Test Sengoku Basara Samurai Heroes

Le par Gael B.  |  0 commentaire(s)
Sengoku Basara Samurai Heroes

Une envie de refaire l'histoire du Japon dans la peau de héros tout sauf crédibles ? Capcom vous en offre la possibilité avec Sengoku Basara Samurai Heroes, ne réinventant certes rien mais qui le fait très bien.

La classe, même au XVIème siècle

A chaque épisode de sa série Sengoku Basara, née en 2005 sur PS2, Capcom ne bouleverse pas sa manière de faire et nous invite toujours à massacrer des troupes ennemies en veux-tu en voilà dans le but de nous faire s'emparer de plus en plus de territoires nippons. Avec cet opus PS3 sous-titré "Samurai Heroes" (également disponible sur Wii), autant vous le dire sans faire de détour, les habitués des précédents volets ne devraient pas se sentir perdus. Pour les autres, ils ne mettront pas longtemps à se sentir à l'aise dans ce bain bouillant mêlant des références historiques du Japon à des choix de design propres à la culture nippone d'aujourd'hui. Cela veut dire que vous trouverez des beautés habillées court et au décolleté ravageur, ou encore des guerriers à l'accoutrement proche de ceux arborés dans Final Fantasy X-2 (sans oublier le fameux Ishida Mitsunari à la mèche "trop bien pensée"). Mais ça ne choque pas car Capcom assume apparemment sans problème le ton décalé du jeu.

Sengoku Basara Samurai Heroes (1) Sengoku Basara Samurai Heroes (2)

Jetez votre dévolu sur Saica la première fois, vous ne le regretterez pas.


Et il est vrai que ce dernier se montre bigrement amusant dans certaines cut-scenes, alors même que vous êtes en conquête, soit une occupation juste très "sérieuse". Par exemple, il sera nécessaire de détruire toutes les réserves d'un couple cultivant du riz afin d'empêcher les mariés de se ravitailler et ainsi de pouvoir les battre plus facilement.

Sengoku Basara Samurai Heroes s'apparente donc à un beat them all vous donnant l'occasion de vivre un périple différent avec six personnages au départ (et plusieurs cachés). Tous ont existé, mais probablement pas sous la forme incarnable dans le jeu. Nous conseillerons aux débutants d'opter pour Magoichi Saica, qui sait efficacement mettre à distance l'ennemi grâce à ses armes à feu très pratiques. Outre son attaque de base se déclenchant à l'aide de Carré, elle dispose également (comme tout le casting du jeu) d'un mouvement spécifique auquel vous pouvez faire appel d'une pression sur Triangle. R2 sera réservé à l'utilisation de vos techniques spéciales (celle du Lance-roquettes de Saica est longue à se mettre en place toutefois). La majeure partie du temps (en mode Normal tout du moins), vous vous en sortirez très bien rien qu'avec Carré, en prenant cependant garde à canarder tout autour de vous afin de vous préserver d'un coup surprise malheureux. Au fur et à mesure de votre avancée, d'autres compétences viendront étoffer votre arsenal, pour une variété dans les luttes accrue et bienvenue. Mais pour nettoyer plus efficacement les lieux, deux aptitudes spéciales sont aussi à votre disposition. La première demandera, pour se mettre en route, à ce que vous appuyiez sur Rond dès que la barre sous votre jauge de vie sera remplie. Vous lancerez alors une attaque Basara qui se chargera de faire le vide aux alentours. A utiliser de préférence lors d'un attroupement trop prononcé des ennemis.

Sengoku Basara Samurai Heroes (3) Sengoku Basara Samurai Heroes (4)

Malgré le monde présent à l'écran, le tout reste fluide. Avouez que ça vous épate.


La Charge Héroïque (voir l'action à travers les yeux d'un héros, que c'est beau) vous rendra de même bien service quand votre jauge verte sera au max et que vous ressentirez alors l'irrésistible envie de caresser la touche L2. Les mouvements des ennemis seront à ce moment-là ralentis vous permettant de mettre un terme à leur vie plus aisément (en profitant éventuellement de leur suspension dans les airs pour enchaîner les combos sur eux). Et si en plus, vous jauge de Basara vous y autorise pendant que vous êtes dans ce mode, c'est une attaque Basara ultime qui viendra s'abattre sur vos adversaires. Tout l'attirail pour s'amuser donc après le JT de Jean-Pierre Pernaut, vous venez de le lire.



Un dynamisme de tous les instants

Les batailles dans le domaine ennemi représenteront le gros de vos actions. Vous démarrerez au menu principal en sélectionnant le mode "Geste de héros" (hum), celui juste en-dessous, "Batailles éclair", étant consacré à un repassage des missions déjà effectuées. Sur une carte du Japon partagé entre plusieurs seigneurs, vous prendrez la décision de vous rendre sur tel ou tel territoire pour soit conclure une alliance avec le chef du lieu, ou bien pour asseoir votre domination et étendre votre influence. Notez que dans les deux cas, vous aurez à vous défaire de soldats dévoués à leur commandant. Sur cette même map, il sera fréquent de voir des factions ennemies s'affronter, les rangs du vainqueur grossissant de ce fait.

Sengoku Basara Samurai Heroes (5) Sengoku Basara Samurai Heroes (6)

Capcom ou le bon goût d'avoir motion-capturé le visage de Nathalie pour faire de Saica un leader séduisant et charismatique.

Sur le terrain, c'est souvent le capharnaüm (guerre oblige), mais on se réjouira de ne subir absolument aucun ralentissement en combat. Enchaîner les coups et voir grimper le compteur combo représentera un réel plaisir d'autant que vous gagnerez des matériaux de plus en plus précieux selon vos performances arme au poing. Souvent, la marche à suivre pour s'assurer la victoire sera de se rendre dans un camp occupé, de trouver son garde et de l'achever dans le but, encore une fois, de faire sentir votre présence et de rendre votre armée plus nombreuse (à répéter plusieurs fois bien sûr). A ce propos, sachez qu'au terme de chaque bataille, vous remporterez de l'expérience, des titres, des récompenses, mais aussi, parfois, un allié décidera de se joindre à vous. En faisant usage de la capacité Basara près de lui, celui-ci bénéficiera de bonus tels que la récupération de santé et une puissance d'attaque augmentée. Des alliés qui peuvent être récupérés d'une partie à l'autre, il fallait le préciser. Pensez à surveiller la map en haut à droite de l'écran car des chefs d'unités (représentés par une forme utilisée dans Tetris) pourront reprendre possession des camps que vous aurez précédemment gagnés si vous ne vous chargez pas rapidement de leur cas.

Sengoku Basara Samurai Heroes (7) Sengoku Basara Samurai Heroes (8)

Il sera très intéressant de tenter l'aventure avec tous les personnages, car chacun se joue différemment de l'autre.

Les graphismes de Sengoku Basara Samurai Heroes ont du mal à impressionner sur les clichés (les cinématiques peuvent même paraître cheap), mais c'est en distribuant des mandales en rafale que l'on se rendra compte que le moteur du jeu tourne nickel et sans jamais faiblir. (nous avons toutefois noté quelques étonnantes saccades dans le désert). On saluera la disparité des lieux, vivants et chaleureux, sans pour autant oublier d'être plus partagé en ce qui concerne l'aspect sonore du soft. Si les musiques, piochant dans plusieurs styles de très bon goût, ont dans l'ensemble la pêche et ne font qu'intensifier la jouissance des combats, le doublage américain pas très approprié empêchera de profiter de la synchronisation labiale japonaise qui aurait apporté un plus aux cinématiques.



Copier n'est pas tromper

Sengoku Basara Samurai Heroes - jaquette PS3Le Dynasty Warriors de Capcom nous propose une alternative que l'on acceptera avec joie tant elle rassemble l'essentiel pour se défouler : des combattants au caractère fort, une offre satisfaisante de coups à distribuer ainsi qu'un terrain de jeu beau, propre et sans bavure (avant votre passage bien entendu). Ne crions pas à la répétitivité trop vite, car même s'il est vrai que l'on ne fait que bourriner les trois quarts du temps (le propre d'un beat them all après tout), les développeurs ont fait en sorte que les temps morts ne fassent pas partie de notre expérience de jeu. Les commandants, généraux, soldats prendront souvent la parole pendant les combats, des interventions que l'on ne ne prendra cependant pas la peine de lire en permanence tant l'action accaparera toute notre attention. Et comme l'histoire de Sengoku Basara Samurai Heroes n'est finalement qu'un prétexte pour bastonner son prochain, le jeu pourra être ressorti en situation de grosse colère le temps d'augmenter le niveau de son personnage; de remporter de quoi le customiser davantage ou bien encore d'essayer des destinées autres que celle de son avatar actuel. A essayer avant l'achat si possible, surtout pour les connaisseurs.

Sengoku Basara Samurai Heroes est disponible sur PS3 à partir de 47€, mais également sur Wii au prix minimum de 37€.



+ Les plus
  • Un très bon défouloir
  • Des pointes d'humour qui font sourire
  • Une fluidité notable
  • Des personnages tous différents à jouer
  • Belles atmosphères tant sur le plan graphique que sonore
  • Durée de vie convenable
- Les moins
  • Impossibilité de sélectionner les voix japonaises
  • Absence d'un lock automatique
  • Une technique qui n'estomaque pas

Notes

  • Graphisme Le désormais réputé MT Framework de Capcom (en version Lite ici) ne s'illustre véritablement que par l'absence de ralentissements à l'écran, même lorsque des dizaines d'ennemis viennent vous faire la bise. On appréciera la diversité et l'esthétique des décors traversés, mais rien n'est vraiment en mesure de nous faire tomber à la renverse. Pour le coup, il est dommage que cette version PS3 ressemble tant à la mouture présente sur Wii.
    7/10
  • Bande son Pas de voix japonaises ? Il faudra donc accepter le doublage US forcément moins immersif dans un jeu où l'on se bat dans un Japon des temps anciens mais toutefois fantaisiste. Les musiques offrent une étonnante variété et une qualité de bon niveau faisant passer à nos oreilles un plaisant moment musical.
    7/10
  • Jouabilité Pour une fois, le fait d'avoir accès à une caméra libre est un peu dérangeant dans le sens où il est impossible de locker un ennemi. Par conséquent, surtout pendant les combats nous opposant à un boss, on passera légèrement trop de temps à recalibrer correctement la vue afin de faire face à notre adversaire. A part ce problème, rien de soucieux à signaler.
    7/10
  • Durée de vie Un scénario se termine en trois heures environ, et sachant que plusieurs embranchements se présenteront à vous dans chacun d'entre eux et que tous les personnages sélectionnables possèdent leur propre histoire, on dépassera sans trop forcer les vingt heures de jeu. Et puis il est facile de revenir sur ce Sengoku Basara Samurai Heroes pour y remporter de nouveaux goodies et débloquer des combattants inédits.
    7/10
  • Scénario A défaut de faire dans le réaliste, les différentes intrigues de Sengoku Basara Samurai Heroes ont au moins le mérite de ne pas (trop) se prendre au sérieux. La localisation des textes est d'un bon niveau (mais "Geste de héros" ?).
    6/10
  • Note générale Sengoku Basara Samurai Heroes est bien la preuve que le beat them all est un genre qui a encore sa place sur nos consoles super puissantes d'aujourd'hui. On ne fait pas dans la finesse ici, mais peu importe car elle n'a rien à faire dans ce jeu où chaque coup en appelle un autre. Quoi qu'il en soit, le Japon illustré dans le soft de Capcom ne manque pas d'humour, et c'est probablement (en plus d'une fluidité quasiment à toute épreuve) ce qui empêchera ce dernier de n'être qu'un clone sans saveur de Dynasty Warriors. Les possesseurs des précédentes versions pourront cependant retirer un point à la note finale.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire