Test Shrek le Troisième PSP

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
shrek le troisieme psp image presentation

Après vous avoir proposé le test de Shrek le troisième sur la Wii, nous nous attaquons cette fois ci à sa version PSP. Et vu les défauts affichés dans la version de la console de Nintendo, on tremblait de peur de retrouver les mêmes sur celle de Sony. Restait une question : la valeur des défauts est-elle proportionnelle à la taille du support ?

Introduction

test shrek le troisieme psp image (1)Shrek le troisième, comme son nom l'indique, est le troisième volet d'une série déjà bien éprouvée de films et donc d'adaptations videoludiques. Et, de façon identique lorsque l'on parle d'adaptations de films ou de dessins animés sur nos consoles ou autres PC, on se pose toujours mille questions. Le jeu sera-t-il une simple transposition du film ou prendra-t-il certaines libertés scénaristiques ? Retrouvera-t-on les passages principaux et marquants du long métrage ? Les voix des acteurs seront-elles conservées ? Le prix de la licence grèvera-t-il le budget global du développement et donc la qualité du soft ?



test shrek le troisieme psp image (2)Bref, cela en fait des interrogations. En général, ce qui veut dire que parfois il y a des exceptions, les attentes sont loin d'être comblées et le tout retombe comme un soufflet sitôt passé le cap de la découverte. En premier lieu, c'est régulièrement la qualité de réalisation dans son ensemble qui prend un bon coup de pied, que ce soit le gameplay ou les graphismes pas toujours au niveau. En outre, si le joueur aime à faire varier le scénario, un bouleversement complet de celui ci est de nature à rebuter les fans.



test shrek le troisieme psp image (3)Chaque adaptation est donc une somme d'éléments à réunir et à emboîter parfaitement pour pouvoir réussir le pari. On mesure mieux pourquoi cet exercice périlleux est si régulièrement couronné d'insuccès, non que les chiffres des ventes soient négatifs mais que les avis, eux, oui. Alors, Shrek le Troisième dérogera t il aux habitudes ? La première réponse sur Wii n'étant pas convaincante, il n'y avait rien de moins sûr. Allez, on ne vous fera pas languir trop longtemps, et on vous avoue que ce jeu ne nous a pas satisfait. La suite, plus en détails, se trouve dans les pages de ce test.

Un Shrek-Ado

test shrek le troisieme psp image (4)L'inénarrable n'est plus à présenter tant l'ombre de l'ogre vert a déjà envahi le monde des humains contemporains. C'est donc toujours sur le même thème que s'en vient vers nous sieur Shrek, Roi du pays de Fort Fort Lointain. Qui ne voudrait pas être Calife à la place du Calife ? Personne ? Et bien si, il y a Shrek qui ne pense pas de la même façon que nous. Encore que, un gentil ogre qui ne pense pas forcément comme un vil humain est une chose plutôt rassurante. Heureusement pour lui, il existe en la personne d'Arthur un échappatoire à sa condition régalienne.



test shrek le troisieme psp image (5)Futur papa, Shrek s'en va courir le monde à la recherche du futur successeur au trône. Voila pour l'histoire du jeu qui colle en tous points à celle du film éponyme. On retrouve alors tout ce qui fait les forces et les faiblesses du long métrage dans ce condensé d'aventure qui ne dure au passage guère plus. C'est, sur ce point, un copier coller ni plus ni moins. Et comme dans tout bon Shrek qui se respecte, l'humour et la dérision viennent englober tout ceci. On retrouve ainsi avec un certain bonheur le vert Shrek bien sûr, mais aussi la douce Fiona, l' « accenté » chat potté et le très désopilant âne.



test shrek le troisieme psp image (6)Toutefois, certaines références semblent plus destiner ce soft à un public pré-pubère voire pubère tout court. Si le cœur de la cible était censé atteindre les plus jeunes, c'est assez loin du compte. Shrek le troisième ne fait pas preuve de la plus grande originalité qui soit et l'ensemble déçoit fortement. A cela, la principale raison tient probablement à la qualité intrinsèque du film qui, sans être critique cinéma, est franchement le moins bon des trois. A vouloir toujours utiliser les mêmes ressorts, on finit par les casser...les ressorts !

Plus Bud Spencer que Terrence Hill

test shrek le troisieme psp image (7)Le gameplay de Shrek le troisième sur PSP est tout ce qu'il y a de plus simple. En effet, dans votre quête de la recherche de l'absolu monarque, quelques zozos viennent entraver votre chemin et méritent donc une bonne correction. Fallait pas chercher plus loin pour justifier des paires de baffes. A l'aide de quelques boutons, il vous est donné l'occasion de pourfendre la tronche des plus imbécile créatures de ce monde : un bouton pour le coup "de base", un autre pour le coup "puissant", un troisième pour le saut et un dernier pour la parade. Ouaip, pas si dur à retenir non?

test shrek le troisieme psp image (8)

Non pas si dur à retenir, mais avec quasiment les mêmes boutons, lorsque l'on vient de se tripatouiller avec Ninja Gaiden Sigma sur PS3, on se dit vraiment que coté mouvements et jouabilité c'est du pipi de chat. A la limite, il n'y a qu'à marquer "Penser en jouant nuit gravement à la santé" ou encore "Jeu réservé aux abrutis" sur la boite du jeu, tant la répétitivité et le nombre infime des actions possibles sont rébarbatives. Ce n'est même pas du jeu d'action, c'est à peine du plateforme et ce n'est pas vraiment du Hack and Slash ou du RPG (même si on peut acquérir des "équipements") !



test shrek le troisieme psp image (9)A vrai dire, Shrek le troisième sur PSP nous pond quasiment un nouveau jeu qui se rapprocherait du beat them all à la Double Dragon et qu'on pourrait nommer ainsi : le ch'fous-des-gnons-a-tour-de-bras sans autre objectif que... foutre des gnons, vous avez bien suivi. Il n'y a quasiment rien d'intéressant à chercher du coté de la jouabilité et si quelques animations viennent agrémenter les combats lors de coups spéciaux, ça ne change rien à l'affaire. Shrek, un jeu qui casse surtout les pieds !

Fidèles à l'esprit

test shrek le troisieme psp image (9)Heureusement, il y a tout de même quelques points réellement positifs à relever dans ce marasme affligeant. En premier lieu, la présentation graphique de ce jeu est tout à fait honorable. Les menus, les items accessibles, les cinématiques qui apparaissent tantôt sous forme de films tantôt sous forme de théâtre façon guignol : pas grand chose à reprocher. De même, et sans que les voix soient "official" mais bien des imitations, l'ambiance caustique ajoutée par les dialogues est réelle. Enfin, la musique apporte aussi son écho et termine de mettre en valeur ce jeu.



test shrek le troisieme psp image (10)Mais bon, les bonnes choses ont une fin et les compliments s'arrêtent quasiment ici. Car si les graphismes sont assez fidèles et joliment réalisés, il existe de nombreux bugs visuels. Tout d'abord, si certaines caisses sont "explosables", toutes ne sont pas "surmontables". En clair, on tente de sauter sur des blocs de bois qui, pour une raison inexpliquée, sont protégées par un mur de verre très agaçant. Ensuite, les collisions sont assez imprécises. On file donc des mandales à foison, mais on vise assez peu. Le corollaire à ce point est la confusion, tare habituelle des jeux dits "d'action" avec plusieurs ennemis à l'écran.



test shrek le troisieme psp image (11)Enfin, et puisque l'on parle de l'écran, la caméra est l'une des pires que l'on ait vu ces derniers siècles. Et se dire qu'une caméra est mal gérée pour l'adaptation d'un film, c'est un peu comme transposer un jeu de foot ou l'on ne verrait pas le ballon. Il est donc fréquent de tourner la tête en espérant que la caméra suive et que la vue change...en vain ! A la longue cela saoule un peu d'autant que comme d'habitude, il faut jouer dans une pièce plutôt sombre pour distinguer quelque chose, écran de PSP oblige. Pour ceux qui iront jusque là, le premier combat avec la sorcière est un exemple criant (rageant aurait-on pu écrire) de ce que peut être un affrontement avec une caméra moisie. Résultat: on se prend des projectiles dont on ne sait pas toujours d'où ils viennent...

Shrek Shrek Shrek , hourra ?

test shrek le troisieme psp image (13) reduite
A la lecture de ce test, vous vous direz probablement "pouah, quelle daube". Il ne faut pas aller jusque là non plus. Ce jeu comporte ses qualités et si elles ne rattrapent pas totalement l'ensemble, elles permettent au moins de se dire que l’on n’a pas lâché des thunes pour rien. On rit parfois, on grogne souvent, et on tapote à foison. Shrek a tout de même un mérite à savoir ne pas faire durer la torture trop longtemps. Evidemment cette remarque second degré est ironique mais après tout on trouve le plaisir et la satisfaction où l'on peut.


Il est donc clair que la copie générale de l'ensemble ne mérite même pas la moyenne. Après tout, beaucoup d'entre nous et même les plus brillants, ont parfois commis des devoirs bien crades. Alors, on sera indulgent avec l'équipe d’Activision en leur rappelant simplement que transposition de film en jeu rime bien souvent avec déception coté joueur. Alors plutôt que d'éculer des gags et répliques déjà anciennes, faire preuve d'imagination et de créativité est probablement une bien meilleure idée à mettre en avant. A bas les pauvres adaptations, vive l'imagination !





+ Les plus
  • Agréable à l'oeil
  • Drôle par moments
- Les moins
  • Jouabilité exécrable
  • Caméra géniale pour un manchot non voyant
  • Répétitivité confinant à l'absurde.

Notes

  • Graphisme Un des meilleurs points du jeu et quasiment le seul positif. La présentation générale est tout ce qu'il y a de plus convenable et le déroulement du soft nous entraîne dans des décors différents et pas mal rendus. Toutefois, de nombreux endroits sont absolument inaccessibles pour des raisons excessivement obscures. Quant à la "visibilité" lors de votre évolution elle varie de moyenne à pénible...
    6/10
  • Bande son Même si les voix ne sont pas celles du film, un effort a été porté sur celles-ci afin que soit gardé l'esprit général. On oublie bien vite qu'il s'agit d'imitation pour profiter des dialogues quelquefois franchement drôles et caustiques. On retrouve donc fidèlement l'esprit qui préside au long métrage. Les musiques quant à elles se contentent de coller à l'action. Les bruitages eux sont bien moyens et on éludera assez vite cet aspect peu réussi du jeu.
    6/10
  • Jouabilité On a mis 3 pour pas mettre moins mais il y a des baffes qui se perdent. La répétitivité, la caméra, les combinaisons de coups, l'inintérêt des combats, les collisions mal gérées, les bugs d'affichage ou encore les endroits inaccessibles mais présents devant vous sont à peu près tous les avatars de ce soft. Fort heureusement, la facilité de ce jeu est au rendez vous ce qui fait que les ennemis ne vous posent pas trop de problèmes malgré tout et l'on parvient sans mal à ne jamais mourir. On est donc dans l'impossibilité de vous dire ce que cela fait et si il y a un écran dédié à cet événement... ou alors il faut jouer les yeux fermés pour perdre, mais on ne pourrait toujours pas vous dire à quoi ressemble cet hypothétique écran... dur dur de tester certains jeux.
    3/10
  • Durée de vie R-i-d-i-c-u-l-e ! On passe guère plus de temps sur son jeu que celui consacré à la sortie cinéma qui avait duré environ 4 heures avec le transport, l’achat du ticket de cinéma, la queue, les bandes annonces, le film et le retour en transport. On pourrait même dire 5 heures si on a une compagne qui perd toujours ses clés au fond de son sac… mais pas plus !
    3/10
  • Scénario Identique au film et n'appelant pas de commentaire
    5/10
  • Note générale Au final, Shrek le troisième sur notre PSP ne fait pas mieux que la version Wii. On peut même dire qu'il fait encore moins bien. L'expérience de jeu se révèle irritante et l'univers du film ne suffit pas à lui tout seul à rattraper l'ensemble. Le constat est donc paradoxal car on en vient à penser que Shrek 3 sur PSP convient parfaitement au très jeune joueur tant la répétitivité, la facilité et la brièveté sont des caractéristiques devant favoriser une adaptation parfaite à ce type de néo-gamer. Mais dans le même temps, l'univers de Shrek ne s'y prête que moyennement si l'on veut en extraire toutes les références humoristiques. Il est une règle mathématique qui affirme que toute série qui se prolonge tend vers sa fin. On serait presque tenté d'en venir à aimer les maths tiens !
    4/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Shrek le troisième
    Shrek est de retour. Si le film semble un peu s'essouffler, il en va de même pour le côté jeu vidéo. La série vidéoludique n'a jamais cassé des briques, ce qui permet de savoir à peu près à quoi s'attendre quand un nouveau volet ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire