Test MX vs. ATV Extreme Limite

Le par Jacques B.  |  0 commentaire(s)
Mx-vs-ATV-Extreme-Limite

Après son départ sur Playstation 2 avec MX vs. ATV Unleashed en 2005, voici que THQ, l'éditeur, tente le virage next gen, tout en n'oubliant pas les versions PSP, DS, PS2 et Wii. Est-il cependant arrivé à conserver les qualités intrinsèques de cette série tout en n'oubliant pas de s'harmoniser avec les exigences graphiques et esthétiques actuelles ? Suivez la route du test pour élucider cette question...

Diversité et richesse

La série des Mx vs. ATV est récente : elle date de 2005 avec l'épisode Playstation 2 Unleashed. Identifiable par sa diversité et sa richesse (nombreux véhicules disponibles, nombreux circuits et épreuves etc...), son arrivée sur Playstation 3 et Xbox 360, en plus des supports habituels (PS2, PSP, Wii, DS), était donc attendue. Une fois le jeu lancé, la déception n'est pas de mise : si le soft est loin des standards actuels question graphisme, il n'a pas perdu des qualités intrinsèques de son grand frère.

MX VS ATV Extremes Limites   Image 8 MX vs ATV Extreme Limite   Image 1

Pour faire simple : Extreme Limite, c'est un peu l'inverse de Motorstorm en terme de contenu. De nombreux circuits sont disponibles, divers véhicules sont jouables (des motos en passant par les quads, les pick-up, les buggys , les monster trucks etc...), un mode online est présent pour se défier sur Internet et surtout un mode Tournoi (X-Cross) au challenge qui ne cesse de grimper au fil des heures. Ainsi, le titre de Rainbow Studios et de THQ, l'éditeur, ne déçoit pas de ce côté-là.

MX VS ATV Extremes Limites   Image 10 MX VS ATV Extremes Limites   Image 9

Son style arcade, teinté d'une touche de simulation (notamment lors des sauts qu'il faut arriver à calculer de manière méticuleuse afin d'éviter l'accident), s'accompagne d'une difficulté progressive (il est d'ailleurs possible de régler l'intelligence artificielle de ses concurrents) qui offre au jeu une durée de vie très honorable en plus de celle conséquente des autres modes, que ce soit les mini-jeux des parties multijoueurs (qui accueille jusqu'à 12 joueurs) ou tout simplement le mode coupe où le désir d'obtenir l'or à toutes les courses se fera sentir. Enfin, comme si cela ne suffisait pas, il est également possible de customiser son véhicule puisqu'à chaque course gagnée du tournoi X-Cross de l'argent est amassé. S'il est regrettable qu'il n'y ait pas plus de choix pour toute la partie technique de notre bolide, il est toujours plaisant de le décorer à sa guise tel un sapin de Noël.


Un style arcade, fun mais inégal

Le contenu de ce Extreme Limite n'est ainsi en aucun cas contestable. Il est, à l'heure actuelle, le soft le plus riche dans son domaine. Cependant, pour ce qui est de son gameplay, il peine à offrir un niveau de qualité et de fun permanent. En effet, le plaisir ressenti varie selon les épreuves, selon les véhicules.

 MX vs ATV Extreme Limite   Image 5 MX vs ATV Extreme Limite   Image 6

Le Motocross s'impose comme la discipline la plus plaisante, et de loin (avec celle du Freestyle où l'objectif est de réaliser des figures et d'obtenir le score le plus élevé en un temps imparti). A bord de quads ou de deux roues (des véhicules légers), il s'agit de parcourir des circuits boueux la plupart du temps et parsemé de bosses, de montées et de descentes, de virages plus ou moins serrés. Et c'est incontestablement dans ce genre d'épreuve que les sensations de conduite sont les plus fortes. La vitesse n'est peut-être pas très élevée (80 à 130 km / h environ) mais le désir d'analyser au mieux le tracé est palpable. Il suffit d'ailleurs d'une IA un tant soit peu agressive (niveau Intermédiaire ou supérieur) pour que l'envie grisante d'obtenir la première place pointe le bout de son nez.

MX VS ATV Extremes Limites   Image 7 MX vs ATV Extreme Limite   Image 2

Même si les épreuves de ce type sont suffisamment nombreuses pour ne pas se sentir frustré, il est malgré tout dommage, pour son intérêt général, que ce Extreme Limite puisse se dévoiler à travers un autre jour plus ombrageux. Deux disciplines synthétisent bien cette diminution notable du fun jusque là constaté dans le Motocross : l'Opencross et l'Enduro. Alors que le premier est centré autour de circuits pensés pour tester la vitesse de notre bolide (les bosses, les variations de terrain sont ici laissées de côté), le second se déroule également en extérieur et incorpore tout un tas d'obstacles tels que des rochers ou des flaques d'eau. Résultat : l'ennui a posé pied à terre. Les sensations de vitesse sont inexistantes pour certains véhicules et la maniabilité semble tout d'un coup beaucoup plus imprécise. Le jour et la nuit en quelque sorte...


Une partie graphique oubliée ?

Ce gameplay à la qualité lunatique est une gêne car il tâche l'expérience de jeu. Cependant, devant la diversité et la durée de vie de ce Extreme Limite, il aurait été possible d'oublier un tant soit peu ce défaut si la partie technique, purement graphique et sonore, s'était avérée remarquable.

MX VS ATV Extremes Limites   Image 12 MX VS ATV Extremes Limites   Image 11

Vous l'avez sûrement compris : la réponse est non. Rainbow Studios semble avoir complètement oublié que des jeux comme Motorstorm, Sega Rally (test de la version PSP ici dont la qualité est loin de ses frères next gen) ou Colin McRae DIRT (test ici) sont sortis. Un certain degré d'exigence technologique se devait de répondre à l'appel. Excepté une fluidité convenable pour un jeu qui accueille de nombreux concurrents, le reste est loin de pouvoir satisfaire.

MX vs ATV Extreme Limite   Image 3 MX vs ATV Extreme Limite   Image 4

Le travail sonore cherche clairement à viser un public jeune. Il s'inspire de toutes les musiques connues des videos de skate ou de roller, à savoir des sons entraînants mais au bout d'un moment un peu abrutissants, tout du moins lassants. Certains aimeront, d'autres s'en contenteront jusqu'à se décider à changer d'ambiance musicale. Mais la véritable faiblesse d'Extreme Limite réside dans ses graphismes. Entre l'aliasing, la distance d'affichage épouvantable (il devient difficile dans les zones désertiques de discerner au bon moment les cylindres qui délimitent le circuit et incitent à prendre tel ou tel virage), les effets indignes d'une console next gen (la modélisation de l'eau et sa gestion fait peine à voir), l'impression d'être face à une production peu ambitieuse de ce côté est frappante. Un exemple est flagrant à ce sujet : les traces laissées par son véhicule sur le sol. Une partie du travail a été fait (les pneus marquent la terre) mais il reste encore beaucoup à faire : que le jeu soit réaliste et crédible. Espérons que pour la prochaine version, si version il y a, que ces défauts soient corrigés car pourtant, les qualités ludiques, encore une fois, ne sont pas à remettre en cause.




Conclusion

MX vs. ATV : Extreme Limite préserve donc ses qualités et pousse même la variété et la richesse du contenu à un niveau encore inédit dans le genre actuel. Toutefois, ses soucis, tant au niveau technologique qu'au niveau de son gameplay, l'empêchent de devenir un incontournable. Il reste cependant une très bonne curiosité à acheter en occasion !

MX vs. ATV Extreme Limite jaquette PS3

MX vs. ATV : Extreme Limite est disponible à partir de 53,51 € dans sa version Playstation 3. A noter qu'il existe aussi sur Xbox 360, PS2, PSP, Wii et DS.


+ Les plus
  • Richesse du contenu
  • Modes de jeux
  • Présence du Online
  • Son style arcade teinté de simulation
- Les moins
  • Ses graphismes datés
  • Son gameplay inégal
  • Sa musique banale
  • Pas assez surprenant ?

Notes

  • Graphisme Des graphismes largement insuffisants pour une console next gen. Effets graphiques, distance d'affichage ou les textures en général, l'ensemble déçoit. Heureusement, la fluidité est au rendez-vous.
    5/10
  • Bande son En dehors des bruits de moteur corrects, la musique est efficace (skate punk) mais très vite lassante et répétitive. Il serait bien que des jeux de ce genre bénéficient d'une plus grande variété dans leurs sonorités, une plus grande complexité aussi.
    5/10
  • Jouabilité Difficile de mettre une note tant la maniabilité varie selon les véhicules. On passe du très mauvais (tous les véhicules lourds), à du très bon (véhicules légers). Une note passable donc.
    6/10
  • Durée de vie Une durée de vie solide pour un soft réellement riche dans son contenu. Il est regrettable qu'elle soit rallongée par des épreuves moins intéressantes que d'autres où le fun diminue d'une manière insolente.
    7/10
  • Note générale MX vs. ATV : Extreme Limite est un jeu à conseiller tant son contenu est riche. Cependant, il faudra accepter une réalisation en deçà des normes actuelles mais aussi un gameplay parfois très bancal. Le jeu alterne alors entre ennui total et fun évident. Que ressort-il de cela ? Le plaisir ressenti lors des courses de motos ou de quads ne s'oublie pas. Extreme Limite, une curiosité fort sympathique !
    6/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire