Test Ninja Gaiden 3 Razor's Edge

Le par Fabien H.  |  0 commentaire(s)
Ninja Gaiden 3 Razor Edge - vignette

La Team Ninja revoit sa copie particulièrement indigeste de Ninja Gaiden 3 en proposant une version « Razor's Edge » qui a pris bonne note des retours des joueurs, de sorte à retrouver l'essence de la série : le gameplay exigeant et la difficulté au rendez-vous. De plus, cette mouture incorpore quelques nouveautés supplémentaires. Le résultat sera-t-il suffisamment convainquant pour satisfaire les amateurs de beat'em all riches en challenge ? Réponse dans notre test.

La malédiction du dragon

Ayant vu le jour pour la première fois en 1988 sur bornes d'arcade et différents supports de l'époque, la licence Ninja Gaiden a cumulé un certain nombre d'épisodes avant de marquer un réel tournant en 2004 avec un épisode sorti en exclusivité sur Xbox. Le passage à la 3D s'est effectué sans heurt, proposant une approche beat'em all de très bonne facture, tirant son originalité de sa difficulté très relevée, en raison d'un gameplay très exigeant. La Team Ninja, le studio à l'origine du jeu, a également proposé un très bon Ninja Gaiden II en 2008 et des Ninja Gaiden Sigma également satisfaisants. Toutefois, le départ du créateur Tomonobu Itagaki du studio de développement a eu pour conséquence un Ninja Gaiden 3 très décevant, sorti en 2012. En effet, le titre proposait une approche bien plus quelconque, en raison d'une bien plus grande accessibilité, occasionnant un côté extrêmement répétitif.

Si la Team Ninja pouvait rester sur un constat d'échec, elle tente de rebondir avec une nouvelle version baptisée Ninja Gaiden 3 : Razor's Edge. Sortie tout début 2013 sur Wii U, cette mouture débarque finalement dans ses versions Xbox 360 et PS3, afin de satisfaire le plus grand nombre. En effet, le jeu rattrape de nombreux points noirs de l'épisode d'origine, permettant de réconcilier les fans de la première heure avec la série. Le titre profite d'ajouts largement bienvenus, mais dispose toujours d'une approche légèrement différente et moins charismatique que par le passé.

Ninja Gaiden 3 Razor Edge - 1 Ninja Gaiden 3 Razor Edge - 2 

Le problème commence par l'approche scénaristique du jeu. Si l'histoire n'a jamais été le point fort de la franchise, elle se révèle vraiment décevante dans ce volet. En effet, notre héros Ryu Hayabusa devra se rendre dans divers endroits du globe sans raison apparente, à l'exception du fait qu'il est nécessaire d'arrêter un groupuscule ayant pour objectif d'asservir le monde. En parallèle, notre ninja se voit maudit, occasionnant de sévères douleurs à son bras droit en raison des nombreuses vies qu'il a pris au cours de ses nombreux combats. Nous évoluons donc à travers Londres, des zones glaciaires, une jungle ou encore des zones futuristes et aseptisées – à des années lumières des décors japonais appréciés dans la série – qui proposent certes une diversité d'ambiance, mais aussi un côté très décousu à l'ensemble. L'équipe de développement a également cherché à mettre en avant les sentiments de Ryu, notamment avec la présence d'une jeune orpheline qui éprouve une tendresse pour le fin shinobi, mais le résultat se révèle vraiment peu convainquant.

Toujours est-il que les fans de la série le savent bien : le jeu met en avant un héritage très arcade, signifiant que son intérêt se situe surtout dans sa prise en main. Là où Ninja Gaiden 3 a déçu, Ninja Gaiden 3 : Razor's Edge excelle, à savoir la révision de la difficulté et de l'exigence des contrôles. De ce fait, la Team Ninja sauve les meubles de sa licence qui aurait pu tomber dans une certaine désuétude. Aussi, les combats nécessitent désormais l'usage de la garde pour se défaire des ennemis, mais aussi des parades et des esquives. Ces éléments se révèlent indispensable, sous peine de mourir en à peine quelques minutes face aux assauts ennemis. Ces derniers ont gagné en intelligence artificielle, ce qui leur permet d'attaquer désormais notre héros de concert, alors que le troisième volet initial se contenant de les faire défiler un par un. Les adversaires se veulent également bien plus résistants, ce qui risque de vous donner de nombreuses sueurs froides dans certains affrontements ou les mécréants s'enchaînent.

Ninja Gaiden 3 Razor Edge - 3 Ninja Gaiden 3 Razor Edge - 4 



Du vrai challenge

Heureusement pour Ninja Gaiden 3 : Razor's Edge, la difficulté a été revue à la hauteur de ce que la série mérite. Aussi, les moins téméraires pourront frémir, voire même fuir le jeu tant la difficulté est au rendez-vous. Un simple coup encaissé peut diviser votre barre de vie par deux, voire davantage si un ennemi joue les kamikaze. Les habitués de longue date retrouveront donc le challenge des précédents volets, celui qui punit les occasions ratées et le manque d'observation dans les échanges de coups. Pour peu que l'on se familiarise avec les commandes, les esquives, parades et autres contres deviennent un régal à enchaîner, d'autant plus que l'ensemble se révèle très réactif et précis.

Le mode normal se révèle déjà assez corsé pour les néophytes du genre, surtout contre certains boss qui nécessitent des patterns parfois très rigoureux pour les mettre à bas. En parallèle, ils nous pénalise énormément à chaque coup reçu, ce qui se révèle souvent très frustrant. Mais au final, le fait de tuer ces adversaires à la sueur de son font, terminant avec une jauge de vie proche du zéro, n'a pas de prix. Les plus optimistes pourront même tenter les modes de difficulté plus avancés... très riches en matière de défis ! Un mode facile appelé « héros » est également présent et se révèle proposé en cas de nombreuses morts. Si la solution se révèle bienvenue pour initier les débutants, force est de constater que l'assistance est trop présente. En effet, dès que la jauge de vie atteint un seuil critique, notre ninja favoris s'assurera de parer automatiquement toute attaque ennemie. En conséquence, il est impossible de mourir dans ce mode et ce, même contre les boss. Aussi, il est rudement conseillé de ne pas l'utiliser, sous peine de retomber dans les travers des reproches de Ninja Gaiden 3.

Ninja Gaiden 3 Razor Edge - 5 Ninja Gaiden 3 Razor Edge - 9 

En parallèle, cette édition Razor's Edge du jeu nous propose davantage de possibilités de combat, à l'aide de nouvelles armes qui vous seront livrées pour remplacer votre incontournable katana : faux, griffes, bâton, double katana, etc. Toutes ces armes disposent d'un feeling bien particulier, plus ou moins efficaces contre certains ennemis. Au fil des victoires, il est possible de les améliorer sur trois niveaux. Également, Ryu peut désormais utiliser jusqu'à trois Ninpo, tandis que le pouvoir ultime qu'il était possible de spammer dans Ninja Gaiden 3 ne sera plus présent. En outre, l'arbre de compétences permet d'enrichir sa barre de vie, d'améliorer ses Ninpo, mais aussi de débloquer des coups spéciaux tels que les attaques sautées ou encore la régénération. Pour débloquer ces capacité, il faudra effectuer de nombreux combats et essayer de récolter les meilleures notes ( suivant la perte de santé, l'efficacité au combat, etc ).

Tout comme Ninja Gaiden 3, les combats sont clairement plus spectaculaires que dans les précédents opus. Les démembrements permettent d'effectuer des coups fatals à vos ennemis, dans des effusions de sang souvent outrancières. De plus, si vous avez la possibilité de charger votre attaque en maintenant la touche correspondante l'espace de quelques secondes, il est possible de tuer instantanément plusieurs ennemis de façon dynamique et très stylée. Cela peut s'avérer très pratique, notamment lorsque la vague d'ennemi est encore assez éloignée. La présence d'un arc permet également une aide supplémentaire pour déloger des adversaires surélevés ou disposant de lance-roquettes. Malheureusement, si le jeu a gagné en efficacité et en exigence, force est de constater qu'aucune rectification n'a été effectuée au niveau de la gestion de caméra vraiment calamiteuse et pénible à piloter, ce qui peut entraver largement les affrontements.

Ninja Gaiden 3 Razor Edge - 8 Ninja Gaiden 3 Razor Edge - 7 

On regrettera amèrement que la Team Ninja n'ait pas pensé à gommer les phases de QTE ( Quick Time Event ) lourdingues à souhait dans les combats, ainsi que dans les phases d'exploration ( notamment les gâchettes pour gravir des parois... pénible ).



Les points qui fâchent

Au fil du scénario du jeu, vous pourrez également contrôler la kunoichi Ayane, l'espace de deux missions plutôt riche en action. Plus vive à manier, la belle dispose également de son propre arbre de compétences à débloquer, mais ne dispose que d'une seule arme. A la fin du jeu – entre 5 et 10 heures selon le mode de difficulté choisi – vous pourrez refaire les différents chapitres avec la prêtresse Momiji et sa poitrine rebondie à l'extrême, ainsi que la très appréciée Kasumi. De plus, ces dernières peuvent être utilisées dans le mode Défis, composé de plusieurs zones de jeu qu'il faut tout simplement nettoyer tout en restant en vie. Ces modes peuvent par ailleurs être effectué en coopération à deux joueurs, mais aussi en compétition jusqu'à huit. Dans tous les cas, il est également possible de créer son propre ninja, puis de débloquer de nouvelles compétences et habits au fil des points à débloquer. Cela permet d'améliorer sensiblement la durée de vie du soft, tout en permettant de disposer de véritables challenges. En effet, certaines missions se révèlent véritablement corsées.

Ninja Gaiden 3 Razor Edge - 6 Ninja Gaiden 3 Razor Edge - 10 

En dépit de modifications de gameplay, ce Ninja Gaiden 3 : Razor's Edge n'a pas profité d'améliorations techniques. C'est d'ailleurs très dommage, car la réalisation graphique ne brille pas vraiment par ses détails. De plus, le level-design très inégal n'arbore pas de réelle identité, à l'exception de certains panoramas plus exotiques tels que le village natal de Ryu Hayabusa. Le reste se compose trop souvent de décors urbains ou trop futuriste pour dégager une véritable identité. De plus, les niveaux sont trop construits en tant que couloirs, ce qui permet de nous douter qu'un espace qui s'élargit est annonciateur de vagues d'ennemis. La partie sonore s'en sort pas trop mal avec des bruitages viscéraux plutôt jouissifs lors des combats et des voix japonaises qu'il est possible de sélectionner dans le menu d'options. On notera toutefois que les sous-titres disposent de nombreuses fautes d'orthographe.

Après un Ninja Gaiden 3 extrêmement décevant aux yeux des fans, la Team Ninja rattrape le coup avec un Ninja Gaiden 3 : Razor's Edge bien plus intéressant. Le retour de la vraie difficulté bien connue de la série est plaisant, soulignant un gameplay toujours aussi exigeant que précis. La présence de nouvelles armes pour Ryu Hayabusa offre également une approche plus diversifiée, au même titre que les trois Ninpo, ainsi que la possibilité de contrôler trois kunoichi. En revanche, le scénario se révèle toujours aussi confus, le level-design peu immersif et clos, ainsi que des QTE pénibles et une caméra fort capricieuse. Fort heureusement, les fans de la série passeront outre ces détails, tant la prise en main redevient jouissive et efficace. En bref, Ninja Gaiden 3 : Razor's Edge est surtout à conseiller aux fans de la série et aux amateurs de jeux punitifs. Les moins téméraires pourront clairement passer leur chemin, tant le mode facile est assisté et répétitif.

Ninja Gaiden 3 Razor Edge - 11 Ninja Gaiden 3 Razor Edge - 12 



+ Les plus
  • Retour de la difficulté d'un vrai Ninja Gaiden
  • Prise en main grisante et exigeante
  • Nouveaux personnages jouables
  • Nouvelles armes
- Les moins
  • Level-design décevant
  • Scénario inintéressant
  • Graphiquement vieillissant
  • QTE pénibles

Notes

  • Graphisme Déjà pas spécialement brillante dans Ninja Gaiden 3, la réalisation graphique de cette nouvelle version du jeu commence à s'avérer vieillissante. Outre les modélisation souvent correctes, les détails tels que les textures ne sont pas toujours très précis, d'autant plus que le jeu dispose d'un aliasing quasi-omniprésent. En parallèle, soulignons le level-design plutôt décevant.
    6/10
  • Bande son Les bruitages du jeu se révèlent efficaces, accentuant les coups de sabre que nous assénons à nos adversaires. Si l'ambiance musicale ne brille pas toujours pas sa pertinence, on appréciera le fait de pouvoir opter pour les doublage japonais.
    7/10
  • Jouabilité Le retour à un gameplay nerveux et punitif a du bon ! Principal intérêt de cette version corrigée e Ninja Gaiden 3, la difficulté rehaussée permet de profiter à nouveau d'une prise en main requérant dextérité, observation et précision. Les fans de la série seront aux anges, mais il est déconseillé de tester le mode « héros » qui assure une telle assistance qu'il est impossible de mourir. En sus, on appréciera la valeur ajoutée avec de nouvelles armes pour Ryu Hayabusa, ainsi que la possibilité de contrôler Momiji et Kasumi en sus de Ayane.
    7/10
  • Durée de vie Oscillant entre cinq et dix heures selon le mode de difficulté choisi, Ninja Gaiden : Razor's Edge offre une campagne solo un peu courte. Toutefois, les très nombreux défis supplémentaires ( en solo ou en multijoueurs ) offrent tout de même de quoi se satisfaire pendant un certain temps. De plus, les fans des belles kunoichi de la licence pourront refaire l'histoire principale avec chacune d'entre elles.
    6/10
  • Scénario Mettant en avant une nouvelle menace, le scénario du jeu est absolument anecdotique au vu de sa progression totalement décousue. Rythmée par la malédiction du bras de notre héros, l'histoire cherche à mettre en avant ses sentiments humains et non de machine à tuer. Or, le résultat se révèle simplement décevant.
    4/10
  • medaille
    Note générale Ninja Gaiden 3 : Razor's Edge se présente comme ce que l'opus initial aurait dû être. Difficile, punitif et grisant à manier, le titre s'adresse surtout aux amateurs de la série et aux amateurs de challenge. Attention toutefois, car les moins téméraires pourront vite lâcher le pad. Offrant du contenu supplémentaire sous la forme d'armes, de Ninpo et de personnages additionnels, cette version du jeu se révèle convaincante et ce, en dépit d'une partie technique désormais vieillissante, de problèmes de caméra et autres QTE vraiment pénibles.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Ninja Gaiden 2
    Les nouvelles aventures de Ryu Hayabusa se font cette fois sur console next gen. Jeu d'action par excellence, Ninja Gaiden 2 reprend les bases de son prédecesseur en ajoutant ce qu'il faut de nouveauté pour remettre le pied à l'étrier. ...
  • Test Ninja Gaiden Sigma
    Trois ans après sa première parution sur Xbox, revoilà notre bon vieux Ryu Hayabusa. Et oui, pour passer de la renommée simple au Hall Of Fame, il faut absolument être décliné sur plusieurs supports. C'est donc ici la version PS3 à ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire