Test Ratchet et Clank Operation Destruction

Le par Franck P.  |  4 commentaire(s)
test ratchet et clank operation destruction image presentation

Nouveau support, nouvel épisode. Tel pourrait être le leitmotiv des petits gars de chez Insomniac. A la différence près que nous ne parlons ici que de nouveau support siglé Sony bien sûr. Les possesseurs de consoles Nintendo ou Microsoft ne pourront donc, une nouvelle fois, goûter aux joies de notre binôme désormais célèbre. Ce n'est pas juste, mais c'est comme cela. Heureusement, on avait notre ps3 rangée dans son placard vu le peu de sorties. Alors, cela valait-il le coup de ressortir la bête ?

Introduction

Nous vous le disions en présentation, le nombre de sorties peu élevé sur cette console merveilleuse qu'est la PS3 demeure une interrogation permanente. Bien sûr actuellement on imagine qu'avec les pérégrination d'Altair dans le très attendu Assassin's Creed ou encore le non moins espéré Need For Speed Pro Street qui, lui, sera multi support, on aura de quoi faire quelques semaines en attendant Noël. L'attente d'ailleurs est le meilleur qualificatif qui sied à la console nex-gen en pensant à la rupture de stock actuelle de PES 2008, rupture exclusive sur PS3. Encore une exclu pour notre chère console !


test ratchet et clank operation destruction image (1)     test ratchet et clank operation destruction image (2)

Et il ne s'agit pas de la dernière puisque vient au devant de nos yeux de testeur le dernier né de la série des Ratchet and Clank avec son volet nommé "opération destruction". En général, les différents volumes de la série nous avaient relativement plu avec un mélange d'action, de plateforme, de shoot démesuré et arrosé de déconnade à plein tube. Mais cette fois-ci, vu que l'on avait droit à une sortie sur du next-gen, on était en droit d'attendre un petit peu plus, que ce soit au niveau des possibilités du gameplay ou, évidemment, coté réalisation graphique et sonore.


test ratchet et clank operation destruction image (3)     test ratchet et clank operation destruction image (4)

C'est donc bâton de maréchal en main, et sixaxis pas très loin non plus, que nous avons repris contact avec Ratchet et Clank pour de nouvelles aventures toujours plus loin dans la galaxie intersidérale. Et pour vous, si d'aventure vous n'avez pas encore fait l'acquisition de ce titre, c'est dans les pages qui suivent ...

L'histoire sans fin

Once again, le binôme mi-poilu/mi-boulon rechausse les bottes cosmiques pour nous faire vivre des aventures toujours plus loin dans la galaxie de Polaris. A ma gauche, Ratchet, bête à poil et aux oreilles surdimensionnées, faignant à ses heures et amoureux au plus haut point des armes plasmiques en tout genre. A ma droite, Clank, le petit robot constamment juché sur le dos de Ratchet à l'image d'un sac à dos, droïde fort utile pour ses outils ainsi que pour l'once de conscience et de logique qu'il apporte à son ami fourré.


test ratchet et clank operation destruction image (5)     test ratchet et clank operation destruction image (6)

Et à la manière d'un Gérard Oury jouant du binôme pour tant et tant de films qu'on aurait de la peine ici à tous vous les citer, Ratchet et Clank constituent un tandem comique. Bref, les ficelles, déjà bien utilisées dans le cinéma ainsi que dans la saga à laquelle ce titre appartient, sont une fois de plus de la partie. Cette fois, Ratchet et Clank doivent faire face non pas à un ennemi en particulier, mais à pratiquement tout le monde. En effet, le nouvel empereur du monde dans lequel ils évoluent, un certain Tachyon, tente d'exterminer la race des Lombax qui se trouve être celle de Ratchet.


test ratchet et clank operation destruction image (7)     test ratchet et clank operation destruction image (8)

Partout où vous irez, vous ne trouverez donc aucun répit. Il vous faut alors essayer de passer entre les gouttes pour parvenir à déjouer les plans du monarque aussi impitoyable que consternant. Car de ce coté aussi le burlesque est à l'honneur. L'histoire est donc tout ce qu'il y a de plus convenue, les personnages quasiment tous connus puisque l'on retrouve avec toujours autant de plaisir le Captain "mort de trouille" Quark. Et si l'équipe d'Insomniac n'a pas tenté de nous surprendre coté scénario, on se doutait que pour le gameplay il en irait quasiment de même... 


Pourquoi changer le gameplay ?

C'est donc sans grand étonnement que l'on a pris en main notre manette sans fil pour déjouer les plans de l'inénarrable Tachyon. Comme à l'accoutumée, vous disposez de Ratchet pour faire le plus gros du boulot et de Clank à l'occasion pour certaines missions bien particulières planquées derrière une porte trop étroite pour la boule de poils. Et, objet de renouvellement permanent, de nombreuses armes doivent figurer à notre inventaire pour que Ratchet et Clank soient Ratchet et Clank. Pas d'originalité non plus à quêter par ici.


test ratchet et clank operation destruction image (9)     test ratchet et clank operation destruction image (10)

Pour résumer, vous retrouvez quelques objets habituels comme le swinger, le lance grenades, ou le fusil plasma de base auxquels quelques nouveautés viennent s'ajouter. Un lance tornade qui ne nous semble pas avoir déjà été utilisé dans la série ou le lance gélatine qui vous permet de faire un pudding seconde et vous jucher dessus, viennent agrémenter votre panoplie très conséquente. Bien entendu, vous disposez de bien plus d'armes que celles citées mais toutes vous les donner prendrait pratiquement une page entière. En sus, quelques objets vous sont accessibles. On pense bien entendu au premier d'entre eux, la boule à facette.


test ratchet et clank operation destruction image (11)     test ratchet et clank operation destruction image (12)

Dès son lancement, une musique retentit et tous les ennemis à l'écran se mettent à danser sur un fond disco et éclairé par le faisceau lumineux. Très pratique et drôle à la fois.  Pour manier tout ce catalogue qui est une des forces de ce titre, la manette est mise à contribution dans sa quasi totalité. Mais les différentes combinaisons de touches sont très accessibles et naturelles. Seule la caméra est moyennement gérée dès lors que l'on cherche à voir ce qui nous surplombe. Quant à la fonction gyroscopique, elle est intégrée lors de certaines phase mais reste dans un anonymat profond.

Le luxe de faire le difficile

C'est donc sur la partie graphique que l'on attendait pratiquement le plus de ce jeu. Les précédents étaient déjà d'une telle précision et recelaient tant de magnifiques détails que l'on ne pouvait qu'espérer monts et merveilles de Ratchet Et Clank version PS3. Et, il faut l'avouer, on est un peu resté sur notre faim. On va se faire tailler franchement en affirmant ceci mais on a de bonnes raison de ne pas être totalement satisfait. En effet, le lifting opéré pour le passage au next-gen est relativement voyant et probant. Les décors sont fins, le dessin de Ratchet et de Clank toujours plus précis, et les cinématiques nombreuses.


test ratchet et clank operation destruction image (13)     test ratchet et clank operation destruction image (14)

En plus les niveaux sont relativement grands et ne nécessitent que très peu de chargements. Alors pourquoi donc est-on déçu nous direz-vous ? Et bien tout simplement parce que l'ensemble reste assez peu différent des précédents opus et notamment du dernier sur... PSP. C'est malheureux à dire mais Ratchet et Clank étaient pratiquement aussi beaux sur la petite portative de Sony ce qui est tout de même un comble. Ratchet et Clank opération destruction est certes très beau, les cinématiques pourraient tout à fait figurer au catalogue du studio Pixar mais il n'en résulte qu'une image un peu plate.


test ratchet et clank operation destruction image (15)     test ratchet et clank operation destruction image (16)

Pour couronner le tout, la bande son n'a pas subit de grosses modifications elle non plus. Si les thèmes sont nouveaux, ils ne diffèrent pas de leurs prédécesseurs. Restent toutefois les dialogues entre la bête et la machine qui gardent tout leur sel grâce à leur coté décapant. Au final, les développeurs on fait du bon boulot dans la conception graphique et sonore, mais pour une fois ils n'ont pas fait autant preuve d'innovations que lors des précédentes sorties. Et quand on commence un peu à connaître les capacités de la bête noire Blue-Ray compatible, on est forcement un peu déçu.

Conclusion

Au final, Ratchet Et Clank c'est opération destruction et un peu moins opération séduction pour plagier un grand programme de culture télévisuelle. Comme toujours dans cette série, on passe des heures à détruire les multiples ennemis qui nous assaillent constamment en utilisant les armes à notre disposition. C'est aussi propre que les dernières fois on ne peut pas le nier. L'histoire pour sa part poursuit les précédents opus ce qui montre une nouvelle fois la constance des créateurs. Mais on ne voit pas une différence telle avec les précédents volumes pour être scotché à son siège.


test ratchet et clank operation destruction image (17)     test ratchet et clank operation destruction image (18)

En outre, si les développeurs ont réussi le tour de force de garder une certaine clarté dans les combats alors que pour bon nombre de jeux de ce type le résultat est souvent fouilli, la répétitivité nous gagne relativement vite. On combat alors quasi uniquement pour upgrader son matériel et découvrir de nouveaux endroits plus que pour suivre une histoire devenant accessoire, pourvue qu'elle nous file une bonne raison de péter du droïde. Bref, c'est du Ratchet et Clank classique, ce qui devrait tout de même permettre d'en écouler un certain nombre. Mais les habitués de la série seront sûrement sur la réserve. Et nous le sommes un peu, forcément.


test ratchet et clank operation destruction image (19)     test ratchet et clank operation destruction image (20)




+ Les plus
  • Gameplay "propre" et précis
  • Humour constant
  • Charisme des personnages
- Les moins
  • De la HD annoncée mais assez moyennement utilisée.
  • Une caméra parfois rétive
  • Un jeu un peu trop plat en somme

Notes

  • Graphisme De la qualité coté graphisme on ne peut le nier. C'est très joli et quasiment aucun bug graphique ne vient entraver notre parcours. Mais le bond technologique ne se ressent pas tant que cela alors que l'on en attendait un peu plus. En outre, si les planètes sont très différentes les unes des autres, les types d'environnements sont toujours les mêmes que par le passé.
    8/10
  • Bande son Coté musique c'est vraiment moyen. Les thèmes sont de vrais thèmes c'est à dire qu’ils se contentent de suivre le mouvement sans vraiment apporter une touche relevant l'ensemble. Par contre, si les voix sont les mêmes qu'auparavant, le doublage reste excellent et permet une mise en vie réelle des personnages. Quant aux dialogues, certaines répliques et vannes vont sûrement hanter quelques cours d'écoles dans les prochains mois.
    6/10
  • Jouabilité Toujours aussi bonne et bien pensée. Les armes sont accessibles d'une simple pression sur un bouton et mettent automatiquement le jeu en pause ce qui donne tout le loisir d'imaginer quel outil va le mieux trucider l'adversaire. En plus leur nombre conséquent autorise de nombreuses initiatives même si le résultat sera souvent identique : boum ! Seules une caméra pas toujours optimale et une facilité un peu trop importante (et commune à la série) nous chagrinent.
    8/10
  • Durée de vie De nombreuses planètes sont à visiter et en plus il est fréquent de revenir sur des lieux connus pour explorer des lieux qui ne le sont pas en raison d'un accessoire que l'on ne possédait pas au moment où l'on est passé la première fois. Il faut donc environ une quinzaine d'heure pour boucler l'aventure en prenant un peu son temps et un peu plus pour collecter tous les items et upgrader ses armes au maximum.
    7/10
  • Scénario Comme tout le reste du jeu, l'histoire est limpide et simple à suivre. Elle n'appelle pas de commentaire particulier si ce n'est qu'elle ne constitue pas le cœur de l'intérêt de ce jeu. Non, pas même la découverte des ancêtres Lombax n’est à ce point captivante pour nous détourner de l’essentiel : la baston de l’espace.
    6/10
  • Note générale Ratchet et Clank est un bon jeu de plateforme, c'est une évidence. Mais on en attendait tellement, trop sans doute, qu'on ne peut ne pas être déçu en découvrant ce titre. Il y aura toujours ceux qui vous diront qu'il est magnifique, ce qui est vrai, ou ceux encore qui affirmeront que la maniabilité est géniale, ce qui est aussi vrai. Mais, mille fois mais, la vraie nouveauté, le vrai supplément d'âme qui vous déchire n'est pas au rendez vous. On parcourt donc ce titre avec un grand plaisir mais sans en retirer autant que lorsqu'on avait découvert notre binôme rigolo. Et c'est sans doute ce qui est le plus dérangeant, sauf pour ceux qui approcheront cette saga par cet épisode.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
kalifff offline Hors ligne VIP icone 5310 points
Le #190913
"Heureusement, on avait notre ps3 rangée dans son placard vu le peu de sorties. Alors, cela valait-il le coup de ressortir la bête ?"

Ca depend pour qui :crazy:

Un petit 7/10 pour une bombe pareil...
bagouse offline Hors ligne Héroïque avatar 785 points
Le #190920
Cela tombe bien que tu évoques la note Kalifff. Justement, combien aurais tu mis à chaque composante et au final?
Pour ma part, comme je te le dis dans le test, le jeu est beau, propre au niveau gameplay etc etc...
Mais je ne vois pas ce qu'il y a de novateur par rapport aux précédents à part qq armes, qq gadgets et la fonction sixaxis mal utilisée? Le dernier sur psp m'avait presque plus convaincu au niveau du scénario. Et graphiquement il n'avait pas à rougir.
Puis quand on commence à voir ce dont est capable la ps3 et termes de graphismes et de profondeur de champ...
J'aime beaucoup la série et je dois presque tous les avoir fait. Mais il y a un moment où tu cherches autre chose que de simples retrouvailles. Du moins c'est mon avis...Et manifestement tu ne le partages pas, ce qui me va totalement dans le sens où il est préférable d'avoir des avis différents pour faire avancer le débat!
kalifff offline Hors ligne VIP icone 5310 points
Le #190999
Disons qu'à la base je ne suis pas un an des R&C, j'ai fait les deux premiers mais pas la version PSP.

Pour certains points je ne pourrais pas me prononcer mais je fais confiance (comme la durée de vie, scenario je prend mon temps entre Ucnharted, assassin et Cod4).
Oui c'est vrai que la PS3 peut etre capable d'encore plus, mais faut voir à l'heure actuelle. Sincerement c'est très beau, j'aurais mis comme vous 8/10 ou 8,5/10. Pour la jouabilité je lui met facilement 9/10 c'est immediat la prise en main, j'ai bien aimer l'utilisation de la SixaxiS (pour le moment), je regrette juste qu'avec le petit vaisseau ce ne soit pas à la SixaxiS. Au final je pense que 8,5/10 ce n'est pas cher payer.

PS: Attention je respect votre test :jap:, je trouvais juste la note un peu trop faible .
bagouse offline Hors ligne Héroïque avatar 785 points
Le #191004
Ne t'inquietes pas, tous les avis apportent qq chose lorsqu'on les ennonce avec clarté comme c'est ton cas.
Je ne pretend pas ,de plus, détenir la vérité surtout concernant quelque chose d'aussi subjectif que le jeu et le plaisir ressenti manette en main.
Merci en tous cas de ton commentaire
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire