Test The secrets of Da Vinci

Le par Olivier C.  |  0 commentaire(s)
Article n° 157 - Test : The secrets of Da Vinci (120*120)

Edité par Nobilis, il s'agit ici d'un jeu d'aventure / énigmes au manoir de Léonard de Vinci. C'est dans la peau d'un jeune florentin en route pour la France que vous débutez l'aventure. Valdo relit la lettre qu'un mystérieux commanditaire lui a adressée, alors que son carrosse approche du manoir du Cloux, futur Clos-Lucé...

Exploration du domaine

C'est dans la peau d'un jeune florentin en route pour la France que vous débutez l'aventure. Valdo relit la lettre qu'un mystérieux commanditaire lui a adressée, alors que son carrosse approche du manoir du Cloux, futur Clos-Lucé.

da vinci       da vinci

Qui peut bien l'envoyer en mission dans l'ancienne demeure de Léonard de Vinci, et pour quelles raisons ' Et lui-même, quelles sont ses propres motivations à venir prétendument étudier l'oeuvre du maître, mais en fait dérober un manuscrit caché '

da vinci       da vinci

Valdo est encore tout à sa reflexion que le carrosse arrive au Cloux, et est accueilli par le peu avenant Saturnin, intendant de la maison. Pourquoi la maîtresse des lieux n'est-elle pas là ' Au moins y'a-t'il l'atmosphère...

da vinci       da vinci

Déjà, l'esprit peu scrupuleux de Valdo voit dans cette absence une opportunité : la première nuit pourrait être la bonne. Quelle chance s'il trouvait le manuscrit ce soir ! Saturnin le mène à sa chambre.

da vinci       da vinci

Sitôt le domestique parti, notre héros va pouvoir entamer une petite visite impromptue du manoir. Bien que plusieurs pièces soient fermées pour la nuit, et le parc trop sombre pour s'y aventurer.

../..



Les énigmes de Léonard

En 1522, Léonard de Vinci est déjà mort depuis plusieurs années. C'est son ancien élève, Francesco Melzi, qui a hérité des machines. Ne restent en France que les tableaux et quelques meubles dans les anciens appartements du maître, restés inoccupés.

      

Valdo va donc devoir faire avec le peu restant, bien que sa connaissance du maestro soit déjà plus que conséquente, et pour cause : il a lui-même été l'élève de Melzi, qui l'a renvoyé pour avoir copié un tableau de Léonard.

      

Plusieurs énigmes devront être résolues pour que le déroulement du jeu se poursuive. Ces dernières vont de l'enfantin au plus ardu, en passant par l'illogique pour certaines. On reste toutefois dans l'esprit du Vinci.

      

On appréciera d'ailleurs la subtilité déroutante de certaines idées de Khéops. Demander au joueur d'utiliser des plaques gravées laissées par Léonard en divers endroits pour imprimer l'aide contextuelle : astucieux !

      

On croise d'ailleurs le génie qui apportera quelques conseils à Valdo par l'entremise de rêves ou de visions étranges. On y aperçoit François 1er, roi de France, qui s'intéresse à un mystérieux sujet de recherche. 

../..



Intrigues

Le jeu n'étant pas linéaire, liberté est laissée au joueur de choisir la manière qu'il préfère pour mener son enquête et interagir avec les rares personnages (on ne parle pas à plus de cinq personnes de tout le jeu). Ainsi, une jauge de conscience permet d'ajuster son attitude sur le plan moral.

      

Il faudra donc se montrer subtil et prudent, car tout comme Valdo, les deux résidents du manoir ont une moralité... fluctuante, et il faudra savoir jouer de la carotte et du bâton pour arriver à ses fins. Et ne pas se faire avoir, au risque de tout perdre.

      

C'est en venant récupérer un message de son énigmatique employeur que Valdo commence à saisir la véritable nature de l'enjeu : d'autres forces sont en présence ici, et il pourrait bien n'être qu'un pion que l'on manipule. Un pion entre France et Italie. Deux royaumes, mais un seul génie.

      

Pourquoi la chapelle reste-t'elle obstinément fermée' Pourquoi les agissements étranges de Saturnin ' Madame de la Bourdaisière ne mentirait-elle pas' Qui des trois manipule vraiment les autres ' Et quel est le rôle du roi dans tout cela ' Que cache vraiment le manoir aux fondations gallo-romaines '

      

Il faudra, pour tirer son épingle du jeu, user du plus grand pouvoir de ce temps : la cour. Séduire une courtisane telle que Babou (ça ne s'invente pas) n'est pas une mince affaire. Se montrer entreprenant sans froisser son hôte, afin qu'elle lui ouvre les portes de ses appartements. Qu'y trouvera le florentin '

../..



Galerie

     

     

     

     

     

     

     

     



Conclusion

Secrets of Da VinciUne agréable surprise que ce Manuscrit Interdit, qui profite bien sûr de l'appel d'air du Da Vinci code, mais sait le faire avec une certaine élégance et bien moins de bruit. Ici, la fidélité historique est de mise, la culture à l'avant.


Si le mystère est bien présent, avec le mystérieux codex, les allusions à l'alchimie et certains secrets qui se révèlent au fil de l'histoire, on reste bien sur Terre. Un peu trop parfois, peut-être, et l'absence criante de vie, aussi bien humaine qu'animale, contraste avec le soin minutieux apporté aux détails.

Si l'on y voit un objet culturel, là rien à redire, c'est une merveille de reconstitution, à laquelle ne manque qu'un guide, papier ou non. C'est d'ailleurs une constante dont Khéops semble ne pas pouvoir se défaire, ce petit côté " cheap " à la française qui agace aux entournures, comme le doublage de Léonard qui est la même voix que Saturnin. Doublages corrects toutefois, ainsi que l'ensemble artistique, exceptées quelques animations faiblardes. Reste que pour ce cinquième jeu, le studio français a beaucoup progressé sur l'aspect scénaristique, et c'est très bien! On attend impatiemment un sixième jeu au Mont Saint Michel...



Notes

  • Graphisme Des intérieurs à couper le souffle tant le souci du détail est poussé, qui font de chaque pièce un véritable tableau de maître interactif. En revanche, les extérieurs sont plus irréguliers, avec une végétation trop "3D". De plus, ni insectes ou oiseaux : où est la vie ? Certaines animations sont peu convaincantes (flammes, éclaboussures...).
    8/10
  • Bande son Si les compositions de Ludovic Sagnier sont toujours aussi envoûtantes, certaines musiques genre série télé font plus décalées, mais le vrai souci vient de l'absence de réglage séparé du volume de la musique, surtout lors des puzzles ! L'ambiance strictement sonore est, elle, excellente et renforce l'immersion, malgré quelques incohérences, comme les bruits de cariole.
    6/10
  • Jouabilité Le jeu étant parfaitement fluide sur une machine moyenne, 2D oblige, la navigation se fait sans problème majeur. Quelques chargements occasionnels d'un lieu à l'autre, mais ce n'est pas un jeu d'action. L'interface, toutefois, manque sérieusement de précision, jusqu'à en devenir pénible avec certains objets (cric, alambic...). Quelques gros problèmes de logique dans le déroulement peuvent amener à tourner en rond : attention!
    5/10
  • Durée de vie Une dizaine d'heures viendront à bout de l'aventure, mais l'histoire est suffisamment dense pour qu'on ne s'y ennuie jamais. Le manoir, sans être immense, est un vrai château. Entre la découverte du bâtiment, des secrets du Vinci, des appartements de Babou ainsi que du parc, il y a toujours à faire. La difficulté souffre de graves irrégularités, parfois déroutantes quant aux choix logiques pour le joueur.
    7/10
  • Scénario Kheops a fait de gros progrès sur la narration depuis Retour sur l'île mystérieuse, qui souffrait d'un effondrement en milieu de jeu et d'une fin trop délirante. Sur le même modèle, et malgré le faible nombre de personnages, l'intrigue, cette fois, se densifie plutôt que de se déliter. On apprécie le jeu des intrigues entre les personnages, savoureux. Dommage que le manuscrit et la Joconde ne soient que prétextes.
    8/10
  • Note générale Le manuscrit interdit est un bon jeu d'aventure, qui surprend agréablement de par son intrigue à plusieurs niveaux, et ce malgré quelques tares narratives dont Kheops semble avoir du mal à se défaire. Véritable produit culturel à peine déguisé, on plonge ou replonge avec délice dans une ambiance Renaissance parfaitement restituée, où le mystère le dispute à la sérénité. On aurait cependant apprécié un guide de la Renaissance pour compléter la balade, manque qui trahit le seul gros défaut du jeu : un peu trop vide.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire