Test du logiciel Shadow surfer

Le par Manuel D. C.  |  3 commentaire(s)

À l’heure où la sécurité et la confidentialité sur Internet, sans oublier la protection du système d’exploitation et des données personnelles, semblent préoccuper bon nombre d’utilisateurs, que ce soit en milieu professionnel ou non, Athena Global Services vient de lancer Shadow Surfer. Un logiciel développé par StorageCraft offrant un moyen de prévention et de protection contre les malwares en tout genre, à travers la création d'une réplique 100% virtuelle et sécurisée de votre système d’exploitation. L’occasion pour nous de nous intéresser de plus près à ce logiciel.

shadow surfer shadow-surfer

La sécurité avant tout


SSurf_logo Si la navigation Internet présente de nombreux avantages, à commencer par le partage et la diffusion de connaissances en provenance de tous les horizons, elle présente également quelques inconvénients.

Car comme chacun le sait, naviguer sur Internet laisse des traces : cookies, historique, fichiers temporaires, etc. Ce qui ouvre malheureusement de nombreuses portes aux personnes malintentionnées et permet par exemple de dérober des informations personnelles ou encore de diffuser diverses « menaces » : spam, spyware, adware, etc.

Pas facile dans ces conditions de se prémunir contre le vol d’informations, le pollupostage, les changements de configuration intempestifs et/ou involontaires (changement de la page de démarrage, barre d’outils, adwares, plugins ou logiciels tiers indésirables, etc.).

Mais alors que bon nombre de solutions complètes et performantes de protection PC existent, que peut bien proposer de plus le logiciel Shadow surfer ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir sans plus tarder…


Présentation


bann_ags0507

Développé par StorageCraftTM et distribué par Athena Global Services, qui distribue également la solution antivirale la plus performante du marché PC, à savoir NOD32 d’ESET, Shadow Surfer est une solution logicielle d’immunisation contre les changements volontaires ou non de la configuration de votre PC. Pour être plus précis, ce dernier permet de créer une réplique 100% virtuelle et sécurisée de votre système d’exploitation. Appelé Shadow Mode, cet état de fonctionnement n’est autre qu’une technique de virtualisation détectant tous les changements du système (installation de logiciels, de malwares, etc.) et les redirige vers un secteur libre du disque. Une fois la désactivation du Shadow Mode executée, tous les changements opérés sont alors annulés.


Diagramme Shadow Surfer

Le fonctionnement de Shadow Surfer repose sur un système sécurisé
de virtualisation du système d'exploitation dont voici le diagramme.


Ce mode de fonctionnement offre plusieurs avantages. À commencer par la possibilité de surfer en tout anonymat, Shadow Surfer supprimant lors du redémarrage, toutes traces liées à la navigation Internet : fichiers temporaires, cookies, historique de navigation, etc. Par conséquent, aucune opération de maintenance n’est requise par l’utilisateur. Beaucoup d’entre nous omettant encore de maintenir et nettoyer son système. Mais en réalité cet anonymat reste limité, puisque l’adresse IP utilisée n’est par exemple pas masquée. Et toutes les fenêtres publicitaires intempestives, les exécutions de scripts, et autres ne sont pas bloquées également. Shadow Surfer n’est donc en aucun cas une substitution aux solutions de protection PC. Il est par conséquent inutile de recourir à Shadow Surfer pour espérer se livrer en tout sécurité et impunité, à toute forme de téléchargements illégaux.

Plus intéressant, il est dorénavant possible de tester en toute sécurité un logiciel ou un jeu en phase bêta, sans risque d’altérer le système. Il est par exemple possible de télécharger un fichier depuis une source inconnue pouvant présenter un risque de sécurité. De nombreux logiciels gratuits et Open Source existants, il n’est pas rare de devoir passer par des miroirs pour les télécharger. À l’exception prête que certains sites hébergeant ce genre de logiciels n’hésitent pas à en modifier le contenu pour placer divers malwares : virus, ver, spyware, adwares, etc.



Shadow Surfer en pratique

Se limitant aux systèmes d’exploitation Windows 2000, 2003, XP Home et Pro, l’installation et l’interface du logiciel sont d’une extrême simplicité. Ergonomique, l’interface propose trois rubriques : Status, Configuration et Statistics.

Comme son nom l’indique, la rubrique « status » permet de distiller les informations liées aux volumes protégés ou non par le Shadow Mode. Vous pourrez librement choisir les volumes à protéger ou non, y compris les supports de stockage externes, dans la rubrique configuration. La dernière rubrique, statistics, permet quant à elle de donner des informations précieuses sur chaque volume : capacité de stockage, espace libre avant et après activation du Shadow Mode, instant de mise en œuvre et durée du Shadow Mode.


Shadow Mode     Shadow Mode configuration


Shadow Mode Statistics

Intuitive, l'interface de Shadow Surfer présente trois rubriques ainsi qu'un bouton
d'activation / désactivation du Shadow Mode.



Outre ces trois rubriques, on retrouve un bouton permettant d’activer ou de désactiver le Shadow Mode qui nécessite au passage un redémarrage obligatoire.
Une fois le système redémarré, la présence d’un fond d’écran Shadow Surfer permet d’indiquer que la virtualisation du système est bien effective. Une petite sécurité anti-oublie bien pratique pour les utilisateurs « tête en l’air ».


Shadow Mode Status     Shadow Mode Enabled

Le fond d'écran Shadow Surfer indique que le Shadow Mode est activé.
Une sécurité pour les utilisateurs étourdis.


En termes de performances, Shadow Surfer n’entraîne aucune baisse de performances, ce qui est plutôt une excellente chose. La virtualisation du système est d’ailleurs excellente puisque tous nos logiciels fonctionnent normalement, de même que notre solution de protection PC. Ici, G DATA Internet Security Total Care. Pour les besoins de notre test, nous avons surfé sur des sites peu recommandables, téléchargé des logiciels illicites infectés par des virus et autres menaces, ou bourrés de malwares. Ainsi que divers logiciels et pilotes matériels en phase alpha et bêta, ces derniers présentant généralement un risque pour préserver l’intégrité d’un système de travail.


Première constatation, Shadow Surfer effectue bel et bien un nettoyage complet des fichiers Internet temporaires .Ce qui garantit un niveau d’anonymat minimum. Mais ce dernier ne se substitue absolument pas à un bon antivirus, puisqu’il ne bloque effectivement aucun scripts Java ou VBS, bandeaux publicitaires intempestifs, pop-ups, etc. Et parmi les logiciels infectés que nous avons pu utiliser, seul l’antivirus détectait la présence d’éventuelles menaces.


G DATA WebFilter     Firefox G Data WebFilter

Même si Shadow Surfer offre une replique sécurisée et virtuelle du système d'exploitation,
il ne se substitue en aucune façon à une suite de protection PC.


Pour aller encore plus loin, nous avons opéré quelques changements dans la base de registres, créé de nouveaux comptes mails, et changé les paramètres de nos navigateurs Firefox, Internet Explorer 7 et Opera. Pour compléter le test, nous avons également modifié la configuration de certains logiciels, désinstallé des applications saines et fonctionnelles, supprimé des données sensibles (comptes bancaires, gestionnaire de mot de passe, favoris, comptes mails principaux et valides, images, documents personnels, bibliothèque iTunes, etc.), en allant même jusqu’à corrompre notre solution de protection PC en supprimant des bibliothèques essentielles au bon fonctionnement du logiciel.


Shadow Mode reboot required to Enable

L'activation et la désactivation du Shadow Mode nécessite un redémarrage système.


Autant dire qu’après avoir installé fraîchement notre Windows XP version Professionnelle, Vista n’étant actuellement pas supporté par Shadow Surfer, et toute la logithèque que nous affectionnons particulièrement sans avoir pris le soin de sauvegarder l’intégralité du disque dur, nous étions loin d’être sereins. Mais après désactivation du Shadow Mode et le redémarrage du système rendu obligatoire par le logiciel, nous avons été soulagés de retrouver l’intégralité de notre système. Base de registres restaurée, logiciels précédemment désinstallés de nouveau présents, solution de protection PC fonctionnelle, documents recupérés, etc. Rien ne manquait. Bref, Shadow Surfer a su faire ses preuves avec brio.


L'avis de la rédaction

ShadowSurfer box Autant être honnête tout de suite. Nous avons été plus que dubitatif devant l’intérêt que pouvait représenter un tel test, de nombreuses solutions de protection tout-en-un, telles que Kaspersky Internet Security 2008, BitDefender Total Security 2008 ou encore G DATA Internet Security Total Care proposant déjà un niveau de protection Internet plus que satisfaisant.

Mais nous nous sommes quelque peu trompés sur l’orientation et l’intérêt de Shadow Surfer qui présente un mode virtuel fidèle et entièrement sécurisé du système d'exploitation (à condition que celui-ci ne soit pas Windows Vista, MAC OS X ou une distribution Linux). Puisque même sans antivirus, les moindres changements opérés sur le système ont été annulés une fois le Shadow Mode désactivé et le système redémarré.


Loin d'être révolutionnaire, on ne peut pas reprocher à Shadow Surfer une telle efficacité. Les risques de manipulations volontaires ou non affectant de manière néfaste votre système sont donc inexistants. Ce qui permet d’effectuer n'importe quelle manipulation hasardeuse, de tester librement des logiciels, et de surfer en toute sécurité sans risquer d’endommager de façon irrémédiable votre système.

Il existe bien sûr des solutions de sauvegarde abouties et très performantes, comme Paragon Drive Backup ou encore Acronis True Image. Mais ce genre de solution n’exclut pas les infections, les dysfonctionnements du système, ou tout autre opération affectant votre système. Et il reste donc indispensable de posséder plusieurs sauvegardes, et de s’assurer qu’elles soient complètement saines pour assurer une restauration en bonne et due forme. D’autant plus que personne n’est à l’abri d’une quelconque corruption d’image, ce dont nous avons été récemment victime. Bref, la sauvegarde et la restauration d’un système nécessitent un minimum de connaissances, de la méthode, de la patience et quelques précautions d'usage. Ce qui, malheureusement, rebute encore trop d’utilisateurs.

Par conséquent, même s’il n’est pas incontournable, Shadow Surfer reste abordable (25.08 € HT), offre un réel intérêt et demeure une valeur sûre que nous recommandons à tous ceux qui comme nous, aiment participer à des bêtas tests, ou tester divers utilitaires encore peu connus. Sans oublier les pilotes matériels instables ou encore en phase bêta...



+ Les plus
  • Environnement virtuel sécurisé
  • Navigation Internet sans traces
  • Simple d’utilisation
  • Interface intuitive
  • Fond d’écran indiquant l’activité du logiciel
- Les moins
  • Activation / désactivation nécessitant un redémarrage obligatoire
  • Windows Vista, MAC OS X et Linux non supportés

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
gcore offline Hors ligne Héroïque avatar 785 points
Le #192006
On dirait un mélange de Shared Computer Toolkit (renommé Steady State depuis la version 2) et de VirtualPC.
Ca fait tout bizarre...
Malekal_morte offline Hors ligne Héroïque avatar 733 points
Le #192041
Dans le mm style, il y a Returnil : http://www.malekal.com/tutorial_Returnil.php

A noter qu'il y a une version free.
Dreamer offline Hors ligne Vénéré avatar 3720 points
Le #192368
c'est destiné a qui?
L'utilisateur lambda ? ou les cyber cafés?
Et si des fichiers sont deletés (musique, films etc) qu'en est il?
Ca a l'air sympa en tt cas
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire