Test Mass Effect 2

Le par Alain L.  |  0 commentaire(s)
Mass Effect 2 - Logo

L’attente aura été longue voire interminable pour de nombreux fans de Mass Effect. Mais le second opus est finalement là, disponible dans les étals de France et de Navarre. Reste à savoir si cette attente en valait vraiment la peine, si Bioware a bien tenu ses promesses. Verdict dans les lignes qui suivent.

Le retour très attendu

Le premier épisode est sorti sur Xbox 360 durant une période pourtant bien chargée de cette année. A cette époque, le titre de Bioware devait batailler ferme avec à des titres comme Crysis, Halo 3 ou encore Modern Warfare, du lourd, du très lourd. Malgré cette densité de hits, le jeu s’en est sorti haut la main et a fait l’unanimité dans le monde du jeu vidéo.

Plus tard avec le rachat de Bioware par Electronic Arts, le jeu a connu une transition vers les PC, une transition qui a été elle aussi couronnée de succès. On ne pourra pas en dire autant de la timide campagne de DLC menée par la firme canadienne. Elle n’aura abouti que sur deux contenus additionnels à la qualité variable.

Mass Effect 2 - Image 70 Mass Effect 2 - Image 71

Mass Effect 2 fait logiquement suite à Mass Effect premier du nom. En ce sens, il reprend la trame scénaristique du jeu originel et tente de la prolonger. Le joueur devra poursuivre son enquête et tâcher de mettre un terme à la menace des Moissonneurs. Cette quête sera loin d’être simple et sera jonchée de surprises en tout genre.

Le jeu commence fort, très fort même. Il apporte des réponses logiques aux nombreux trailers diffusés ainsi qu’à la possibilité de modifier son héros. Bioware a longtemps insisté sur la fonctionnalité d’importation permettant aux joueurs ayant fini le premier opus de réutiliser leur sauvegarde. Cette fonction se limite toutefois aux choix et à l’apparence physique du héros.

Mass Effect 2 - Image 72 Mass Effect 2 - Image 73

Les points d’expérience et les compétences durement acquises au cours du premier opus ne seront pas repris. En revanche, cette avancée sera récompensée financièrement et logistiquement. En gros, importer une sauvegarde nous permettra de débuter l’aventure avec un personnage plus évolué (points de moralité et d’expérience supplémentaires) et les poches pleines.

Ces bonus dépendent foncièrement du niveau du héros ainsi que du nombre de fois qu’il aura fini Mass Effect. Cette importation affectera plus ou moins le cours de l’histoire. Mais ces changements sont loin d’être significatifs, ils viennent juste apporter une valeur ajoutée à l’aventure en permettant de se remémorer des choix passés.

Mass Effect 2 - Image 75 Mass Effect 2 - Image 74

La question qui se pose immédiatement, c’est de savoir si cette utilitaire est vraiment utile et mérite toute notre attention. La réponse est non, il est possible de se passer de ce dernier sans avoir à rater le gros de l’aventure.  En important notre personnage, l’aventure est clairement plus personnelle puisque l’on peut y rencontrer de vieilles connaissances.

Mais celles-ci ne contribuent en rien à la bonne continuation de l’aventure. Il s’agit donc d’un utilitaire intéressant pour les fans désirant poursuivre leur propre aventure, mais loin d’être indispensable. Ceux qui ont eu le malheur de perdre les sauvegardes n’auront nul besoin de terminer une nouvelle fois le jeu. Ceci dit, ne pas importer une sauvegarde c’est se voir imposer des choix prédéfinis.

Mass Effect 2 - Image 76 Mass Effect 2 - Image 77



De l'action, en veux-tu, en voila

Si vous désirez revoir un certain Wrex ou encore des membres du conseil de la Citadelle, il va falloir malheureusement passer par la case Mass Effect. En tant que suite, Mass Effect 2 possède des mécanismes de jeu similaires à son prédécesseur. Ce mélange action-RPG repose tout d’abord sur les six classes de héros.

Trois grandes spécialités militaires composent cet ensemble : la maîtrise des armes à feu, des pouvoirs techniques et des pouvoirs biotiques. Les soldats, ingénieurs et adeptes sont des classes hautement spécialisées. Les infiltrateurs, avant-gardes et sentinelles sont des classes hybrides, issues donc d’un mélange de spécialités.

Mass Effect 2 - Image 78 Mass Effect 2 - Image 79

Cela ne les empêcheront pas d’avoir accès à des pouvoirs spécifiques comme le camouflage optique et la charge. Il y en a pour à peu près tous les goûts et tous les types de joueurs. La plupart des pouvoirs de Mass Effect ont été transposés dans ce second opus. Sans surprise, pour augmenter la puissance de ces pouvoirs, il faudra dépenser des points de compétence.

Ces points nous les gagnons en tuant des ennemis et plus généralement en accomplissant des quêtes. Chaque pouvoir n’a désormais que quatre rangs dont leur accession demandera un nombre de points grandissant. Au quatrième et dernier échelon,  il nous sera possible de choisir entre deux voies. En général, la première augmentera la puissance d’un pouvoir en question.

Mass Effect 2 - Image 80 Mass Effect 2 - Image 81

La seconde affectera, elle, la portée de ce dernier afin de le transformer en pouvoir à effet de zone. Chacun de nos alliés posséderont des pouvoirs qui leurs sont spécifiques. En accomplissant des quêtes personnelles nous pourront en débloquer de spéciaux disponibles eux au commandant Shepard. Le nombre de compétences a beau diminuer, l’action n’en reste pas moins intense.

Oubliez entièrement les combats du premier Mass Effect, ceux-ci n’ont plus aucun rapport avec ceux du second épisode. Désormais, les affrontements sont autrement plus nerveux et intenses à la manière d’un Gears of War. L’accent a été mis sur les combats qui sont plus vrais que nature, le nouveau système de couverture n’y est pas pour rien.

Mass Effect 2 - Image 82 Mass Effect 2 - Image 83

Ce sentiment de nervosité, on peut aussi le retrouver dans les menus classiques et les menus radiaux. Ils sont extrêmement réactifs et sensibles aux moindres sollicitations. Il est donc facile de lancer des ordres et de changer à la volée de type de munitions. Ce regain d’intensité est en fait dû à deux principaux critères, la présence d’une gestion des munitions et l’utilisation plus fréquente des pouvoirs.

Le temps des munitions infinies et des surchauffes est révolu, Mass Effect 2 adopte un schéma plus classique. Ce changement est peut-être basique, mais cela forcera le joueur à utiliser plus intelligemment ses ressources et surtout à viser les points faibles de nos ennemis. Mais le joueur n’est  plus forcé d’attendre des dizaines de secondes avant de pouvoir utiliser ses compétences.

Mass Effect 2 - Image 84 Mass Effect 2 - Image 85



La liberté selon Bioware

Il ne faut maintenant qu’une poignée de secondes pour employer de nouveaux ces pouvoirs. Les avant-gardes et les ingénieurs ont maintenant un impact fort sur le champ de bataille et ne sont plus relégués au rôle de support militaire. Gérer efficacement ses munitions, c’est aussi faire appel à elles dans les situations adéquates.

Nos ennemis peuvent posséder pas moins de deux niveaux de protection. Cela sous entend qu’il faudra se défaire de ces blindages, champs électriques ou biotiques avant de pouvoir s’attaquer à la santé de nos adversaires. Chaque couche est sensible à des armes, munitions et pouvoirs spécifiques. Il sera de notre devoir d’effectuer les bons choix.

Mass Effect 2 - Image 86 Mass Effect 2 - Image 87

La bonne diversité des ennemis nous poussera aussi à adopter différents comportements. L’intelligence artificielle de nos alliés et ennemis a été améliorée, elle se montre incisive et réactive à la fois. Etre mobile sera fortement conseillé, nos adversaires lourdement blindés n’hésiteront à venir nous chercher dans les moindres recoins.

L’ensemble des niveaux de difficultés ont été proprement étalonnés, il est aujourd’hui possible de s’attaquer une première fois au jeu dans le niveau de difficulté le plus élevé, à savoir démentiel. Mass Effect 2 adopte un déroulement scénaristique typique des jeux Bioware, après une bonne heure de jeu, le joueur est lâché en pleine nature.

Mass Effect 2 - Image 89 Mass Effect 2 - Image 88

A partir de là, il peut choisir d’accomplir les quêtes principales dans l’ordre qu’il désire. Travaillant pour une sombre entité militaire, l’ami Shepard aura une marge de manœuvre plus large mais devra avant tout se concentrer sur son enquête. Elle consiste à élucider le mystère entourant la disparation de colonies humaines.

Cela le poussera à recruter les meilleurs agents de l’espace intergalactique situés dans des lieux divers et variés. Missions principales et secondaires font état une jouissive diversité et ne manqueront pas l’occasion de faire apparaître des visages familiers. Les planètes et bases que nous sommes amenés à visiter ont fait l’objet d’un grand soin. Ce sentiment de répétitivité et de déjà-vu fait partie du passé.

Mass Effect 2 - Image 90 Mass Effect 2 - Image 91

Les quêtes secondaires ont un rôle double. Tout d’abord, elles viennent exploiter l’univers Mass Effect et apporter des détails scénaristiques. Elles nous permettent aussi d’amasser des ressources et points d’expérience. Ceci dit, ces dernières ne font plus apparaître le tant décrié Mako qui a laissé sa place à un vaisseau spatial.

L’exploration des planètes est plus scriptée et ne laisse place qu’à peu de liberté. Nous pouvons désormais scanner les planètes afin de traquer des gisements de minerai ou des sites remarquables. Mais, seuls ces sites peuvent être visités à pied. Autrement, il faudra se contenter de passer au peigne fin la surface des planètes pour remplir nos poches, une opération pas forcement intéressante.

Mass Effect 2 - Image 92 Mass Effect 2 - Image 93



Moins de gestion, plus d'action

Elle est pourtant indispensable pour acquérir armes et améliorations. Les objets sont limités dans leur nombre. Malgré les six types d’armes présentes, le joueur ne pourra mettre la main que sur une bonne vingtaine d’armes, c’est dire. Les développeurs ont grandement simplifié la gestion de l’inventaire qui s’effectuera uniquement avant les missions.

Au niveau des armures, les possibilités de personnalisation sont plus larges, mais là encore leur nombre est tristement faible. Cette décision a été prise afin de diminuer le temps passé dans les menus.  L’accès à un matériel plus performant s’effectuera via l’accomplissement de quêtes annexes et les achats effectués dans les boutiques.

Mass Effect 2 - Image 94 Mass Effect 2 - Image 95

Pour finir, notre argent pourra aussi servir à renforcer notre vaisseau. Ces apports ont un seul rôle, déterminer la tournure des événements futurs. Avoir un vaisseau lourdement armé ou non aura des conséquences lourdes sur la vie de nos héros. Le jeu compte en tout et pour tout dix alliés aux spécialités différentes. Ces alliés nous pourrons les voir sous un autre jour, sous un jour par exemple romantique. Bioware a évité de les caricaturer, ils possèdent tous une personnalité cohérente et intéressante à la fois.

Les joueurs les plus motivés pourront faire augmenter ce chiffre. Pour l’heure, un seul NPC supplémentaire est disponible en la personne de Zaeed Messani, un célèbre chasseur de prime.  Sont aussi accessibles sous la forme de DLC armes et armures supplémentaires. Pour sortir des sentiers battus, Bioware nous a concocté une courte mission exclusive. Mais le constat est sans appel, le DLC actuellement disponible déçoit et se contente de trop timides apports.

Mass Effect 2 - Image 96 Mass Effect 2 - Image 97

Les dialogues suivent quant à eux une formule classique et sont toujours menés à l’aide d’un menu radial. Il sera toujours possible d’effectuer des actions bonnes (conciliation) ou mauvaises (renégat). En accumulant ces décisions, nous modifions non seulement notre apparence physique mais aussi la façon dont les gens nous perçoive.

Mass Effect 2 comporte des scènes interactives. Durant celles-ci, le joueur peut accomplir des actes forts et affirmer un peu plus son autorité en poussant par exemple un agent à « se suicider ». Les anciens mini-jeux ont été entièrement remplacés. Les nouveaux consistent à reformer des paires d’images ou encore de motifs, un exercice purement visuel.

Mass Effect 2 - Image 98 Mass Effect 2 - Image 99

L’univers sonore du jeu est excellent, la firme canadienne a su s’entourer d’une équipe de doubleurs expérimentés. Le résultat dans sa version originale frôle la perfection. La version française légèrement en deçà, reste tout de même de très bonne facture. Les bruitages exploitent parfaitement les dispositifs 5.1 et font preuves d’une bonne clarté.

La bande originale n’a rien à envier avec celle du premier opus mais la thématique a changée. Les thèmes de Mass Effect 2 font donc appels à une gamme plus large d’instruments. La qualité est toujours au rendez-vous, le travail de Jack Wall sied parfaitement au concept et rend l’aventure plus immersive encore.

Mass Effect 2 - Image 100 Mass Effect 2 - Image 101



Galerie d'images

Mass Effect 2 - Image 105 Mass Effect 2 - Image 106

Mass Effect 2 - Image 107

Mass Effect 2 - Image 108

Mass Effect 2 - Image 109

Mass Effect 2 - Image 110

Mass Effect 2 - Image 111

Mass Effect 2 - Image 112

Mass Effect 2 - Image 113



Conclusion

Graphiquement, le jeu est loin d’être une tuerie, les apports sont pourtant flagrants. Les artistes n’y sont pas allés par quatre chemins, ils ont introduit des textures haute-résolution, augmenté le nombre de polygones et optimisé le Unreal Engine 3. Conséquence, les chargements se veulent plus courts et le jeu se montre fluide à souhait.

C’est du côté artistique que le jeu surprend le plus. Bioware nous a dégoté des décors tout simplement fantastiques et larges à souhait. Cela change des environnements du premier opus qui  étaient trop semblables et anormalement propres. Cette diversité se fait au détriment des missions secondaires moins nombreuses qu’auparavant.

Mass Effect 2 - Image 102 Mass Effect 2 - Image 103

L’année 2010 commence fort avec cet excellent action-RPG qu’est Mass Effect 2. La copie rendue par Bioware n’est pas parfaite, mais elle se montre tout de même à la hauteur des espérances. Les développeurs ont effectué des choix difficiles comme la simplification de l’inventaire. Toutefois, ces défauts sont largement compensés par une forte intensité de jeu et une mise en scène impeccable.

Mass Effect 2 apparaît d’ores et déjà comme un prétendant au titre de meilleur RPG de l’année 2010. Cette année vient à peine de commencer, mais le titre de Bioware l’aura inévitablement marquée de par sa saisissante ambiance et sa réalisation au poil. Mass Effect 2 ou le jeu à posséder absolument.

En prime sont inclus dans la galerie d'images des clichés panoramiques afin que vous vous fassiez une bonne idée de la taille des environnements.

Configuration de test :

  • Asus Rampage II Extreme
  • Intel Core i7 920
  • 4Go DDR3-1600
  • nVidia GeForce 280GTX
  • Sony KDL-46W4000
  • Onkyo TX-SR507
  • Mordaun Short Alumni 5.1
  • Sound Blaster X-Fi Titanium Pro


+ Les plus
  • Casting de rêve
  • L’univers sonore
  • Diversités des armes
  • Environnements recherchés
  • Mise en scène quasi-parfaite
  • Combats jouissifs et stratégiques
  • Graphismes dignes de la next-gen
- Les moins
  • DLC décevant
  • Mini-jeux ennuyants
  • Composante RPG simplifiée
  • Collecte de ressources rébarbative
  • Faible influence des sauvegardes importées

Notes

  • Graphisme Exploitant parfaitement la puissance du Unreal Engine 3, Mass Effect 2 brille visuellement parlant. Le titre a su allier améliorations techniques et artistiques pour obtenir au final un résultat plus que convaincant. Il subsiste quelques textures grossières, mais celles-ci se font rapidement oublier. Difficile d’en demander plus pour un jeu next-gen.
    9/10
  • Bande son Il y n’a que Bioware pour nous offrir des doublages de haute volée et des bruitages sonores diablement précis. Mention spéciale à la bande originale menée de main de maitre par un Jack Wall des grands jours. Les trente cinq thèmes ont été composés avec soin. Ils ont surtout été parfaitement exploités par les développeurs.
    10/10
  • Jouabilité Avec sa gestion simplifiée et ses mécanismes de combat raffinés, Mass Effect 2 n’a plus rien à envier à Gears of War 2. Il pourrait même venir le battre sur ses propres terres. Le titre a été parfaitement adapté pour le couple clavier/souris, une véritable aubaine pour les PCistes.
    9/10
  • Durée de vie Moins long que son prédécesseur, le jeu affiche une durée de vie estimée entre vingt et quarante heures de jeu. Ce chiffre dépend bien évidemment du nombre de quêtes accomplies et du niveau de difficulté. Mais il est tout à fait possible de le finir avec une autre classe, ces possibilités font grimper en flèche la durée de vie du titre.
    9/10
  • Scénario Bioware a toujours su nous délivrer des scénarios épiques et captivants. Mass Effect 2 ne fait pas exception et nous présente une histoire passionnante à souhait. Ce sont surtout nos alliés qui font preuve d’un étonnant travail de fond. Voir des personnages non-jouables posséder des traits de caractère aussi naturels se fait bien rare de nos jours.
    9/10
  • Note générale Mass Effect 2 possède quelques imperfections logistiques qui n’entraveront en rien la qualité générale du titre. Il s’agit d’un excellent jeu destiné aux amateurs de science-fiction et d’action. Son incroyable mise en scène et ses puissants thèmes sonores en font de lui une référence vidéoludique. Vivement Mass Effect 3.
    9/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire