Test Opera 10 : navigateur web et suite internet

Le par Jean-Christophe B.  |  4 commentaire(s)
Opera_icon

Parmi les navigateurs Web, il n'y a pas qu'Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome ou encore Safari... Vous êtes en quête de nouvelles fonctionnalités, de performances et d'une autre alternative ? Alors le test de la suite Internet Opera 10 Desktop risque de vous apporter un changement bénéfique et qui répond peut-être à vos attentes ! Pourquoi "barder" un navigateur standard d'extensions et d'autres plugins quand Opera Software décide de tout intégrer en une seule application ? C'est sans doute une question qui vous viendra à l'esprit à la lecture de ce dossier !

Introduction

Opera 10, 40 % plus rapide que son prédécesseur
Opera Desktop 10 en version finale est disponible au téléchargement depuis le 1er septembre 2010. Le navigateur Internet propriétaire disponible en 43 langues, français inclus, est totalement gratuit et annoncé jusqu'à 40 % plus rapide qu'Opera 9.6 (voir notre actualité à ce sujet). Il fonctionne indifféremment avec les plates-formes Windows, Mac et Linux. Si on devait parfaire le tableau, on ajouterait que le navigateur est également décliné en des versions gratuites pour les consoles Wii (Opera Wii), Nintendo DS(i) (Opera DS), téléphones mobiles (Opera Mobile) et PDA (Opera Mini).

 

Opera_icon   operaintro3



Bien plus qu'un navigateur… une suite Internet !

Opera 10 est un navigateur web qui se positionne en marge de l'existant. Ce n'est pas uniquement un concurrent de plus à Mozilla Firefox, Internet Explorer, Goole Chrome ou Safari. Cette version Desktop, sur laquelle nous procéderons aux classiques tests de performance Acid Test et Sunspider JavaScript Benchmark, est en réalité une suite Internet complète. Elle intègre une multitude de fonctionnalités qui permettent presque de se passer d'extensions ! On citera en plus de la navigation par onglet, le client de courrier électronique et de newsgroups, la lecture de flux RSS, les clients IRC et BitTorrent inclus, le carnet d'adresses, l'outil de prise de notes…

 

operaintro1   operaintro2

 


Les nouveautés phares de la version 10

Opera Desktop dispose d'une nouvelle interface élégante et entièrement personnalisable et d'un gestionnaire de page d'accueil nommé Speed Dial (entre 4 et 25 sites au démarrage). La barre d'onglets traditionnelle que l'on connaît déjà tous est revue et enrichie avec l'affichage design de miniatures complètes de tous les onglets ouverts.

Désormais, une nouvelle technologie de compression nommée Opera Turbo résout les problèmes de connexions lentes. Cette option que l'on active au besoin s'adresse tout particulièrement à la navigation avec des périphériques dotés de cartes 3G (téléphone mobile, PDA ou Netbook) ou avec des connexions Wi-Fi lentes.

Citons encore comme autres nouveautés, Opera Link qui permet de synchroniser vos moteurs et adresses de sites d'une machine à l'autre sans laisser de traces, et les services Opera Unite (non inclus et à installer) qui transforment votre navigateur en serveur Web (partage de fichiers, photos, mediaplayer, stream media…). Enfin, autre point, les développeurs n'ont pas été mis de côté avec Opera Dragonfly, l'environnement de débuggage multiplate-forme et multi-appareil pour le navigateur Opera.

 

Opera10Turbo   o10logo



Acid Test

Nous avons soumis la version finale du navigateur web Opera 10 aux tests Acid2 et Acid3, pour un état des lieux du moteur de rendu face à différents standards du Web. Voici les résultats enregistrés sous Windows Vista SP2 avec les différentes versions finales uniquement des navigateurs les plus utilisés :


Opera 10.00 révision 1750

opera10acid2   opera10acid3

Pour cette version Opera 10.00, les tests Acid 2 et 3 sont scrupuleusement respectés. C'est un sans faute !


Opera 9.64 révision 10487

opera9acid2   opera9acid3

Comme l'indique l'Acid Test 3, la version précédente d'Opera (9.64) est moins conforme avec les standards du Web face à la version 10.00.


Mozilla Firefox 3.5.3

FF352acid2   FF352acid3

Depuis la version 3.5, il n'y a pas de progression concernant l'Acid3, on plafonne toujours à 93/100 avec la version 3.5.3.


Internet Explorer 8.0

ie8acid2   ie8acid3

IE demeure le navigateur web le plus utilisé au monde mais ne semble pas porter attention au test Acid3 !

Safari 4.03 (531.9.1)

safari4acid2   safari4acid3

Safari 4 est totalement en accord avec les tests Acid 2 et 3 et respecte comme Opera les différents standards du Web.

Google Chrome 2.0.172.43

gchrome2acid2   gchrome2acid3

Google Chrome rivalise avec Opera 10 et Safari 4, les tests Acid 2 et 3 sont désormais une formalité pour ce navigateur.



SunSpider JavaScript Benchmark

Nous allons détailler ici les aptitudes du nouveau moteur d'Opera 10 prénommé "Presto" et notamment sa rapidité à exécuter le code JavaScript face aux différents navigateurs Web du moment. Pour cela, nous avons effectué les mesures avec SunSpider JavaScript Benchmark qui n'est plus à présenter :


Opera 10.00 VS Opera 9.64

Opera10vsOp964

On en attendait beaucoup plus d'Opera 10. Comparé à la version précédente, à savoir la 9.64 (révision 10487), il n'est "que" 1,15x plus rapide à exécuter le code JavaScript, ce qui est déjà mieux que rien mais la progression parait faible.


Opera 10.00 VS Firefox 3.5.3

operavsff353

Face à Firefox 3.5.3, Opera 10.00 est en retrait. Il est 2,65x plus lent que le "panda rouge" sur le benchmark SunSpider Javascript.


Opera 10.00 VS Internet Explorer 8

Opera10vsIE8

Opera 10.00 est  1,57x plus rapide que le navigateur de Microsoft à exécuter le code JavaScript. C'est d'ailleurs le seul navigateur Web qu'il dépasse en termes de performances, hormis Opera 9.64 !


Opera 10.00 VS Safari 4.03

Opera10vsSafari4

Nous l'avons déjà vu dans notre dossier test, Safari 4 figure parmi les meilleurs navigateurs à exécuter le code JavaScript. Opera 10.00 est 3,59x plus lent que lui pour le benchmark.


Opera 10.00 VS Google Chrome 2.0.172.43

Opera10vsGchrome2

Google Chrome est le plus redoutable aux tests JavaScript. Opera 10.00 se révèle 4,01 fois plus lent !


Opera ne se distingue donc pas particulièrement lors des tests JavaScript de SunSpider. Il est plus rapide uniquement face à son prédécesseur en version 9.64 et à Internet Exporer 8. Les navigateurs Safari 4, Google Chrome 2 et Firefox 3.5.3 sont plus rapides à l'exécution du code. Le navigateur dispose de la fonction Opera Turbo. Nous l'avons essayée mais elle n'a rien apporté de plus en termes de performances. Les résultats sont parfois même moins bons dans la majeure partie des cas. Cette fonction est normalement optimisée pour des lignes lentes et dans notre cas, il faut l'avouer, il s'agissait d'une ligne très haut débit. Ceci explique peut-être cela.

La vitesse d'exécution du JavaScript n'est pas le fer de lance de cette version 10.00 mais ceci est à relativiser car la vitesse ne fait pas tout... Opera 10 dispose heureusement d'autres fonctionnalités compensatoires intéressantes pour l'utilisateur final !



Principales nouveautés et autres fonctionnalités remarquables (1/2)

Une vitesse de navigation améliorée surtout pour les connexions lentes
Dans cette version d'Opera, la vitesse globale de navigation a été améliorée pour les pages gourmandes en ressources et les webmails (Gmail, Yahoo! Mail, Windows Live Hotmail). Le chargement des pages est 40 % plus rapide que la version 9.6. Cette optimisation et le mode Turbo sont surtout valables pour les Netbooks, avec une connexion 3G, modem 56 K ou ADSL lente 2 Mo. D'après l'éditeur, la gestion de la mémoire est flexible. Ainsi, si peu de mémoire vive est disponible, son usage est ménagé. Si en revanche, le navigateur détecte un surplus, celui-ci est bien évidemment employé pour améliorer les performances.

 

opera002   opera001  

 


Du neuf avec les onglets visuels !

L'utilisateur peut se contenter des intitulés d'onglets ouverts. En redimensionnant la barre idoine à l'aide de la poignée étirable, il peut faire apparaître des vues miniatures et actualisées des pages Web ouvertes toutes les "x" secondes (Outils, Préférences, Avancé, Navigation, Chargement) ! Il s'agit d'une fonctionnalité qui se marie totalement avec l'interface graphique de Windows Vista ou Seven (vignettes miniatures des applications ouvertes).

Opera lance un nouveau concept plutôt précurseur et qui nécessite tout de même une bonne carte graphique si vous faites partie de ces internautes qui naviguent avec une multitude d'onglets ouverts à la fois. Il faut aussi préciser que le navigateur est peu gourmand lorsque plusieurs onglets sont ouverts en même temps. Vous pouvez comme avec d'autres navigateurs changer l'ordre des onglets en les glissant-déposant, enregistrer une session d'onglets pour la réutiliser ultérieurement, rétablir un onglet fermé par inadvertance.

 

opera003   opera004

 


SpeedDial, oubliez les pages de démarrage monotones...

C'est le portail d'accueil entièrement configurable que l'on retrouve également sous Safari 4. L'internaute peut installer entre 4 et 25 pages d'accueil ! Une fonction à utiliser intelligemment en fonction de la taille de son écran. Ouvrez un nouvel onglet et via le clic droit de la souris choisissez Configurer SpeeDial. Vous pouvez très facilement influer sur la disposition (nombre de pages) et même choisir une image d'arrière-plan.

 

opera005   opera006

 


Un correcteur orthographique toujours mis à jour

Opera 10 souligne les mots mal orthographiés grâce à son correcteur fonctionnel sur Facebook, vos blogs ou avec le client de messagerie interne. Comme sous un traitement de texte moderne, cela peut vous faciliter la tâche. Le correcteur orthographique s'appuie sur le dictionnaire Hunspell que l'on retrouve au sein de Mozilla Firefox, OpenOffice.org, Thunderbird, Texmaker… Ce dictionnaire fréquemment mis à jour permet à l'internaute de bénéficier en permanence de la liste la plus complète et la plus récente pour toutes les langues.

 

opera007   opera008

 


Importer et Exporter, qui fait mieux qu'Opera en la matière ?

En se rendant dans le menu Fichier, Importer et Exporter, on accède à une belle flopée de possibilités en la matière ! L'internaute peut quasiment tout importer. Du courrier (Opera, Netscape, Thunderbird, Outlook Express mais hélas pas MS Outlook), des flux RSS, des signets (Netscape, Opera, Firefox, IE, Konqueror). En export, le choix est également vaste (exporter des contacts, des signets en HTML, des flux RSS…).

 

opera009   opera010



Principales nouveautés et autres fonctionnalités remarquables (2/2)

Opera Mail amélioré et Intégration Web
Les internautes qui ont connu Netscape Communicator ne seront pas surpris de retrouver dans Opera un client e-mail inclus. Celui-ci est très satisfaisant et bénéficie de toutes les fonctions modernes. On retrouve un carnet de contacts, un correcteur orthographique incorporé, un filtre anti-spam, un gestionnaire de flux RSS, un gestionnaire de pièces jointes (très ingénieux), un mémento, un gestionnaire de groupes de discussions (Usenet)…

Si vous ne souhaitez pas exploiter le client de messagerie électronique intégré, cela n'est pas un souci. Opera ne vous impose pas son client Opera Mail. Il suffit de cliquer sur les adresses emails d'une page ou sur l'option Envoyer par e-mail disponible dans Opera pour ouvrir la page de rédaction de votre client par défaut. Ceci est également valable pour le lecteur de flux RSS/Atom.

 

opera011   opera012

 


Client IRC et Client BitTorrent

Même si de plus en plus de sites Web intègrent des clients Java pour le t'chat, les utilisateurs avancés qui souhaitent disposer d'un outil plus souple peuvent opter pour le client IRC plus évolué inclus dans la suite Opera. Les commandes standards IRC sont supportées (/join, /whois, /part, /nick, /msg), les smileys, vous pouvez créer votre propre salon et bien entendu en être l'opérateur…

Les habitués du P2P et du protocole BitTorrent sont accoutumés à leurs propres clients (µtorrent, Transmission, Vuze…). Si vous êtes un occasionnel, alors peut-être que vous vous laisserez séduire par le client inclus. Il dispose de l'essentiel avec le choix et test du port de connexions entrantes, le dossier de téléchargement, la vitesse d'envoi et de réception.

 

opera013   opera014

 


Sécurité : Protection contre la fraude, VE et Mise à jour automatique

En matière de sécurité, Opera n'est pas le moins pourvu. Le navigateur supporte les normes Secure Socket Layer (SSL) version 3 et TLS, et le chiffrement en 256-bits, soit le plus haut niveau disponible sur n'importe quel navigateur Web. On citera également la suppression des informations privées, gestion précise des cookies, la validité du certificat numérique qui s'affiche dans la Barre de sécurité, la protection anti-fraude (anti-phishing).

Opera prend également en charge les certificats de validation étendue (VE). Les sites Web sécurisés bénéficient donc d'une fiabilité supérieure. Comme tous les navigateurs modernes, la mise à jour vers la dernière version plus sécurisée est automatique. En vous rendant dans Outils, Préférences, Sécurité, Mise à jour automatique, c'est vous qui activerez, la mise à jour silencieuse et automatique, la notification uniquement, ou conserver le navigateur en l'état.

 

opera015   opera016

 


Évolution d'Opera Dragonfly pour les développeurs Web

La place qu'accorde Opera aux développeurs Web est prépondérante. Avec la dernière mise à jour des outils de développement d'Opera Dragonfly, les développeurs ont la possibilité de modifier le mod, le DOM et de contrôler les en-têtes de sections HTTP. Opera 10, qui obtient le 100 % au test de compatibilité Acid3, autorise plusieurs feuilles de style qui peuvent être individuellement activées ou désactivées, contrairement à la majorité des navigateurs qui n'autorisent eux qu'une seule feuille de style CSS personnalisée. Le navigateur supporte également bon nombre de standards du Web (CSS3, CSS2, HTML 4, XHTML 1, HTTP 1.1, DOM 2, JavaScript, PNG, SVG 1.1 Basic, Unicode et l’algorithme bi-directionnel d’Unicode).

 

opera017   opera018



Un navigateur à personnaliser !

Habillages et Arrière-plans
Opera est tout comme Firefox extrêmement souple en matière de personnalisation. Il suffit de se rendre dans le menu Outils, Apparences, pour s'en rendre compte. L'utilisateur peut faire varier ses habillages (skins), activer les effets spéciaux et également choisir des arrière-plans pour SpeedDial. Les thèmes graphiques sont directement accessibles au sein du navigateur ou alternativement disponibles sur les sites communautaires et . Sur Speed Dial backgrounds ou Opera Wallpapers vous pourrez également récupérer des fonds d'écran aux couleurs optimisées.

 

opera019   opera020

 


Opera Link, emportez vos préférences partout avec vous !

Mieux vaut profiter de l'inscription gratuite en ouvrant un compte utilisateur sur Opera Link ou sur le lien alternatif pour synchroniser ses signets, moteurs de recherche, adresses saisies, entrées Speed Dial, notes, barre personnelle. L'avantage c'est que tous les éléments précités sur un ordinateur seront également disponibles sur vos autres ordinateurs (bureau, ami, webcafé…). Une fois connecté avec votre compte, Opera Link récupérera vos données et vous déciderez quoi importer. Sitôt déconnecté, toutes ces préférences disparaissent, donc pas de souci de confidentialité sur la machine tierce.

 

opera021   opera022

 


Opera Unite ou comment transformer sa machine en serveur

Cette fonction devait être nativement disponible dans Opera 10.00 mais elle le sera certainement dans Opera 10.10. Opera Unite permet de transformer simplement et rapidement n'importe quelle machine en client et serveur pour un échange de données. Les services dont vous aurez l'usage peuvent déjà être téléchargés sur Opera Services. Le partage de fichiers, le Media Player pour accéder à sa musique depuis n'importe quel point du globe, le partage de photos, le stream media pour les flux audio et vidéo et finalement créer votre propre "media tube", le Web Server pour gérer totalement vos sites Web…

 

opera023   opera024

 


Des Widgets et des plugins, oui, il y en a...

Afin d'égayer votre système d'exploitation, vous pouvez installer les widgets Opera et si vous vous sentez l'âme d'un créateur, rendez-vous sur Widgetize pour réaliser en quelques étapes votre widget. La quantité de plugins d'Opera rivalise difficilement avec celle de Mozilla Add-ons. Cependant, quelques essentiels sont tout de même disponibles, citons entre autres Java, GetRight, Opera File Explorer, Windows Media Player, Quicktime, Realplayer, NetAnts… Les développeurs sont également amenés à contribuer en se rendant sur Opera's Plug-in API !

 

opera026   opera025  



Conclusion

Un navigateur Internet en progression
operaconclu001Après avoir testé le navigateur web Opera 10, on retiendra que son moteur Presto en fait un navigateur Web très satisfaisant et innovant avec trois fonctions majeures : SpeedDial, votre portail de démarrage, Opera Link pour synchroniser ses onglets et les retrouver depuis n'importe quelle autre machine, et enfin la barre d'onglets visuels qui ajoute des vignettes miniatures des sites actifs.

Cette version est plus conforme aux standards du Web que la précédente (100/100 contre 85/100 pour Opera 9.64 au test Acid3). Sans être le plus rapide aux tests SunSpider JavaScript, Opera 10 est en amélioration par rapport à son prédécesseur (1,15x plus rapide) mais très en retard par rapport à Google Chrome par exemple. En dehors des performances qui ne font pas tout, il a l'avantage d'être multiplateforme (Windows, Mac OS, Linux, Consoles Nintendo, PDA, téléphones mobiles…) et d'afficher correctement toutes les pages Web, ce qui n'est tout de même pas négligeable !


Opera, le seul à avoir songé aux connexions nomades ou lentes...

Les fonctions de compression de la bande passante et l'Optimisation Turbo n'ont pas d'incidence pour une connexion ultra haut débit. En revanche, elles sont probantes pour les connexions lentes. L'utilisateur peut même d'un simple clic décider d'afficher ou pas les images d'une page. Opera Software est le seul à avoir pensé aux connexions lentes. Cette astuce marketing ravira les internautes nomades de plus en plus nombreux possesseurs de Netbooks et autres téléphones mobiles disposant de la 3G.


Une suite d'utilitaires intégrés, est-ce que cela vous suffit ?

operaconclu003L'idée d'avoir intégré autour du  navigateur Web des fonctionnalités supplémentaires n'est pas nouvelle. On se souviendra, en son temps, de l'excellente suite Netscape Navigator et Communicator. Opera 10 Desktop, c'est une multitude de fonctionnalités avec Opera Mail (courrier électronique et Newsgroups), les clients IRC et BitTorrent, un gestionnaire de Notes, l'ajout de flux RSS/Atom et tout cela sans délaisser la sécurité (cryptage SSL 3, Gestionnaire de mots de passe, blocage de publicités, protection anti-fraude, mise à jour automatique de version…).

La question que vous devez vous poser est la suivante : "Est-ce que cette suite Internet vous suffit au point de vous passer de logiciels supplémentaires ou d'extensions ?" Car, il faut l'avouer, beaucoup d'utilisateurs exploitent déjà en lieu et place des utilitaires intégrés, des outils plus spécialisés (mIRC pour l'IRC, µtorrent pour le BitTorrent, Thunderbird ou MS Outlook pour les emails, Grabit ou Newsbin pour le téléchargement sur Newsgroup…), etc.


La customisation au "chœur" de l'opéra ?

Des espaces communautaires dédiés permettent de faire varier les habillages, les arrière-plans SpeedDial, d'ajouter ou de supprimer des widgets, de "greffer" des plugins. II y a également avec Opera DragonFly un espace pour les développeurs. Si vous vous attendez à trouver une Geckozone comme celle de Mozilla Firefox, vous risquez d'être déçu... La customisation est possible avec Opera et suffira à l'utilisateur moyen. Les utilisateurs avancés ne jurent eux que par l'adjonction d'extensions, toutes plus utiles les unes que les autres qui, pour le moment, font défaut à Opéra.

operaconclu002   operaconclu004

 

Télécharger le navigateur web Opéra 10



+ Les plus
  • Suite multiplateforme (Navigateur, Email, RSS, BT, IRC, Newsgroups…)
  • SpeedDial, le portail d'accueil multipages
  • Du neuf avec les onglets visuels
  • Mode faible bande passante et Optimisation Turbo
  • Opera Link et la synchronisation des préférences
  • Opera Unite prochainement intégré
  • Customisation totale du navigateur
- Les moins
  • Performances JavaScript face à la concurrence
  • Peu de plugins et d'habillages

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
john matrix offline Hors ligne Vétéran avatar 1261 points
Le #520011
notes du fanboy que je suis:
- la version mini est gratuite, disponible sur les mobiles mais fonctionnant sous java, tandis que la version mobile est payante
- le speed dial peut avoir autant de pages que l'on veut si l'on trifouille le fichier speeddial.ini
- n'oublier ni les mouvements de souris
- ni la navigation vocale et la possibilité de faire lire le contenu par le navigateur (touche v)
- ni la navigation par clavier (shift + flèches), très pratique sur les netbook quand on n'a pas la souris ou la haine du trackpad
- je ne crois pas que la liste de skins soit si réduite que cela, mais peut-être qu'elles sont incompatibles avec la v10
- la rapidité du navigateur sur les configurations modestes (limitées en RAM)
- les vignettes sont également disponibles lors de la sélection d'onglets via shift-tab
- il existe une "communauté opera", très sympa (un espace de blogging, quoi)
- il y a un bloqueur de pub intégré
- par rapport aux plugins, un opera user dira: "cool, ton plugin, moi j'ai ça en natif"
- opera unite devrait apparaître dans une prochaine version...
vintz72 offline Hors ligne Vétéran avatar 1187 points
Le #520031
Attention, l'AcidTest 3 exige que les navigateurs conformes obtiennent 100/100 mais aussi que le résultat affiché à la fin soit pixel pour pixel le même que celui de référence.
En cela, Chrome n'est pas - encore - totalement conforme à l'Acid 3...

ra-mon offline Hors ligne Vénéré avatar 2816 points
Le #520091
Merci pour ce test assez complet

Quelques remarques:
-comme on me le souffle dans l'oreillette, Opera 10 finale n'est dispo que depuis le 01/09/2009 !

-Outre les plates-formes supportées citées dans l'introduction, on pourra ajouter qu'Opera est aussi intégré par défaut à certaines NetTV, boxinternet, cadre photo, baladeurs multimédia, tableau de bord de véhicule ou dossier de siège d'avion.

-Le test Acid 3, outre le rendu au pixel près et les 100 tests DOM, exige _aussi_ une fluidité d'exécution suffisante et est donc sujette à la rapidité d'exécution des scripts. En fonction de la configuration matérielle, les résultats obtenus en cliquant à l'intérieur du "A" de Acid3 devraient montrer que Safari passe complètement le test alors qu'Opera lambine sur un ou deux tests.

-le gain de rapidité de 1.15x sur Sunspider et la lenteur relative par rapport aux navigateurs qui compilent du JS n'est, en général, pas concrètement visible sur du Web réel...

-Le portail de démarrage par défaut n'est pas le Speed Dial mais la page http://portal.opera.com, un genre de netvibes personnalisable pour agréger des contenus et autres données (twitter, facebook, résultats sportifs...)
C'est accessible en cliquant sur le bouton de page d'accueil ou double-cliquant une zone vierge du Speed Dial, justement !
Pour info cette page est l'œuvre de deux développeurs francophones chez Opera (un français et un suisse) aussi c'est dommage de l'oublier sur un site d'info comme GNT

-Je fréquente la Geckozone et personnellement, bien que je manque forcément d'objectivité , je trouve que le travail accompli par la communauté sur opera-fr.com n'est pas ridicule et s'approche tout à fait, dans l'esprit et le partage de ressources/connaissances, de la Geckozone.
Au niveau "communautaire", Opera n'est pas en retrait face à la concurrence et offre tout de même un service généreux en espace et fonctionnalités, pour créer un blog, gérer des groupes d'amis, héberger des albums photos, du fichier (1Go) et les données synchronisées via Link. Ce service héberge de très nombreux forums de support technique. Le site officiel dispose aussi d'une base de connaissance plutôt complète. Le service de support Premium reste aussi disponible, moyennnant finance, pour une assistance personnalisée par mail (plutôt orienté "entreprises").

-Enfin les extensions ne font pas "défaut à Opera". Il en a beaucoup moins besoin que d'autres logiciels moins généreux en sortie d'installeur. Les rois du tuning sauront trouver dans des userjs ou autres petites bricoles de quoi rajouter des fonctionnalités à l'existant.

@+
--
Pierre
FatMat offline Hors ligne VIP icone 5033 points
Le #551851
Je voudrais ajouter quelque chose par rapport à la personnalisation d'Opéra. Il suffit d'aller dans les options d'apparence et d'aller au dernier onglet "boutons".
De là, il suffit de cliquer n'importe où sur l'interface d'Opera pour déplacer les boutons (TOUS les boutons) ou d'en prendre des nouveaux dans la liste de boutons disponibles dans les options, et de les glisser/déposer là où on veut. Je le trouve personnalisable à l'extrème car on peut vraiment faire ce qu'on veut avec l'interface, enlever des barres d'outils, les déplacer en bas de l'écran ou le coté, réduire le nombres de boutons au minimum ou mettre que les boutons dont on se sert etc..

Personnellement, mon Opera est très minimaliste et le reste des fonctions me sont accessibles par raccourcis souris ou clavier, ce qui me permet d'avoir mes pages Web affichées presque en FullScreen.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire