Test Shellshock 2 Blood Trails

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
test shellshock 2 blood trails pc image presentation

Rarement on avait vu un éditeur faire aussi peu de publicité et sortir aussi peu d'infos sur un titre qu'Eidos ne l'a fait sur Shellshock 2 Blood Trails. C'est bien simple, on ne l'a presque pas vu venir tellement c'était calme plat sur les ondes. Alors peut-on parier sur une erreur marketing de la boite qui a tout même mis le paquet sur Tomb Raider Underworld il y a de cela quelques mois ? Raisonnablement non. Le bas blessait donc ailleurs...

Introduction

Sous ses airs de petit nouveau de la classe des FPS, Shellshock 2 Blood Trails traine tout de même un passé déjà riche et même encombrant en certains points. En effet, il s'agit de la suite de Shellshock Nam'67 qui était pour sa part un jeu d'action/tir à la troisième personne se déroulant pendant la guerre du Vietnam. Le but des développeurs de l'époque était de sortir d'un certain conformisme en matière de "jeux de guerre" pour montrer aux gamers l'atrocité de ce qu'est vraiment un conflit armé fait aussi de tortures et d'exécutions sommaires. Toutefois, l'horreur avait surtout été vue au niveau de la réalisation technique.

 

test shellshock 2 blood trails pc image (1)     test shellshock 2 blood trails pc image (2)

Fouillis, brouillon, on avait eu du mal à accrocher totalement à ce soft qui n'était pas si dérangeant que cela au final malgré le PEGI à +18. Filant le bébé à Rebellion, Eidos a alors décidé de retenter sa chance avec la volonté d'aller toujours loin dans l'horreur. C'est donc reparti pour quelques heures d'un bain de sang vermillon de meilleure facture que le volet présenté il y a déjà plus de quatre ans ? On doutait de la réalité d'une telle affirmation et on avait au final bien raison de se méfier.

 

test shellshock 2 blood trails pc image (3)     test shellshock 2 blood trails pc image (4)

 



Jungle mon amour

Shellshock 2 Blood Trails se déroule comme son ainé dans la jungle vietnamienne durant le conflit qui a opposé les Etats-Unis et ce petit état asiatique durant de longues années d'un bourbier sans nom. En fait, ce nouvel épisode démarre avec votre arrivée au combat pour, vous l'affirmez, trouver votre frère. Mais loin de la quête d'un frère perdu dans la jungle entouré de vilains Viêt-Congs qui n'aiment pas les Américains, vous vous trouvez en face de l'être cher très rapidement. Et pour cause, celui-ci a été capturé. Capturé ? Mais il est Américain ? Ou alors a-t-il déserté ?

 

test shellshock 2 blood trails pc image (5)     test shellshock 2 blood trails pc image (6)

C'est bien pire en fait. Il semble avoir été contaminé par un mal assez étrange, une espèce d'horreur prenant possession de l'esprit d'un homme et le poussant à commettre les pires crimes contre ses congénères. Ressemblant plus à un zombie qu'à un soldat déprimé par sa solde ridicule en regard des risques qu'il prend au front, on se demande alors comment on va pouvoir faire pour l'annoncer à maman. Mais aussitôt la question ne se pose plus puisque votre frère s'échappe pour filer à l'anglaise.

 

test shellshock 2 blood trails pc image (7)     test shellshock 2 blood trails pc image (8)

C'est le début des ennuis pour vous parce qu'il va falloir aller le chercher au cœur de cette jungle particulièrement inhospitalière. Bien sur, les soldats ennemis ne vont pas vous jeter des fleurs. Mais même ceux que vous pensiez être vos alliés et qui ont croisé le chemin de l'Ange Noir, se ruent sur vous tels des damnés. On sent donc une volonté d'aller un peu plus loin dans le gore avec ces êtres en décomposition. Mais ce faisant, Eidos s'éloigne volontairement de la simili proximité avec la réalité du premier volet. À vrai dire, le choix n'appelle pas d'autre commentaire si ce n'est qu'il ne s'agit pas du plus discutable des points concernant ce jeu.

 

test shellshock 2 blood trails pc image (9)     test shellshock 2 blood trails pc image (10)

 



Un GPS siouplé

Et c'est là que l'on attaque les plus gros reproches. Le premier point noir repose sur le gameplay en général de ce jeu. Tout d'abord, on se rend compte du simplisme absolu du concept. On dit parfois que ce sont les êtres les plus intelligents qui ont les idées les plus simples. Chez Rebellion on doit alors ne recruter que des sommités. En effet, muni d'armes et de votre ami le courage, vous parcourez des niveaux aussi limités que possible. Fini les espaces ouverts vous permettant de choisir votre chemin. Bien sûr il est possible de passer par la droite ou par la gauche de temps à autres mais sincèrement, c'est limite si les lumières n'entourent pas le chemin à suivre.

 

test shellshock 2 blood trails pc image (11)     test shellshock 2 blood trails pc image (12)

Remarquez cela n'est peut être pas plus mal car malgré cela on a régulièrement du mal à savoir par où aller, et c'est assez contradictoire avec le précédent point. En fait les objectifs sont simples - le plus souvent avancer et survivre assez longtemps pour voir l'objectif suivant - mais l'action est tellement confuse que l'on ne cesse de se demander "c'est par où qu'on va" ? On reviendra sur ce "bazar" dans la partie graphique pour expliquer ce manque de repère. A ce titre, une boussole, une flèche, un panneau type "la boucherie, c'est par là" aurait fait bon effet.

 

test shellshock 2 blood trails pc image (13)     test shellshock 2 blood trails pc image (14)

En outre, les ennemis sortent un peu n'importe comment et de n'importe où comme si Gerard Majax était de la partie. Heureusement, le plaisir de déchirer la cabessa des soldats et de ce qui ressemble à des zombis parvient à nous faire dépasser le simple "beuhar c'est nul" pour continuer un peu plus loin notre aventure. Mais le simplisme de ce jeu est vraiment affligeant. Et un bonheur n'arrivant jamais seul (vive les petites phrases à deux balles) c'est sur les graphismes que notre dernier gros reproche survient.

 

test shellshock 2 blood trails pc image (15)     test shellshock 2 blood trails pc image (16)

 



Blood Trails le bien nommé

On en arrive finalement sur le point qui risque le plus de faire débat à savoir la réalisation graphique très inégale. Pourquoi inégale ? Tout simplement parce qu'on a pratiquement l'impression d'avoir deux jeux en un seul. Le premier se voit durant toute la première partie de ce soft c'est à dire les 2-3 premières heures. Durant ce laps de temps qui parait plus long qu'il n'est, on découvre un univers tellement sombre qu'on ne voit pas à deux mètres, des textures horribles et très mal détaillées, une jungle en carton pâte, des armes ultra limitées si bien qu'on les reconnait bien difficilement de loin.

 

test shellshock 2 blood trails pc image (17)     test shellshock 2 blood trails pc image (18)

Et puis arrive le moment ou le soft change de braquet. Et tout d'un coup le jeu est bien plus joli à regarder. Tout est mieux fait alors. Les texture horribles de tout à l'heure viennent à être normales (faut pas pousser cela ne devient pas magnifique tout d'un coup non plus), on se croirait presque dans un vrai univers notamment quand on traverse le village en évitant de poser le pied au sol pour ne pas se faire démonter par les zombis. Mêmes les lumières donnent un éclairage bien plus agréable.

 

test shellshock 2 blood trails pc image (19)     test shellshock 2 blood trails pc image (20)

Toutefois, on vous le précisait, ce n'est pas pour cela que l'on parvient à un jeu sublime graphiquement. On a même eu l’impression que c’était juste parce que l’on s’était habitué… Mais au moins cette seconde partie se mérite un peu. Il serait donc dommage que, voyant la pauvreté du début, vous vous arrêtiez à ce stade du jeu. Hélas, cette seconde partie ne dure pas bien longtemps non plus et l'on arrive vite au bout du titre. On finit alors sa partie aussi frustré qu'au début puisque c'est juste quand on commençait à vraiment s'amuser que c'est terminé.

 

test shellshock 2 blood trails pc image (21)     test shellshock 2 blood trails pc image (22)

 



Galerie des horreurs

 

 

test shellshock 2 blood trails pc image (23)     test shellshock 2 blood trails pc image (24)

 

test shellshock 2 blood trails pc image (25)     test shellshock 2 blood trails pc image (26)

 

test shellshock 2 blood trails pc image (27)     test shellshock 2 blood trails pc image (28)

 

test shellshock 2 blood trails pc image (29)     test shellshock 2 blood trails pc image (30)

 

test shellshock 2 blood trails pc image (31)     test shellshock 2 blood trails pc image (32)

 

test shellshock 2 blood trails pc image (33)     test shellshock 2 blood trails pc image (34)

 

test shellshock 2 blood trails pc image (35)     test shellshock 2 blood trails pc image (36)

 

test shellshock 2 blood trails pc image (37)     test shellshock 2 blood trails pc image (38)

 

test shellshock 2 blood trails pc image (39)     test shellshock 2 blood trails pc image (40)

 

test shellshock 2 blood trails pc image (41)     test shellshock 2 blood trails pc image (42)

 

test shellshock 2 blood trails pc image (43)     test shellshock 2 blood trails pc image (44)



Conclusion

Coup tenté et coup raté pourrait-on dire de ce Shellshock 2 Blood Trails. Sous ses airs de mauvais nanars à son début, le jeu évolue petit à petit vers quelque chose ressemblant fortement à des titres tels que Dead Rising ou Left 4 Dead qui ne sont pas les plus beaux existant sur le marché mais qui ont fait du plaisir de jouer et de la démesure du gore une donnée essentielle à leur succès. Mais la réalisation du reste du jeu n'appelait pas autant de remarques négatives dans ces deux illustres références.

 

test shellshock 2 blood trails pc image (45)     test shellshock 2 blood trails pc image (46)

On se retrouve ainsi assez perplexe devant Shellshock 2, incrédule devant ce soft qui nous procure tout de même du plaisir mais qui finalement n'est pas si fameux. Il y a un réel décalage entre le ressenti et le résultat, comme si les développeurs n'étaient pas allés au bout de leur idée malgré le retard accusé à la sortie du soft par rapports aux premières dates annoncées. On a clairement et finalement l'impression d'un soft sorti à la va vite, bâclé pour une grande partie et qui aurait pu être bien meilleur si les développeurs avaient pris le temps de bien faire le boulot. Bon, en même temps on dit cela de tous les jeux qui sont bof...

 

test shellshock 2 blood trails pc image (47)     test shellshock 2 blood trails pc image (48)

 

Shellshock 2 Blood Trails est disponible sur PC à partir de 41,89 €



+ Les plus
  • Assez gore
  • Va crescendo (en même temps en partant d'aussi bas...)
- Les moins
  • Graphismes en général pas terribles
  • Cris récurrents
  • Variété des ennemis
  • Variété des armes

Notes

  • Graphisme La note est une moyenne de tous les graphismes observés. C'est dire la pauvreté en ce domaine du début tant on vous a raconté que cela allait de mieux en mieux au fur et à mesure de votre avancée dans Shellshock 2 Blood Trails. Un jeu en réel décalage avec ce que les machines d'aujourd'hui sont capables de montrer et qui ne se sauve même pas par un esprit graphique affirmé.
    5/10
  • Bande son A peine meilleure que les graphismes, c'est surtout son manque de présence et la répétitivité des cris ou des éructations de nos zombis qui fait que l'on y croit mollement. En plus le son des armes n'est pas non plus transcendant. Il n'y a guère que la transcription des membres qui explosent qui nous ont bien fait marrer.
    6/10
  • Jouabilité Tout d'abord ce qui gène est le manque de repère visuel pour se retrouver. En plus de nombreux obstacles énormes tel un sac de grains vous empêchent de passer normalement et oblige à sauter par dessus. Mais on a bien aimé aussi l'alternance de soldats puis de zombis, la relative difficulté de certains passages qui tranchent avec d'autres ou la gestion des munitions à activement ramasser. Quant aux QTE, ils ne servent à rien si ce n'est à vous faire perdre du temps pour pas cher. Présenté sur PC, on s'y est aussi essayé sur 360 pour un rendu encore moins bon en termes de jouabilité. Préférez donc la version PC.
    5/10
  • Durée de vie Oscillant entre 4 et 5 heures, la durée de vie de ce soft est famélique. Seuls ceux qui y auront gouté en mode difficile pourront y passer plus de temps.
    3/10
  • Scénario Comme pour le jeu en général, c'est en allant vers la fin que le jeu prend tout son sens. A ce titre, et pour l'avoir fait pour vérifier, c'est en y rejouant que l'on perçoit un certain nombre de subtilités qui nous étaient passées au dessus la première fois. Mais il faut réellement être têtu pour refaire Shellshock 2 juste pour "revoir des broutilles".
    6/10
  • Note générale Il est clair que Shellshock 2 Blood Trails n'est pas le jeu de l'année. En même temps, vous me direz, 5 c'est déjà la moyenne. Mais le soft renferme tellement de choses horripilantes et désagréables que l'on ne peut les passer totalement sous silence et ne retenir que le plaisir que l'on a eu finalement à faire (et refaire) ce jeu qui fini bien mieux qu'il ne commence.
    5/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire