Test La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor

Le par Rénald B.  |  0 commentaire(s)
La Terre du Milieu - Ombre du Mordor

Le Seigneur des Anneaux fait sa première halte sur consoles de nouvelle génération (testé ici sur PS4, il existe aussi pour Xbox One, PS3, Xbox 360 et PC) avec La Terre du Milieu : l’Ombre du Mordor, l’occasion de voir si les promesses de ce jeu en mode ouvert sont à la hauteur des attentes.

Présentation

Dans La Terre du Milieu : l’Ombre du Mordor, on incarne Talion, un vaillant rôdeur de la Porte Noire égorgé avec femme et enfant par les sbires de Sauron de retour au Mordor.

Ombre_Mordor_hL’histoire se déroule entre les événements du Hobbit et ceux du Seigneur des Anneaux.

Talion est ramené à la vie par un mystérieux esprit qui n’est autre que l’elfe Celebrimbor, forgeron qui a notamment créé les anneaux. Victime d’une malédiction infligée par la main noire de Sauron, il ère entre morts et vivants. Epaulé par ce spectre avec lequel il cohabite durant l’aventure, Talion devenu immortel va gagner des pouvoirs et voir ses forces se décupler.

Ombre_Mordor_iDes facultés qui lui seront précieuses pour orchestrer sa vengeance dans le territoire du Mordor. Il tachera également de percer tout le mystère qui entoure ce spectre.

La Terre du Milieu : l’Ombre du Mordor est un jeu en monde ouvert en mode bac-à-sable. Pas le temps de s’ennuyer dans ce vaste territoire qui grouille d’orques, d’uruks (des orques surpuissants) et de garagors (des bêtes féroces capables de vous tuer très rapidement mais qu’on peut soumettre).

Ombre_Mordor_gC’est à la troisième personne (TPS) qu’on livrera sa vengeance en empruntant à diverses techniques pour arriver à ses fins.

Le jeu oscille entre pure action avec de nombreux combats tout au long de l’aventure et infiltration, tout en y associant des composantes propres au RPG qui viennent enrichir l’expérience de jeu.



Le contenu

Si l’histoire ne brille pas forcément par son originalité, le jeu s’appuie en revanche sur de nombreux autres éléments.

En premier lieu, on peut compter sur une vingtaine de missions principales pour une dizaine d’heures de jeu si l’on rushe. Mais, ajoutez à cela toutes les quêtes annexes et vous verrez que La Terre du Milieu : l’Ombre du Mordor est loin d’être avare en contenu.

Une richesse en termes de contenu qui n’a d’égal que les possibilités offertes par le gameplay. C’est simple, il suffit de regarder la mini carte pour voir une quantité importante d’informations apparaître.

Il y a tout d’abord les missions qui y sont spécifiées. Parmi celles-ci, on distingue les missions principales reconnaissables par leur icône dorée. Mais, il y a aussi les icônes rouges qui correspondent aux luttes de pouvoir locales dans lesquelles les uruks s’affrontent pour un rang. Quant aux icônes blanches, elles représentent les missions secondaires mais aussi les éléments à collecter.

Les pérégrinations de Talion dans cet univers hostile sont l’occasion de gagner en points d’XP et de s’aguerrir en obtenant de nouveaux pouvoirs, notamment des pouvoirs spectraux. Un arbre de compétence est prévu à cet effet. Il va également s’agir d’associer des runes lâchées çà et là par des capitaines occis aux trois armes dont Talion dispose (une épée, une dague et un arc).

On gagnera ces précieux points d’XP en massacrant les troupes ennemies. Ce sont souvent des hordes d’orques et uruks qu’il faudra affronter simultanément.

La Terre du Milieu - L'Ombre du Mordor - 1 



Le gameplay

Les développeurs du studio Monolith Productions (Fear) se sont largement inspirés de la franchise Batman : Arkham (également éditée par Warner Bros) pour les combats. Il faut ainsi jouer de la parade (touche triangle) avec le bon timing et porter ses coups (avec la touche carré), le tout dans des chorégraphies. Un multiplicateur s’incrémentant quand on porte des coups successifs permettra aussi d’effectuer un finish. Il est également possible d’achever un ennemi ayant posé un genou à terre mais cela requiert un peu de temps, les autres ennemis ne vous lâchant guère les basques. On peut aussi drainer l’énergie des ennemis pour remplir ses jauges.

Autre possibilité donnée, celle de s’infiltrer pour ne pas affronter systématiquement les hordes d’ennemis ou pour tuer par surprise en arrivant dans le dos (R2 + carré).

Ombre_Mordor_a La Terre du Milieu - L'Ombre du Mordor - 1 

Reste que l’IA des adversaires est aux abonnés absents. Seul leur nombre vient compenser cette grosse faiblesse.

Attention également à ne pas vous faire occire. Enfin, façon de parler puisque vous êtes devenu immortel. Mais lorsque votre jauge de vie sera épuisée, retour dans la tour de forgeron la plus proche d’où l’on repart. Votre défaite n’est pas non plus sans effet sur l’ennemi qui vous aura vaincu puisqu’il sera promu au rang de capitaine dans l’armée de Sauron ou gagnera en capacité (s’il est déjà officier).

C’est bien cette armée qu’il faudra défaire, vos cibles étant les capitaines qui la dirigent. A vous de glaner des informations sur ces différents sbires pour mieux orchestrer votre stratégie et les occire.

Ombre_Mordor_b 

Les développeurs ont mis en place le Nemesis System qui permet de faire sortir de l’ombre les différents capitaines. Pour cela, on fera parler les uruks qui n’hésiteront pas à vous lâcher des informations précieuses lors d’interrogatoires. Car chaque capitaine possède un visage unique, sa propre personnalité, ses forces mais également ses faiblesses. Des indications qui vous permettront d’adopter la meilleure stratégie pour affronter chacun d’entre eux. Les luttes intestines dans l’armée de Sauron sont aussi l’occasion de diviser pour mieux régner.

C’est tout le but du marquage, un pouvoir spectral qui permet de transformer un adversaire en un allié. Il suffit ensuite d’appuyer sur la touche supérieure de la croix directionnelle afin que l’individu marqué se retourne contre les siens.

La Terre du Milieu : l’Ombre du Mordor lorgne aussi du côté d’Assassin’s Creed avec la vision spectrale (L1) qui permet de voir tous les ennemis situés aux alentours, les sauts spectaculaires que l’on peut effectuer, la grimpette sur les murs et l’aspect infiltration.

Ombre_Mordor_e 

Enfin, sachez qu’il s’agit d’un jeu avec univers persistant. Tout ce que vous faites (vos actions et vos décisions) est mémorisé dans cet environnement évolutif. Si vous fuyez un capitaine lors d’une rixe, il vous chambrera à votre prochaine rencontre, tout comme il vous rappellera qu’il vous a déjà vaincu quand c’est le cas. Optez pour des tirs à l’arc fréquemment et le bruit courra qu’un spectre élimine ses ennemis furtivement.

La Terre du Milieu : l’Ombre du Mordor est bien un jeu de type bac-à-sable avec maintes actions à faire dans l’ordre que vous voudrez. Une profusion parfois synonyme de fouillis, mais qui donne aussi une véritable profondeur de jeu au titre.



La réalisation technique

Ombre_Mordor_cL’Ombre du Mordor bénéficie largement des capacités de la PS4 (il est aussi disponible sur Xbox One, consoles PS3 et Xbox 360 ainsi que PC). Les environnements sont très détaillés et l’immersion est de ce fait garantie avec la sensation d’un vaste univers. Les textures sont soignées ainsi que tous les graphismes globalement.

Le jeu est également très fluide avec toutefois quelques ralentissements lorsque les ennemis sont trop nombreux à l’écran (il peut y en avoir jusqu’à 20 simultanément).

Les personnages sont parfaitement modélisés, de Talion au simple bidasse orque en passant par les capitaines uruks. Seuls les esclaves des orques manquent un peu d’originalité dans leur modélisation. Le personnage de Talion manque également cruellement de charisme même s’il est parfaitement modélisé.

Un souci du détail que l’on retrouve au niveau de la végétation abondante dans la seconde partie du jeu et des effets de lumière.

Reste que l’ensemble est malgré tout un peu terne et répétitif avec de vastes étendues où des éléments de décors (rochers, carrioles, buissons…) ont simplement été posés. En revanche, les graphismes accrochent beaucoup plus durant la seconde partie de jeu dans laquelle Talion évolue dans une vallée plus luxuriante.

  Ombre_Mordor_f   



Conclusion

L’Ombre du Mordor offre un premier jeu situé dans l’univers du Seigneur des Anneaux sur consoles de nouvelle génération. La volonté de s’adresser au plus grand nombre avec les compromis qui vont avec pourra toutefois rebuter les plus connaisseurs qui n’apprécieront guère les quelques libertés prises avec la mythologie de l’oeuvre de J.R.R. Tolkien.

Mais, c’est surtout du côté de gameplay que le jeu se montre réussi avec de nombreux éléments qui nécessitent de s’investir pour maîtriser toutes les ficelles du jeu. Entre le Nemesis System et l’arbre de compétence à développer, il y a beaucoup à faire pour assouvir sa soif de vengeance. Reste que les quelques errements techniques et l’IA dans les choux viennent ternir le tableau.

On ne boudera toutefois pas son plaisir de chevaucher un Garrog pour occire les ennemis ou partir à la chasse, tout comme celui d’acquérir suffisamment de skill pour orchestrer de véritables chorégraphies lors des joutes avec les nombreux ennemis.

Comptez une bonne vingtaine d’heures si vous comptez boucler l’histoire ainsi que les quêtes secondaires.



  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Grand Theft Auto V PS4
    Après une sortie en 2013 sur PS3 et Xbox 360, le très célèbre GTA 5 vient de profiter d'une nouvelle version techniquement améliorée sur PS4, Xbox One et PC. Pour les possesseurs de la première version du titre de Rockstar, le ...
  • Test : jeux du lancement de la PS4
    A chaque sortie d'une nouvelle console de salon, c'est le même refrain. Passée l'étude des caractéristiques de la machine, c'est le lineup de sortie qui est sous les feux de la rampe. Voici nos tests de certains des jeux de la PS4 qui ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire