Test Silverfall Earth Awakening

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
test silverfall earth awakening pc image presentation

L'extension est au Hack and Slash ce que la troisième mi-temps est au rugby, c'est à dire une coutume. Bardés d'un succès mitigé, les petits gars de chez Monte Cristo et Focus Home Interactive ont donc planché de nouveau sur leur bébé originel pour nous pondre une suite à Silverfall dénommée Earth Awakening. Le réveil de la terre sonnera-t-il celui des joueurs encore tout estourbis de leur première aventure sur ce jeu ?

Introduction

Silverfall Earth Awakening est donc l'extension stand alone de Silverfall tout court. Il est d'ailleurs remarquable de voir que de plus en plus d'extensions, add-on ou stand alone, jalonnent nos rayonnages. En fait, on peut presque y voir un échange win-win ou gagnant-gagnant pour utiliser les termes qui ont cours actuellement. Car l'extension permet généralement à tout le monde d'en tirer un avantage. Côté développeurs, c'est l'assurance de repartir d'autre chose que d'une feuille totalement blanche et même au contraire d'un projet parfois très abouti.


test silverfall earth awakening pc image (1)     test silverfall earth awakening pc image (2)

Les coûts de développement réduits et une certaine notoriété déjà acquise donnent souvent l'autorisation de pousser l'aventure un peu plus loin alors qu'avaient été dictées aux auteurs du soft quelques coupes franches afin de terminer dans les temps. Côté joueur, c'est avant tout la conviction de retrouver un jeu qui avait plu par le passé et dont on avait déjà tellement fait le tour qu'on ne pouvait plus raisonnablement en tirer quoi que ce soit, à regret. Ces suites appellent parfois quelques vrais changement mais rarement dans la conception.


test silverfall earth awakening pc image (3)     test silverfall earth awakening pc image (4)

Enfin, l'économie de temps pour les développeurs permet souvent d'apporter des corrections essentielles, coté graphismes ou gameplay principalement, étant entendu que pour le scénario il s'agit avant tout d'un acte II. Ces modifications participent ainsi à l'amélioration du produit fini, du moins dans la théorie. Dernier argument qui fait de ce type de sortie une réussite, le prix de vente, souvent bien inférieur à ceux pratiqués pour les sorties originales. Quand en plus il s'agit d'un stand alone qui ne nécessite aucun autre achat préalable c'est encore mieux. Bref, l'extension c'est la vie en rose. Reste à ne pas oublier qu'il faut que le jeu vaille la peine de mériter une suite... élémentaire non ?

La re-création ?

Earth awakening, l'extension stand alone de Silverfall, prend donc place à la fin du jeu originel. Logique. Considérant cela, c'est donc dans la peau du leader de ce lieu que vous entreprenez une nouvelle aventure. Avec votre arrivée à la tête de la cité de Silverfall il y avait un espoir d'une situation enfin stable où tout le monde pourrait vivre en harmonie. Mais bien sûr, la vie, c'est comme une boite de chocolats et parfois on tombe même par hasard sur celui fourré à quelque chose dont on ne parvient pas à définir ce que c'est si ce n'est que c'est pas bon. La mauvaise surprise ici est donc que l'affrontement que se livrent deux camps est loin d'être terminé.


test silverfall earth awakening pc image (5)     test silverfall earth awakening pc image (6)

Et dans Silverfall Earth Awakening, les deux camps sont celui de la nature opposé à celui de la technologie. Cette distinction, votre personnage doit l'opérer au début de sa nouvelle aventure s'il s'agit d'une création. Du choix de l'alignement découlera toute une palanquée d'éléments auxquels vous aurez accès, ou pas. Des PNJ bien sûr, mais aussi des compétences et des pouvoirs. Vous disposez donc d'un "score" d'alignement, qui varie en fonction de vos actions bénéfiques à un camp ou l'autre. Et puisque l'on parle de la création de son personnage, il faut revenir sur la possibilité au joueur de reprendre son avatar de Silverfall ou bien d'en avoir un tout beau tout neuf.


test silverfall earth awakening pc image (7)     test silverfall earth awakening pc image (8)

Dans le second cas, le premier étant d'une évidence absolue, vous avez la possibilité de choisir parmi six classes que sont les Elfes, les Gobelins, les Trolls, les humains, les Nains et les Hommes lézards, les deux dernières étant nouvelles. Votre héros, masculin ou féminin, partant de rien, il lui est attribué le niveau 45 ainsi que des compétences déjà définies en fonction de ce niveau et sa classe. Bien sûr, on peut choisir ses compétences de façon manuelle. Bref, ce nouvel opus vous offre à peu près toutes les possibilités habituelles d'un stand alone. Mais c'est avant tout sur le gameplay qu'on attendait plusieurs modifications.


test silverfall earth awakening pc image (9)     test silverfall earth awakening pc image (10)




La Re-prise…en main ?

En effet, si intéressant et prenant qu'avait été Silverfall premier du nom, il n'en recelait pas moins de nombreux défauts dans la jouabilité. Au premier rang de ceux-ci il y avait la gestion de la caméra. Ensuite, plusieurs bugs de déplacements avaient été remarqués en même temps qu'une gestion très moyenne des différentes fenêtres, raccourcis ou autres cartes du jeu. Force est de constater que les développeurs ont su écouter les récriminations puisque des changements notables ont été apportés. Déjà, les différentes fenêtres sont bien plus accessibles qu'auparavant. Glissables à peu près partout, elles permettent un affichage multiple très confortable.


test silverfall earth awakening pc image (11)     test silverfall earth awakening pc image (12)    

Ensuite, dans la manipulation, il est désormais possible de déplacer son héros à la souris par un clic gauche, mais aussi en utilisant le clavier. En outre, les concepteurs ont pensé à reconduire ce qui était bien fait dans le premier volet. Les attributions de touches sont donc toujours aussi claires et utiles, les arbres de compétences ont été complétés de plus puissantes encore et la simplicité des commandes à exécuter pour lapider le moindre monstre venu toujours aussi évidente. Toutefois, un peu comme toujours, tout n'a pas été réglé. Au premier rang de ces désagréments vient toujours la caméra.


test silverfall earth awakening pc image (13)     test silverfall earth awakening pc image (14)

En effet, si les déplacements de joueurs ont pu être améliorés par le clavier complémentaire de la souris, la caméra est toujours mobile mais reste irritante par moment. Totalement paramétrable, elle prend à la gorge le plus souvent dans les endroits clos. Il ne vous reste plus alors qu'à passer en vue haute histoire de ne pas vous retrouver avec un mur entre votre héros et vous. La carte pour sa part est toujours aussi succincte et hormis les retours rapides par téléportation bien utiles, mais n'offre que peu d'informations intéressantes sortie des flèches de direction. Enfin, nos compagnons sont encore trop limités dans leur IA et leur gestion pour en faire de vrais cadors.


test silverfall earth awakening pc image (15)     test silverfall earth awakening pc image (16)




La Re-vue de détails ?

On se retrouve donc plus d'une fois en compagnie de deux morts pour acolytes puisque démembrés par l'adversité pourtant pas non plus d'une infinie jugeote. Mais voila, les combats sont intenses et... colorés. La pyrotechnie est dans ce jeu à l'honneur encore plus que dans le précédent volet. C'est donc souvent "vente de lance flamme en gros" et l'on finit par en perdre son perso, ses amis, ses ennemis et parfois même son curseur de souris, d'où l'intérêt du déplacement au clavier dans ce cas là. D'ailleurs, coté graphismes, tout n'est pas identique à Silverfall. Car si les concepteurs ont gardé la charte générale des personnages un peu "superposés" à la carte, les décors ont été améliorés.


test silverfall earth awakening pc image (17)     test silverfall earth awakening pc image (18)

On retrouve donc avec bonheur, pour ceux qui aiment bien sûr, nos personnages un peu à la façon des dessins animés français des années 80-90 comme les Mondes Engloutis, dont on a l'impression qu'ils ne sont pas totalement intégrés au décor. Il s'agit d'un effet de style toujours assumé mais qui peut effectivement troubler le chaland. Les décors eux sont variés et honnêtement réalisés, quelques endroits étant particulièrement réussis et d'autre un peu moins (on pense ici à certaines cavernes). Le bestiaire pour sa part, s'il a subi un lifting, reste tout à fait convainquant.


test silverfall earth awakening pc image (19)     test silverfall earth awakening pc image (20)

La bande son pour sa part ne dépareille pas des standard du hack and slash voire de tout jeu d'action qui se respecte. Mais là où les développeurs ont porté leur efforts, c'est sur le doublage en général des dialogues. Bien que beaucoup trop nombreux et longs, les parties parlées sont d'une très grande justesse. La gamme passe de la voix ténébreuse du Seigneur opposé à la voix châtré du gnome éberlué. Vraiment, ce point est particulièrement satisfaisant.


test silverfall earth awakening pc image (21)     test silverfall earth awakening pc image (22)




Conclusion

Au final, cette extension stand alone dépasse, en valeur de progression, nombre de suite labellisée "volume 2", et donc vendues au prix fort, tant les modifications entre Silverfall et Earth Awakening montrent un effort d'amélioration. Ne vous y trompez donc pas, il s'agit plus d'une suite que d'une extension. Ceci est encore renforcé par son coté "vendu seul". Toutefois, ne reniant pas tous ses principes, cet opus permet bien évidemment de jouer avec son avatar du premier. Il n'y aura donc pratiquement que des gens heureux parmi ceux qui auront la chance de le posséder.


test silverfall earth awakening pc image (23)     test silverfall earth awakening pc image (24)

Silverfall Earth Awakening est donc la démonstration parfaite que l'on peut faire du neuf avec du vieux sans passer pour un profiteur absolu qui mettrait devant tout le reste le profit et la fainéantise. Ayant bénéficié de plusieurs améliorations, il se montre meilleur que Silverfall tout court. Le seul souci désormais va être que l'on va vouloir se procurer l'ancien si jamais on avait pas eu l'occasion d'y jouer auparavant pour faire la première campagne. Un problème que l'on souhaiterait avoir plus souvent, et que nombre d'éditeurs aimeraient sans doute poser plus fréquemment à leurs joueurs.


Silverfall Earth Awakening est disponible sur PC à partir de 24,99 €


+ Les plus
  • Jouabilité repensée
  • Possibilité de poursuivre avec son perso
  • Plus de compétences
  • Moins de 30 euros
- Les moins
  • Brouillon
  • Répétitif comme bon nombre de Hack and Slash

Notes

  • Graphisme Retouchée, la partie graphique n'en a pas perdu son âme. On avait déjà remarqué la prise de position des développeurs sur la superposition des personnages par rapport à leur environnement. Elle n'avait pas plu à tout le monde. Constants dans l'effort, les plus chagrins seront tout aussi déçus cette fois. Mais ceux qui avaient aimé retrouveront leurs petits également. En somme, un choix a été fait et il est perpétué. Plus globalement, les multiples effets de lumière gênent par trop la visibilité et la caméra n'est pas devenue tout à coup géniale. Mais l'ensemble reste tout à fait correct tout en conservant un retard certain sur la concurrence.
    6/10
  • Bande son Bien en phase avec le jeu durant la partie exploration, les cinématiques in-game se voient offrir un vrai doublage avec des vraies voix qui sonnent bien. Parfois caricaturales, elles apportent un plus à ce monde technico-naturel qui ne manque pas non plus de bruits en tout genre.
    7/10
  • Jouabilité Le vrai gain entre l'originel et son extension est probablement à mettre sur le compte de la refonte de la jouabilité. Les commandes sont plus précises même s'il subsiste des imprécisions lors de pointage de souris pas entendus ou mal compris du héros. La réflexion menée sur les positions des fenêtres a semble-t-il porté ses fruits. Seul le coté brouillon et répétitif peut être imputé à cette version comme à sa précédente. Mais combien de Hack and Slash renferme le même défaut ?
    8/10
  • Durée de vie Difficile de chiffrer le nombre d'heures de jeu en mode solo tant le nombre de quêtes annexes est important. Pas toujours heureuses, elles offrent toutefois une bonne rallonge à un scénario principal qui ne manque déjà pas de longueur. En plus, le mode online est toujours là pour compléter le tableau.
    7/10
  • Scénario Reprenant là ou on avait laissé notre héros, il poursuit sur les mêmes bases, surfant sur l'affrontement entre la technologie qui oublie de préserver l'environnement et la nature qui ne prend pas assez en compte les apports de la progression industrielle pour son développement. Bref, un sujet tout à fait d'actualité, politique et polémique. Mais ici, ce n'est qu'un jeu.
    6/10
  • Note générale Silverfall EArth Awakening remplit donc parfaitement son rôle d'extension et même mieux. Il apporte son lot de modifications et bonifie encore la première version. C'est donc un petit tour de force que les Français de chez Monte Cristo ont réussi sur ce coup la. Cependant, pour bien des amateurs, il reste en retrait par rapport à la concurrence, ce qui signifie en retrait par rapport à Titan Quest. Mais bon, il n'existe qu'une place sur la première marche du podium et Silverfall Earth Awakening n'est sans doute pas très loin de la tête dans le peloton qui mène la chasse au leader.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire