Test Red Faction Armageddon

Le par  |  0 commentaire(s)

Manette en main, Red Faction : Armageddon se veut nettement plus confortable que son grand frère, tout particulièrement au niveau des fusillades. Pour les néophytes, une aide à la visée est présente (désactivable dans les options), ce qui ne sera pas de trop face à certains ennemis qui apparaissent allègrement au-dessus de votre tête ou dans votre dos. Vu que les niveaux sont particulièrement sombres, il est parfois difficile de bien distinguer les créatures. Les esquives sont toutefois possibles et largement bienvenues contre certains molosses qui vous sautent dessus à la moindre occasion. En sus des affrontements à pied, le titre propose des phases de jeu à bord de mechs, mais également de podes affreusement lents et d'un véhicule volant (qui rappelle légèrement Descent ou Forsaken). Ces subtilités servent avantageusement la diversité, permettant de tâter des armes parfois très destructrices.

Quoi qu'il en soit, le titre reste linéaire, les chemins à emprunter étant clairement dessinés et dirigés par un GPS interactif contrôlé par la nanoforge. Nous aurions apprécié des niveaux légèrement plus vastes, dans un souci d'esquiver l'aspect dirigiste par des embranchements secondaires. Ce choix découle sur une durée de vie assez moyenne (environ huit heures pour un premier trajet), agrémentée par la possibilité de poursuivre avec les armes et améliorations acquises dans une seconde partie avec un niveau de difficulté différent. À ce sujet, sachez que le titre demeure très facile à parcourir. Aussi, il est conseillé d'opter pour les modes de difficulté plus avancés pour les habitués des third person shooters, afin de mieux apprécier l'aventure.

Red Faction Armageddon - 2 Red Faction Armageddon - 11

Aux côtés de la partie solo, le titre propose deux modes de jeu orientés vers le multijoueur. Le premier, baptisé Infestation, se présente ni plus ni moins comme un mode survie jouable de un à quatre joueurs. Il faudra tenir la cadence des vagues d'ennemis de plus en plus féroces, en s'entraidant et se réanimant au besoin. Quelques cartes sont disponibles et il faudra quelques heures pour en effectuer toutes les vagues. Le second mode, Ruines, permet de s'adonner aux joies de la destruction : vous disposez de quelques secondes pour effectuer un maximum de dégâts dans une zone de jeu, afin de débloquer les niveaux suivants. Attention cependant, ce mode de jeu nécessite un code spécial à usage unique, mettant à dos les joueurs qui comptent sur le marché de l'occasion pour se procurer le soft. Si ces deux ajouts sont intéressants, ils se révèlent bien plus légers que le mode multijoueur du précédent épisode.

Au niveau de la réalisation, le titre propose un moteur graphique similaire au troisième opus, pour un rendu globalement correct. Le level design est cohérent et assez varié, même s'il se cantonne en grande partie sur des environnements souterrains. Les destructions sont toujours très impressionnantes, même si de légers ralentissements se font sentir lors de l’abattage de certaines structures complexes. Les bugs ne sont pas légion, à l'exception de quelques petits défauts mineurs avec les décors destructibles. Au niveau des bruitages, le travail effectué est de qualité, ajoutant une dose d'immersion supplémentaire au travers d'échos bien travaillés. Les doublage anglais sont relativement corrects, on regrettera toutefois que Volition n'a pas jugé utile d'appliquer des sous-titres aux messages vocaux trouvés dans le jeu. Pour en décrypter les propos, il faudra passer par l'interface.

Red Faction Armageddon - 9 Red Faction Armageddon - 3

Au final, Red Faction : Armageddon se profile comme un très bon third person shooter, plus jouable que son aîné et proposant des fonctionnalités particulièrement intéressantes telles que la nanoforge. Ainsi, il sera possible de s'adonner à la destruction de masse à l'aide du moteur physique GeoMod toujours si impressionnant, mais également de reconstruire à sa guise les environnements passés à la moulinette. Bien plus dirigiste que Guerrilla, Armageddon propose toutefois un rythme plus haletant mais également une durée de vie amoindrie. Jouissif une fois la manette en main, le titre propose de la variété en terme d'armement (notamment le fusil magnétique), mais malheureusement pas autant au niveau du bestiaire. Plus anecdotique que son aîné en ce qui concerne le multijoueur, il est clair que ce Red Faction : Armageddon s'adresse avant tout aux amateurs de campagnes solo défoulantes et agréables à jouer.

+ Les plus
  • Le GeoMod toujours impressionnant
  • Les possibilités de la nanoforge
  • L'ambiance immersive
  • Très agréable à jouer
- Les moins
  • Linéaire
  • Plutôt court
  • Bestiaire assez pauvre

Notes

  • Graphisme La réalisation graphique de Red Faction : Armageddon n'est pas réellement surprenante puisqu'elle reprend essentiellement le rendu du précédent épisode, avec quelques légères améliorations de modélisation et des textures plus fournies en prime. Les effets de destruction sont toujours très impressionnantes et ce, même en environnement souterrain. Le level design se veut correct dans sa globalité et assez varié, selon la ligne directrice de s'orienter essentiellement sous terre. Seuls de brefs bugs dus aux environnements partiellement détruits et de légers ralentissements pendant les démolitions massives sont à noter.
    7/10
  • Bande son Les effets sonores du titre s'avèrent de bonne facture, notamment via l'écho permanent dans les zones caverneuses pour intensifier l'immersion. Le doublage anglais est également de bonne facture, sans pour autant se révéler un exemple en son genre. On regrettera en revanche l'absence de sous-titres pour les messages audios récupérés ça et là dans les niveaux.
    7/10
  • Jouabilité Plus agréable à prendre en main que son aîné, le soft propose des contrôles agréables et défoulants. Au travers de la nanoforge, il est désormais possible de détruire les environnements, mais également de les reconstruire à sa guise, découlant de ce fait sur de nouvelles possibilités de gameplay. Le jeu se révèle toutefois très nerveux, en raison de créatures extrêmement vives et féroces. En dépit d'un côté dirigiste qui ne plaira pas trop aux amateurs de Red Faction : Guerrilla, le soft propose une variété appréciable en permettant de piloter mechs, podes, ainsi qu'un véhicule volant.
    8/10
  • Durée de vie En raison d'une certaine linéarité afin de favoriser le rythme de jeu, Red Faction : Armageddon n'offre pas une campagne solo particulièrement longue. Pour un premier jet, il faudra compter entre sept et huit heures de gameplay pour clôturer l'aventure via une scène finale vite expédiée. Le titre étant plutôt facile, il est recommandé de débuter en mode difficile au minimum, pour les habitués des TPS. Les modes multijoueur, au nombre de deux, ne permettront pas un taux de rejouabilité inébranlable.
    6/10
  • Scénario Prenant place quelques années après les événements du troisième volet sur Mars, le cadre scénaristique de ce nouvel épisode est intéressant mais assez peu creusé. Cela se ressent notamment au travers de cinématiques qui brûlent régulièrement les étapes. Dommage.
    6/10
  • Note générale Convainquant en tant que jeu d'action, Red Faction : Armageddon propose une expérience plutôt immersive et véritablement défoulante. Le moteur physique GeoMod assurant le grand spectacle aux côtés de la nanoforge et d'armes hautement destructrices, le soft de Volition ne fait pas dans la dentelle et ne nous laisse pas beaucoup de répit. Contrairement à l'opus précédent, il faudra désormais compter sur une certaine linéarité et des environnements particulièrement étriqués. Proche d'un Dead Space dans l'ambiance sombre, ce nouvel épisode de Red Faction est à conseiller pour les amoureux de third person shooters, malgré sa durée de vie un peu faiblarde.
    8/10
Dans le même style
  • Test Red Faction Guerrilla
    Troisième volet de la série, Red Faction Guerrilla franchit le pas du next gen en apportant son expérience et son univers si particulier. Les équipes de Volition voulaient en profiter pour nous fournir un projet ambitieux et à la ...
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]