Présentation de l'Asus EN 8800 GTX

Le par ravenland  |  1 commentaire(s)
Article n° 330 - Présentation de l'Asus EN 8800 GTX (120*120)

Sorties il y a maintenant quelques semaines, les cartes graphiques à structure Nvidia 8800 GTX ont déjà conquis bien des joueurs. Les dizaines de tests vous l'ont tous dit: il s'agit du must grand public ! Devant les dizaines de tests déjà parus ci et là, nous avons pris le parti pour une fois de vous présenter la 8800 GTX d'Asus un peu comme si vous vous la procuriez vous même.

Introduction

La réception d'une nouvelle carte graphique est toujours un moment fort dans la vie d'un testeur, d'autant plus lorsqu'il se trouve être un fanatique de jeux. Alors quand le facteur sonne à l'interphone en vous disant " euh, m'sieur (ou m'dam ne soyons pas sexistes...ah les bonnes résolutions) j'ai un paquet pour vous " le cœur se met à battre la chamade en priant pour que ce soit celui qu'on attend. Au passage, faudra lui dire à cet inculte que ce qu'il transporte n'est pas un " paquet " mais la toute dernière née des fonderies de chez ASUS. Bref, les mains tremblent - mieux vaut éviter le cutter pour cette opération vu la tremblote - et ouvrent enfin le colis tant désiré.

Asus EN 8800 GTX image 1     Asus EN 8800 GTX image 2

 La voilà la grosse boiboite!


Et enfin, ça y est, ELLE est devant nous. La 8800 GTX version ASUS, puisque c'est bien de celle ci qu'il s'agit, se présente dans son imposante boite bigarrée et reluisante. Franchement, ça en jette mais bon, on n’a pas non plus acheté une boite mais une carte graphique. Il faut tout de même noter que cet "emballage" si commercial fait au moins 5 fois la taille de l'engin. A l'heure des bonnes intentions écologiques et de la minimalisation des conditionnements, on peut bien se demander pourquoi un tel artifice. C'est sûrement pour que la carte graphique soit bien ventilée dans sa boite... Bref, c'est ouvert, nous sommes prêts pour l'installation dans notre boitier, alors on ne se fait pas prier et on avance pas à pas.
../..


Caractéristiques

L'ASUS EN 8800 GTX pour être précis est la dernière née de la célèbre firme taïwanaise. Dotée de 768 Mo de mémoire GDDR3 cadencé à 1.8Hz (900MHz), elle vient pour bousculer la hiérarchie des cartes graphiques "grand public" de top niveau. En effet, au vu des différentes infos disponibles à son sujet, et malgré le fait qu'elle dispose de moins de mémoire qu'une 7950 GX2, les performances de cette carte paraissent dépasser ses devancières. On en attendait pas moins d'une nouvelle carte, il faut le dire. De plus, elle est compatible HDCP et pourra lire vos films en haute définition qui seront pris en charge par un co-processeur, qui permettra d'avoir une image de qualité, qu’importe la source, merci la technologie PureVideo HD de NVIDIA.


Asus EN 8800 GTX image 3     Asus EN 8800 GTX image 4

 La carte, son emballage, sa notice, ses câbles et son bundle

Par ailleurs, la 8800 GTX est la seule compatible avec les derniers Direct X 10 et le shader model 4.0. Il s'agit donc bien de la dernière génération de cartes graphiques labellisées NVIDIA. Sur ce coup ci, ATI s'est fait griller la politesse.

Notre engin mesure ses 26 cm ce qui pousse à remarquer qu'elle tient difficilement (voire pas du tout) dans un boitier mini et qu'elle nécessite au minimum un boitier moyen. Pour exemple, nous avons tenté vainement de la faire tenir dans un Sonata II sans succès. Ceci étant nous n'avons pas fait tous les efforts pour l'y faire entrer et il est envisageable d'y parvenir en "customisant" son boitier, mais en prenant le risque d'une circulation d'air altérée.


Asus EN 8800 GTX image 5     Asus EN 8800 GTX image 6

 Et oui, elle est longue la bougresse

Coté puissance, la carte réclame à elle seule les 330 Watts bien sentis. Seule. Si vous envisagez de la mettre en SLI (pour les plus fortunés à vrai dire vu le prix auquel elle s'affiche pour le moment) optez pour une "énorme" alimentation d'autant que pour la connecter, madame demande deux broches 6 pins... Bref, la bougresse est gourmande. Enfin, comme souvent chez Asus, l'extraction d'air a été pensée correctement et celui ci est évacué sur le dessus de la carte ainsi que par l'arrière du boitier grâce au conduit présent sur la carte.


Asus EN 8800 GTX image 7     Asus EN 8800 GTX image 8

De coté, on note les différentes aérations pour la dissipation

../..


Installation et mise en route

La première prise en main de la demoiselle est surprenante. Sa taille est imposante, mais son poids l'est tout autant. Comme nous le disions précédemment, même dans un boitier de taille honorable (un ANTEC Nine Hundred pour être explicite) l'insertion se révèle un poil juste. Toutefois, ça passe. Maintenant qu'on l'a installée, qu'elle prend la moitié de notre tour, il ne reste plus qu'à mettre notre bécane au gout du jour.


Asus EN 8800 GTX image 9     Asus EN 8800 GTX image 10

 Une fois encastrée, reste à l'alimenter

Là non plus, pas de mauvaise surprise si l'on a le bonheur de toujours être sous XP, ce qui devrait correspondre à la quasi totalité d'entre nous pour le moment. Cependant, les drivers sous Vista sont également parus. Asus fournit par ailleurs une petite suite de logiciels devant nous faciliter la tâche dans plusieurs domaines : overclocking, connexion avec un téléviseur, gestion des réglages d'affichage (luminosité, contraste, etc...) tout en restant sur son jeu et enregistrement de votre partie à la manière d'un film sont au menu.

En outre, le bundle est complété par deux jeux relativement honnêtes (GTI et Ghost Recon) ainsi qu'une jolie pochette en cuir pour mettre quelques CD. Bien sûr, c'est cheap et commercial, mais en même temps, c'est un petit cadeau qui a son charme.


Asus EN 8800 GTX image 11     Asus EN 8800 GTX image 12

 La 8800 GTX sépare pratiquement le boitier en deux!

Une fois installée, on peut commencer à voir de quoi elle est capable. Mais on peut aussi s'attarder sur quelques points. Tout d'abord, elle est très silencieuse, ce qui reste une vérité chez Asus. Au repos on ne l'entend pas, moins que les ventilos qui tournent déjà dans notre bouzin. Et en pleine activité, c'est pareil. Remarquez, quand on joue, soit on a un casque soit le son est trop fort sur les enceintes pour entendre quoi que ce soit. Mais en prenant le temps d'écouter notre carte, on n'arrive pas à déceler de bruit gênant. Rien qu'un léger souffle. Par ailleurs, les températures de la carte sont tout ce qu'il y a de plus correct. Sans faire appel à notre 8800, elle reste stable aux alentours des 60 degrés. Et en jouant plusieurs heures d'affilée nous n'avons pas réussi à la faire dépasser les 71 degrés, dans une pièce à 21°C et un boitier correctement ventilé.


 

Asus EN 8800 GTX image 13     Asus EN 8800 GTX image 14

 Rien de tel qu'un ptit benchmark pour savourer son nouveau jouet

Enfin, elle se montre d'une stabilité parfaite. Aucun plantage ni reboot intempestif n'est survenu durant les nombreuses heures de plaisir passées à jouer à tout ce qui nous passait sous la main (Dark Messiah of Might and Magic, Fear Extraction Point, GTR 2 entre autres). De ce coté-là non plus, on ne trouve pas trace d'un défaut particulièrement apparent. Restait donc à constater quelles étaient les perfs' de notre nouveau joujou.

../..



Performances

Puisqu'on se demande quelles vont pouvoir être les performances de notre carte, nous l'avons soumise au benchmark habituel à savoir 3D Mark version 2006, soft intégré lui aussi dans le bundle histoire de nous inviter à vérifier que l'on est bien en possession d'un outil de qualité (sinon ASUS se serait tiré une balle dans le pied en procédant de la sorte). Le résultat est probant.

A l’œil, on remarque tout de suite la qualité de l'image, sa profondeur, ses contrastes saisissants, les reflets magnifiques et autres détails qui situent l'objet. Pour les amateurs de chiffres, et même si la config qui va avec (Core 2 duo 6600, 2Go de Ram soient des composants en rapport avec la carte graphique) joue aussi pour une quantité non négligeable de la note, notre bébé s'en est sorti avec un 9907 points tout à fait correct. Au vu de sa stabilité et du fait qu'elle ne chauffe pas plus que cela, on ose à peine imaginer quel pourrait être ce score en la poussant un peu.


Asus EN 8800 GTX image 15     Asus EN 8800 GTX image 16

 Le premier test permet de se rendre compte du rendu des éclairages ainsi que des ombres

Comme si cela ne nous suffisait pas, et puisque bien sur l’essayeur est joueur, c'est bien connu, nous avons essayé tous les jeux dont nous disposions à ce moment-là. Force est de constater qu'elle ne bronche absolument pas, même en essayant de la prendre en défaut. En prenant le parti de mettre toutes les options à fond (anti-aliasing, filtre antistropique, qualité des textures, qualité des lumières, qualité des détails) jamais nous ne sommes parvenus à la faire "laguer" le moins du monde en 1280X1024.

 

Asus EN 8800 GTX image 17     Asus EN 8800 GTX image 18

 Le second et le quatrième, eux, n'apportent pas grand chose au schmilblick

A l'usage, cette carte graphique est tout simplement bluffante. Même les effets de fumée sont excellemment gérés alors que jusqu'ici ATI conservait un net avantage sur cette partie. A n'en pas douter, les nouveaux shaders ne sont pas étrangers à ce détail qui permet de jouer, notamment, à Call of Duty sans avoir l'impression de se trouver devant un mur gris lorsqu'une grenade explose.


Asus EN 8800 GTX image 19     Asus EN 8800 GTX image 20

 Mais sur le troisième on commence à entrevoir des performances imaginées...

../..



Verdict

Concernant l'architecture 8800 GTX, il semble que Nvidia ait respecté le cahier des charges qui sied à toute nouvelle carte graphique : amélioration des performances par rapport aux précédentes générations (soit le minimum) et prise en compte des défauts pour la résolution (ce qui est le cas également).


Asus EN 8800 GTX image 21     Asus EN 8800 GTX image 22

C'est encore plus impressionnant quand ça bouge!

Quant à ASUS, il nous fournit une carte haut de gamme, silencieuse, à la stabilité impressionnante, aux performances remarquables et qui ne chauffe presque pas. En complétant notre 8800 GTX de quelques outils et connectiques bien utiles ainsi que d'un bundle dans la bonne moyenne (fini les jeux moisis d'il y a quinze ans...) reste à parler du prix.

Car bien sûr, une carte de ce type là se paye évidemment plus que les plus anciennes. En moyenne, et cela ne peut que diminuer, l'on trouve notre carte pour moins de 600 euros. C'est le prix pour se faire plaisir. On peut toujours se dire que pour 200 euros de moins on arrive à avoir une X1950 XTX 512 Mo de très bonne facture. Après il convient à chacun de déterminer jusqu'où il désire aller dans la gamme et dans les prix pour sa carte graphique. Mais coté performances, elle dépasse toutes les autres. Il est donc cohérent que son prix soit plus élevé.

Asus EN 8800 GTX image 23     Asus EN 8800 GTX image 24

 Juste pour le plaisir des yeux...

La EN 8800 GTX de chez ASUS est une superbe carte graphique, pleine de ressources, pour le moment inexploitées, et la seule entièrement compatible pour le moment avec le nouvel OS de Microsoft qui risque de remplir nos machines.

La touche ASUS, c'est en plus la fiabilité, le silence et la longévité à n’en pas douter. Si votre portefeuille vous le permet et que la 8800 GTX vous tente, le modèle de chez Asus peut parfaitement assouvir vos désirs. Si en plus vous aimez les grosses boîtes…

Vous pouvez également consulter notre test concernant la carte graphique PNY GeForce 8800GTS sur cette page.


+ Les plus
  • - Qualité
  • - Performances
  • - Bundle complet
  • - Plaisir absolu
  • - Stabilité
  • - Température
- Les moins
  • - Coût
  • - Taille

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
shawns offline Hors ligne Héroïque avatar 584 points
Le #170127
Bravo pour ce dossier ultra complet. Entièremement d'accord avec vous. Vous etes les meilleurs testeurs au monde. Pour Franck et pour Ravenland hip hip hip Hourra.
Au fait ca fonctionne aussi bien sur vista 32 que sur 64 ravenland'''
Merci Génération-nt, le meilleur site au monde
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire