Test Sid Meier's Railroads!

Le par Thibaud H.  |  0 commentaire(s)
Article n° 232 - Test Sid Meier's Railroads! (120*120)

Mr Sid Meier, auteur de la série des Civilization et du premier Railroad Tycoon, revient sur les devants de la scène avec Sid Meier's Railroads ! Un jeu de simulation ferroviaire où vous prendrez le commandement d'une compagnie pour devenir le maître incontesté de l'affrètement, toutes marchandises confondues. En voiture !

Présentation

Les amateurs de gestion ferroviaire vont renaître en cette fin d'année. Mr Sid Meier revient en personne sur les devants de la scène avec Sid Meier's Railroads !  Pour les néophytes, le monsieur n’est autre que le créateur de la célèbre série des Civilization mais aussi du premier opus de Railroad Tycoon sorti en 1990. Ainsi son équipe de développement Firaxis taquine à nouveau les rails, presque 15 ans plus tard, pour nous mettre dans la peau d’un président de compagnie ferroviaire prêt à devenir le maître incontesté de la logistique sur terre.

A vous les échanges de pétrole, de passager et autres denrées inimaginables aux manettes des plus belles locomotives d’époques !

Sid Meier's Railroads! 01  Sid Meier's Railroads! 02
Cela s'annonce plutôt bien !

Ne nous échauffons pas de la sorte et passons rapidement par le tutorial pour nous former au rudiment de cette gestion feroviaire. Sid Meier voulait un jeu accessible au plus grand nombre et le gameplay en général en témoigne dès les premières instants de jeu. L’interface y est très classique et sobre, les premiers bouts de rails se construisent avec aisance et notre première loco brille de mille éclats sous un vombrissment de vapeur.

Sid Meier's Railroads! 03  Sid Meier's Railroads! 04
La réalisation est soignée

A première vue, le gameplay semble se dompter rapidement et on va pouvoir s’attacher ainsi à notre tâche la plus importante : celle de gérer notre compagnie aux petits oignons et d’écraser avec bonne humeur la concurrence hostile. Allons jeter un furtif coup d'oeil sur ce que Sid Meier's Railroads ! nous propose comme sympathique défi !


Un vrai Business-Man

Dans Sid Meier's Railroads !, l’heure n’est pas à l’attentisme mais à grand coup de clics et d’échanges fructueux entre villes et industries. Pour dévoiler votre talent de cheminot chevronné, Firaxis vous fera voyager à travers 7 scénarios se déroulant de 1829 à 1980. Les objectifs, proposés par les scénarios, diffèrent légèrement mais l’on retrouvera souvent les plus classiques comme relier deux villes entre elles ou acheminer une cargaison spécifique à une ville dans un délai imparti.

Sid Meier's Railroads! 05  Sid Meier's Railroads! 07
Votre mission si vous l'acceptez.

Outre les objectifs, on peut librement créer notre réseau et les placer astucieusement de façon à faire le plus de bénéfice possible. Pour faire de l’argent  rapidement la méthode est simple. Les villes offrent et réclament des marchandises ou passagers. A vous de répondre à cette demande, en raccordant les industries avoisinantes aux villes.

Chaque affrètement réussi vous fera gagner un petit pactole de dollars. Bien entendu, il vous faudra vous étendre, répondre à de nouveaux contrats et surtout entretenir vos locomotives et infrastructures. Les scénarios évoluant dans le temps, des nouvelles locomotives et des brevets d’inventions vous seront proposées vous permettant de perfectionner votre réseau. Pour précision, les brevets d'inventions s'achètent aux enchères et vous permettront de réduire vos coûts d'infrastructure durant la validité de ce brevet.

Sid Meier's Railroads! 06  Sid Meier's Railroads! 08
Passez au crible le moindre mouvements de vapeur

A vous de trouver le bon équilibre en bon entrepreneur que vous êtes, remarque cela ne devrait pas être trop difficile. En effet, à trop démocratiser son jeu au plus néophyte, Sid Meier's Railroads ! perd un peu de sa saveur à ce niveau là. En jouant avec un peu de prudence, les dollars pleuvent, s’envolent à tels points que l’on ne s’occupe plus  vraiment du côté  gestionnaire du soft mais plutôt de voir si notre loco est la plus jolie. Destiné à un large public certes mais de là à en diminuer le pointillisme de la gestion, les fans n’en seront que plus déçus.

On pourra toujours se consoler en ajoutant des joueurs gérés par l’ordinateur lors des scénarios disponibles. Hélas au vu de la taille des cartes si petites cela devient vite un boxon sans nom. En effet, au bout de quelques minutes l’ensemble du décor se voit submergé de rails dans tous les sens. Une vision apocalyptique s’offre à nous et l’ordinateur vous fera vite comprendre que vous n’êtes  pas le bienvenu en ses terres. Malgré ce confinement limité, si votre business plan marche au quart de tour, vous pourrez tout simplement éradiquer vos adversaires en les rachetant un à un.


Poser un rail, c?est de l?art !

A l’instar du tutorial, une fois livré à nous-même la construction de notre réseau est vraiment amusante. Pas besoin de passer par un lot indigeste de fenêtres, ici tout se construit en moins de deux clics. Pour relier deux structures, on glisse juste notre rail à l’intérieur de la ville et on n’oublie pas d’y construire un dépôt ou une gare. Après le trajet défini, il nous suffit d’y mettre la locomotive de notre choix et à nous les affrètements dans les meilleurs délais. Au total, le jeu offre plus d’une trentaine de locomotives au look varié et adapté à vos besoins. Par exemple, certaines d’entre-elles seront plus aptes au transport de passagers alors que d’autres auront une préférence pour les marchandises.


Les indicateurs sur les villes simplifient grandement notre travail

Dans un souci de lisibilité, les indicateurs d’offre et de demande sont placés directement sur les villes. Vous pourrez répondre à une forte demande en plaçant des doubles voies voir triples pour accélérer l’acheminement de vos cargaisons. Un seul regret à ce niveau, les gares accepteront pas plus de trois lignes au-delà elles ne seront pas prises en compte par votre gare. On palliera malheureusement cette légère carence en concentrant notre trafic sur les ressources les plus rentables.

Visuellement, l’équipe de Firaxis nous délivre un opus très plaisant. Les animations fourmillent à l’écran. On se prend souvent à contempler nos locomotives se charger et se décharger à la va-vite. Le terrain de jeu est vallonné de reliefs, de cours d’eau, de forêts et le tout s’anime agréablement. A ce niveau, on peut dire que l’équipement de développement a fourni un travail de qualité. Aucun ralentissement ni blocage intempestif lorsque le réseau commence à prendre des proportions conséquentes. Comptez tout de même sur une configuration actuelle pour en profiter dans un confort optimal.


On se plaît à regarder nos belles locomotives circuler sur le réseau

A cette mixture graphiquement sympathique, il faut ajouter un travail de qualité concernant l’immersion sonore. Les bruitages des locomotives et de l’environnement sont très plaisants dans l’ensemble. On se plaira à jouer avec la touche de raccourci  permettant à notre train de siffler, une fois arrivé à destination. Voir son réseau opérationnel avec des bruitages  de qualité dans tous les sens avec un fond de musique country, je dois dire que l’on retourne facilement en enfance tant le jeu en devient immersif.


Galerie d'images












Verdict

Sid Meier's Railroad ! offre un pari intéressant. Celui de proposer un jeu basé sur la gestion ferroviaire plus accessible et compréhensible au commun des mortels. Dôté d'une interface claire et de graphismes mignons, Fireaxis semble avoir accompli sa mission avec un franc succès. Concernant les aiguilleurs en herbe, l'étroitesse des cartes pour en découdre et les quelques simplifications de gameplay viendront vous faire presque regretter la série des Railroad Tycoon. Dans tous les cas, un très bon jeu pour ceux qui veulent s'initier en douceur à ce genre de jeu !





+ Les plus
  • Gestion simpliste pour les néophytes
  • Prise en main
  • Techniquement de bonne facture
- Les moins
  • Gestion simpliste pour les habitués
  • Manque de scénario
  • Carte trop limitée en superficie

Notes

  • Graphisme Visuellement, l'ensemble est très joli et bien coloré. Malgré la gourmandise du moteur, on se prend à zoomer sur les détails qui fourmillent à l'écran. On regrettera tout de même un niveau de zoom un peu faiblard.
    8/10
  • Bande son L'ambiance sonore est très propre. On apprécie les hurlements de nos locomotives le tout sur un fond de musique country. Une bande sonore paisible pour un jeu tranquille, que peut-on demander de plus ?
    8/10
  • Jouabilité Destiné au plus grand nombre, la jouabilité de Sid Meiers Railroads ! devrait être prise en exemple par bien d'autres éditeurs. Le gameplay est instinctif et l'interface bien pensée pour exécuter sans peine ce que l'on veut faire.
    8/10
  • Durée de vie Le point noir du soft. Avec un total de 7 scénarios au carte très limitée en superficie, le mode solo n'offre qu'une durée de vie assez faible. Il faudra ensuite se contenter du générateur de carte ou du mode multijoueur. Dommage !
    5/10
  • Note générale Sid Meiers Railroad ! tente une approche du monde ferroviaire plus accessible à tous. Visuellement joli et doté d'une prise en main rapide, les néophytes pourront découvrir les joies de l'univers des chemins de fer en toute allégresse. Les habitués du genre, quant à eux, retourneront inlassablement sur un bon vieux Railroad Tycoon 3 aux capacités plus riches et complexes.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire