jeu nécessite toutefois un temps d'adaptation certain et surtout de la dextérité pour parvenir à presser le bouton désiré. Si la préhension est parfaite grâce au caoutchouc de bonne facture, le contact prolongé avec celui ci n'est pas des plus agréables. En revanche, la joie de pouvoir bouger la manette sans arracher son pauvre port USB est un atout à ne pas négliger. Reste que pour le joueur souhaitant une précision sans faille, il faudra repasser.
    6/10
  • Note générale La note est légèrement relevée par un joli design, même si tout reste question de goût. La possibilité de limiter la consommation d'énergie voire de totalement l'arrêter est également un autre plus à mettre à l'actif des concepteurs de l'engin. Enfin, cette manette est très silencieuse, détail pour certains mais condition essentielle pour la paix des ménages dans d?autres cas. Toutefois, cette manette est à réserver aux personnes à petites mains et à doigts fins car sans cela le casse tête sera de la partie. Si en plus vous avez un petit bureau ou le gain de place est une condition de survie, alors ce contrôleur est fait pour vous. Sinon, il semble préférable de rester sur un pad de taille normal, avec ou sans fil.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire