Test Overlord Raising Hell

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
test overlord raising hell ps3 image presentation

Une petite année après la première sortie du mal incarné sur les PC du monde entier, Overlord revient sur PS3 pour perpétrer l'expansion de l'ombre du seigneur des ténèbres sur les contrées les plus verdoyantes. Codemasters et Triumph studio ont donc décidé de transposer ce succès vidéoludique pour permettre à tout le monde de profiter d'un des jeux les plus amusants de l'année dernière. Mais comme souvent pour un portage, la réalisation technique n'est pas à la hauteur.

Introduction

Puisqu'il y en a assez de toujours prendre la place du bon qui va tout déchirer, et notamment les hordes de méchants, pour rétablir la paix, la concorde, l'amitié, l'amour et la diffusion des feux de l'amour en prime time, de plus en plus de développeurs offrent le luxe au joueur de prendre la place tant convoitée : celle du seigneur des ténèbres. C'est vrai après tout, c'est tellement bon de pouvoir faire le mal. Ainsi, on va enfin pouvoir s'adonner aux joies du découpage de preux chevalier, à la mise à nue de la jolie et ingénue princesse ou bien encore profiter des plaisirs de l'existence sans honte.


test overlord raising hell ps3 image (1)     test overlord raising hell ps3 image (2)

Ce n'est pas tout à fait le programme de l'Overlord Raising Hell en ce bas monde mais cela aurait pu y ressembler. En tous les cas, le procédé du jeu ayant bien fonctionné sur PC, il était logique que l'on retrouve quelques temps après le dit soft sur d'autres supports et dans le présent cas sur PS3. Quand on se souvient de la première version plutôt esthétiquement réussie et à l'ambiance aussi drôle que caustique, on ne craignait qu'une chose : qu'une réalisation moyenne vienne plomber l'ambiance. Et comme pratiquement à chaque fois, on avait raison de se méfier.


test overlord raising hell ps3 image (3)     test overlord raising hell ps3 image (4)


La construction du mal

Puisque tout le monde n'a pas forcément joué au premier opus datant de plusieurs mois, il nous faut donc rappeler le pourquoi du comment de la raison pour laquelle on bagnaude au sein du monde de l'Overlord à la recherche de proies faciles. Il y a donc bien longtemps, vivait un autre seigneur maléfique que les gentils chevaliers et autres défenseurs des opprimés, syndicalistes de l'époque en quelque sorte, harcelaient jusqu'à la mort. Le dernier en date des seigneurs du mal, reçu donc le même châtiment que tous les autres et en plus vit son lieu de résidence saccagée et pillée de tous ses biens.


test overlord raising hell ps3 image (5)     test overlord raising hell ps3 image (6)

C'est à ce moment précis que des larbins viennent vous réveiller de votre profond sommeil pour que vous repreniez le flambeau du mal et que vous remettiez un peu d'ordre dans ce monde sans équilibre, puisque sans vous. Vous voila donc chargé de deux missions en une : rétablir le mal dans ses droits, car le mal a droit (la blagounette du mois d'août qui ne fait plaisir qu'au rédacteur du test...) et aussi reconstruire votre demeure avec les objets que vous allez ramasser aux cours de vos pérégrinations.


test overlord raising hell ps3 image (7)     test overlord raising hell ps3 image (8)

C'est à ces deux uniques conditions que vous parviendrez à remettre le mal à sa juste place. Et c'est aussi grâce à cela que vous augmenterez votre niveau de corruption qui vous donnera accès à de nouveaux pouvoirs ultimes. A ce titre, selon que vous serez magnanime ou cruel, le dernier niveau de pouvoir accessible aura un penchant particulier correspondant à votre comportement. A vous donc de doser les tueries, sachant que tuer un innocent apporte du pouvoir mais vous prive aussi de laudateurs pas forcément inutiles.


test overlord raising hell ps3 image (9)     test overlord raising hell ps3 image (10)




Larbins au black

Heureusement pour le joueur, novice dans le domaine de la terreur à répandre, sont accolées à l'Overlord des hordes de larbins aussi laids que précieux. En effet, si vos pouvoirs d'Overlord vous octroient quelques compétences, elles seules ne vous permettent pas de trancher tout ce qui passe. Après tout, rouillé depuis des années à dormir, c'est au dessus de vos forces. Les larbins, donc, vous obéissent au doigt et à l'œil. A vous de les utiliser à bon escient sachant qu'ils disposent tous de compétences particulières.


test overlord raising hell ps3 image (11)     test overlord raising hell ps3 image (12)

Les bruns, les premiers dont vous disposez, sont les meilleurs combattants et ceux qui constituent souvent la base de votre escouade. En outre, vous disposez également de rouges dont les aptitudes au barbecue permettent quelques petites sauteries, les verts qui occupent le poste de tueur à gage et les bleus qui sont des guérisseurs totalement water-proof. Vous imaginez donc fort aisément qu'il est nécessaire de composer son équipe de larbins avec soin pour pallier à toutes les situations.



test overlord raising hell ps3 image (13)     test overlord raising hell ps3 image (14)

Et ce d'autant que vous êtes limités en nombre de larbins maximum en même temps invoqués. Toutefois, ce nombre est augmentable au fur et à mesure que vous gagnez en pouvoir, et vous pouvez en outre les équiper (du moins ils s'auto-équipent) de divers objets ramassés sur le sol après chaque pillage. Enfin, vous pouvez au sein de votre Tour et après avoir trouvé les pièces, accéder à une forge qui donne accès à de nouveaux équipements pour l'Overlord. C'est donc toujours aussi captivant de tenter de récupérer un max d'or et d'items pour bénéficier du pouvoir absolu maléfique.


test overlord raising hell ps3 image (15)     test overlord raising hell ps3 image (16)




Décrépitude mon malheur

Restait à constater que le passage d'une machine de bureau à une console de salon s'était fait sans encombre. Mais nous vous l'annoncions, cela n'est pas vraiment le cas. Oh bien sûr, les développeurs ont su garder ce qui faisait la force de ce soft dans tout ce qui touche à l'ambiance générale. D'une part, partant du principe que l'on ne change pas une équipe qui gagne, le PSG ayant d'ailleurs démontré le contraire à savoir qu'on ne change pas une équipe qui perd jusqu'à ce qu'elle gagne un jour, les voix et dialogues ont été laissés en l'état ce qui fait notre plus grande satisfaction.


test overlord raising hell ps3 image (17)     test overlord raising hell ps3 image (18)

A vous donc les moqueries narquoises et autres cris ou beuglement de vos sbires à la découverte d'un trésor. A vous aussi les cris des passants apeurés ou dégoûtés à votre simple présence. Le doublage est vraiment optimal pour un maximum de plaisir. Pour les musiques il en va de même et l'on garde ce petit coté léger totalement en décalage assumé avec l'action qui se déroule. Mais c'est sur l'animation et les graphismes que l'on est fort dubitatif. Et si l'on peut se dire que le jeu ayant une année, les graphismes sont un peu old school, il est aberrant de constater à l'œil nu qu'ils sont moins bien faits que sur PC.


test overlord raising hell ps3 image (19)     test overlord raising hell ps3 image (20)

En outre, l'animation a pris un coup dans l'aile et les mouvements des larbins sont assez saccadés tout comme les scrollings réguliers qui vous transportent dans les contrées pour vous montrer par exemple le but à atteindre. Au final, ces approximations dans la partie graphique sont du plus mauvais effet et ternissent grandement tout le reste du soft alors qu'on doit bien avouer que le plaisir de jouer est toujours aussi présent. Mais on ne peut se contenter d'un résultat aussi moyen venant d'équipes de développeurs confirmées.


test overlord raising hell ps3 image (21)     test overlord raising hell ps3 image (22)




Conclusion

On retrouve donc Overlord presque comme on l'avait laissé sauf que le presque fait toute la différence entre le bon jeu qu'il était sur PC et le jeu mal fini qu'il est devenu sur PS3. On continuera donc de louer tout ce qui fait notre bonheur comme l'ambiance, le fun, le délire, la possibilité d'incarner le mal absolu, les interactions multiples et la durée de vie satisfaisante. Mais on ne pourra que regretter qu’une telle multiplication de qualités soit par trop ternie du fait d'un portage raté.


test overlord raising hell ps3 image (23)     test overlord raising hell ps3 image (24)

C'est donc la même litanie que l'on ressort à chaque fois, un bon jeu sur un support donné n'a pas forcément vocation à être transposé sur un autre sauf si les développeurs font un réel effort pour que le produit final ne comporte pas de bugs ou malfaçons. Ici, ce sont donc des textures pas toujours bien rendues en HD et surtout les animations à la fluidité absente qui ne permettent pas à Overlord Raising Hell de se placer au même niveau que son glorieux prédécesseur.


Overlord Raising Hell est disponible sur PS3 à partir de 62,08 €


+ Les plus
  • Retrouvailles avec l'Overlord
  • Le pouvoir sur les larbins
  • Ambiance générale du soft
- Les moins
  • Réalisation graphique et saccades bien trop gênantes

Notes

  • Graphisme Si la vue des décors et des personnages à la singularité affirmée ne prête pas le flanc à la critique et relève d'un choix des développeurs, on ne peut en dire autant des animations. On répétera donc ici ce que l'on disait précédemment, à savoir que les saccades généralement constatées et le manque de fluidité dans les déplacements des larbins confèrent à ce jeu un aspect visuel bien trop décevant.
    5/10
  • Bande son Tout dans la bande son procure du plaisir. Les bruitages lors de chaque action sont une bonne partie de ce point très positif. Quant aux doublages et aux dialogues, le rendu est tout aussi bon. Du bon, du très bon même.
    8/10
  • Jouabilité La profondeur du gameplay n'est ici pas réellement à remettre en cause puisque la possibilité de mener sa barque comme bon nous semble ou encore l'équipement et l'utilisation des sorts à la discrétion de l'Overlord sont en phase avec ce que l'on espérait retrouver. Mais la caméra affiche des limites inquiétantes que la seule pression de deux boutons pour la faire pivoter en pleine action ne suffit à rattraper.
    7/10
  • Durée de vie Il vous faudra de très nombreuses heures pour terminer l'aventure en tentant de tout récupérer et en développant vos capacités à leur paroxysme. Comme en plus on ne peut accéder aux deux sorts ultimes de chaque type dans la même partie il sera ainsi utile de recommencer l'aventure en se montrant plus ou moins cruel que la première fois selon son comportement originel.
    8/10
  • Scénario Rien de bien original dans l'histoire d'Overlord Raising Hell si ce n'est l'incarnation du mal comme choix de base. Le reste découle de ce manichéisme tout en restant traditionnel.
    7/10
  • Note générale On ne peut pas dire qu'Overlord Raising Hell ne soit pas un bon jeu. Mais ses limites techniques telles que les graphismes, les animations et la caméra n'autorisent pas à octroyer une note supérieure à l'ensemble. On doit même avouer qu'on a pris plus de plaisir à y jouer sur PC il y a plusieurs mois qu'aujourd'hui, la config clavier/souris y étant aussi peut être pour quelque chose. Reste que l'on finit plus déçu et frustré que contenté par le retour du mal à la maison.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire