TEST du NAS Synology DS918+ 4 baies pour les PME et particuliers

Le par  |  5 commentaire(s)

Une fois le NAS équipé d'un disque dur au moins, il suffit de le brancher et de se rendre sur son navigateur à l'adresse http://find.synology.com pour se connecter à ce dernier.

Passé un processus d'installation rapide, le NAS se configure et nous amène sur DiskStation Manager, le coeur de l'écosystème Synology qui donne accès à une foule de fonctionnalités pour paramétrer son appareil.

IMG_20200527_143113

DSM est un véritable petit système d'exploitation qui permet d'animer son NAS et de l'utiliser comme s'il s'agissait d'un PC ou serveur.

Via les modules et applications proposées dans le "Centre de paquets" (à l'image d'un marché applicatif), on peut installer différents logiciels permettant de piloter son NAS comme un serveur de stockage, un Cloud pour les images, vidéos, fichiers divers... On peut ainsi créer et héberger son site Internet, disposer d'un lecteur multimédia, virtualiser des serveurs, stocker des images d'un système de vidéosurveillance, créer son propre podcast ou réseau privé familial...

DSM 6.0 panneau de configurationDSM 6.0 centre de paquets

Nous avions déjà réalisé un tour d'horizon complet de DSM au fil de nos précédents tests et félicité Synology pour la polyvalence de son système et l'évolution de ce dernier qui profite chaque mois de nouveaux partenaires et grands éditeurs logiciels.

Actuellement, on compte plus de 150 applications disponibles gratuitement, ainsi qu'une douzaine d'applications mobiles permettant d'accéder à différentes fonctionnalités depuis son smartphone.

Contrairement au DS220J qui ne permettait pas le transcodage des vidéos 4K, ici la configuration plus musclée, et notamment la partie processeur avec le Celeron doté d'un iGPU Intel HD 500, ouvre la voie au transcodage et à la lecture de flux 4K.

DSM 6.0 menu

Côté performances, nos tests montrent une certaine aisance avec des débits globalement situés entre 90 et 120 Mo/s et ce, peu importe les configurations RAID testées (RAID 1 et RAID 5). Et cela se constate également même lorsque le chiffrement des données est activé.

On note que pour les utilisateurs les plus exigeants, il est possible de profiter des fameux ports M.2 NVMe pour accélérer le cache. Le recours à une barrette permet d'accélérer le cache en lecture tandis que l'utilisation de deux barrettes permettra d'accélérer aussi bien la lecture que l'écriture. Ce type de configuration pourrait ainsi se montrer particulièrement appréciable pour la nouvelle fonction de virtualisation baptisée Virtual DSM qui propose de virtualiser Windows, Linux et bientôt même, DSM lui même...

Globalement les performances sont excellentes et répondront à la majorité des usages que l'on peut attendre d'un NAS. Le système de refroidissement est pour sa part efficace : silencieux, il refroidit suffisamment les disques pour éviter la surchauffe.

Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
Le #2100189
Les moins =>Pas de prise HDMI

C'est un NAS !!! Pas un lecteur mutimedia
Le #2100273
Pour l'utiliser depuis un certain temps, c'est un beau petit jouet.
Je l'ai un peu gonflé : 2 * NVMe de 250G0, 16 Go RAM et 1 SSD NAS, Seagate IronWolf de 480 Go.

Gros bémol, limite inutilisable en virtualisation. Un Celeron, c'est vraiment pas fait pour ça !
Le #2100322
BUGgy a écrit :

Pour l'utiliser depuis un certain temps, c'est un beau petit jouet.
Je l'ai un peu gonflé : 2 * NVMe de 250G0, 16 Go RAM et 1 SSD NAS, Seagate IronWolf de 480 Go.

Gros bémol, limite inutilisable en virtualisation. Un Celeron, c'est vraiment pas fait pour ça !


16Go de RAM? D après les spécifications C est 8max
Le #2100325
EtienneZiminski a écrit :

BUGgy a écrit :

Pour l'utiliser depuis un certain temps, c'est un beau petit jouet.
Je l'ai un peu gonflé : 2 * NVMe de 250G0, 16 Go RAM et 1 SSD NAS, Seagate IronWolf de 480 Go.

Gros bémol, limite inutilisable en virtualisation. Un Celeron, c'est vraiment pas fait pour ça !


16Go de RAM? D après les spécifications C est 8max


C'est possible https://nascompares.com/2018/04/12/the-ds918-nas-supports-upto-16gb-memory-an-installation-guide/
Le #2100363
EtienneZiminski a écrit :

BUGgy a écrit :

Pour l'utiliser depuis un certain temps, c'est un beau petit jouet.
Je l'ai un peu gonflé : 2 * NVMe de 250G0, 16 Go RAM et 1 SSD NAS, Seagate IronWolf de 480 Go.

Gros bémol, limite inutilisable en virtualisation. Un Celeron, c'est vraiment pas fait pour ça !


16Go de RAM? D après les spécifications C est 8max


En théorie oui, mais comme pour les autres NAS Syno (ou une partie), on peut forcer la prise en charge de 16 Go...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Avatar par défaut
Anonyme
Anonyme Avatar par défaut