Test Rio

Le par Gael B.  |  0 commentaire(s)
Rio Xbox 360 - image

A chaque blockbuster son adaptation vidéoludique, et Rio, le nouveau né des studios Blue Sky, n'y coupera pas. Retrouvez donc l'ara Blu et une bonne partie des protagonistes de ce long métrage dans un party game fun et coloré mais peut-être bien aussi trop modeste.

Je crois que je peux voler

Rio est à la base un film d'animation sorti il y a quelques temps en France. On y suit les aventures d'un ara nommé Blu qui présente la particularité de ne pas savoir voler. Peu importe après tout puisque notre volatile vit dans le confort du Minnesota, et n'a donc pas vraiment besoin de déployer ses ailes pour subsister. Son quotidien prend cependant un tournant décisif le jour où il est contraint de partir en voyage pour le Brésil, à la rencontre d'une femelle ara avec qui il est supposé faire pérenniser son espèce. Parce que la race des aras de Spix est en sérieuse voie d'extinction, et seul un accouplement entre Blu et Perla peut inverser ce malheureux processus. Au programme : sketches et situations cocasses à gogo, de la 3D animée comme on en voit sans doute trop depuis plusieurs années, et comme d'habitude, des stars appelées pour doubler les personnages phares. Ici, on retiendra le duo constitué de Lorànt Deutsch (Blu) et Laetitia Casta (Perla). Mais Rio, c'est aussi un jeu vidéo n'arborant pas les mêmes qualités que l'œuvre originale.

Rio Xbox 360 (1) Rio Xbox 360 (2)

Des minis-jeux qui vous occuperont le temps d'un après-midi. Ou d'une soirée foot pour vous mesdames.

Oh, nous savons bien à quel point il est compliqué de développer l'adaptation réussie d'un film. Surtout si on n'est pas inscrit à l'état civil sous le nom de Michel Ancel. Dans le cas de Rio, le brainstorming qui a eu lieu pour déterminer le genre du jeu n'a pas dû s'éterniser, tellement le résultat laisse transparaître une mercantile fainéantise. D'un côté, nous avons évité le jeu d'action/plate-forme ultra classique avec des plumes à ramasser du début à la fin. Mais de l'autre, nous avons gagné un party game giga court et super creux (oups). Pour commencer, le titre faisant l'objet de ce test ne vous proposera pas de revivre les actions-clés du film. Et ce alors qu'un mode Histoire est bel et bien de la partie.

Ce mode Histoire se divise en dix étapes représentant tout autant d'endroits du film. A chaque étape, vous devrez enchaîner trois minis-jeux et enregistrer de très bonnes performances pour accéder au niveau suivant. Le chien Luiz, puis le cacatoès Hector et enfin Mauro le marmouset vous narreront brièvement les faits liés au lieu concerné, avant que vous ne vous y rendiez. Pour celles et ceux qui espéraient que le jeu contienne de copieux extraits du film, nous sommes navrés, car les niveaux sont introduits par des cinématiques ne durant que quelques secondes. Les voix françaises sont de la partie, c'est déjà ça (mais après écoute attentive, elles ne seraient pas celles du film).

Rio Xbox 360 (3) Rio Xbox 360 (4)

L'intérêt de ces épreuves est variable, d'autant plus que certaines d'entre elles se ressemblent beaucoup.

Avant d'en venir aux jeux à proprement parler, faisons le tour des modes proposés, au nombre de cinq (en comptant le mode Histoire). Le mode Fête consistera à effectuer, en versus ou en équipe, des séries de cinq, dix ou vingt jeux, lesquelles pourront être entrecoupées de questions relatives au film et à plusieurs sujets y étant abordés. Quant au mode Roue de Carnaval, il prendra la forme d'un jeu télévisé. Chaque participant devra, lorsque son tour arrivera, tourner deux roues. La première déterminera le jeu auquel tout le monde jouera, tandis que le seconde fixera les points remportés par le vainqueur. Les joueurs pourront à trois reprises user de leur joker pour doubler leurs points en cas de victoire. Petite subtilité, on ne pourra utiliser son joker (si disponible) qu'entre les deux lancers de roue, pas après. Sans compter que si vous tombez, avec la deuxième roue, sur une case marquée d'une étoile, vous gagnerez automatiquement 50 points. Au bout de douze tours, le joueur ayant totalisé le plus de points gagnera la partie.



Vite expédié

Le Gala de Guirlandes vous demandera en premier lieu de choisir entre le défi de Luiz, celui de Mauro ou bien le challenge d'Hector. Chacun requerra que vous récupériez, sur dix jeux, un nombre défini de guirlandes. Au terme du décathlon, vous entrerez dans ce fameux Gala où vos guirlandes vous serviront à marquer le plus de points possible (oui, encore, c'est une obsession). La Danse du Carnaval fonctionne un peu sur le même principe : plus vous remporterez de défis, et plus vous aurez de Marmousets qui danseront derrière vous, le but étant d'en rassembler un certain nombre pour former une belle ligne de danseurs lors du carnaval. Ces déclinaisons font malheureusement office de poudre aux yeux pour masquer le contenu des plus limités du jeu.

Rio Xbox 360 (5) Rio Xbox 360 (6)

Quand Rio se la joue Time Crisis. C'est joli.

Les minis-jeux, qui seraient plus de quarante à apparaître sur la galette, sont dans leur ensemble sympas à jouer. On n'a, la plupart du temps, besoin que de A et B en plus du stick pour répondre aux défis demandés, ce qui fait de Rio un soft naturellement destiné à se jouer en famille ou entre amis (quatre joueurs maximum). Mais surtout pas tout seul, car c'est de cette manière qu'on prendra conscience qu'il ne vaut pas son investissement. Pourquoi ? Parce que les minis-jeux se parcourent vite, qu'ils ne sont finalement pas très nombreux (le double, c'était trop demander ?) et que certains reprennent le concept d'autres, nous donnant l'impression de nous retrouver avec encore moins d'épreuves que prévu à disputer. Des bonus apparaissant aléatoirement pendant ces jeux pimenteront quelque peu les parties, leur donnant inévitablement un aspect "Mario Kart".

Rio Xbox 360 (7) Rio Xbox 360 (8)

Saviez-vous qu'il est très facile d'atomiser le CPU sur des minis-jeux demandant d'avoir le rythme dans la peau ? Maintenant si.

Dans la catégorie des minis-jeux agréables à faire, on placera le Hockey sur glace (qui vous rappellera peut-être Windjammers sur Neo-Geo), le jeu du "C'est toi le chat !", classique mais amusant, "Réactions en chaîne" avec ses instructions rigolotes à exécuter et "Où est Luiz ?", où l'on devra utiliser une lampe torche pour retrouver Luiz le chien avant tout le monde. Et puis nous en avons quelques autres qui ne feront pas l'unanimité, comme par exemple "Rois du bongo", sorte de Simon avec des directions à imprimer au stick qui deviendront bien trop nombreuses pour que l'on puisse s'en souvenir. On retiendra finalement de tous ces minis-jeux une sensation de déjà-vu, rien ne nous surprend vraiment, rien n'a été réinventé, bien qu'une grande partie de ces minis-jeux nous fassent passer un bon moment. L'enrobage y est certainement pour quelque chose. Les environnements sont effectivement chaleureux et à tendance "green" tandis que les musiques incitent à remuer et à s'amuser sans se prendre la tête.



Conclusion

Rio Xbox 360 - jaquetteMaintenant, il faut se dire que ce jeu a un prix et n'est pas offert contre trente codes-barres maladroitement découpés dans des boîtes de céréales à marque (c'est pourtant ce qu'il vaudrait). Rio, le jeu vidéo, coûte en moyenne 45 € et ne dure pas beaucoup plus longtemps que le film. A la limite, nous aurions pu le trouver convenable s'il était sorti sur le XBLA, mais THQ se serait alors sans doute plaint d'un manque de visibilité. Gardez plutôt votre argent pour la sortie du DVD et un éclair à la fraise.

Rio est disponible sur Xbox 360 à partir de 40,25€.

 



+ Les plus
  • Immédiatement accessible
  • Donne le moral
  • Son et graphismes à la hauteur
- Les moins
  • Durée de vie ridicule
  • Minis-jeux guère originaux
  • Coûte deux fois trop cher

Notes

  • Graphisme L'esprit du film est ici respecté. Les graphismes sont en en effet gorgés de couleurs et respirent la bonne humeur brésilienne. Très agréable après une journée passée à renifler la pluie d'orage.
    7/10
  • Bande son Ambiance samba ! Si la musique des menus peut se révéler agaçante à la longue, les morceaux joués pendant les minis-jeux sont de bonne facture et viendront installer un beau soleil dans vos parties.
    7/10
  • Jouabilité Les commandes, très simples, sont indiquées avant chaque mini-jeu. Tout un chacun peut prétendre à s'amuser dans ce titre, où rien n'est compliqué pour un fun immédiat.
    8/10
  • Durée de vie Il vous faudra un peu moins de deux heures pour boucler le mode Histoire et voir ainsi trois quarts des minis-jeux du soft. Les autres modes ne sont que des variantes pas franchement plus intéressantes. Inutile de préciser que l'intérêt de Rio pour un joueur seul s'épuisera très vite, même si le CPU est un adversaire potable.
    3/10
  • Note générale Rio est quasiment à éviter, mais est-ce une surprise ? Nous le désignons en tout cas comme un bel exemple de tentation à laquelle vous vous devez de savoir résister (au prix fort), même en ayant apprécié le film. Dommage que son orientation multijoueur le rende si commun, il y avait peut-être mieux à faire ici.
    4/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire