Test Mirror's Edge

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
test mirror\'s edge xbox 360 image presentation

Voici probablement l'un des jeux les plus innovants de ces derniers mois. Attendu par de nombreux joueurs ayant vu un peu partout les screens et previews toutes plus intrigantes les unes que les autres, Mirror's Edge a donc fait depuis quelques semaines son apparition. EA et Dice ont alors semble-t-il tenu leur promesse de nous sortir un jeu différent de ce que l'on a l'habitude de voir et auquel on s'est frotté pour notre plus grand plaisir.

Introduction

Que faut-il en ce début de troisième millénaire pour parvenir à faire un hit en matière de jeux vidéo ? C'est la question récurrente que se posent en cœur éditeurs et développeurs à l'abord d'un nouveau jeu. On peut sans mal trouver deux voies principales de réussite. La première est la voie de l'excellence. En effet, développer et éditer un jeu en tous points remarquables est le viatique quasi impératif pour la presque totalité des softs qui ont de l'ambition. De fait, une réalisation technique sans faille, un gameplay envoûtant et un scénario de bonne facture doivent suffire à faire le bonheur d'un public toujours plus rigoureux.


test mirror\'s edge xbox 360 image (1)     test mirror\'s edge xbox 360 image (2)

Mais on vous le disait il ne s'agit pas de la seule voie. La seconde, celle de l'originalité, est probablement la plus risquée. Car développer un jeu a un coût et prendre le risque de se ramasser est un challenge louable mais un peu téméraire. C'est probablement la raison pour laquelle on assiste à tant de sorties conventionnelles et, il faut bien le dire, fades. Mirror's Edge a lui choisi la difficulté en prenant le parti de nous surprendre. Mais après avoir flâné en son sein, il faut se rendre à l'évidence : ce jeu est un pur moment de plaisir.


test mirror\'s edge xbox 360 image (3)     test mirror\'s edge xbox 360 image (4)




Orwell is back

Si 1984 n'est qu'une date pour vous et que Georges Orwell ne vous parle pas plus que cela, le parallèle n'aura peut être aucun sens pour vous. Mais en démarrant ce soft, on est plongé dans un univers très proche de l'œuvre dont nous vous parlons. Nous nous trouvons donc dans un futur relativement peu éloigné et dont la proximité avec le nôtre fait froid dans le dos. En effet, dans ce monde, tout est sous contrôle, maitrisé, pesé, édulcoré. De la sorte, les êtres qui vivent dans ce cocon perdent la plus importante des choses : la liberté.


test mirror\'s edge xbox 360 image (5)     test mirror\'s edge xbox 360 image (6)

Mais un groupuscule de rebelles tente de braver les interdits. Comment ? Et bien c'est simple, en courant sur le fil, en sautant de toits en toits, en se transformant en funambules sur des poutres glissantes, en courant à en perdre haleine pour éviter de se faire intercepter par les policiers. Leur objectif est avant tout d'effectuer des liaisons afin de livrer d'importants documents ou de cruciales informations. Mais voilà, notre héroïne découvre que sa sœur, agent des forces de l'ordre dans un antagonisme saisissant, est la proie d'une machination.


test mirror\'s edge xbox 360 image (7)     test mirror\'s edge xbox 360 image (8)

Alors qu'un ami de son père, futur maire de la ville, l'appelle pour qu'elle lui rende visite, elle se retrouve à son réveil devant cet homme mort alors que tout l'accuse. Faith, notre personnage central, bravant les interdits, se met donc en quête de la vérité pour sauver sa sœurette dont elle ne partage finalement que quelques chromosomes et une propension pour se mettre dans la panade toute seule. Classique au demeurant, cette trame suffit amplement à nous pousser vers le cœur de ce jeu : la course effrénée droit devant. 


test mirror\'s edge xbox 360 image (9)     test mirror\'s edge xbox 360 image (10)




A bas les murs

Pour courir donc, il n'y a pas besoin de longs discours ou de grandes études. Cela tombe merveilleusement bien, pour jouer à Mirror's Edge non plus. En fait, les développeurs de Dice, qui n'en sont pas à leur coup d'essai en matière de jeux vidéo, ont réussi le tour de force de nous autoriser de nombreuses actions en un minimum de manipulations. La plupart du temps, on concentre ainsi son attention sur la direction de son personnage à l'aide du stick gauche, le droit commandant la vision, et sur deux actions fondamentales : sauter et se baisser.


test mirror\'s edge xbox 360 image (11)     test mirror\'s edge xbox 360 image (12)

Car en fait, il est primordial de courir et d'enchainer saut et glissades pour échapper à la meute de policiers qui bien souvent vous met une certaine pression. Par ailleurs, le premier niveau sert de tuto à l'apprentissage de toutes les techniques essentielles à la survie de Faith. Monter, s'accrocher, se balancer, prendre appui sur un mur pour sauter plus haut, marcher sur une corniche ou une étroite poutrelle en équilibre sont quelques uns des mouvements possibles.


test mirror\'s edge xbox 360 image (13)     test mirror\'s edge xbox 360 image (14)

Enfin, la possibilité d'affronter les forces de l'ordre est offerte mais n’est finalement qu’accessoire lorsqu'on se rend compte qu'on peut les lâcher la plupart du temps. Ne reste alors que de longues cavalcades à chercher du regard l'objet qui va nous permettre de prendre appui pour continuer à danser le long des toits de cette ville fourmillant de gratte-ciels et de parois vitrées aussi lisses que dangereuses. La liberté de mouvement est ainsi sidérante et rappelle par bien des points celle d'Assassin's Creed pour son intuitivité.


test mirror\'s edge xbox 360 image (15)     test mirror\'s edge xbox 360 image (16)




Ca plane pour lui

Comme tout jeu original, il fallait en outre que Mirror's Edge fasse preuve de personnalité dans la partie visuelle pour pouvoir prétendre au label "différent". Là encore les développeurs ont su faire preuve de doigté pour faire passer leur idée de la nouveauté. On peut toujours opposer que les lignes rectilignes et froides de ce jeu sont somme toute très facile à réaliser et que rien de fascinant n'apparait sur notre écran. C'est certain mais c'est oublier que ce jeu se base sur une pureté dans la vision et dans la manipulation.


test mirror\'s edge xbox 360 image (17)     test mirror\'s edge xbox 360 image (18)

En outre, la froideur de la ville, son mélange de couleurs flashy et de mobilier tout aussi lisse font partie intégrante de l'histoire de ce soft. On ne peut donc rétorquer cet aspect pour son simplisme mais plutôt louer l'esprit jusqu'au-boutiste qui a permis de prendre la décision d'assumer un tel choix. Au final, la vue à la première personne uniquement entravée par un réticule (que l'on peut enlever) permet une immersion totale. Et l'atmosphère au premier abord vide, se rempli de tension dès que la musique se met en route.


test mirror\'s edge xbox 360 image (19)     test mirror\'s edge xbox 360 image (20)

Car dès que l'on a quelque chose à livrer ou que l'on doit se dépêcher le rythme s'accélère dans une simili musique techno assez discrète mais suffisamment présente pour faire passer son message : dépêchez-vous ! Enfin, les doublages sont assez présents dans nos oreilles tout comme l'ambiance épurée et ventée de la ville ce qui fait que l'ensemble des sens sollicités amènent à la même conclusion : une fois mis en route, on est totalement dans le jeu, concentré à l'extrême pour le prochain franchissement afin d'éviter une chute aussi vertigineuse que mortelle.


test mirror\'s edge xbox 360 image (21)     test mirror\'s edge xbox 360 image (22)





Conclusion

Electronic Arts et Dice n'ont donc pas failli dans leur entreprise de nous refiler un jeu prenant, passionnant, immersif et à l'originalité totalement assumée. On est donc aussi proche de la première voie mentionnée à savoir l'excellence de la réalisation, que de la seconde faisant état de l'innovation. On pourrait alors voir en ce jeu un quasi soft parfait. Il n'en est pas plus question toutefois malgré tout le bien que l'on peut penser de ce Mirror's Edge et ce avant tout pour une raison tout simple : son scénario est trop court.


test mirror\'s edge xbox 360 image (23)     test mirror\'s edge xbox 360 image (24)

Vous pourrez donc toujours vous rabattre sur les time trial afin de peaufiner votre technique et améliorer votre connaissance des différents passages possible dans le but d'arriver à un ballet de mouvements aussi fluides que possible. Mais cette brièveté est vraiment frustrante, comme souvent avec les bons jeux. En tous les cas, elle a au moins un mérite puisqu'elle appelle une suite impérative (et même deux...) exploitant tous les acquis de cet opus en lui donnant encore un peu plus de corps. Pour une fois qu'on en redemande, il serait peut être judicieux pour les éditeurs d'entendre les joueurs...


test mirror\'s edge xbox 360 image (25)     test mirror\'s edge xbox 360 image (26)


Mirror's Edge est disponible sur XBOX 360 à partir de 55,00 €



+ Les plus
  • Un vent de fraicheur énorme
  • Jouabilité proche de la perfection
  • Univers unique
  • Personnalité
- Les moins
  • Brièveté avant tout
  • Phases de combats accessoires

Notes

  • Graphisme Si les graphismes ne peuvent prétendre égaler ceux de nombreux softs sur leur finesse, les détails qu'ils comportent ou la palette de couleur utilisée, il se démarquent sur la profondeur de champ offerte et sur leur clarté. Et puis il faut noter que l'esprit qui a conduit à la création des niveaux a probablement amené les développeurs à faire ce choix finalement profitable à la jouabilité dans son ensemble.
    8/10
  • Bande son Rien de bien exceptionnel de ce coté-ci du jeu mais une sobriété et un bon gout qui permettent au moins de ne pas être mis au débit du soft. Alors si d'aventure les développeurs cherchent à améliorer en qualité leur produit, c'est probablement avant tout sur ce point que leurs efforts devront porter.
    7/10
  • Jouabilité On est dès le début étonné par la simplicité des commandes. Plus fort encore, on se rend compte qu'en fonction de la situation et toujours en gardant un minimum de commandes nécessaires on parvient à effectuer des actions variées et impressionnantes. Si en plus on arrive à être fluide alors la on touche au sublime mais cela ne tient qu'à notre dextérité et notre connaissance des niveaux. On aurait pu totalement occulter les phases de combats pour rester dans l'évitement que l'on aurait été encore plus contents.
    9/10
  • Durée de vie Il vous faut moins de 6 heures pour terminer le jeu, ce qui est extrêmement léger et ne permet pas de se congratuler le moins du monde. Même s'il existe une possibilité de rejouabilité avec le fait d'enlever toutes les assistances ou encore le mode time trial on reste totalement sur notre faim.
    5/10
  • Scénario Ses principales qualités sont qu'il possède un début initiant parfaitement l'action et une fin donnant l'envie de jouer au second pour suivre le fil. Mais c'est bien tout ce que l'on peut lui accorder comme crédit.
    6/10
  • Note générale Mirror's Edge a donc passé l'épreuve du feu et invite ainsi Dice et EA, si tant est qu'ils avaient besoin d'encouragements de notre part, à poursuivre leur trilogie. Car ce que l'on ressent en jouant à ce soft telle que la liberté de mouvement, la fluidité de course, la pureté des environnements et le stress de la poursuite procurent à Mirror's Edge un coté immersif particulièrement addictif. Et comme pour toute addiction, c'est une fois que l'on en est privée que l'on s'en rend compte. Heureusement que l'on n’a pas passé 20 heures dessus sinon on aurait pu craindre une dépendance plus grande encore.
    8/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire