Test Ninja Reflex

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Ninja Reflex

Nouveau Party-Game à faire son entrée sur la Wii, ce Ninja Reflex a de fortes chances de séduire un public de jeunes ados plutôt que des adultes matures. Devenir Ninja peut encore être un rêve de gamin, et encore. Qui dit party-game dit mini-jeux, soirée wii (après-midi en l'occurrence pour les plus jeunes) et affrontements entre amis. Mais cela ne dit pas plaisir et divertissement assurés. Si la méditation est au cœur de ce jeu, elle ne garantit en aucun cas l'harmonie entre le soft et le joueur.

Ninjaaaa !

N'est pas ninja qui veut, ce jeu est là pour vous le démontrer. Longue est la route vers la maîtrise des techniques, trouver l'harmonie entre son corps et son esprit n'est pas simple non plus. Mais pour les plus persévérants, le Maître est là pour vous enseigner le Savoir. Si vous rêviez enfant de devenir plus ninja que super héros histoire de ne pas faire comme tout le monde, alors ce titre est une aubaine pour vous. D'autant plus que si vous n'êtes plus très jeune, que la forme physique n'est plus aussi palpable et que la souplesse n'a jamais été votre fort, alors Ninja Reflex vous est doublement destiné. Du fond du canapé, les luxations et autres déchirures sont nettement moins courantes. Mais voilà, est-ce que aujourd'hui, votre rêve d'enfant est-il encore d'actualité ? Passez vingt-cinq / trente ans, on souhaite plus devenir propriétaire, trouver un job ou conserver les points sur son permis.

Ninja Reflex Ninja Reflex (1)

C'est donc sans trop de regrets que l'on confiera le titre aux plus jeunes. Plus besoin d'épater les copains avec un nunckaku, laissons cela aux ados, ils risqueront moins de se faire mal... Et de toute façon au vu du contenu que ce jeu a à proposer, vous ne regretterez pas d'avoir passé votre chemin. Il n'est même pas dit que les jeunes apprécient le titre sur du long terme. Après le plaisir de la découverte, les quelques défis lancés entre amis, pour rire, il ne reste plus grand chose au jeu. Et c'est bien dommage, car si les développeurs avaient un peu plus exploité le concept à fond et dans une plus large mesure, Ninja Reflex aurait pu faire un party game amusant sur lequel on serait revenu à plusieurs reprises. Mais voilà, trop court, trop répétitif, après une première utilisation le titre retourne directement dans sa boîte.

Ninja Reflex (2) Ninja Reflex (13)

Le principe du jeu est de vous faire devenir un ninja. Vous démarrez ceinture blanche, tout en bas de l'échelle donc et devez à force de travail et d'entraînement, gravir les échelons pour obtenir toutes les ceintures jusqu'à la noire. Mais avant de te lancer petit scarabée, il faut choisir ton nom de ninja : entre un hibout élégant, un lotus magique, un Chêne adroit ou encore Ninja Supreme, vous aurez l'embarras du choix. Les combinaisons semblent infinies et vous passerez beaucoup de temps à choisir LE nom qui vous suivra dans votre parcours initiatique.


Un contenu un peu maigre

Six types d'épreuves vous attendent : Shuriken, Hashi (comprendre : attraper les mouches avec des baguettes), Koi (pêche à la main de poisson Koi), Katana, Hotaru (trouver des lucioles) et Nunchaku. Ces six thèmes majeurs comprennent chacun six épreuves, que vous allez débloquer au fur et à mesure de votre progression. Une nouvelle ceinture, une nouvelle épreuve, et ce dans tous les domaines. Mais pour gagner un niveau dans la hiérarchie Ninja, vous devrez à chaque fois refaire toutes les épreuves, de la toute première à celle que vous venez de débloquer et bien sûr, dans les six domaines. Donc en gros, vous refaites toujours la même chose, même si la difficulté des épreuves va crescendo au fil du temps. L'aventure solo se montre vite répétitive et rébarbative. Et pas seulement parce que le contenu ne s'avère pas particulièrement poussé, mais la prise en main y fait pour beaucoup.

Ninja Reflex (14) Ninja Reflex (15)

Toutes vos actions se réalisent par l'intermédiaire de la seule télécommande. Certaines des épreuves ne montrent pas une difficulté exceptionnelle, comme le Hashi qui vous demandera simplement d'appuyer sur deux boutons en simultané pour attraper une mouche. Pareil pour la pêche au Koi, qui ne nécessite que de suivre le poisson de presser le bouton A. Tout se complique quand il s'agit d'effectuer un mouvement avec la télécommande. Le petit didacticiel de chaque type d'épreuve à beau s'afficher régulièrement, ce n'est pas pour autant que vous arriverez à maîtriser la chose. Donner des coups de Nunchaku sur les côtés est pratiquement irréalisable, à moins d'un coup de bol, le Katana se montre capricieux dès que vous devez enchaîner les coups, toujours sur les côtés. Quant aux Shuriken, le temps de cibler et de lancer, l'épreuve est déjà arrivée à son terme. Et à côté de ça, vous avez des épreuves qui ne nécessitent que d'appuyer sur le bouton A quand vous apercevez une petite lumière... Totalement déséquilibré, le gameplay est un des gros points faibles de ce titre. Et pour un party-game, c'est tout de même un peu moche...

Ninja Reflex (16) Ninja Reflex (17)

Enfin, les épreuves ont au moins le mérite de nous offrir un concept pas encore trop exploité et comme nous vous l'avons dit, la curiosité des premières heures de jeu nous a poussé à aller plus en avant dans le titre. Mais déjà à ce stade, nous étions près de la fin... Quitte à se donner du mal et à se scalper katana en main, nous sommes passés aux évaluations. Une collection de ceinture colorée, mine de rien, cela titille notre esprit de challenger. Le Maître, après vous avoir demandé de vous refaire encore et encore toutes les épreuves dans les différents domaines, vous prépare trois épreuves. Pour pimenter et vous mettre la pression (ou de vous faire imaginer que vous tremblez à l'idée de passer l'épreuve ultime), ces trois mini-jeux vous sont inconnus. Vous les découvrez au moment même où ils s'affichent à l'écran. Vous les enchaînez sans rien connaître de vos performances, ce n'est qu'une fois la fin de l'évaluation que le couperet tombe. Selon la note obtenue, vous obtenez ou non la ceinture convoitée. Tout ça pour ça en somme... Et la même histoire se répète pour toutes les couleurs de ceintures...


Un peu de méditation avant le multi

Ce qu'on aura sans doute apprécié le plus dans ce jeu réside dans l'intégration d'une partie réservée à la méditation. Et de la vraie, ou du moins ce qui s'approche d'un vrai repli sur soi, pas un autre mini-jeu à la mords moi l'noeud. Non, ici la voix off grave et profonde comme il se doit vous invite à la détente et à la relaxation. Après un moment d'effort intense du fond du canapé à essayer d'attraper des mouches avec des baguettes, nous nous sommes accordés un moment de détente. Cette partie du jeu vous propose un topo sur ce qu'est la méditation et vous invite à faire le vide autour de vous.

Ninja Reflex (18) Ninja Reflex (19)

Au choix, vous suivez une méditation guidée, où la voix off vous accompagne le temps que vous souhaitez (quand cela devient trop gonflant vous arrêtez et repartez à vos mouches). "Vos paupières sont lourdes, vos épaules sont relâchées, détendez les points de tension de votre corps..." sont autant de phrases clés que cette délicieuse voix prononcera, ponctuée de quelques silences...
Si au contraire vous ne supportez pas la voix off, alors vous pourrez opter pour la solution de faire vous même votre méditation. Vous choisissez le temps que vous souhaitez, de 1 à 15 minutes, et c'est parti pour un profond silence. Il ne se passe strictement rien pendant le laps de temps choisi, puisque si vous jouez le jeu, vous êtes censé méditer. Et pas faire une pause pipi comme un membre de l'équipe l'a proposé...

Ninja Reflex (20) Ninja Reflex (21)

Une fois que vous vous sentez complètement zen, en parfaite harmonie avec vous-même, vos amis débarquent pour tester le multi. Le mode offre la possibilité à quatre joueurs de s'affronter sur les mini-jeux que vous connaissez désormais dans leur moindres détails. Selon l'épreuve, le jeu vous demandera de jouer chacun votre tour ou tous en même temps. Le mode multijoueurs n'apportent pas grand chose au titre, si ce n'est un peu de challenge entre amis. Mais les mini-jeux sont tellement peu nombreux que vous en aurez fait le tour en très peu de temps. On est aux antipodes d'un Wario Ware Smooth Moves. Pas question donc de compter sur Ninja Reflex pour égayer vos soirées Wii.



Galerie d'images

Ninja Reflex (5) Ninja Reflex (6)

Ninja Reflex (7) Ninja Reflex (8)

Ninja Reflex (9) Ninja Reflex (10)

Ninja Reflex (11) Ninja Reflex (12)

Ninja Reflex (3) Ninja Reflex (4)


Conclusion

Ninja ReflexPiètre performance que nous offre donc ce Ninja Reflex. Entre un contenu dont on a vite fait le tour, une prise en main capricieuse et un mode multijoueurs tout aussi vide d'intérêt, le titre ne dispose plus d'autres arguments pour nous convaincre. Peut-être d'occasion, pour les plus jeunes, et encore, c'est au risque de voir le titre tourner une fois ou deux sur la console, puis sombrer dans un coin obscur du salon.
Pour vous dire, on aurait plus tendance à lancer le jeu pour s'offrir une séance de méditation que pour le jeu en lui-même. Dommage, on appréciait le concept et les mini-jeux des Ninjas, l'ambiance graphique et sonore emplis de zenitude. Le dépaysement aura été de courte durée.

Ninja Reflex
est disponible à l'achat à partir de 38 €.






+ Les plus
  • Un concept peu exploité
  • Une ambiance sonore et visuelle dépaysante
  • Un mode Méditation bien pensé
- Les moins
  • Peu de contenu
  • Un mode multijoueurs trop ennuyeux
  • Une prise en main laborieuse
  • Trop répétitif

Notes

  • Graphisme L'ensemble est assez agréable à l'oeil mais se révèle vite répétitif. Seuls six environnements habitent le jeu, mais tous reflètent parfaitement l'atmosphère japonaise. Entre un intérieur typiquement nippon, des bambous et des fleurs de lotus, Ninja Reflex vous convie à un voyage visuel...
    6/10
  • Bande son ... et sonore. La bande son vous emporte sur des thèmes issus tout droit du Japon. C'est reposant pour les sens, tant les thèmes choisis sont là pour favoriser votre "zénitude". On apprécie la voix off dans la partie méditation, grave, douce, profonde et maîtrisant parfaitement son sujet.
    7/10
  • Jouabilité Le titre exploite les capacités de la télécommande, sans jamais faire intervenir le Nunchuck. Certaines des épreuves sont difficilement maniables, mettant à mal vos résultats, quand d'autres se révèlent être d'une simplicité enfantine. Beaucoup de frustration pour peu de mini-jeux.
    6/10
  • Durée de vie Le jeu vous demandera d'obtenir toutes les ceintures jusqu'à la noire, celle où vous serez devenu un Ninja digne de ce nom. Vous n'aurez pas énormément de temps à passer sur le jeu pour arriver à un tel niveau, le titre ne proposant que six types de mini-jeux dans lesquels vous trouverez pour chacun six épreuves. Le contenu se révèle donc un peu léger et ce n'est pas le mode multi qui arrivera à plus vous divertir.
    5/10
  • Note générale C'est certes très joli, le concept est sympathique mais malheureusement bien vide. Refaire encore et encore les mêmes épreuves pour gagner une ceinture a de quoi vite lasser. La partie multi ne passionne pas plus et pour un party game, c'est un peu l'intérêt même du jeu qui se dégonfle tel un ballon de baudruche. Le divertissement n'est pas au rendez-vous.
    4/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Ninja Gaiden 3 Razor's Edge
    La Team Ninja revoit sa copie particulièrement indigeste de Ninja Gaiden 3 en proposant une version « Razor's Edge » qui a pris bonne note des retours des joueurs, de sorte à retrouver l'essence de la série : le gameplay exigeant ...
  • Test Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2
    Très attendu par les amateurs du célèbre shônen, Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2 utilise à nouveau la recette du très honorable premier épisode sorti en 2008. Cependant, CyberConnect2 s'est engagé à gommer certains ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire