Test ShadowProtect 4 : pas une seconde à perdre, pas une donnée perdue !

Le par Jean-Christophe B.  |  0 commentaire(s)
shadowprotect-4-desktop

Nous sommes accoutumés aux outils de sauvegarde et de restauration de données "Bare metal Restore" indispensables pour les stations de travail. C'est ce que propose ShadowProtect Desktop 4 et même davantage. Cet outil protège vos données en temps réel, sauvegarde vos configurations (complet, incrémentale, différentielle) sur unités locales ou unités réseaux et les restaurent extrêmement vite en cas de sinistre ! Lors d'un incident technique, l'utilisateur ne perd pas de temps et peut poursuivre son activité sans interruption à partir d'une sauvegarde convertie en machine virtuelle (VirtualBox, VMWare, VirtualPC), et cela, même durant l'exécution d'une restauration physique qui se déroule en arrière-plan.

ShadowProtect Desktop 4

shadowintro01Protection de données en temps réel et sauvegardes toutes les x minutes

ShadowProtect Desktop de StorageCraft, distribué en France par Athena Global Services, est une solution de protection de données et de migration système complète pour votre PC de bureau ou portable sous Windows. Ce logiciel protège avant tout votre configuration et vos données personnelles en temps réel, vous évitant ainsi de perdre vos contenus essentiels. Dans le cas présent, vos données sont sauvegardées toutes les 15 minutes, au lieu de toutes les heures, voire de journées complètes chez des concurrents…

 

shadowintro02Technologie Hardware Independent Restore (HIR) : Récupération "Bare Metal"

ShadowProtect Desktop dispose de la technologie Hardware Independent Restore (HIR) qui permet des restaurations aisées et ultra-rapides d’un système vers un matériel différent de celui d’origine, et depuis ou vers un environnement virtuel (P2P, P2V, V2P et V2V). Il s'agit d'une restauration qui vous permet de retrouver à l'identique votre configuration et vos paramètres personnels.

 

shadowintro03Restauration ultra-rapide et consolidation des sauvegardes

L'application se distingue par deux points essentiels. Le premier, c'est sa vitesse à exécuter une restauration système, quelques minutes suffisent, même pour des téraoctets de données ! Le second point, tout aussi important, c'est sa grande fiabilité. En effet, ShadowProtect vérifie puis revérifie, selon vos choix (journalier, hebdomadaire, mensuel) la chaîne d’images de sauvegarde pour être sûr de l’intégrité de vos fichiers.

 

shadowintro04HeadStart Restore (HSR) et Technologie VirtualBoot

En cas de sinistre, le système HeadStart Restore (HSR) récupère automatiquement vos points de sauvegardes dans une machine virtuelle. Dès lors, pendant la phase de restauration, l'utilisateur peut démarrer le système à partir d’un fichier *.VHD ou *.VMDK (Virtual Machine Disk) et poursuivre son activité pendant que le serveur physique est réparé et restauré ! Autre point remarquable, ShadowProtect permet de convertir une image disque (au format *.SPF) et l'exploiter dans une machine virtuelle de votre choix, y compris située sur un disque amovible, telle que VirtualPC, VirtuaBox ou VMware, grâce à la technologie VirtualBoot et l'outil de conversion inclus.

 

ShadowProtect Desktop 4 : Reprendre l’activité après un sinistre sans rien perdre ! ShadowProtect Desktop



Fonction de sauvegarde

Sauvegarde avec ou sans assistants

La Console de gestion de ShadowProtect Desktop permet à l'administrateur de réaliser des sauvegardes de sa machine locale, en passant par l'onglet "Assistants" qui affiche l'ensemble des volumes sous la forme de liste. Ce dernier configure les machines de son parc informatique et bénéficie de la "Vue réseau" ou de la "Vue administrative". Il peut également profiter d'une vue plus détaillée via la "Structure du disque". Dans ce second cas est visible toute la cartographie détaillée des unités, à la manière de l'outil de Gestion des disques de Windows 7. Il suffit alors de valider, la ou les partitions à sauvegarder puis d'un clic droit choisir "Sauvegarder".

shadowdesktopbackup1   shadowdesktopbackup2

 

Destinations de sauvegardes sur unités internes, externes, partages réseau, médias optiques

Il convient de préciser l'emplacement pour votre image de sauvegarde. Les choix sont très variés. Il pourra s'agir d'un disque dur local, d'un périphérique USB, d'une unité FireWire, d'un disque ou partage réseau ou encore d'un média optique (CD/DVD/Blu-Ray). Pour plus de lisibilité, un double-clic sur le nom du fichier par défaut (_VOL) permet de lui attribuer une appellation plus claire(Windows7, Ubuntu, OSX…).

shadowdesktopbackup3   shadowdesktopbackup4

 

Sauvegardes ponctuelles ou automatisées

En mode manuel, l'administrateur déclenche lui-même sa sauvegarde en choisissant dans la fenêtre du planificateur "Maintenant". Pour le premier backup, ce sera la méthode "Complète" (Jour J) . Pour les suivantes, la méthode "Différentielle" (du jour J+1 au jour J+6). Pour profiter pleinement du planificateur de sauvegarde, vous devez opter pour des tâches automatiques. Les choix sont exhaustifs, avec "Plus tard (jour et heure de départ), "Hebdomadaire" (complète ou incrémentale du dimanche au lundi, avec heure de départ, intervalle en minutes entre les sauvegardes (15 min au minimum)), "Mensuel" et "Incrémentales en continu".

shadowdesktopbackup5   shadowdesktopbackup6

 

Méthodes de compressions diverses et sauvegardes scindées

A ce stade, il est possible d'opter pour une méthode de compression (aucun, standard, haute), de choisir un mot de passe pour le jeu de sauvegarde (voire même de le crypter avec un fichier) et de scinder le fichier image en plusieurs fichiers, avec des "splits" de tailles variables prédéfinis qui s'adapteront à vos divers médias (640, 650, 700, 1 024, 2 048, 3 857, 4 589, 5 078, 9 180 Mo) ou la possibilité de saisir la taille maximale par fichier. Il ne reste plus qu'à patienter et à attendre le déroulement de la tâche. Nous verrons plus tard que des outils complémentaires viennent rassurer l'administrateur sur l'effectivité du processus (fenêtre de notification, envoi d'e-mail en cas de réussite et/ou échec, historique de sauvegarde).

shadowdesktopbackup7   shadowdesktopbackup8



Fonction de restauration

Restauration sous Windows ou en mode pré-OS (CD-boot)

La tâche de la restauration peut s'effectuer sous Windows depuis la Console de gestion ou en mode pré-OS avec le disque de démarrage intitulé "FRA_ShadowProtect_4.1.0.iso" (561 Mo) que vous aurez pris soin de télécharger et de graver sur un CD-ROM. Sous Windows, tout cela est très classique, puisqu'il suffit avant tout de sélectionner votre point de sauvegarde au format *.SPF.

shadowdesktoprestore1   shadowdesktoprestore2

 

Restauration sur disque ou partition d'origine ou autre

par la suite, l'administrateur indique la destination de la restauration qui peut être le volume d'origine ou un autre disque. Si l'image disque à restaurer est sur le volume de destination, l'utilisateur est alerté, si l'espace disque d'accueil n'est pas suffisant, c'est aussi le cas. Vous avez toujours le choix entre la vue listée ou la vue en structure (deux icônes dans l'angle droit).

shadowdesktoprestore3   shadowdesktoprestore4

 

Des options de restauration à ne pas négliger !

L'étape suivante concerne les options de restauration et nécessite toute l'attention de l'administrateur. Il peut activer des options déterminantes, en fonction de l'usage qui sera fait du nouveau disque restauré. Rendre la partition active, restaurer le MBR (depuis le fichier image, l'original de Windows XP, la signature du disque) et restaurer les pistes cachées du disque. Il ne reste plus qu'à consulter et revérifier les options sélectionnées et à procéder à la tâche.

shadowdesktoprestore5   shadowdesktoprestore6



Autres fonctionnalités clés 1/2

Vérifier l'image / Explorer et extraire des éléments d'une sauvegarde (ShadowProtect ImageManager)

Il est possible de vérifier l'intégrité des données d'une image de sauvegarde à partir du module ShadowProtect ImageManager. Pour cela, la démarche est très intuitive, il fsuffit de cliquer depuis Outils dans "Vérifier l'image" et choisir l'emplacement local ou réseau du backup (disque entier, partition) pour lancer l'opération. Autre point, l'administrateur peut "monter"  temporairement dans un lecteur logique une image de sauvegarde (une lettre de lecteur libre sera assignée), la parcourir pour en extraire des dossiers et fichiers de son choix (Explorer la sauvegarde) à partir de l'Explorateur Windows, et même "réinjecter" des fichiers via le menu souris contextuel ! Une fois la tâche achevée, il convient simplement de démonter l'image (Démonter l'image de sauvegarde) !

shadowdesktooutils1   shadowdesktooutils2

 

Lancer une image de sauvegarde dans une machine virtuelle (VirtualBoot)

Il faut se rendre dans le menu Démarrer, ShadowProtect et exécuter l'outil VirtualBoot pour créer et lancer dans la foulée une machine virtuelle d'une image de sauvegarde. Il s'agit d'un script automatisé qui nécessite pour la création, l'installation préalable d'Oracle VM VirtualBox (voir notre dossier VirtualBox). En cas de crash, cette solution permet de poursuivre votre activité dans un environnement virtuel (VirtualBox) en attendant la restauration physique qui peut s'exécuter en arrière-plan.

shadowdesktooutils3   shadowdesktooutils4

 

Créer un fichier VHD, VMDK (VirtualConverter)

Dans ShadowProtect Desktop, vous disposez également d'un "Outils d'image de sauvegarde" alias VirtualConverter. Il autorise plusieurs actions sur un jeu de sauvegarde (compression, cryptage, scinder l'image, fusionner des images scindées, consolider des fichiers incrémentaux en une seule image de base). En outre,  grâce à ce même Outils d'image de sauvegarde vous êtes capable de convertir votre image aux formats VHD et VMDK pour l'exploiter ensuite dans les logiciels VirtualPC ou VMWare.

shadowdesktooutils5   shadowdesktooutils6



Autres fonctionnalités clés 2/2

Notifications visuelles et Alertes

Après le déroulement d'une sauvegarde, l'administrateur peut être informé de l'issue de la procédure par une simple fenêtre d'annonce qui n'est pas activée par défaut. Il faut pour cela se rendre dans le menu déroulant, Options, Options des clients et positionner sur "On" les deux options "Afficher pour les sauvegardes réussies" et " Afficher pour les sauvegardes échouées". Cette fois c'est dans Options, Options des agents qu'il faut se rendre. Une série de paramètres à renseigner vous aideront entre autres à configurer la notification par courrier électronique (serveur SMTP, port SMTP, email du destinataire, suffixe du sujet personnalisé, utiliser SSL, envoyer un email en cas de...).

shadowdesktooutils7   shadowdesktooutils8

 

Tâches de sauvegardes / Historique de sauvegarde

L'onglet dédié de "Tâches de sauvegardes" ne se contente pas d'indiquer les tâches achevées ou en cours. Ici, vous pouvez avec le bouton contextuel procéder à diverses actions (Exécuter, Fichier d'écriture de la tâche, Supprimer la tâche, la désactiver…). L'onglet des "Historiques de sauvegarde" détaille tous les évènements sans exception (démarrage, sauvegarde, snapshot, statut du processus…). Pour exporter ces messages  "logs" vous devez user du clavier avec CTRL+A (Sélectionner tout) puis du bouton Copier (vers un traitement de texte par exemple).

shadowdesktooutils9   shadowdesktooutils10

 

ISOTool : graver une image ISO, ripper un CD/DVD/Blu-Ray vers un ISO

Dans le menu Démarrer puis dans le groupe ShadowProtect se trouve un outil complémentaire, il s'agit de l'utilitaire de gravure "ISOTool". Ce dernier peut s'avérer utile à l'administrateur puisqu'il permet de graver des fichiers ISO sur n'importe quel média optique CD, DVD, Blu-ray. Vous pouvez aussi "ripper", c'est à dire extraire les données d'un média, toujours vers le format ISO.

shadowdesktooutils11   shadowdesktooutils12



ShadowProtect Desktop 4

Protection en temps réel et Sauvegarde de vos données

box_shadowprotect_desktop4ShadowProtect Desktop 4 remplit avec brio ses objectifs premiers, à savoir la protection en temps réel des données (clichés toutes les 15 minutes si besoin est), l'administration des sauvegardes (compression, cryptage, mot de passe) depuis la console d'administration, vers un disque local interne ou externe ou un partage réseau / disque réseau (NAS). En outre, l'administrateur profite de la vérification et si nécessaire la re-vérification des images de sauvegardes qui lui garantissent l'intégrité de ses données personnelles. Les tâches de "backup" peuvent être réalisées manuellement ou automatiquement à l'aide du planificateur. Vous pouvez également destiner cet outil pour organiser une  migration simplifiée de votre système Windows (ou autres) vers un nouvel ordinateur de bureau ou PC portable.

 

Restauration "bare metal" complète ou granulaire selon vos besoins

vue_administrativeLa restauration vers  votre poste de travail ou vers un environnement différent, grâce   à   la   technologie HIR (Hardware Independent Restore) est ici vraiment très rapide. C'est une restauration de type "bare metal" complète, ou granulaire, grâce à l'Explorateur de sauvegarde et le montage de l'image dans une unité logique, dans laquelle on choisira les dossiers ou fichiers à restaurer, au cas par cas et au besoin.

 

VirtualBoot et VirtualConverter modules incontournables !

verifier_limageNous avons tout particulièrement apprécié la modernité de ShadowProtect Desktop 4 qui n'hésite pas à doter l'administrateur d'outils modernes et devenus aujourd'hui incontournables. Ainsi avec VirtualBoot, il suffit d'effectuer un  clic  droit  sur  le fichier image d’un de vos points de sauvegarde afin de démarrer automatiquement une machine virtuelle correspondante dans VirtualBox. Avec VirtualConverter, on élargit encore le domaine des possibilités, en convertissant une image ShadowProtect  en un fichier *.VHD ou *.VMDK  que l'on exploitera volontiers dans un VirtualPC ou  un VMware.

 

Des outils complémentaires à ne pas laisser de côté

restaurerL'administrateur scrupuleux peut aller encore plus loin en exécutant divers processus complémentaires. Il a, outre la vérification des jeux d'images, la possibilité d'activer les notifications en cas d’échec  et/ou de réussite de ses sauvegardes (simple fenêtre, envoi de courrier électronique). Il peut consolider automatiquement ses fichiers image grâce à ShadowProtect ImageManager, consulter et exporter l'historique des évènements, générer et graver des fichiers ISO (ISOTools). ShadowProtect Desktop 4.1 est donc au final, selon nous, une véritable et exhaustive solution de protection pour votre système  qui remplit parfaitement bien son rôle.

 

Site constructeur

Acheter Shadow Protect Desktop 4.1 à partir de 79 € TTC



+ Les plus
  • Intuitivité de la Console de gestion
  • Sauvegarde complète ou différentielle vers unités locales, réseaux, médias optiques
  • Administration complète des postes en réseau
  • Restauration ultra-rapide "bare metal"
  • HIR, restauration système sur matériel différent ou machine virtuelle
  • VirtualBoot, exécution facile vers un environnement virtuel gratuit
  • VirtualConverter, création de fichiers VHD et VMDK
  • ShadowProtect ImageManager (consolidation de fichiers, (re)vérification, montages images, extraction/injection d'éléments, notification de tâches…)
- Les moins
  • Exportation de l'historique de sauvegarde "manuelle" via un copier-coller
  • Sauvegarde vers un emplacement FTP impossible en version Desktop
  • Version 32 bits compatible 64 bits mais pas 64 bits dédiée

  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Castlevania Lords of Shadow 2
    La licence Castlevania marque son grand retour dans un nouveau jeu d'action développé par le studio espagnol Mercury Steam. Cette suite des aventures de Gabriel Belmont s'avère bien plus noire, puisqu'il s'agit désormais de contrôler ...
  • Test A Shadow's Tale
    Konami et Hudson Soft nous servent un jeu atypique, dans lequel il vous faudra jouer avec les ombres pour progresser. Jeu de plateformes par excellence, A Shadow's Tale vous propose un gameplay à la Prince of Persia. Votre héros ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire