Test Medal of Honor

Le par Nathalie M.  |  2 commentaire(s)
Test Medal of Honor

Electronic Arts tient à raviver la flamme de sa licence. L'option choisie par l'éditeur est de proposer un jeu au titre très sobre : Medal of Honor. Retour aux sources ou tentative de reprendre le train en marche dont l'actuelle locomotive Call of Duty ne permet pas de faux pas ? EA saura-t-il retrouver ses fans d'antan, délaissés au fil des ans par des jeux très médiocres ?

Le retrour aux sources ?

Electronic Arts nous ressert son FPS de prédilection, Medal of Honor. Se présentant sans autre attribut que son simple nom, le titre de DICE et EA est une invitation à retrouver l'ambiance propre à la franchise. C'est du moins ce que l'on croyait bien avant le lancement du jeu. On espérait un renouveau de la franchise, on pensait EA prêt à taper du poing sur la table et à offrir aux joueurs un FPS digne de la série Call of Duty. Sinon, pourquoi un tel retour ? Trois ans après le dernier Medal of Honor Airborn paru aussi sur consoles HD, on s'attendait à ce que la série prenne un peu d'ampleur, un peu de corps. Que cet épisode là nous réconcilie avec la franchise et nous fasse oublier les titres très moyens dont elle nous a abreuvé. Malheureusement, nous nous sommes vite aperçus que cette attente plaçait bien trop haut nos exigences...

Medal of Honor Medal of Honor (1)

Medal of Honor vous donne une première claque d'un point de vue graphique. Une vraie claque, pas de celle qui impressionne, mais de celle qui vous remet les idées en place. L'Afghanistan se montre certes très joli, mais on s'étonne de la qualité des décors, bourrés d'aliasing, des bugs à répétition... Au premier abord, on ne se croirait pas du tout sur une console HD mais revenu quelques années en arrière, à l'époque où les FPS commençaient à prendre un peu d'ampleur. Graphiquement, le jeu déçoit. Le retour aux sources est bien là, mais pas dans le sens où on l'entendait. Donc bienvenue dans ce Medal of Honor, version années 2000.



Trop de scripts

La grande originalité de ce Medal of Honor est le contexte qu'elle utilise en toile de fond. La franchise ne prend plus pied dans la Seconde Guerre mondiale, mais opte pour un conflit plus contemporain qu'est celui de l'Afghanistan. A partir de là et vous vous en douterez, il vous faut lutter contre les Talibans. Ne vous attendez pas ici à des remises en question de l'armée américaine, à des situations délicates de significations. Electronic Arts ne se mouille pas et vous offre un conflit dans sa grande banalité. L'éditeur ne fait pas dans le controversé et préfère aborder le sujet de manière très lisse. Les Talibans sont vos ennemis, on ne se pose pas de questions et on se contente de réaliser nos missions qui ne fâchent jamais.

Medal of Honor (2) Medal of Honor (4)

La campagne solo se révèle très linéaire, pour avancer, il suffit de suivre vos objectifs et de les réussir. Rien de bien désappointant, cela fait partie des FPS en général. Le titre vous placera dans des situations variées : vous serez amenés à jouer de l'infiltration, à éliminer tout ennemi d'un village, à faire des courses en Quad, à protéger des lieux stratégiques, etc... La campagne solo est donc d'une grande banalité et ses propositions n'ont rien de bien nouveau. Votre aventure toute personnelle ne prendra donc pas une grande envergure et il faudra vous contenter de réussir ce qu'on attend de vous.

Medal of Honor (5) Medal of Honor (7)

Là où cela devient agaçant, c'est quand les scripts du jeu interviennent. Le titre est commandé par une série de règles, qu'il appliquera donc très automatiquement. Oubliez la spontanéité, la prise d'initiative, suivez très sagement vos équipiers. Si par malheur vous deviez aller plus vite que votre compagnon du moment, ce dernier ne s'adaptera pas à la situation et vous parlera comme si de rien était. Vous aurez donc droit à ses commentaires "ils sont trois, il faut les abattre", alors que ces trois-là justement gisent sur le sol grâce à vos bons soins. Et comme il faut attendre que les scripts se passent, si vous allez trop vite pour eux, vous risquez d'attendre que la situation évolue. C'est rédhibitoire pour le rythme de jeu. Comprenez bien que vous n'êtes qu'un soldat sans cervelle et que vous devez suivre sagement les directives de votre chef du moment. Et tant pis si son IA frise les pâquerettes, on ne déroge pas à la hiérarchie militaire.



IA et multi

Parlons de l'IA justement. Combien de fois devrez vous pester contre vos équipiers qui auront souvent la bonne idée de se mettre dans votre ligne de mire. Vous ne manquerez pas de voir s'afficher très souvent "Tir ami" sur votre écran et vous de crier après vos équipiers. Vous vivrez également quelques moments de solitudes quand vous verrez vos "supérieurs" accroupis contre un mur, attendant on ne sait quoi... Et puisqu'il vous faudra l'attendre pour avancer dans la mission, vous vous accroupirez aussi à ses côtés, observant son regard vide jusqu'à ce qu'une étincelle traverse sa petite cervelle... Et quid de ces moments où aucun de vos équipiers ne lèvera le petit doigt, vous laissant aller au casse-pipe seul. Ce que vous ferez avec plaisir, trop rageux que vous êtes de subir cette bande de boulet.

Medal of Honor (6) Medal of Honor (9)

Quant à vos adversaires, que dire si ce n'est qu'ils se montreront très prévisibles, aveugles ou complètement désorientés ? Mais attention à la surprise, ils ont eux aussi droit à des scripts qui pourraient vous mettre en défaut. On se souvient notamment de cet adversaire qui tenta le contournement, sans grande discrétion puisque nous l'avons suivi du regard, juste pour comprendre ce qui lui traversait l'esprit. On ne dit pas que la progression dans Medal of Honor se révèle simple pour autant, mais on vous conseillera tout de même de jouer sous un niveau de difficulté un peu élevé pour vivre un peu plus de challenge...

Medal of Honor (8) Medal of Honor (10)

Medal of Honor s'accompagne d'un mode multijoueurs où là encore, on ne rencontrera aucune innovation. On retrouvera donc des modes de jeux habituels. Mais c'est sans contexte dans ces lieux que vous prendrez le plus de plaisir, le multijoueur offrant des cartes originales. A vous donc de rendre vos parties dynamiques et pleine d'action et de retrouver enfin les bonnes sensations des FPS à plusieurs.



Galerie d'images

Medal of Honor (12) Medal of Honor (11)

Medal of Honor (15) Medal of Honor (13)

Medal of Honor (14) Medal of Honor (17)

Medal of Honor (16) Medal of Honor (18)

Medal of Honor (20) Medal of Honor (19)

Medal of Honor (21) Medal of Honor (23)



Conclusion

Medal of HonorElectronic Arts tente de faire sortir de l'oubli sa franchise Medal of Honor, éclipsée par un certain Call of Duty. La tentative est bonne, mais l'éditeur ne se donne en aucun cas les moyens de concurrencer la référence du moment. Medal of Honor semble appartenir au passé, à une autre époque. Le titre ne brille pas par ces qualités mais plutôt par ses aberrations. Si le contexte historique prend place en Afghanistan, le conflit n'est qu'effleuré, justifiant simplement un nouveau jeu de guerre. La campagne solo est triste, bien trop courte, et surtout trop sriptée. Aucune liberté ne vous est allouée et il vous faudra attendre le bon vouloir d'équipiers trop mous pour avancer.

Nos attentes étaient sans doute bien trop haute et la déception n'en est que plus grande. EA nous offre finalement un Medal of Honor très médiocre, indigne des joueurs qui "s'amusent" à l'heure actuelle sur des CoD plus péchus. Ce Medal of Honor, trop simple et trop accessible, transforme la licence en franchise grand public. Car finalement, c'est à un public de non-initiés qu'elle pourrait s'adresser le mieux, lui permettant ainsi de découvrir les rouages de bases des FPS. Sinon, on a bien du mal à comprendre l'intérêt de ce titre.

 



+ Les plus
  • Nouveau contexte
  • Nouveaux décors
  • Très simple à prendre en main pour un public débutant
  • La présence d'un mode multijoueur
- Les moins
  • Une campagne solo courte
  • L'IA des alliés très faible
  • Des graphismes d'une autre époque
  • Trop de scripts
  • Manque cruel de rythme

Notes

  • Graphisme L'équipe de développement a porté grand soin aux décors, vous présentant ainsi quelques régions d'Afghanistan sous leur meilleur jour. Les décors se montrent assez variés, entre les collines caillouteuses, les villages typiques et les montagnes enneigées. C'est sans doute ce seul aspect positif que l'on retiendra, les graphismes souffrant pour le reste de la comparaison avec la concurrence. Bugs de collisions, beaucoup d'aliasing, on se croirait revenu dix ans en arrière en terme de qualité.
    6/10
  • Bande son Medal of Honor ne remportera pas la palme des doublages, ces derniers se révélant à peine crédible. En revanche les bruitages sont de leur côté de très bonne facture et les musiques savent vous emporter dans vos missions.
    5/10
  • Jouabilité Medal of Honor varie les situations et ses missions, ce qui aura pour mérite de vous faire vivre une aventure où la lassitude n'a pas lieu. Seul l'aspect linéaire et le manque de surprises de ces mises en scène entacheront le tableau.
    6/10
  • Durée de vie Comptez une toute petite poignée d'heure pour la campagne solo, moins de dix heures, ce qui est globalement peu même pour un jeu du genre. Mais comme tout bon FPS qui se respecte, le titre dispose d'un mode multijoueurs qui devrait garantir des heures de jeu plus nombreuses.
    6/10
  • Scénario Il vous faut éliminer les Talibans, libérer des civils, et mener vos missions à bien. Le scénario n'a rien de bien original, même si la toile de fond a changé.
    5/10
  • Note générale Medal of Honor surprend de par son manque total d'innovation. Pour un retour de la franchise, on s'attendait à disposer d'un jeu capable de concurrencer Call of Duty et d'apporter sa touche personnelle, sa marque de fabrique au genre du FPS. On se retrouve ici avec un titre très vieillot, proposant des situations vues et revues et des graphismes dignes d'une précédente génération de console. On ne comprend pas trop la position d'Electronic Arts sur ce Medal of Honor. L'épisode reste anecdotique et devrait décevoir les grands fans de la franchise. Medal of Honor est un jeu grand public qui pourra au moins ravir les joueurs non initiés qui aimeraient se faire la main sur un FPS très accessible.
    5/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Medal of Honor: Heroes 2
    A peine un an après la sortie du premier opus sur PSP, EA revient vers nous avec un second volet de la série des Medal Of Honor. Bien connue des amateurs de PC qui l'avaient découverts il y a déjà plusieurs années sur leur PC, cette ...
  • Test Medal Of Honor Airborne
    Après plus de trois ans d’absence, Electronic Arts reprend finalement le flambeau Medal Of Honor alors que la concurrence fait indubitablement rage dans le secteur des FPS. Comme toujours, cette série vidéoludique fera la part belle ...
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
shouby offline Hors ligne Héroïque avatar 790 points
Le #706561
La campagne solo est une blague, c'est un petit peu plus long que certaines démo jouable.

Très décu de ce coté là !
PROMMIX offline Hors ligne VIP icone 5291 points
Le #708891
Mouais, malheureusement. Par contre le multi n'a rien à envier COD Modern Warfare 2, et c'est peut-être ça le probléme...rien de nouveau.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire