Test Sim City DS

Le par Fabien H.  |  0 commentaire(s)
Sim City DS - Pochette

Sim City est depuis de nombreuses années une valeur sûre en terme de gestion d'infrastructures, de budgets et autres demandes citoyennes. Habituellement adapté sur PC, la saga d'Electronic Arts a fait quelques passages moins remarqué sur consoles de salon et portable. Sim City DS est le premier volet à proposer l'utilisation du stylet. Le soft sera-t-il optimisé à bon escient ? C'est ce que nous allons voir.

Sim City au stylet

Initialement, les jeux de gestions tels que Zoo Tycoon, Theme Park ou justement Sim City étaient parfaits pour une utilisation sur PC, notamment par le confort et la précision de la souris. La sortie de la DS a un peu changé la donne puisque la console portable brise le gameplay initial à la croix directionnelle en instaurant le principe de l'écran tactile. Le résultat s'est avéré très convainquant sur l'excellent Anno 1701.

Sim City DS   1 Sim City DS   2

Sim City DS se base globalement sur Sim City 3000, sorti en 1999 sur PC, comportant certains éléments plus allégés. Les nostalgiques y trouveront donc leur bonheur, leur rappelant les précédentes expériences vécues à bâtir une ville.

Le but de Sim City DS reste le même que ses illustres prédécesseurs, à savoir bâtir efficacement une ville, brassant un maximum de revenus via les habitants et les relations avec les contrées voisines. Vous incarnez un maire qui devra construire sa ville de A à Z en partant simplement d'un capital proportionnel à la configuration du terrain. Un conseiller sera là pour vous prêter main forte, ajustable en début de partie via une série de questions qui vous seront destinées. N'ayez crainte puisqu'au final il/elle ne vous servira pas à grand chose hormis vous tenir informé des quelques urgences et de faire le point sur votre budget.

Sim City DS   3 Sim City DS   4


Mode construction !

Avant de débuter votre ville paradisiaque, les néophytes pourront se familiariser à l'aide d'un tutorial qui vous expliquera clairement comment procéder aux différentes étapes sans consommer trop d'argent. Ce didactitiel présente néanmoins un énorme point noir : l'absence de la gestion du budget, élément clé de la réussite de votre partie ! Sans revenus, ce n'est même pas la peine d'aspirer à une ville optimale.

Vous commencez donc votre partie sur un terrain vierge sur lequel il faudra tout d'abord établir trois types de zones : résidentielles, industrielles et commerciales. Sans cela, votre ville ne pourra pas croître correctement. Veillez ensuite à construire une centrale et des lignes électriques, puis un château d'eau. A noter que dans cette mouture, il n'est plus nécessaire de créer des canalisations d'eau, l'unique présence d'une centrale prévue à cet effet aux alentours des bâtiments suffira. Songez ensuite à construire des routes entre les différentes zones afin que les résidents puissent se rendre à leur travail et  faire leurs achats.

Sim City DS   5 Sim City DS   6

Le budget est l'un des points majeurs du jeu. Il faudra donc jauger avec discernement les dépenses et les recettes afin de ne pas passer le seuil déficitaire. Pour cela, il faut établir stratégiquement des impôts fonciers, industriels et commerciaux afin que les secteurs se développent suffisamment sans pour autant vous embourber dans les dettes. Les dépenses sont pour la plupart dues aux frais de services, tels que les transports, le secteur de la sécurité et de la santé, ainsi que l'enseignement.

De toute façon, vous devrez construire un commissariat pour prévoir la criminalité (notamment si vous avez construit des quartiers résidentiels tout près des zones industrielles...), une caserne pour prévoir les éventuels feux et un hôpital dans un premier temps.

Sim City DS   7 Sim City DS   8

Par moments, votre conseiller vous invitera dans votre bureau avec un invité. Ce dernier pourra soit vous proposer des offres intéressantes sous forme de monuments (échangeables ensuite avec des amis via le mode Wi-Fi) ou alors sous la forme d'alliances.

Une adaptation particulièrement bancale

Le principe est réellement attrayant et j'étais moi-même très excité à l'idée d'essayer cette nouvelle mouture de Sim City. Hors, j'ai été quelque peu déçu par la prise en main de ce dernier. En effet, la taille des écrans jouant en notre défaveur, la précision du stylet est assez aléatoire. Élément gênant, notamment lorsque vous êtes en mode construction. La pose de routes et autres lignes électriques devient vite très énervante, même si l'on effectue un léger zoom. Au final, on passe son temps à retoucher nos erreurs en mode destruction.

Sim City DS   9 Sim City DS   10

Un mode supplémentaire nommé "sauver ville" est présent. Ce mode vous permet de prendre le commandement d'une ville déjà bien développée dans laquelle divers problèmes se confronteront à votre savoir-faire. Vous devrez par exemple faire baisser la pollution, la criminalité, ou encore reconstruire les infrastructures démolies par les tremblements de terre.

Sim City DS   11 Sim City DS   12

Sim City a toujours été un jeu gourmand en ressources et on sent que la version DS en pâti. En effet, tout va bien lorsqu'on dispose d'une ville relativement petite, mais c'est une toute autre paire de manches une fois qu'elle devient plus volumineuse : temps de chargement interminables (20-30 secondes), ainsi que des ralentissements (nettement plus accentués lorsqu'on augmente la vitesse de jeu). On se retrouve au final devant un déroulement qui peine et qui nuit malheureusement au confort de jeu. A noter qu'une seule sauvegarde est possible, donc une seule ville possible à la fois. Fort dommage.

+ Les plus
  • La richesse des possibilités.
  • L'ambiance Sim City.
- Les moins
  • La jouabilité peu précise.
  • Les ralentissements.
  • Un conseiller dispensable.
  • Un didacticiel incomplet.
  • Une seule et unique sauvegarde possible.

Notes

  • Graphisme Le moteur graphique s'apparente globalement à Sim City 3000. Même si cela parait assez vieillot à l'heure actuelle, la 3D isométrique offre un très bon rendu sur DS. Les inconvénients sont très certainement les ralentissements qui rompent le confort de jeu, notamment quand on évolue dans une ville bien développée.
    6/10
  • Bande son La bande sonore, répétitive au possible, se soldera très certainement par une désactivation pure et simple via le panneau d'options du jeu. Les autres bruitages sont très communs et en tout point équivalent aux autres opus de la série.
    4/10
  • Jouabilité Qu'on le veuille ou non, la jouabilité n'est pas à son avantage. Certes l'utilisation du stylet est une idée excellente dans ce type de jeu, mais l'imprécision des actions même en mode zoom a tendance à jouer avec nos nerfs. Les écrans nous mettent bien à l'étroit pour appréhender notre ville et la surveiller au mieux. Néanmoins, les menus sous forme d'onglets sont bien pensés pour un accès simple et rapide.
    5/10
  • Durée de vie Dans le contexte où l'on peut faire sans cesse évoluer notre ville, la durée de vie ne peut être qu'excellente, dans le cadre où l'on adhère au principe de jeu. De plus, de nombreux monuments sont à débloquer et échangeables avec des amis via le Wi-Fi. Le mode "sauver ville" est également présent pour donner un peu de piment à vos fonctions de maire.
    7/10
  • Note générale Sim City DS aurait pu être un excellent opus mais les points majeurs en terme de jouabilité n'ont pas été suffisamment peaufinés pour qualifier le jeu d'indispensable. Bien que le concept soit très riche et particulièrement prenant, on favorisera tout de même le confort de jeu des épisodes sortis sur PC.
    5/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire