Test Rayman Prod' Présente The Lapins Crétins Show

Le par Nathalie M.  |  4 commentaire(s)
Test Lapins cr

Les Lapins Crétins ne lâchent rien et sont donc de retour dans un troisième épisode. Le concept est toujours le même, celui de vous amuser sur des mini-jeux tous plus loufoques les uns que les autres, accompagnés de ces lapins désormais cultes mais néanmoins barrés. La sauce arrivera-t-elle encore à séduire les joueurs ? L'intérêt n'est-il pas en train de s'essouffler ? Ubisoft use une nouvelle fois de mécanismes bien huilés, mais l'éditeur a-t-il tout de même su se renouveler ?

Les lapins sont dans la télé

Les lapins crétins sont de retour. Il n'est cette fois plus question d'une invasion, ces bestioles loufoques faisant désormais partie de notre quotidien. Toujours curieuses et avides de découvrir de nouveaux horizons, c'est au monde du petit écran que les lapins d'Ubisoft ont décidé de s'intéresser. Dans un contexte autre, le concept ne change pas : il est toujours question de vous proposer une série de mini-jeux quelque peu déjantés, de vous mettre dans des situations improbables et vous amuser d'un rien. Une des craintes légitime de ce genre de jeu : le titre arrive-t-il suffisamment à se renouveler pour conserver notre intérêt, et amusement, intact ? Une solution pour répondre à cette question : lancer le jeu et voir si le charme agit ou non.

The lapins cr The lapins cr

Les joies de la découverte se font souvent seul, souvent par la force des choses car il n'est pas évident de réunir une poignée d'amis autour de vous quand et comme vous le souhaitez. C'est donc par la partie solo que le jeu se présente à nous dans un premier temps. Il aurait été possible de découvrir le jeu en multi, le titre n'obligeant pas cette fois un passage sur la partie solo pour débloquer tous les mini-jeux.
Du côté donc de la partie solo, votre mission est simple : il vous faut remplir la grille des programmes, sept créneaux dans la journée, et ce sur une semaine complète. Pour chacun de ces créneaux, vous aurez le choix parmi une série de mini-jeux. A vous donc d'organiser votre journée comme bon vous semble, d'introduire un programme musical le matin tôt où les courses de "chevaux" en milieu d'après midi.

The lapins cr The lapins cr

Une cinquantaine de mini-jeux vous attendent (sept pour sept journées) dans votre partie en solitaire. Vous devrez en avoir réalisé un certain nombre pour pouvoir débloquer les journées suivantes, toutes ponctuées par une cinématique mettant en scène ce bon vieux Rayman, relégué une fois de plus dans cette épisode au rang de spectateur.
Cinquante mini-jeux, le chiffre est honnête. Mais on ressent comme un essoufflement de la part des développeurs qui ont décliné un même principe sur plusieurs mini-jeux. Aussi, vous devrez régulièrement faire des descentes sur les pistes enneigées avec un challenge différent, faire des courses, des jeux de shoot, etc... La surprise n'est pas non plus au rendez-vous dans le sens où les mini-jeux reprennent dans la majorité des cas quelques concepts des jeux précédents, comme le jeu musical qui venait clôturer chaque partie sur un continent lors du précédent volet. Mais avec des titres plus entrainants en revanche.
Notez tout de même que les mini-jeux comportent quelques nouveautés, dont le fameux "Dancing Academy" qui vous demandera de danser en rythme et selon les postures indiquées.

The lapins cr The lapins cr

L'univers de la télévision ainsi exploité par les lapins crétins donne lieu à des parodies très amusantes, comme le  jeu "Prison Fake". Ici vous devrez vous enfuir de prison et votre lapin disposera lui aussi d'un tatouage sur le dos. Résultat des courses, on se laisse vite prendre au jeu et la bonne humeur véhiculée par ces personnages hors du commun arrive à nous faire dépasser le côté redondant des mini-jeux. Nous faisons la même chose depuis maintenant trois ans, mais on se plaît encore à le faire grâce à cette ambiance si particulière. Il n'est pas dit que la sauce prenne aussi bien encore longtemps, l'avenir nous le dira, mais ce troisième épisode nous embarque. Et c'est sans compter quelques nouveautés bien servies.


Les nouveautés

La prise en main du jeu est la même que celle des précédents volets. Il s'agit toujours de secouer avec frénésie le Nunchuck et la télécommande pour courir, d'incliner la seule Wiimote pour vous diriger... Cette fois, le jeu intègre en plus la Balance Board. Elle n'est bien sûr pas obligatoire, le jeu vous laissant le choix de l'intégrer ou non à vos parties, les mini-jeux faisant appel à elle pouvant aussi être joués "normalement". La balance réagit bien et se montre très sensible au moindre de vos mouvements. Le gameplay se montre ainsi plus piquant, plus dynamique aussi, moins évident parfois. A chacun ensuite de tester et d'y trouver son confort.

The lapins cr The lapins cr

Autre nouveauté, l'apparition de publicité en plein mini-jeu. Contexte télévisuel oblige, vous aurez droit à des coupures pub, mais à la sauce Lapins Crétins. Donc des parodies à foison. Ces pubs interviendront en pleine partie et vous déciderez de vous-même si vous souhaitez les lancer ou non. Les jouer donne lieu à un très court geste à reproduire pour gagner des bonus, bonus qui prendront effet de suite dès que votre mini-jeu reprendra : gain de temps, handicap pour les autres, boost, de quoi vous donner un coup de pouce surtout si vous êtes en mauvaise posture.

The lapins cr The lapins cr

Le mode multijoueurs  a été au centre de l'attention des développeurs puisque c'est dans ces lieux que l'on trouve le plus de nouveautés. Tout commence au lancement du mode, où le titre vous demande de paramétrer votre partie sur trois points : le nombre de mini-jeux sur lesquels vous voulez jouer, le temps de la partie (de 20 à 90 minutes), et la façon dont vous voulez que les points soient comptés (normal, crétin et bradé).
En découle ensuite la partie qui, au prime abord ne semble pas avoir connu de changement particulier par rapport à ce que l'on a pu croiser avant. Il suffit de s'en rendre compte pour s'en apercevoir. Par exemple, les mini-jeux ne s'enchaînent pas de façon aléatoire, c'est le premier qui décide au fur et à mesure des activités. Injuste direz-vous ? Certes, surtout si le premier est un joueur qui connait le jeu sur les bouts des doigts et ne commet aucune erreur. Aussi pour équilibrer un peu la partie, les développeurs ont intégré deux éléments pour faire pencher la balance. La première, c'est la présence d'autres mini-jeux qui viennent s'intercaler subitement entre ceux choisis par le premier. Ici, tout le monde est placé sur le même piédestal et celui qui remporte la manche se voit donner le droit de choisir le prochain mini-jeu, et non plus au premier.
Enfin, pour les bons derniers, la pub sera votre meilleure alliée et vous permettra de refaire votre retard en remportant la micro épreuve proposée. Rien n'est donc joué dans ces parties multijoueurs et le premier peut vitre être renversé. De quoi se plonger un peu plus intensément dans la partie, pour d'abord garder sa place de premier, ou d'essayer de la voler, et enfin de rester vaillant quelque soit le moment de la partie.

The lapins cr The lapins cr

Notez aussi qu'il vous est désormais possible de jouer à huit autour de la console. Un point discutable étant donné que les joueurs devront attendre leur tour pour pouvoir jouer. Les parties sont plus lentes, moins vivantes. On préfèrera donc rester entre quatre joueurs.


Galerie d'images

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr

The lapins cr The lapins cr




Conclusion

Lapins crLes Lapins Crétins ont remporté leur pari, celui de nous amuser sur un troisième volet, ce qui n'était pas gagné d'avance. Le nouveau concept est un filon idéal à exploiter pour cumuler les parodies  et donner lieu à de nouvelles situations.

Les Lapins n'ont rien perdu et ils nous livrent encore une fois un party-game digne de nos soirées Wii. On regrettera peut être une certaine répétitivité dans les mini-jeux mais, l'humour potache des loufoques lapins nous permet de passer outre et de vivre un bon moment. C'est tout ce qu'on attendait d'eux au final.

Rayman Prod' Présente The Lapins Crétins Show
est disponible à partir de 42,99 €.










+ Les plus
  • Nouveau contexte
  • Parodies
  • Nouveautés du mode multijoueurs
  • Intérêt quasi intact
- Les moins
  • Redondance de certains mini-jeux

Notes

  • Graphisme Les graphismes n'ont pas changé et l'on retrouve toujours cet esprit cartoonesque récurrent à la série. Ici, on ne cherche pas à briller visuellement, mais le style propre des mini-jeux séduit. Ce côté simple et léger est avant tout là pour servir le gameplay et s'effacer devant les loufoquerie des Lapins.
    7/10
  • Bande son Les titres musicaux sur lesquels vous allez jouer, chanter et désormais danser sont de très bonnes factures et tirés du répertoire musical contemporain. De vraies musiques et chansons vous attendent donc et c'est un plaisir pour les oreilles. Les bruitages sont toujours de bonne qualité et le doublage des lapins arrive encore à nous faire sourire.
    8/10
  • Jouabilité Les habitués de la série n'auront aucun mal à reprendre les mini-jeux en main tant le gameplay se montre fidèle à ce qu'il a toujours été : simple et accessible. Pour les nouveaux, le titre dispense toujours du "mode d'emploi" avant chaque mini-jeu. Changement notable : la compatibilité avec la Wii Balance Board. Certains mini-jeux pourront se jouer avec elle, mais il n'est en aucun cas obligatoire d'en avoir une. De son côté, la balance se montre très sensible et apporte un peu de piquant à certaines épreuves.
    7/10
  • Durée de vie La campagne solo vous fera jouer sur une cinquantaine de mini-jeux, dont la plupart ne font que décliner une même idée dans différentes situations. Les Lapins Crétins n'est pas un jeu à jouer en solitaire et c'est encore une fois sur le multijoueurs que le titre perdurera et fera l'attraction des soirées Wii.
    7/10
  • Note générale Les lapins nous amusent une fois de plus, les références du petit écran donnent lieu à quelques parodies efficaces. En revanche, les mini-jeux manquent parfois de pêche et certains se montrent même redondants. Néanmoins, ce troisième volet a tout ce qu'il faut pour occuper encore une fois nos soirées Wii et nous amuser comme il se doit.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
blacksteel offline Hors ligne Héroïque avatar 797 points
Le #361501
Il y avait surement un test plus intéressant à faire. Je sais pas moi, tiens Tomb raider underworld ou encore NFS undercover. Mais non il a fallu choisir un jeu minable qui ne sert à rien sur console.
Nathalie M. offline Hors ligne Héroïque avatar 550 points
Le #361511
j'adore ce genre de commentaires ... mais tu sais il y en a qui aime les lapins, de ce fait le test est légitime...

Mais ne t'inquiètes pas, la lecture qui t'es destinée arrivera prochainement.
Piero offline Hors ligne Equipe GNT icone 1558 points
Le #362031
Surtout que les lapins n'ont rien à envier au dernier Need for Speed...
kakyo offline Hors ligne Vétéran icone 1359 points
Le #364821
ld dernier need ne vaut pas le most wanted , et tomb raider bof bof ... & j'adore les lapins


icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire