Test des oreillettes Plantronics Discovery 650 et 665

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s)

Découverte des oreillettes Plantronics Discovery 650 et 665, deux dispositifs Bluetooth destinés à un public professionnel. Chacune dispose de ses atouts, la première avec une connexion multipoint, la seconde avec un système de réduction du bruit ambiant AudioIQ.

Plantronics mini

Introduction

Les oreillettes font partie du paysage de la téléphonie mobile depuis les origines pour faciliter l'utilisation des téléphones dans certaines conditions, et notamment la conduite automobile. Ces kits mains-libres, d'abord filaires, ont bénéficié de l'introduction précoce de la technologie sans fil à courte portée et faible consommation Bluetooth dans les téléphones pour s'adapter et devenir à leur tour des dispositifs sans fil.

Si depuis les usages du Bluetooth se sont largement étendus ( périphériques informatiques, souvent ), les caractéristiques du Bluetooth, technologie adaptée au transport de la voix et presque sans rivale pour ce qui est de la consommation énergétique, répondent parfaitement à l'usage d'oreillettes sans fil.

Même si les appareils faisant office de kits mains-libres sont maintenant légions ( kits spécifiques, appareils de navigation GPS, voire rétroviseur Bluetooth ), l'oreillette sans fil continue de représenter un important secteur pour le marché du Bluetooth, bien qu'elle soit de plus en plus concurrencée par le casque sans fil offrant un double emploi d'écoute musicale et de kit mains-libres depuis l'apparition du profil A2DP ( Advanced Audio Distribution Profile ) d'écoute stéréo sans fil.

Si quelques oreillettes proposent ce profil, la majorité d'entre elles restent cantonnées au domaine de la téléphonie pure et dure. Et pour séduire le public, elles rivalisent de taille et de forme. Colorées ou sobres, multifonctions ou limitées au strict minimum, sérieuses et professionnelles ou se rapprochant d'un petit bijou technologique pour le grand public, il y en a pour tous les goûts.

Plantronics 1Mais les progrès sont également internes. Les fabricants rivalisent d'ingéniosité pour introduire des circuits de traitement du son et de réduction des bruits extérieurs par l'intermédiaire de systèmes DSP ( Digital Signal Processing ) et de technologies propriétaires qui promettent un son de meilleure qualité, sans déformation ni écho désagréable.

Les micros intégrés sont également toujours plus sensibles et filtrants pour maintenir la qualité de la conversation même dans des environnements bruyants. Enfin, la course est lancée à qui lancera la plus petite oreillette ( elles pèsent maintenant souvent moins de 10 g ) et celle disposant de la meilleure autonomie, car comme souvent les avancées techniques sont énergivores et il convient de trouver le meilleur compromis.

Les deux oreillettes Bluetooth présentées dans les pages suivantes ont une orientation professionnelle et présentent deux aspects particuliers. L'une dispose d'un système de traitement sonore améliorant sensiblement la qualité du son, l'autre offre la possibilité de se connecter à deux téléphones simultanément.

Conçues par Plantronics, spécialiste des casques et oreillettes pour tous les usages, les oreillettes Plantronics 650 et 665 sont représentatives de ce qu'il est possible de trouver sur ce secteur actuellement.


Oreillette Plantronics Discovery 650

Plantronics 9Les oreillettes Bluetooth Plantronics Discovery 650 et 665 font partie de la même famille et, à ce titre, possèdent un aspect très similaire. Toutes deux présentent un aspect sobre destiné à une cible professionnelle, noir mat pour la 665 et noir pailleté pour la 650.

C'est le seul élément distinctif entre ces deux modèles qui ne pèsent pas plus de 9 grammes et sont compatibles avec les téléphones Bluetooth 1.1, 1.2 et 2.0, elles-mêmes fonctionnant sur un mode Bluetooth 1.2. Et pourtant, il existe un certain nombre de différence significatives entre les deux modèles.

L'oreillette Plantronics Discovery 650 dispose de trois boutons en façade, le principal pour allumer/éteindre ou prendre/couper un appel et effectuer l'appairage, les deux autres permettant de régler le volume sonore. Au dos de l'oreillette on trouvera un embout gel et à la base un minuscule connecteur qui servira pour les recharges de sa batterie embarquée.

 Plantronics 8 Plantronics a4

L'oreillette est livrée avec 3 tailles d'embouts, ce qui devrait permettre de l'adapter à toutes les morphologies et surtout assure une utilisation optimale chez les porteurs de lunettes qui ne risqueront d'emmêler leurs montures avec un contour d'oreille. Toutefois, les réfractaires à l'embout gel en trouveront un fourni dans la boîte.

Les embouts, une fois correctement positionnés, se révèlent très confortables et ne provoquent aucune gêne. Les propriétés d'adhérence du gel assurent un maintien correct de l'oreillette qui ne risque pas de glisser ou de tomber. De plus, le poids très léger de l'ensemble est un avantage indéniable pour ce type de dispositif qui se fait vite oublier.

Plantronics a1 Plantronics 5
 
Les différentes touches sont faciles d'accès et un peu dures : il faudra appuyer franchement pour déclencher l'action. Cela pose un petit problème pour la touche la plus éloignée du fait de la forme allongée de l'oreillette, ce qui peut amoindrir son maintien. Mais ce détail n'est pas excessivement gênant du fait qu'elle n'est pas la touche la plus active de l'appareil ( elle sert à diminuer le volume sonore ).

On notera le bon point de la technologie QuickPair intégrée, qui consiste en un mode recherche automatique au démarrage, ce qui facilitera la connexion à un périphérique Bluetooth et du témoin lumineux bicolore indiquant l'état de la batterie et des appels ( prise d'appel, appel en absence ).

Ce qui fait la particularité de l'oreillette Plantronics Discovery 650, c'est sa capacité à pouvoir être reliée à deux téléphones Bluetooth simultanément ( dit accès multipoint ). Elle pourra donc être utilisée avec un téléphone personnel et un téléphone professionnel sans avoir à jongler entre l'un et l'autre.

Plantronics a2 Plantronics a3
Système de recharge par pile AAA

Du côté de la qualité sonore, la voix de l'interlocuteur est limpide, sans déformation notable et avec une tonalité faiblement métallique. La personne à l'autre bout du fil ( si l'on peut dire ), ne fera pas spécialement de distinction entre un appel classique et un appel avec oreillette.

La distance existant entre le micro et la bouche pourra être un peu plus gênante si la conversation a lieu dans un espace bruyant. Avec cinq heures d'autonomie en communication annoncée, ce qui correspond à peu près à la réalité, l'oreillette Discovery Plantronics 650 se situe dans une moyenne correcte, sans être transcendante.

En revanche, la présence parmi les accessoires, en plus de l'adaptateur mural, d'un chargeur sur pile AAA, est un avantage indéniable pour être sûr de toujours pouvoir recharger l'oreillette sur de longs trajets.


Oreillette Plantronics Discovery 665

Plantronics 2On ne reviendra pas sur l'aspect général de l'oreillette Plantronics Discovery 665 ( voir le descriptif donné pour la 650 ), sinon que les touches de l'oreillette sont cernées de noir mat là ou la 650 était noir pailleté. Elle reprend les mêmes dimensions que sa cousine, ainsi que le même système d'embouts gel ( fournis en trois tailles, ainsi qu'un contour d'oreille ).

Si cette oreillette ne dispose pas de la connectivité multipoint de la 650, en revanche, c'est la qualité sonore qui est à l'honneur dans ce modèle, avec sa technologie Bluetooth 2.0 et la présence d'un système de traitement du signal DSP ( Digital Signal Processing ) performant pour réduire les interférences sonores de l'environnement et assurer une qualité optimale des conversations.

Plantronics 3Elle intègre en effet la technologie propriétaire Plantronics AudioIQ qui permet d'atténuer les bruits de fond jusqu'à 8 dB. Cela se traduit par une transmission de la voix plus nette du côté du porteur de l'oreillette, ce qui offrira une meilleure qualité sonore de la conversation pour son interlocuteur.

AudioIQ agit également en réglant automatiquement le volume sonore de l'oreillette en fonction du bruit environnant, améliorant le confort d'écoute et atténuant les bruits extérieurs. Les deux personnes impliquées dans la conversation doivent donc en théorie bénéficier d'une plus grande qualité de communication.


Dans la pratique, la différence de qualité sonore entre la 650 ( sans AudioIQ ) et la 665 ( avec AudioIQ ) ne se note que dans un environnement moyennement bruyant. En dessous d'un seuil de bruit ambiant ( dans une pièce, avec peu ou pas de bruit ), le son est même légèrement plus étouffé pour l'interlocuteur, obligeant à élever la voix pour estomper la sensation de distance.

Plantronics 4 Plantronics 7
Plantronics Discovery 665 dans son étui de recharge multifonction

En revanche, l'impact de l'environnement est rapidement plus perceptible dans le cas de la Plantronics 650, un bruit de mobylette ou l'accélération d'un véhicule proche pouvant devenir gênante, là où l'effet est plus mesuré avec la Plantronics 665.

Toutefois, le traitement du signal a un coup énergétique, qui se traduira par une autonomie limitée à 3,5 heures, un peu léger pour une utilisation intensive. Il reste possible de désactiver le DSP ponctuellement mais celui-ci sera de nouveau fonctionnel à la prochaine activation.

Plantronics a5

Support articulé du chargeur voiture

C'est sans doute pour cette raison que l'oreillette est bien dotée côté accessoires : chargeur mural, chargeur USB, chargeur voiture, bref des chargeurs pour presque toutes les conditions, histoire de pouvoir utiliser toute source d'énergie utile à proximité. Il ne manque que l'ingénieux système de recharge sur pile AAA présent avec la 650.


Conclusion

Les oreillettes Plantronics Discovery 650 et 665, bien que fort ressemblantes, présentent des usages différents. La première répond à un utilisation standard, en voiture par exemple, dans laquelle les bruits ambiants sont relativement contrôlés.

La seconde, grâce à son système de traitement du son, permet d'envisager une utilisation plus polyvalente, dans des environnements plus bruyants, même si cela se fait au détriment de l'autonomie. Dans les deux cas, il s'agit de modèles qui conviendront à des utilisateurs professionnels, pour la sobriété de leurs lignes, la richesse de leurs fonctionnalités et la présence de multiples accessoires assurant la recharge en toutes circonstances.

Plantronics 6Le son délivré par les deux oreillettes est d'excellente qualité et les embouts en gel sont d'un confort et d'un maintien rarement atteints. On oublie tout simplement qu'on porte le dispositif au creux de l'oreille. Avec trois touches en tout, le maniement est aisé tandis que l'appairage se fera facilement avec la fonctionnalité QuickPair.

Seul petit regret avec la 665 : l'interlocuteur peut avoir une impression de distance avec un son légèrement étouffé dans un environnement faiblement bruyant. En revanche, la fonctionnalité AudioIQ remplit correctement son rôle pour minimiser les bruits gênants et adapter la qualité sonore, là où l'oreillette Discovery 650 laisse tout passer.

La présentation des packages est soignée et les accessoires fournis ne manquent pas pour une utilisation optimale en situation de mobilité. Produits situés dans le milieu de gamme, leur prix est en conséquence, autour de 65 € pour l'oreillette Plantronics Discovery 650 et de 80 € pour la Discovery 665.


  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire