Test carte mère MSI P35 Platinum

Le par Manuel D. C.  |  0 commentaire(s)
P35 Express

Basée sur le dernier chipset d’Intel le P35 Express (nom de code Bearlake) et le southbridge ICH9R, la carte-mère P35 Platinum de MSI est depuis peu disponible. Embarquant un système de refroidissement passif, le Circu-Pipe, ainsi que des condensateurs solides offrant une durée de vie supérieure, nous vous proposons de découvrir dans cet article les nouveautés et autres améliorations apportées par le nouveau chipset d’Intel.

Introduction

Officiellement lancé depuis le 4 juin, le nouveau chipset P35 Express annonce la nouvelle série de chipsets d’Intel, dont feront partie les G33/35 et X38 normalement prévus d’ici la rentrée.


G33 Diagramme

Attendu d'ici la rentrée, le chipset G33 d'Intel sera le successeur du 945G.


Le premier point qui différencie le successeur du P965 se situe au niveau du FSB. Puisqu’il supporte officiellement la fréquence de 1333 MHz, soit une fréquence réelle de 333 MHz « Quad Pumped ». 

P35_chipset Toutefois, certains modèles de cartes-mères basées sur le P965 supportaient déjà officieusement cette fréquence. C’est notamment le cas du modèle AB9 Quad GT du constructeur ABIT qui permettait en plus d’atteindre la barre des 500 MHz lors de gros overclocking.

Il convient de préciser également que les premiers processeurs de la série Core 2 E6x50 qui supporteront une telle fréquence de bus, ne seront officiellement disponibles qu’à la mi-juillet.

Les spécifications de la mémoire DDR2 n’ont quant à elles pas été modifiées, avec le support au maximum de la DDR2-800. Ce qui n’est pas une réelle surprise, le JEDEC n’ayant officiellement pas validé les fréquences supérieures. Néanmoins, le P35 Express se démarque du P965 en apportant le support de la mémoire DDR3 dont le principal intérêt est d’une part de réduire la consommation électrique, en passant de 1.8 à 1.5 Volt, et d’autre part de doubler la bande passante.


P35_Block_Diagram


Pour le reste, le southbridge passe de la version 8 à la version 9 et se voit décliner en trois versions : ICH9, ICH9DH et ICH9R. Celui-ci se montre capable de gérer jusqu’à 7 ports PCI-Express (1 port 16x et 6 ports 1x). Ce qui permet dans le cas de la P35 Platinum de MSI de supporter la technologie Crossfire d’AMD grâce aux deux ports PCI Express. Le premier étant câblé en 16x, le second se limitant quant à lui à quatre lignes. Outre la gestion des lignes PCI-Express, l’ICH9 gère de base 4 ports SATA2 de type AHCI, 12 ports USB, et intègre un contrôleur réseau Ethernet Gigabit. L’ICH9DH rajoutant la gestion de deux ports SATA2 supplémentaires, l’ICH9R supportant en prime les technologies Intel Matrix Storage (RAID 0/1/5/10) ainsi que deux nouveautés : Rapid Recovery et Turbo Memory.

La fonction Rapid recovery permet d’améliorer la technologie RAID mirroring en mettant à disposition un clone bootable de son disque dur qui ne peut être mis à jour qu’à la demande. Ce qui permet d’accroître la sécurité des données. Technologie similaire à la fonction ReadyDrive et ReadyBoost de Microsoft, la fonction Turbo Memory se caractérise par un module PCI Express 1x embarquant de la mémoire flash utilisée comme mémoire cache. Ce qui permet d’améliorer les temps de lecture/écriture par rapport au disque dur, plus lent.



Spécifications et bundle


P35_Platinum

Avant d'aller plus loin, voici en détail les spécifications de la carte-mère P35 Platinum de MSI :
  • Support processeur : Intel Core 2 Quad Kentsfield, Intel Core2Duo, Pentium D, Pentium 4
  • FSB : 800/1066/1333 Mhz
  • Bus DMI : 2 Go/s
  • Chipset : Intel P35 + ICH9R
  • Mémoire : 4 x DDR2 533/667/800 Mhz (max. 8 Go)
  • Audio : Realtek ALC888T 7.1 avec support VoIP intégré
  • Réseau : Gigabit LAN 10/100/1000 Mbps

Connecteurs internes :
  • 4 connecteurs USB 2.0 (8 ports)
  • 1 connecteur IEEE1394a
  • 1 port PCI-E 16x
  • 2 ports PCI-E 1x
  • 1 port PCI-E 4x
  • 2 ports PCI
  • 4 ports SATA2 RAID Intel Matrix 0/1/5/10
  • 1 port SATA2
  • 1 port IDE ATA 133
  • 1 port Floppy

Connecteurs arrière :
  • 2 ports PS/2
  • 2 ports eSATA
  • 6 ports USB 2.0
  • 1 sortie SPDIF
  • 1 port IEEE1394a
  • 1 port Gigabit LAN 10/100/1000 Mbps

En ce qui concerne le bundle, son contenu se montre assez moyen, bien que suffisant pour la plupart des utilisateurs :
  • Câble eSATA vers SATA
  • Equerre PCI D-Bracket 2 (4 ports USB 2.0)
  • Equerre PCI 2 ports IEEE1394a (dont un mini port)
  • 4 câbles SATA
  • 2 adaptateurs d'alimentation Molex vers SATA
  • Câble rond IDE
  • Manuel
  • CD pilotes/Applications



Layout

Bien sûr, la première chose qui frappe est le système de refroidissement passif présentant une forme de grand huit assez originale. Celui-ci se caractérise par un ensemble de quatre radiateurs reliés les uns aux autres par six caloducs. Et bien que le système soit imposant, nous n’avons rencontré aucune difficulté particulière pour installer de gros ventirads tels que le Thermaltake MaxOrb, ou encore les Thermalright Ultra-120 eXtreme et XP-120.


IMG_0086     IMG_0085


IMG_0087    IMG_0084


Nous regrettons simplement que le connecteur d’alimentation 8 points ne soit placé entre les trois caloducs reliant le radiateur chargé de refroidir les Mosfets, au radiateur du Northbridge. Ce qui rend l’accès difficile. MSI a toutefois pensé à intégrer dans le bundle une petite rallonge. Si l’intention est bonne, l’agencement des câbles n’en est rendu que plus difficile. A noter que MSI intègre également un petit ventilateur 40mm à rajouter si besoin, pour optimiser le refroidissement en cas d’overclocking poussé ou de boitier mal ventilé.


Refroidissement P35


Le layout n’est quant à lui pas une grande réussite. A commencer par la proximité des ports PCI-Express 1x avec les ports PCI-Express 16x. Puisque l’utilisation d’une première carte graphique condamne systématiquement le premier port PCI-Express 1x. L’utilisation du second port PCI-Express 16x condamnant pour sa part le premier port PCI. Dans le pire des cas, vous vous limiterez à un port PCI-Express 1x ainsi qu’un port PCI.


IMG_0081     IMG_0088


Si les ports SATA2 restent quant à eux placés trop près du deuxième port PCI-Express 16x, cela ne pose pas réellement de problème. À condition bien sûr de ne pas utiliser la technologie CrossFire. Ce qui serait de toute façon assez inintéressant compte tenu du câblage du deuxième port PCI-Express limité en 4x. Ce qui réduit considérablement l’intérêt de la P35 Platinum pour les utilisateurs souhaitant bénéficier d’un système multi GPU, le futur chipset X38 offrant deux ports PCI-Express 16x.
La proximité des banques mémoires avec le port PCI-Express 16x pose également problème, puisque l’insertion d’une carte graphique condamnera l’utilisation des loquets de rétention des barrettes mémoires. Pas vraiment pratique pour un éventuel remplacement ou rajout de barrettes mémoires.


IMG_0083

Assez impressionnant, le bloc des quatre ports USB 1.1/2.0 offre un espace suffisant
pour qu'un périphérique volumineux ne vienne condamner un autre port USB.


Pour le reste, le panneau arrière intègre six entrées/sorties audio, sans oublier la sortie SPDIF, gérée par la puce Realtek ALC888T qui supporte le système audio 7.1. La partie réseau, également gérée par une puce Realtek (RTL8111B), supporte quant à elle gigabit.
On trouve ensuite un port IEEE1394a géré par la puce VIA VT6308P, deux ports eSATA gérés par l’ICH9R, avec pour finir 6 ports USB 1.1/2.0.



Performances

Comme tout nouveau produit, nous avons souhaité découvrir s'il y avait une quelconque amélioration en termes de performances. 
Dans ce but, nous nous sommes appuyés sur deux plateformes basées sur les éléments suivants :
  • Intel Core2Duo E6700
  • 2 x 1Go DDR2-8500 OCZ Reaper HPC
  • Zalman CNPS 9500
  • ABIT AB9 Quad GT
  • MSI P35 Platinum
  • Seagate Barracuda 7200.10 SATA2 750 Go / 16Mo cache
  • Alimentation OCZ GameXstream 850W
  • Radeon X1950Pro 256 Mo

Voici donc le tableau résumant les performances que nous avons relevés sur chacune des plateformes.


Benchs P35 Express


Comme vous pouvez le voir, le nouveau chipset d'Intel n'apporte qu'une très légère amélioration des performances. Rien d'extraordinaire et ce n'est donc pas le gain de performances qui pourra inciter l'utilisateur à changer sa plateforme P965 vers la nouvelle plateforme d'Intel. Et c'est donc essentiellement au niveau des nouvelles fonctionnalités que celui-ci pourra éventuellement séduire l'utilisateur, bien que là encore, les différences ne sont pas extraordinaires. Le support du Crossfire étant par exemple limité à un premier port PCI-Express 16x et un second port câblé en 4x.
Reste à découvrir le potentiel d'overclocking du P35 Express, la barre étant placée très haut avec le P965.


Bios et Overclocking

Propre à MSI, le bios demeure à peu près identique avec les anciens modèles de cartes mères tels que la P965 Platinum, et intègre donc toujours la fonction Dual CoreCell qui pour rappel, permet d’ajuster automatiquement la fréquence de fonctionnement du processeur et la vitesse du ventilateur (voire même avec une carte graphique MSI) en fonction de la charge de travail du système. De plus, la fonction D.O.T. Express permet d’appliquer un overclocking dynamique au processeur et à la carte graphique.

MSI K9N SLI Platinum 08 (Small)     MSI K9N SLI Platinum 06 (Small)

Mais l’onglet Cell Menu, qui regroupe tous les paramètres essentiels, offre davantage de possibilité en termes d’overclocking. Pour peu que l’on sache ce qu’on fait.

Découvrons en détail les options offertes par le Cell Menu :
  • FSB : de 100 à 600 MHz par pas de 1 MHz
  • Fréquence PCI-Express : de 100 MHz à 200 Mhz par pas de 1 MHz
  • Ratio mémoire : 1:1 - 1:1.2 – 1:1.25 – 1:1.5 - 1:1.66 et 1:2
  • Tension CPU : jusqu’à + 0.7875 Volt
  • Tension mémoire : 3.3 Volt max.
  • Tension Northbridge : de 1.25 à 1.5 Volt par pas de 0.025 Volt
  • Tension Southbridge : de 1.54 à 1.58 Volt par pas de 0.03 Volt
  • Tension Southbridge IO : 1.5 à 1.7 Volt par pas de 0.05 Volt

Si le Cell menu est loin de pouvoir rivaliser avec le menu uGuru d’ABIT, les résultats que nous avons pu obtenir avec cette P35 Platinum ont été à la hauteur du P965. D’ailleurs, et à tire d’information, nous avons utilisé une alimentation OCZ GameXstream de 850 Watts couplé à une Core2Duo E6700 refroidit par un Thermaltake MaxOrb, et de 2 Go de mémoire DDR2-8500 OCZ Reaper HPC. Bien trop limités dans le temps pour pousser davantage nos tests, nous avons néanmoins pu atteindre un FSB de 499 MHz de manière complètement stable. Ce qui représente déjà un joli score, même si notre PC étant pour l’occasion loin d’être silencieux.



Conclusion

MSI Logo
Si le chipset P35 Express semble ne présenter rien de très révolutionnaire, il offre malgré tout d’excellentes possibilités en termes d’overclocking et apporte également le support de la mémoire DDR3 dont la bande passante doublée par rapport à la DDR2 pourrait se révéler fort utile avec un processeur Quad Core.

Toutefois, même si le modèle P35 Platinum de MSI que nous avons testé offre d’aussi bonnes performances en termes d’overclocking que son homologue P965, il est difficile de lui trouver un quelconque intérêt. Du moins pour ceux qui possèdent déjà une plateforme P965 équipé d’un ICH8R, les nouveautés apportées par le P35 Express restants trop insignifiantes pour justifier un upgrade.

Pour les autres, c'est-à-dire pour ceux qui souhaitent acquérir une nouvelle plateforme, le modèle P35 Platinum, bien que limité au seul support de la DDR2, constitue un excellent choix de carte-mère. Puisque comme la DDR2 lors de son lancement, la DDR3 mettra sans aucun doute du temps avant de s’imposer. Sans oublier que celle-ci reste encore trop couteuse et ne sera réellement utile qu’avec les Quad Core. Seuls processeurs capables de tirer profit d’un tel surplus de bande passante.

MB_P35 Neo_Combo_phbo_070420

P35 Neo Combo-F



Néanmoins, vous pouvez toujours vous tourner vers la P35 Neo Combo-F qui présente l'avantage de supporter aussi bien la DDR2 que la DDR3. En contrepartie, vous ne bénéficierez plus des 6 ports SATA2, ni même du support de l'Intel Matrix Storage RAID et des fonctionnalités Rapid Recovery et Turbo Memory.

Pour finir, si la P35 offre un rapport qualité/prix très intéressant, son prix public s'élevant aux alentours de 169 euros, nous trouvons dommage que le chipset P35 express n’offre pas une gestion de 2 x 8 lignes pour le support du Crossfire. En conséquence, les "adorateurs" du CrossFire préfèreront attendre les prochaines déclinaisons des chipsets Intel. Notamment le X38 capable de gérer deux ports PCI-Express de 16 lignes.



+ Les plus
  • Rapport Qualité/Prix
  • Refroidissement passif
  • Fonctionnalités complètes
  • Potentiel d’overclocking
  • Condensateurs solides
- Les moins
  • Pas de support CrossFire en 2 x 8 lignes
  • Layout

  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test cartes mères ABIT IN9 32X-MAX et MSI P6N SLI Platinum
    Suite à notre dernier comparatif de cartes mères socket LGA775 et plus particulièrement aux chipsets Intel, c'est logiquement que nous nous intéresserons aujourd'hui aux nouveaux chipsets nVidia dorénavant disponibles en masse sur le ...
  • Test MSI K9N SLI Platinum
    Nvidia sortait il y a quelques mois la 5éme génération des chipsets nForce en présentant à grand bruit son fer de lance, le nForce 590 SLI. Le nForce 570 SLI qui équipe ici la carte MSI K9N SLI Platinum, est une déclinaison moins ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire