Test Muscle March

Le par Gael B.  |  0 commentaire(s)
muscle-march-wiiware-image (1)

Amis de la bonne humeur et de l'absurde, bonjour, voire même bonsoir si vous entreprenez la lecture de ce test avant de dîner. Nous allons nous attarder ici sur le cas d'un Muscle March visiblement nourri en protéines d'origines inconnues ou interdites. Résultat de l'expérience : un sourire permanent dans la tête en plus d'un point d'interrogation pendant les parties de ce titre WiiWare nullement comme les autres.

Muscleman aurait aimé

Qu'a-t-il pu donc bien se passer chez Namco Bandai pour en arriver là ? Un pari perdu ? Une envie de réhabiliter le culturisme et la prise de substances nocives chez les joueurs ? La volonté de prouver au globe terrestre qu'une femme peut avoir sa place dans une société d'hommes bodybuildés, si elle consent elle aussi à faire prendre à son corps des formes disproportionnées (oui oui, vous verrez de quoi je parle tout à l'heure) ? Nous ne le saurons sans doute jamais, mais chacun aura son idée sur la question.

muscle-march-wiiware muscle-march-wiiware (1)

Muscle March est à la base un titre arcade jamais sorti sur ce support, et maintenant disponible sur le service WiiWare de la Wii. Mais il n'a rien de commun avec les autres jeux vidéo que l'on peut trouver sur la console de Nintendo, oh que non, et c'est bien pour cela qu'il déchaînera les passions, si ce n'est déjà fait. S'il fallait lui trouver un cousin bien éloigné, nous citerions Bishi Bashi Special (PSOne et PSN), qui nous invitait à vider notre critérium au plus vite, à secouer notre canette dans tous les sens afin qu'elle puisse atteindre la lune, ou encore à faire sauter un homme bien musclé (ou un singe, mes souvenirs se font la malle) de manière à lui faire engloutir un rôti. L'activité principale de Muscle March aurait très bien pu figurer dans la liste des mini-jeux praticables dans le soft de Konami Sapporo. Ce point d'apparence faible nous fait plus facilement accepter son tarif assez abordable de 500 points (5€). Et il les vaut tout à fait si on adhère au trip proposé.



Youuuuuu !!!

Dans l'inconscient collectif, les adeptes du culturisme, du moins les plus "doués", participent généralement à des concours dans lesquels ces grands gaillards (ou gaillardes, point de discrimination voyons) prennent des poses supposées les mettre en valeur. Ce sont ces mêmes attitudes que vous devrez reproduire dans Muscle March. Elles sont au nombre de quatre, et demanderont une parfaite coordination du Nunchuk et de la Wiimote.

muscle-march-wiiware (2) muscle-march-wiiware (3)

Mais pourquoi reproduire ces mouvements me demanderez-vous ? Attention, le pitch du jeu vous fera douter de ma sobriété : une boîte de protéine a été dérobée (peu importe l'identité du criminel, ils seront plusieurs au cours de l'aventure à se saisir de l'objet, même le seigneur Nobunaga verra son image ternie), et nos amis culturistes ne pouvant laisser passer un tel délit (sans compter l'effet de manque se profilant à l'horizon), vont décider de se mettre à la poursuite du voleur, lequel, à la manière des cartoons de Chuck Jones, laissera l'empreinte de son corps dans différents obstacles. Des empreintes qui ne prendront pas la même forme, selon les poses prises par le malotru, et que vous aurez à traverser dans le but de capturer ce dernier. Voilà, vous avez (normalement) compris le principe de Muscle March, une simulation de course automatique sur rails où la position de vos muscles décidera de l'issue de chaque niveau.



Ca transpire la testostérone par ici

Des séries de trois niveaux à compléter à chaque fois qui prennent place dans trois environnements : ville, village et station spatiale. Et pour les parcourir, vous avez le choix entre sept belles têtes de vainqueur : Tony (USA), Radimov (Russie), Abebe (Ghana), Pedroso (Espagne), Rio Hamao (Japon), Brenda (Royaume-Uni), et parce qu'il en faut bien un, Rossi (Norvège), un ours blanc. Faites davantage parler votre affect qu'autre chose, car ces gros bébés ont tous les mêmes capacités.

muscle-march-wiiware (4) muscle-march-wiiware (5)

D'ailleurs, dans le mode de jeu "Endless Rush", où vous devrez tenir le plus longtemps possible derrière  Mech Muscle G (pour Gold), votre personnage sera sélectionné aléatoirement parmi tous les membres de cette heureuse clique, preuve qu'aucun n'a le dessus sur un autre. Jusqu'à quatre joueurs peuvent participer à tour de rôle. Mais on s'y attaque tout seul avec plaisir, surtout une fois qu'on aura compris qu'il n'est pas utile de reproduire à l'identique les mouvements de nos athlètes musculeux pour répondre aux exigences du jeu. Et oui, Muscle March acceptera fort bien que vous effectuiez de petits gestes, qui se révèleront très efficaces pour taper le high score. Mais mieux vaudra jouer le jeu entre amis, afin d'avoir l'occasion de se moquer d'un invité qui n'utilise pas de déodorant.

muscle-march-wiiware (6) muscle-march-wiiware (7)



Muscle March vous veut du bien

muscle-march-wiiware-imageNous reste le mode arcade sur lequel on reviendra bizarrement moins souvent, étant donné que le rang ultime "Muscle God" n'est pas trop dur à obtenir, et ce même en commettant des erreurs en cours de chemin. Si au début de chaque épreuve, le déroulement est plutôt tranquille (vous suivez vos amis, ou concurrents, en attendant qu'ils se prennent chacun une peau de banane), quand vous vous retrouverez seul en lice, la vitesse de jeu augmentera, vos réflexes seront fortement sollicités, et un défoulement sur le Nunchuk et la Wiimote en fin de course vous permettront d'attraper le vilain. Avec une jolie chorégraphie de célébration en prime.

Limité, Muscle March l'est forcément pour tous ceux portant un regard attentif sur le rapport contenu/prix d'un jeu. Mais il a le mérite de nous transporter dans un monde parallèle et fou durant quelques dizaines de minutes, le temps d'une session. On oublie que Wii Fit existe, on se sent fort comme un roc, et on se prend à apprécier ce délire totalement assumé par les développeurs de Namco Bandai. Unique en son genre, Muscle March est également l'une des rares productions de ces derniers mois (voire années) nous démontrant que, couplée à un agréable gameplay, la créativité ne peut qu'aider le jeu vidéo à s'épanouir.

Muscle March est disponible sur le service WiiWare de la Nintendo Wii pour 500 Points.



+ Les plus
  • Un univers complètement loufoque, barré et original
  • Ne se prend absolument pas au sérieux
  • Bien réalisé
  • Prix honnête
- Les moins
  • Contenu pour le moins faible
  • Un concept qui aurait pu être davantage poussé
  • Pas de paramétrage de la difficulté
  • Impossibilité de partager ses scores en ligne
  • Rebutera les amateurs de chair flasque

Notes

  • Graphisme Ne pas comprendre grand chose à ce qui se passe à l'écran n'est pas une tare, et n'empêchera en tout cas personne de reconnaître que Muscle March déborde de couleurs et de personnalité. On accroche ou on dénigre. Ici, le choix a été vite fait.
    7/10
  • Bande son Des chansons de qualité, délirantes et qu'on se met à fredonner en cours de jeu ou en dehors sans effort.
    7/10
  • Jouabilité Les mouvements sont plutôt bien reconnus, mais notez bien que pour vous en sortir, de petits gestes valent mieux que de grandes et épuisantes actions. Certes, c'est moins rigolo, mais bien plus efficace.
    8/10
  • Durée de vie Uniquement deux modes de jeu au programme, mais ils seront souvent lancés pendant des soirées (arrosées) entre amis, pour de franches parties de rigolade en perspective. Et vu le prix demandé, ça reste tout à fait correct.
    6/10
  • Note générale Ce qui est assez incroyable avec Muscle March, c'est qu'il est difficilement attaquable en fin de compte. Le parti pris esthétique, qu'on le déteste ou le trouve génial, est indéniablement original, et aidera pour beaucoup à ce qu'on se contente des deux modes de jeu mis à notre disposition. Généreux dans son visuel et sa bande sonore, Muscle March est un titre WiiWare comme on aimerait en voir plus souvent. Poil aux anabolisants.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire